Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 16 juillet 2019 à 10h40min
Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées  (Procureur du Faso)

Le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou a été informé, ce jour 15 juillet 2019, par la Directrice de la Police Judiciaire de la Police Nationale de ce que onze (11) personnes gardées à vue à l’unité Anti-Drogue (UAD) pour des infractions relatives à la législation des stupéfiants sont décédés dans la nuit du 14 au 15 juillet 2019.

Accompagnés de ses substituts et assisté des services techniques, le Procureur du Faso, s’est transporté sur les lieux en vue des constatations d’usage. Elle informe l’opinion publique que dans le cadre d’une enquête qu’elle a ouverte, des médecins légistes ont été requis à l’effet de procéder à des examens et autopsies nécessaires. Le Procureur du Faso présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées.

Le Procureur du Faso
Maïza SEREME
Chevalier de l’ordre de mérite de l’Etalon


Sur le même objet, la direction générale de la police nationale a publié le communiqué ci-dessous. On apprend par ailleurs que toutes les victimes sont de nationalité burkinabè, officiellement agents de commerce, élèves de profession.

Vos commentaires

  • Le 15 juillet à 17:56, par codo En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Bang ! ban ! bang ! sur la porte. Chef, ca va pas, notre collegure ne respire pas
    - Hey vous-là je m’en fous ! Gare à vous si vous me derangez encore. Tapez la porte encore et vous verrez. ZZZZzzzz ! ZZZZzzzz ! ZZZZzzzz !
    Voicile bilan à 0655 : 11 macabees

    11 personnes ne peuvent pa mourir du coup, sans agonie, sans que quelqu’un ne lance l’alerte ! Mais le planton s’en fout parce quíl est un agent d’autorité au dessus de nous autres civils.
    Que la justice soit !!!! si tu es une vraie authentique de Bassan avec le sang de Tombo dans tes veines

    Répondre à ce message

    • Le 16 juillet à 09:46, par TANGA En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

      Il se pourrait que vous ayez raison ; que les gardés à vue aient taper à la porte.
      Mais peut on faire confiance à ces gens ?
      Savez vous ce que un narco trafiquant peut faire ?
      Ces gens n’avaient ils pas eux même consommer des stupéfiants ?
      That are all the questions !
      Attendons les résultats des autopsies et prions pour le repos de leurs âme. Prions surtout pour que nos enfants ne se lancent pas dans la drogue ni pour consommer ni pour vendre.

      Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 19:11, par Burkina En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Garde à vue et c’est la mort ? « Trafic et consommation illicite de drogue » ? Peut-on avoir plus d explication ? Le moins qu on puisse dire est que ça sent l’assassinat. Les familles des personnes décédées doivent poursuivre la police. En attendant, Kiénou doit être démis. Merde.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 20:08, par EBENEZER En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Triste et très triste situation.
    Mes condoléances aux familles éplorées.
    Attendons que l’enquête nous éclaire.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 20:18, par Sana En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Vous comprenez pourquoi certains citoyens en arrivent a brûler des commissariats.Madame la procureure,on est fatigué de vos communiqués suivi de classement des affaires.il y a eu trop de morts dans nos commissariats.Qu avez vous fait ? rien de rien.Les lieux de gardé a vue sont inhumainemement Inhumains.Les policiers n ont de méthodes d enquêtes que la torture et vous les couvrez.De grâce,construisez des lieux de gardé a vue dignes .Sanctuonnez vos policiers.Meme au temps des CDR on a pas eu autant de morts dans les permanences que dans nos commissariats ces derniers temps.Cette affaire doit être élucidée pour une fois.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 20:51, par Sylvain En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Quelqu en soient les circonstances de leur mort,la responsabilité de la police est engagée.Les organisations des droits de l homme doivent se mettre en branle et lutter pour que s arrêtent ces massacres dans nos commissariats.Une police qui n exelle que dans les grèves,la corruption et la torture.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 20:57, par Sidwatta En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Finalement il y aura plus de morts dans nos commissariats que dans nos hôpitaux.Pas un trimestre ne passe sans qu on apprenne qu un homme est mort dans un commissariat.Je dit hoo.Commissariat là ,c est un centre de torture où un espace de droit ? Même Kogleweogo ne tue pas autant.Pardon, pardon,pardon ARRETEZ parce qu on est dans un état de DROIT

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 21:13, par Fatima En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Ces policiers seront couverts par le parquet.Il n y aura rien comme d habitude.La police est intouchable ici au Faso.Jamais , jamais elle ne sera jamais poursuivie.On tue,on tue,on ouvre une enquête,et hop c est terminé.L émotion populaire retombe et on tue encore ,et encore.C est la triste réalité ici.Et pourtant, pourtant il faut que ça prenne fin un jour.Il faut que ça prenne fin pour l intérêt de tous,et des policiers d abort.Parce que même si elle dispose d une immunité a lui accordé par le parquet ,cette police fera face d un jour a l autre a la colère des proches des ces morts de plus en plus nombreux.A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 21:43, par RV En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Sincères condoléances aux familles. Paix aux âmes des décédés. Dans l’attente des résultats, la directrice et si nécessaire certains responsables doivent tirer les conséquences et démissionner. Ça va faire du bien à tout le monde à commencer par eux.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 22:14, par MOLOTOV En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    11 gars qui meurent comme ca sans bruit ...comme derrière les lourdes porte de la Loubianka...Vraiment louche, suspect, brumeux et....
    C’est fou ce que la mort devient très banale dans le pays..Or quand dans un pays la mort devient banale c’est très dangereux pour la société. Dans les grandes nations l’homme est sacrée..Imaginer si cela se passe dans un commissariat de Paris.Déjà des têtes allaient tomber des ce matin.Mais ici on aime le naam, être chef sans avoir le sens des responsabilités Un suspect malgré ses crimes présumés est avant tout un humain..Or les policiers, disons tous les hommes qui ont une parcelle d’autorité se croient des demi*dieux.Minable hélas...et traitent ceux qui ont maille a partir avec la loi comme des animaux.Il faut que ça cesse..sinon..nous allons toucher le fond.

    MOLOTOV

    Répondre à ce message

    • Le 16 juillet à 02:36, par Kabakuru En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

      Vous avez pris l’exemple sur la France ( Paris) ! J’ai ri.... Essayez de vous renseigner sur ce que la police Française fait avec la crise des Gilets Jaunes là bas.
      Chaque pays a ses casseroles qu’il traîne.

      Répondre à ce message

      • Le 16 juillet à 14:53, par A qui la faute ? En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

        Je vis en France et les policiers n’ont tué aucun Gilet jaune. Pour votre information un garde du corps de Macron zelé qui a frappé des manifestants(sans blessure), cela a entrainé 3 demissions + la refonte de toute la garde du président. Et vous comparez l’incomparable : les gilets jaunes c’est une crise qui a sécoué la France jusqu’aux villages reculés, une crise que la France n’a plus connu depuis 1968, qui a failli renversé Macron. C’est comme notre soulèvement d’octobre 2014 sans les multiples assassinats. On parle de 11 personnes hors état de nuire qui meurent la même nuit et vous voulez banaliser. A force de minimiser tout ce qui se passe de mauvais chez nous, nous occuperons les dernières places dans plusieurs domaines.

        Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 23:28, par Kouda En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Quelles que soient les explications que la police nationale donnera, c’est inadmissible que 11 personnes décèdent en même temps dans les locaux de la police nationale. Il n’y a eu aucune mutinerie dans les prisons concernées.
    Quand on est dans les locaux de la police ou de la gendarmerie, on doit être en sécurité, pas en danger de mort. Totalement inadmissible et tous les responsables devront être sanctionnés sévèrement. Nulle part dans le code pénal burkinabè, il n’est dit les infractions relatives à la législation des stupéfiants sont sanctionnées par la mort. Trop c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 04:40, par Siikou En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Avec le relèvement du niveau de recrutement au baccalauréat, les choses pourront changées en bien. Les policiers recrutés avec le niveau CEPE sont de vrais soudards qui ne comprennent rien d’autre que la violence aveugle. Ils se comportent comme au temps colonial quand le gouverneur colonial ordonnait d’embastiller quelqu’un. Voila le résultat. Comment voulez vous que quelqu’un qui n’a que le niveau CEPE puissent puiser quelque chose de droit de l’homme ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 05:14, par Par quelqu’un En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    C’est le pays qui est devenu ainsi,si tu oses ils te font et y a rien.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 05:51, par Mogo En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Que c’est triste et dommage que la police ternisse de la sorte son image, déjà écornée. Ça ne devrait pas arriver dans ce pays. L’Unapol doit se saisir immédiatement de ce dossier si elle veut jouer sa crédibilité. Par ailleurs on apprend sur la radio RFI que l’autopsie a déjà commencé. Est ce que les parents des victimes sont présents ? Probablement des autopsies pour couvrir des criminels. En pareille circonstance, tous les hommes de garde devraient être mis aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête. Mais au Faso, rien. Ces gars vont torpiller les enquêtes en cours. Et pire, un certain Kôrô Yamyélé raconte des âneries sur ce réseau si sérieux. L’administrateur du site devrait bloquer ces genres de post incendiaire. Paix à l’âme des victimes, car ce sont des présumés coupables. Et même s’ils étaient coupables, ils ne méritent pas un tel sort

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 07:04, par caca En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Homme du rang qui s’exprime sur netafrique aime dire "allons seulement". 11 co-retenus morts dans un commissariat pour une histoire de drogue et jusqu’à présent aucun policier ne même suspendu. Burkina progresse bien et son lendemain sera meilleure.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 07:38, par yovis En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Indigne de la République, et indigne du gouvernement. En espérant que les famille porteront plainte contre les policiers de ce poste pour non assistance à personnes en danger de mort.
    Le MBDHP devrait se saisir de ce dossier qui lui convient à tout point de vue.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:09, par kap En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Attendons toujours les résultats des enquêtes . En matière de trafiques de stupéfiants un complice extérieur peut tromper la vigilance des policiers et empoisonner ses détenues soit par la nourriture ou autre . Mais toujours est il qu’il y a eu bavure ;

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:19, par kap En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Attendons toujours les résultats des enquêtes . En matière de trafiques de stupéfiants un complice extérieur peut tromper la vigilance des policiers et empoisonner ses détenues soit par la nourriture ou autre . Mais toujours est il qu’il y a eu bavure ;

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:34, par yat En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Ce que vous ne savez pas c’est que ces toxicomen sont mieux traités au commissariat que vous. Ce ne sont pas des fils de pauvres. Généralement ce sont leurs parents Ministres ou DG qui appellent la police. Et ces derniers sont tellement fragiles qu’aucun policier ou la gendarmou gendarme n’ose les donner une gifle. Pour La plupart des morts que l’on enregistre, la cause est le fait du sevrage. Pourtant il est interdit aux policiers de leur remettre de la drogue quelque soit leur insistance.
    Attendez de voir le résultat du médecin légiste

    La loi burkinabè ne prévoit pas de sanction tant que la culpabilité n’est pas établie. La société civile doit s’impliquer pour avoir la vraie version. .

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:01, par ISMO En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    OK ,toute mes condoléances aux familles .
    Voila une foie encore la merde de la police ,ils ne sont pas professionnels comment 11 personnes peuvent mourir en même temps dans des locaux ?? Ils faut qu’il ai justice et que les fautifs soient punis on banalise trop la vie humaine au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:53, par tapseureula En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Imaginez un instant que parmi ces présumés il y ait des innocents. Comment allez-vous faire ? C’est très grave. Ce qui est sûr, les premiers responsables doivent démissionner ; j’ai cru que le ministre de la sécurité dans son intervention télévisée d’hier soir quand il parlait de mesures conservatoires allait annoncer le limogeage des premiers responsables, mais non !!Du bla bla bla seulement. Ca fait pitié dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:55, par le choco En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Ils ont certainement été détenus dans une salle mal aérée ou avec une substance nocive. Il doit y avoir eu une asphyxie, comme dans une chambre de concentration. Si la salle n’est même pas conçue pour 11 détenus a la fois,. et si ces 11 se retrouvent ensemble sans aération adéquate, l’oxygène se raréfie lentement et c’est la mort lente par défaut d’oxygénation. Voila ce qui pourrait être la cause probable de la mort de 11 personnes a la fois. Si l’enquête prouvent que ses gens étaient de réels criminels, même si on l’aurait pas souhaité ainsi. On pourrait au moins se consoler non sans regret mais avec beaucoup de pragmatisme que la société se soit débarrassé de 11 qui y étaient de trop. Cette bavure, quoi que regrettable, ne doit aucunement entamer le moral de nos vaillants éléments de la police anti drogue, au regards de l’ampleur et des proportions que prends le phénomène de la drogue dans nos villes et campagnes. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. faites le moins de victimes innocentes mais faite votre guerre de façon impitoyable, a cette gangrène de la société en l’amputant s’il le faut de ses fils indélicats. Toutes les options doivent être mise sur la table pour en finir.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:57, par ZG En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Si les Koglwéogo étaient impliqués dans cette affaire, les réactions des vraies forces vives de notre nation (pseudo politiciens, journlistes, OSC, et que sais-je) allaient etre autres ! Cependant, on devrait etre plus exigent à l’endroit des forces republicaines (je ne sais pas si elles en sont une) qui sont formées (par les deniers publics) et ont pretés sement de bien accomplir leurs missions avec toute la rigueur recommandée !!!
    Vive la gouvernance à l’ère Rock et MPP !!

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 10:36, par Fred kadiogo En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    c’est vraiment triste. Il faut vraiment mettre la lumière sur cette affaire le plus tôt que possible....................

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 10:37, par le nomade En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    C’est un vrai massacre et il est certain que ces pauvres gens etaient entassés dans une cellule exigue sans une bonne aeration en ces temps de fortes chaleurs ! C’est aussi la conséquence de l’impunité dont les FDS ont toujours bénéficié dans ce pays. Jamais au grand jamais, un policier, un gendarme encore moins un militaire n’a été poursuivi et puni légalement pour avoir oté la vie à un suspect ou un civil tout court ! Ils ont toujours eu le droit de vie et de mort sur les civils et les magistrats ont toujours été complices préférant toujours fermer les yeux et protéger les hommes de tenue plutôt que de dire le Droit ! Des exemples il y’en a plein et ce dans toutes les régions du pays ! Mes condoleances aux familles des victimes et que Dieu les pardonne et leur accorde le paradis amen !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 13:54, par wilibali En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Héééhhh DIEU de miséricorde sauve nous , sans quoi au Burkina tout devient pire qu’avant.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 15:26, par Boro En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Eh....oui er le peuple dort tranquil sans reaction. Vous croyez maintenant pourquoi la france ne va jamais livrer francois compaore

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 17:24, par Vérité indiscutable En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    Ce peuple m’écoeure !
    Soit on est contre la drogue, ou bien on est pour la drogue.
    Savez-vous combien de personnes meurent parce qu’elles ont avalé des capsules de drogue ? Ce n’est pas parce que ce drame est arrivé au commissariat qui fait son travail qu’il faut condamner de la sorte !
    La police antidrogue n’est pas à sa première garde à vue !
    Les conséquences de cette tragédie interpelle les consommateurs de la drogue et les vendeurs illicites eux-mêmes !
    En avalant ce poison, ils doivent prendre les précautions pour ne pas en mourir.
    Il nous faut une dose de bon sens !
    Condoléances toutefois aux familles.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 18:52, par Gongoni En réponse à : Lutte anti-drogue : 11 personnes gardées à vue décédées (Procureur du Faso)

    le chef de l’unité anti-drogue a été relevé de ses fonctions aujourd’hui .Mais la responsabilité de cette affaire doit-il se limiter à lui seul ? Ailleurs, un tel drame entrainerait la démission du DG police et même du ministre de la sécurité .
    Pour de simples pratiques de repas trop copieux et trop coûteux , avec des bouteilles de vin à 500 euros l’unité, organisés à l’Assemblée Nationale française , l’ancien président de l’Assemblée Nationale française, Mr François De RUGY devenu Ministre de la transition écologique à la faveur du dernier remaniement ministériel ,a dû démissionner face à la désapprobation générale de ses frasques .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cour d’Appel de Ouagadougou : 99 dossiers de crimes seront jugés dans la période du 16 décembre 2019 au 10 janvier 2020
Règles douloureuses : « Aucune femme n’a le droit d’en souffrir en 2019 », Pr Der Adolphe Somé, gynécologue-obstétricien
Centres de formation professionnelle au Burkina : L’éducation sexuelle complète désormais inscrite au programme
Sécurité : 18 kg de drogues saisis à Bourzanga (Centre-Nord)
Gouvernance locale et cohésion sociale : Le rôle des collectivités et des organisations de la société civile examiné dans le Plateau central
Annuaire statistique : Le tout sécuritaire du Burkina dans un document
Santé : Le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè sensible à la cause des insuffisants rénaux et du cancer infantile
Lutte contre la pratique de l’excision : Les acteurs capitalisent les meilleures approches pour l’atteinte de la tolérance zéro
Crise sécuritaire au Burkina : Plan International réitère son engagement auprès des populations vulnérables
Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née
Fête nationale à Tenkodogo : Le Fonds permanent du développement des collectivités territoriales fait le point de sa participation
Célébration de l’indépendance à Tenkodogo : Des personnalités témoignent et font le bilan
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés