Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être vous-même.» Jim Morrison

Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

Accueil > Actualités > Opinions • Par Paul KERE • jeudi 13 juin 2019 à 14h28min
Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

« Seuls les imbéciles ne changent pas d’avis », nous dit l’adage populaire ! En effet, par un communiqué du 9 juin 2019, le brave Syndicat national des gardes de sécurité pénitentiaire (SYNAGSP) se fendait d’une déclaration de son représentant légal, monsieur Thiombiano, aux termes duquel « vu les différents cadres de dialogue entamés ces derniers temps, l’ensemble du personnel du corps de la Garde de sécurité pénitentiaire du Burkina Faso annonce, par l’intermédiaire du SYNAGSP, la reprise de tous les services qui lui incombent et ce, pour une période très brève à compter du lundi 10 juin 2019. Cela permet de jauger la bonne foi des éléments de la GSP et du gouvernement… ».

N’étant pas plus « royaliste que le roi », l’Assemblée générale des avocats du Burkina Faso décrétait à son tour par un communiqué du 10 juin 2019, signé de notre Bâtonnier en exercice, Me Salembéré, selon lequel « … constatant qu’à ce jour lundi 10 juin 2019, à la suite des greffiers, les gardes de sécurité pénitentiaire ont repris toutes leurs activités sur toute l’étendue du territoire… la levée de la suspension de la participation des avocats aux audiences pénales et inviter l’Etat à œuvrer pour que la reprise du fonctionnement de l’appareil judiciaire soit pérenne… ». Ainsi soit-il !

La première personne à féliciter honnêtement c’est notre ministre de la Justice, Garde des sceaux, monsieur René Bagoro, qui, après plusieurs mois de bras de fer inutile, est revenu à de meilleurs sentiments, à la table des négociations et, ce, « en tête-à-tête avec les syndicats » dans un dialogue constructif. Ce qui prouve en tout état de cause, dans ce cas précis, sa grandeur d’esprit et son sens élevé de l’intérêt général du service public de la justice. Il est donc, sincèrement à féliciter sans aucune flagornerie, même si les GSP conservent un goût amer de ce bras de fer inutile.

C’est l’occasion de rappeler sincèrement au Garde des sceaux que personne, ni même les GSP (qui ont souffert dans leur chair et dans leur esprit ainsi que leur familles respectives), ne sont nullement contre lui, mais, bien au contraire, soucieux du bon fonctionnement de notre justice qui constitue un bateau géant dans lequel chaque acteur doit jouer sa partition car, sans justice, ce sera indéniablement le chaos…les avocats étant le dernier rempart contre l’arbitraire et sa cohorte d’injustices.

C’est également le lieu de dire que la fonction ministérielle ne crée que des devoirs et les ministres doivent être les plus grands serviteurs de l’Etat et de nos compatriotes…et non ceux-là qui croient pouvoir nous narguer.

C’est enfin rappeler, la plume étant serve, que si les gouvernants ou ceux qui sont détenteurs d’un quelconque minuscule pouvoir agissent bien, il faudrait le dire et les féliciter. De même, s’ils se comportent en goujats ou en renégats, il faut aussi avoir le courage de le dénoncer afin qu’ils se ressaisissent parce que le pouvoir rend fou et le pouvoir absolu rend absolument fou. C’est même un impérieux devoir patriotique en vertu des dispositions de l’article 8 de la Loi fondamentale qui régit notre pays.

Il reste au président du Faso « himself », Son Excellence Roch Marc Christian Kaboré, au vue de la situation actuelle exsangue de notre pays, d’enclencher immédiatement, et sans arrière-pensée, un processus de réconciliation nationale bienfaisant et il verra la gloire de Dieu. Vérité au-delà des Pyrénées, erreur en deçà.
Sinon, il n’y aura aucun développement harmonieux dans notre pays.

C’est un minimum que même un aveugle politique voit de loin. Qu’attend franchement le gouvernement du MPP et ses alliés de circonstance ou d’opportunité pour amorcer enfin une vraie réconciliation nationale entre toutes les filles et les fils de notre pays sans aucune distinction ? Seule la paix est bienfaisante… Cher ami Roch !!! Aucun va-t-en-guerre, soit-il doté de l’arme atomique, n’a jamais prospéré sur la planète Terre depuis la nuit des temps. Le Burkina Faso ne saurait constituer l’exception et la réconciliation nationale des Burkinabè est irréversible et inéluctable…n’en déplaise à certains de nos compatriotes égoïstes et « nombrilistes ».

Félicitations donc au ministre René Bagoro qui a montré le chemin de ce dialogue constructif et qu’il reçoive, en ces circonstances exceptionnelles, l’expression d’une reconnaissance méritée de la famille judiciaire, mieux valant tard que jamais. Affaire donc à suivre…

Paul KÉRÉ
Docteur en Droit
Avocat à la Cour
Chevalier de l’Ordre National

Vos commentaires

  • Le 13 juin à 16:10, par Nongom minga En réponse à : Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

    SVP. Venez au pays et votre point de vue pourra compter sinon Les hautes autorités du pays ne vous lisent pas.
    y’a koro yam yélé qui raconte des balivernes comme vous mais étant au pays on accorde un peu crédit à ses propos.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 16:19, par TRAORE En réponse à : Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

    C’est bien comme point de vue, Me KERE. Merci bien. Mieux vaut cela que des critiques inutiles à l’égard du gouvernement, quand on sait que l’homme, de nature, est né avec ses imperfections, pour emprunter l’adage populaire qui dit que : " l’homme est neuf et ne vaut pas dix ".. Encore merci.

    Répondre à ce message

    • Le 13 juin à 21:59, par Bangda En réponse à : Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

      Neekre Roch doit aussi répondre de Yirgou, Kain et Arbinda puisque tout ça s’est passé sous son règne. Si on doit regarder tout ça, on ne s’en sortira pas. Moi j’ai jamais partagé l’avis de Kéré qui est toujours excessif dans ses prises de positions ou d’expression de ses opinions. Mais là je suis d’accord à 100% avec lui. La réconciliation est devenue une nécessité absolue.

      Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 16:32, par Neekre En réponse à : Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

    J’ai lu avec interêt cet ecrit de Mr Keré jusqu’au paragraphe :"Il reste au président du Faso « himself », Son Excellence Roch Marc Christian Kaboré, au vue de la situation actuelle exsangue de notre pays, d’enclencher immédiatement, et sans arrière-pensée, un processus de réconciliation nationale bienfaisant ....."
    Et je me suis arrêté là. Je ne lis plus la suite. C’est quoi vous mettez dans reconciliation nationale même ? Q’on ferme les yeux sur des crimes d’une extreme gravité ? Non, ça serait encourager les gens dans le mauvais exemple. Justice d’abord et automatiquement la reconciliation viendra.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 16:48, par l’Intègre En réponse à : Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

    ""n’en déplaise à certains de nos compatriotes égoïstes et « nombrilistes »""
    Vous dites ça et vous crier réconciliation ; ceux que vous insultez ne sont ils pas des burkinabè ?
    au pays des hommes intègres aujourd’hui, nous avons un problème sociale née d’une mauvaise organisation de la Fonction Publique ; si cela trouvait solution d’équité, ce sera la paix.
    ne nous amenez pas dans votre bateau en vous cachant derrière cette vague sociale pour atteindre vos buts politiques. Saabary.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 16:59, par LE PEUPLE En réponse à : Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

    Qui gâté son diplôme de doctorat en donnant à un gars pareille ? Réconciliation par-ci, réconciliation par-là viens toi-même réconcilier. Qui est en guerre contre qui ? Quel problème Noraogo de pilimpikou a-til avec Samadou de Karangasso ? ou toi KERE Paul as-tu avec Jean-Pierre de Gaoua ? De plus, si le peuple n’avait pas passer l’éponge, Achille Tapsoba pouvait-til tenir des rencontres politiques sans être inquiété ? ou un Alpha Yago se pavaner sur un plateau de télévision au Burkina Faso ? Vous nous rabâcher les oreilles avec votre histoire de réconciliation. On vous vois venir. Si pour prononcer une impunité à votre criminel de Blaise KOUASSI KOUADIO THERRASSON né COMPAORE ou à son assassin de petit-frère, vous avez loupé la plaque. Ils répondront de leurs actes car les familles des victimes ont aussi besoin de se consoler et de se réconcilier avec leurs proches injustement arrachés à leur affection par des assoiffés de pouvoir. Souffrez donc que la justice soit dite. Pour le reste, vous êtes en train de revenir à de meilleurs sentiments.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 20:04, par Ka En réponse à : Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

    Rares sont les analyses de Paul Kéré dont je cautionne : Mais ici je suis d’accords avec lui quand il dit ‘’’la première personne à féliciter honnêtement c’est notre ministre de la Justice, Garde des sceaux, monsieur René Bagoro, qui, après plusieurs mois de bras de fer inutile, est revenu à de meilleurs sentiments, à la table des négociations et, ce, « en tête-à-tête avec les syndicats » dans un dialogue constructif. Ce qui prouve en tout état de cause, dans ce cas précis, sa grandeur d’esprit et son sens élevé de l’intérêt général du service public de la justice. Il est donc, sincèrement à féliciter sans aucune flagornerie, même si les GSP conservent un goût amer de ce bras de fer inutile. Oui Paul, le régime actuel est toujours à l’écoute pour rectifier ses erreurs : Simplement il y a des personnes comme vous qui voient seulement vos amis qui ne veulent pas passer par la justice pour une réconciliation durable pour toutes et tous.

    Et comme dit un internaute sur ton analyse, ‘’’il s’est arrêté de te lire quand il voit que tu veux mettre la réconciliation a l’avant de ce que tu avances : Et je suis d’accord avec cet internaute en disant a Paul Kéré que la fameuse "réconciliation" tant souhaitée par le peuple est devenue une véritable escroquerie à la fois morale et politique au Burkina a cause de vous autres. Tout le monde veut l’évoquer pour se faire un capital politique, sans plus. Aller caresser le dos de Blaise Compaoré au bords de la Lagune et revenir berner le peuple pour une réconciliation sans la justice est un jeu criminel.

    Paul Kéré, la réalité de nos jours, est qu’aucun politicien, aucun parti politique ne réussira à "réconcilier" les Burkinabé sans que Blaise Compaoré, François Compaoré, Djibril Bassplé, Diendéré Gilbert, Hermann Yaméogo, Koné, et toute la clique répondent de leurs actes devant la justice. La réconciliation doit concerner tout le monde sans exception. Tant que les politiciens considéreront le jeu démocratique comme un jeu de dupes, surtout oublié la justice, le Burkina restera une cocotte-minute sous pression, une poudrière prête à exploser à tout moment. Monsieur Paul Kéré, comme je le dis toujours dans ce forum : ‘’’La réconciliation est l’œuvre de tous, elle n’est pas l’apanage ni l’exclusivité du microcosme politique, qu’il soit ou non représentatif. S’il y a une volonté ferme et clairement revendiquée du peuple à se réconcilier, la réconciliation s’imposera d’emblée aux décideurs et il leur suffira d’en prendre acte.

    Personne, je dis personne au pays des hommes intègres Je n’a la clé de la réconciliation, ce que je veux dire, ‘’ou bien on est réellement réconcilié ou bien on n’est pas réconcilié du tout.’’ La "réconciliation démagogique instrumentale que tu veux imposer au peuple" c’est de la foutaise.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin à 20:17, par Bangda En réponse à : Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

    Dès lors que tu te prends pour le « peuple » tu as déjà tout faux. Ton opinion ne dépasse pas celle de Paul Kéré. Va faire un sondage aujourd’hui : plus de 80% de burkinabè sont favorables au retour de notre enfant terrible de Ziniaré . Je vous avais dit que vous irez à dos d’âne à Abidjan pour le ramener. À ce moment-là ce n’est pas 230 habitants d’Arbinda qui seront à Ouagadougou, mais 30.000 personnes. Vous allez voir ce que vous allez voir...

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin à 11:27, par Le Pacifiste En réponse à : Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

    ce monsieur ferait mieux de se taire.il fait souvent des commentaires d’opposant sans aucune proposition sérieuse

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin à 12:11, par HUG En réponse à : Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

    Personne n’a jamais chassé personne de ce pays. Il y a une véritable réconciliation au BF car le CDP n’a pas été dissout, l’ADF/RDA n’a pas été dissout. Son président s’est même déclaré candidat pour l"élection de 2020. Parmi ceux qui chanté, loué la modification de l’article 37, personne n’est pas en prisons, alors que la majorité sont au pays. Quant à celui qui a pris le nom de KOUASSI, lui seul sait pourquoi il ne rentre pas. Ceux qui parlent de réconciliation ont peur de faire sortir le vrai mot ’ l’impunité’.Mais ils se trompent de combat, il n y aurai pas de l’impunité au nom d’une réconciliation car les insurgés de 2014 sont toujours aux aguets.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin à 13:17, par moise En réponse à : Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice

    Attention c’est le syndicat des GSP qui a flechi. C’est le bureau qui est aller nuitamment demander pardon au ministre. Rappelez vous le sg du syndicat avait dit publiquement sur RFI que la reprise de service se fera qu’après leur reintegration. juger vous même. Mais c’est déjà bien qu’ils ont pris conscience ou c’est la peur du nouveau syndicat. allons seulement

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Otapuanu et Doofu : Les boys font proprement le job…
Afflux de déplacés à Ouagadougou : « Se définir enfin »
Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice
Tribune : Au-delà de Kua
Burkina : « Le cas Djibril Bassolé et l’humanisme en politique »
La diplomatie : « Un métier d’influence et de relations » (Dr Poussi Sawadogo)
Dialogue national : Ce que je crois (Sayouba Traoré)
Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »
Burkina : L’introuvable cohésion sociale
Burkina Faso : S’unir ou périr
Fin de cycle : L’État post-colonial est mort. Vive l’État moderne !
Forêt de Kua : Le témoignage de Bassolma Bazié après un voyage en Chine
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés