Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

"Faso Civic", une application mobile burkinabè pour lutter contre l’incivisme au Pays des Hommes intègres

Accueil > Actualités > Multimédia • • samedi 1er juin 2019 à 12h38min

« Faso Civic », une application mobile, burkinabè, Android 100% gratuite qui vise à lutter contre toutes formes d’incivisme et à promouvoir la culture de la citoyenneté responsable.

« Faso Civic » présente la différence entre les bons et les mauvais actes avec pour objectif final d’inculquer dans les esprits des utilisateurs les notions fondamentales du civisme ; Il apprend ainsi aux citoyens, qui souvent les ignorent, les actes à éviter pour un Burkina sans incivisme et épris de paix et de justice sociale nécessaires au développement durable.

« Faso Civic » a été développé par TRAORE Sy Adama, ingénieur des travaux en électronique et automatisme. Ce dernier espère, à travers « Faso Civic », permettre à la population burkinabè de se cultiver en général mais aussi de se cultiver sur la question de l’incivisme au Burkina Faso.

Cette application aborde plusieurs thèmes qui sont :
-  définition de l’incivisme ;
-  les valeurs nationales ;
-  le code de la route ;
-  l’incivisme en circulation ;
-  l’incivisme dans la vie courante ;
-  l’incivisme à l’école ;
-  l’incivisme au travail ;
-  l’incivisme fiscal

Les principales cibles de « Faso Civic » sont les enfants, les adolescents et bien entendu les adultes par qui l’éducation civique passe.
« Faso Civic » s’adresse aussi à tous les acteurs du système éducatif : élèves, professeurs, éducateurs, inspecteurs d’éducations etc…
En somme, « Faso Civic » est une application ouverte à tous, peu importe le niveau d’étude, la profession ou la classe sociale.

Le promoteur espère que cette solution compatible avec plus de 80% des téléphones mobiles présents au Burkina, pourra donner un coup de pouce au gouvernement burkinabè dans sa lutte contre l’incivisme et même dans la sous-région.

Lire la suite sur Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Prix de lutte anti-corruption : Les journalistes Aimé Nabaloum et Boniface Zagré sacrés
Institut supérieur de technologies (IST) : L’ONATEL offre 3 250 cartes SIM 4G aux étudiants
Filière karité : Le digital peut améliorer les rendements, selon une étude du Fonds d’équipement des Nations unies
Lutte contre le Covid-19 : Des journalistes outillés pour mieux faire passer l’information sur la maladie
Réseaux Facebook : La sécurité renforcée contre les profils malveillants sur Messenger
Burkina : Journalistes et communicateurs musulmans à l’école des finalités de la loi islamique
« Résomètre » : Une nouvelle application pour évaluer la performance des réseaux de téléphonie mobile
Ministère du Développement de l’économie numérique : Une plateforme unifiée pour appuyer la lutte contre le Covid-19
Godefroy Bazié, journaliste à la retraite : « Un journaliste, c’est la reconnaissance du public, et non celle de l’autorité ou des politiciens »
Région du Centre-Nord : Une radio relais à Barsalogho pour promouvoir les messages humanitaires
Médias publics : Le SYNATIC et l’AJB dénonce des velléités de remise en cause des acquis
Appui aux médias face au Covid-19 : Le Luxembourg donne l’exemple avec 5000 euros à chaque journaliste professionnel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés