Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être vous-même.» Jim Morrison

Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • jeudi 23 mai 2019 à 23h10min
Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

Le Balai Citoyen était face à la presse ce 23 mai 2019 à son siège de Ouagadougou. En plus des sujets liés à la lutte contre le terrorisme et à la lancinante question de la forêt de Kua, l’OSC s’est prononcée sur la fronde sociale et la gestion qui en est faite par les autorités. Les balayeurs ont fustigé le gouvernement pour sa gestion « scandaleuse » des crises. Pour eux, le MPP et ses alliés font preuve de fuites de responsabilité, d’absence de décision et de manque de courage politique pour éteindre les brasiers. Un échec de gouvernance.

Le Balai citoyen était inaudible ces derniers temps, malgré l’actualité nationale toujours aussi fournie. C’est à croire que les leaders de ce mouvement cherchaient de solides balais pour nettoyer la maison Burkina. Ce 23 mai, les responsables de cette organisation de la société civile ne sont pas allés du dos de la cuillère. Dans leur viseur, le parti au pouvoir et ses alliés qui se démènent avec les syndicats.

Les animateurs ont dit remarquer que toutes les sautes d’humeur ont un dénominateur commun : celui de l’application de textes déjà adoptés ou pour la mise en œuvre de protocoles d’accord adoptés de commun accord entre le gouvernement et les syndicats. « Tous ces mouvements de grève se ressemblent dans leurs causes, leurs manifestations, le mode de gestion et les solutions proposées par le gouvernement. Elles révèlent tout simplement un problème de gouvernance globale qui caractérise le pouvoir de Roch Kaboré et de la majorité présidentielle menée par le MPP depuis leur avènement au pouvoir », a campé Serge Bambara alias Smockey qui a lu la déclaration liminaire.

Le Balai Citoyen rappelle. Le Président Kaboré avait annoncé la fin des résolutions au cas par cas des revendications syndicales. Pour ce faire, il a même créé le Haut conseil pour le dialogue social (HCDS) et convoqué des assises nationales sur le système de rémunération des agents publics. Toutes ces initiatives ont été « des flops ». Leur seul avantage a été de siphonner davantage le budget de l’Etat.

Et la note des conférenciers au gouvernement par rapport à sa gestion des crises dans la fonction publique, est sans appel : le blâme. « La gestion de la crise au MINEFID, à la justice, à l’éducation, à la santé et dans tous les autres corps de métiers est scandaleuse. Le gouvernement dans ses fuites de responsabilité, l’absence de décision et le manque de courage politique, s’est tellement délégitimé au point de rompre la confiance avec ses partenaires sociaux, les syndicats.

L’incapacité du régime actuel à trouver des solutions justes, pérennes et durables à même de calmer le front social n’est que la conséquence de son échec sur le plan de la gouvernance », diagnostiquent ceux qui se présentent comme des sentinelles. Et ce n’est pas fini, cette OSC note et déplore l’incapacité pour le MPP d’opérer une refondation dans la manière de gouverner, ce qui a pour conséquence de le placer dans les mêmes abîmes que le régime du CDP.

Ce tableau très peu reluisant fait-il regretter au Balai Citoyen la lutte qu’elle a menée avec d’autres OSC et le peuple burkinabè pendant l’insurrection populaire d’octobre 2014 et le coup d’Etat de septembre 2015 ? Pour Me Guy Hervé Kam, porte-parole de l’OSC, la réponse est catégorique. « Nous ne devons jamais, au grand jamais regretté ce que nous avons fait. C’était des grands moments de lutte démocratique », a martelé l’avocat. Par contre, ce qu’il faut regretter selon lui, c’est le manque de signaux donnés par les autorités actuelles.

« Au sortir des élections (législatives et présidentielle 2015), nous avons toujours dit que le Burkina avait une très grande fenêtre d’opportunité pour changer la gouvernance, les mentalités (…) Nous avons dit qu’aucun gouvernement ne peut changer la vie des Burkinabè en 5 ans, mais qu’on pouvait mettre le train en marche. Notre regret c’est que le train n’est même pas en gare, ne parlons d’être en marche », a déploré le porte-parole, Guy Hervé Kam.

La lutte contre le terrorisme

La Balai citoyen s’est par ailleurs prononcé sur la situation sécuritaire qui se dégrade depuis trois ans. Les terroristes changent de stratégie de déstabilisation. Leur dernière trouvaille, l’assassinat ciblé de leaders communautaires et des irruptions sanglantes dans les temples et églises.

« A Yirgou comme à Arbinda, nous avons vécu des drames sans noms, des glissements dangereux, lesquels drames restent encore jusqu’aujourd’hui des plaies ouvertes qu’il faut soigner définitivement pour ressouder e tissu social et préserver notre traditionnel vivre-ensemble. Nous n’avons pas le droit d’échouer dans cette œuvre d’unité nationale », interpelle la coordination nationale du Balai citoyen tout en invitant le gouvernement à travailler pour débusquer ceux qui commettent ces atrocités.

Tout en saluant la résilience du peuple burkinabè, les cibals et cibelles comme s’appellent les militants du Balai citoyen, ont salué les opérations militaires pour faire face à l’hydre terroriste. Les conférenciers ont par contre invité les Forces de défense et de sécurité à mener les différentes opérations dans le respect des droits humains.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 mai à 19:45, par beton En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Laissez tomber les gars du balai. Vous etes fini. Vous n’etes plus credibles. Meme en faisant du populisme ça ne marchera pas.

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 05:05, par Paul Kéré En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

      Chers compatriotes du Balai Citoyen,
      je vous félicite pour votre clairvoyance dans l’appréciation que vous avez faite de ce pouvoir Mpp. Le Mpp a exactement les mêmes méthodes que le Cdp ancien puisque tout dernièrement le Directeur du protocole d’État, Raymond Balima se promène dans les villages de la région du Boulgou pour recenser les personnes qu’il prétend promouvoir. Mais Raymond Balima, ce ne sont pas seulement les noms des gens que les chefs locaux vont vous communiquer qu’il faut promouvoir, mais tous les burkinabè. Personnellement je n’ai pas besoin d’une promotion dans ces circonstances car j’exerce une activité indépendante et la promotion c’est chaque dossier que je traite. Surtout, ce n’est pas à 18 mois de l’échéance présidentielle qu’on se promène dans les villages pour recenser les noms des personnes à promouvoir. Le balai citoyen a raison de dire que les méthodes de gouvernance n’ont pas changées avec les gens du Mpp. Vous êtes dans votre rôle de veille citoyenne et votre conférence de presse du 23 mai vient à point nommé même si, personnellement j’attendais depuis longtemps cette réaction.
      J’attends encore votre réaction sur la nécessité d’une réconciliation nationale de tous les burkinabè et le retour de tous les exilés politiques afin de faire face collectivement à l’hydre terroriste. Pourquoi vous n’avez eu aucun mot à ce sujet ? La réconciliation nationale est irréversible et cette fois-ci, le train doit démarrer. Paul Kéré.

      Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 19:58, par Yako En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Hum...Balai citoyen ayez l’humilite de vous taire.En effet,apres avoir seme la merde, livre le pays jadis havre de paix aux Jihadistes,ruine son economie et fragilise la cohabitation hamonieuse entre differentes communautes.Vos crimes d’hier sont a la base de nos malheurs d’aujourdhui.Ayez un de regret et demander pardon a notre pays car vous etes responsables du malheur de 15millions de Burkinabe.Yirigou et Dablo sont les victimes d’un etat malade,votre etat,l’etat mpp du president Kabore et de Benewende Sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 21:23, par Salfo En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Dans la même fonction publique à diplôme égal, des gens sont payés 04 fois le salaire des autres, certains voient leur crédit pris à titre privé remboursés avec l’argent public. Et curieusement c’est aux oubliés de la fonction publique que l’on demande d’être patriotes. Et le magistrat qui débute avec 870 0000 FCFA ne doit-il pas être patriote ? Et le ministre qui fixe lui-même son salaire ? Et le financier qui voit ses crédits epongés par l’Etat ? Comment on peut donner sa parole lors d’un événement solennel comme le vœu de nouvel An et faire le contraire ? Et vous les syndicats des secteurs négligés (droits humains, jeunesse, culture, ....) qui étiez contre la remise à plat (même si le plat a été vendu pour motiver les.pacha de la fonction publique) que nous proposez vous pour avoir des salaires convenables ? En son temps, vous avez soutenu les financiers et autres qui avaient des raisons à ne pas aller à cette conférence ; mais vous vous avez obtenu quoi de l’échec de la mise à plat ?

    Répondre à ce message

    • Le 24 mai à 07:00, par Kouka En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

      walaayyy !!!!! mon frère tu dis une vérité pure. Personne n’a compris le mouvement syndical dans le boycott de cette conférence sur la remise à plat. C’était vraiment une aubaine pour régler de façon durable cette épineuse question de traitement des agents publics. Je pense que si cette conférence avaient été prise au sérieux par tous les mouvements syndicaux exceptés ceux qui n’y trouvaient pas leur compte, le gouvernement aurait accordé plus de crédit aux résultats de la conférence. Aujourd’hui quel bilan pouvons nous faire de ce boycott si ce n’est la poursuite des grèves sauvages sans aucune considération pour les populations. Les syndicats du MEF eux ont réussi à se se tailler la part du lion par des moyens peu orthodoxes et non syndicales . Les syndicats qui étaient solidaires d’eux au point de boycotter la conférence sur la remise à plat doivent maintenant se taire et accepter leur situation de précarité.

      Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 21:41, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    hum !ceux la vont venir nous dire encore que c est zida le prodigue distributeur de liasses et de v8 la solution !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 07:03, par jan jan En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Cibal, j’esper ke c’es pas ce lache de Zida Jacob ki vous a envoye pour preparer sa campagne.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 07:40, par maan zemzem En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Si ces gens savaient que c’est par eux que le malheur a envahi le Burkina Faso. Tous ceux qui ont tenu un balai pour balayer leur prochain portent en eux les germes de la malédiction. C’est la même chose pour toutes ces femmes ayant utilisé les balais pour effacer les traces du Dg pour le chasser de la cour de la poste même leurs enfants et petits enfants porteront les germes de la malédiction. En effet, là où un balais est utilisé pour effacer les traces d’un être humain, par haine et mépris, Dieu laissera le malheur frapper tous ces gens. C’ar il s’agit ni plus, ni moins d’un manque de tolérance, mieux d’un manque de pardon. Balais citoyens, ce n’est pas moi qui ne vous aime pas C’est l’acte posé qui est maudit en lui-même et vous êtes marqués d’une encre indélébile jusqu’à vos derniers jours. Continuez, continuez et encore continuez, vous êtes fichés négativement, l’histoire retiendra votre négation.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 08:11, par Lapaz En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Ces phénomènes là existent toujours non ? On dirait que l’argent de l’insurrection est fini et ils recommence a aboyer. Si seulement la honte tuait....

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 09:27, par Bissongo En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Le refus de la Conférence nationale sur les ressources nationales, la légèreté dans la punition et la récupération des biens détournés de l’Etat, la promotion davantage de délinquants à col blanc à des postes plus juteux par le biais de la politisation à outrance de l’Administration publique, la culture de la médiocrité par la décoration de tout type de personnages peu recommandables, la violation du décret de décembre 2008 fixant les émoluments des ministres, les wagons de charbons aurifères dans la nature, l’application fantaisiste du Code minier en occultant le respect des clauses sur les communautés minières, l’augmentation vertigineuse des caisses noires et du budget de l’Assemblée nationale qui, jusque-là, sont hors contrôle de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE/LC), la tenue fantaisiste des conseils de discipline afin de protéger des poulains politiques, et la non-mise en œuvre de la loi sur le délit d’apparence et de lutte contre la corruption, sont des preuves suffisantes d’un manque de gouvernance vertueuse.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 09:36, par Doctor Smith En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    c est vous qui aviez mis le pays dans la merde et vous voulez encore donner des lessons au gens. allez vous faire foutre.
    et laissez les gens travailler
    prennez les armes des militaires et allez sur le terrain pour lutter voir si vous ne ferez pires que les meme militaire.
    Soyez maudit

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 09:38, par Perdu En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Vraiment le pays est gaté ! Est-ce un parti politique ou un rassemblement d’irresponsables ? Comment peut-on permettre dans un état que des activistes se regroupent et aient droit de paroles ? Com,ment voulez-vous g♪rer la disciplines et la redevabilité dans ce pays ? Qui sont-ils ? est-ce que ce sont vraiment des enfants du pays ?
    les occidentaux nous encore eu, en nous trompant que la democratie c’est laisser tout faire. Ainsi la jeunesse est égarée et la pagaille s’installe. Discipline, discipline, regarder seulement ce que font les chinois ! En chine on les enfermeraient tous, ils devront faire les travaux forcés, comprendre ce que veut dire etyre patriotes. Des gens qui n’ont jamais accompli quelque chose dans leur vie semblent pouvoir dicter la marche a suivre d’un pays.

    Répondre à ce message

    • Le 24 mai à 11:38, par STOP En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

      @PERDU si tu ne supportes pas la liberté et la liberté d’expression en pleins état de droit et démocratie en 2019 tu ferais mieux d’émigrer vers l’état islamique ou ce qui en reste !! ou quitte le burkina pour la chine où tu ne seras qu’un pauvre petit nègre sans dignité ni liberté !! Surtout n’attends pas trop longtemps pour le faire

      Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 10:10, par TOUS NOUS VAINCRONS En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Le "Balai citoyen" a tout dit. On avait espoir, beaucoup d’espoir d’avoir un "Burkina nouveau" avec notre gouvernement.
    A notre grande surprise, cette graine d’espoir est entrain de sécher avec le manque de courage de notre Gouvernement.
    Notre Gouvernement (concepteur du "mouta mouta" ,a dit : non au "Mouta mouta" mais continue toujours dans le "mouta mouta".
    Notre Gouvernement a décidé de ne plus régler les problèmes au "cas pas pas" mais il continue toujours à faire du "cas par cas".
    Etc...
    Je veux vraiment faire confiance à mon gouvernement.
    Lorsqu’on gouverne c’est pour la majorité et au péril.
    Que Dieu nous garde !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 12:10, par Citoyen vertueux En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Le problème aujourd’hui avec vous, du Balai Citoyen, c’est que plus personne ne vous écoute. Vous énervez même bien de personnes lorsqu’on vous voit à la télé, ou qu’on vous entend parler. Mieux vaut donc vous taire une fois pour toute. Vraiment dommage, que vous n’ayez fait qu’un effet feu de paille !!!

    Répondre à ce message

    • Le 24 mai à 19:48, par Sidpassata-Veritas En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

      « Le problème aujourd’hui avec vous, du Balai Citoyen, c’est que plus personne ne vous écoute. Vous énervez même bien de personnes lorsqu’on vous voit à la télé, ou qu’on vous entend parler ».

      - Monsieur le Citoyen vertueux , ce que vous dites n’engage que vous. Je suis très content que le Balai Citoyen ait eu le courage et la manière de contribuer à la chute du régime de Blaise Compaoré que je ne regrette pas du tout. Ceux que le Balai Citoyen énervent comme vous dites, sont ceux qui pleurent leur paradis perdu. Mais ça c’est leur problème. Le Burkina doit avancer et je suis ravi que le Balai Citoyen vienne tirer les oreilles de nos gouvernants qui semblent croire que les Burkinabè sont aveugles. Tônd nina pukamê. Gam-gam ka le toê gaam tônd ye ! Plus rien ne sera comme avant et ce n’est pas qu’un slogan. Vous verrez bien !

      Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 13:31, par TANGA En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Cette OSChier nous fait rire.
    On vous connait. Un groupe de mangeurs. Vous vous organiser pour piller le pays en passant par les hommes politiques. Maintenant c’est ZITA que vous attendez pour pousser devant comme aux premières heures de l’insurrection. ZITA lui même ça va le suffire quand il va tenter de revenir au Faso, lui et ’’Youl Bruner’’ l’autre tête rasée et musclée aux allures Barbaro-Corpulorus ; n’en parlons pas vous.
    Vous croyez peut être que l’on peut brûler les pays impunément puis aller brûler son propre studio et faire Allah-Garibou pour acheter du matériel neuf pour le petit français. Il n’y a que ceux qui ne savent pas, ce membre il vous pousse partout et quand ça va chauffer, il sortira ces documents de français pour se réfugier dans son ambassade. C’est comme quelqu’un disait que c’est un des yeux de la france au Faso ; il ne nous a pas démontrer le contraire. Et pour le BASSOLE tu dis quoi petit français ? Nous en tout cas on va continuer à écouter de la bonne music Bissa de BONSA.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 14:02, par internaute En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Sur la photo, le monsieur à l’extrême gauche maître KAM, n’est ce pas lui l’avocat officiel du MPP ?
    Qu’est ce qu’il fout encore au balai du citoyen ?
    Populisme, quand tu nous tient. Pouah !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 19:29, par Sacksida En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Balai Citoyen continuez a jouer votre role de veille citoyenne et sachez que quoi qu’on dise de vous, votre organisation reste l’une des plus credibles au.Burkina Faso. A ce que je sache le Balai Citoyen n’a jamais gere le pouvoir d’Etat et surtout ce n’est pas son role. Sachez, que l’insurrection populaire telle que vecue en 2014 n’est pas leur decision car elle est science sociale qui a eclate comme celle du 03 janvier 1966. Maintenant, quand aux difficiltes actuelles et aux problemes de gouvernance du pays vous devez poser la question a eux que le peuple a elu en decembre 2015. L’histoire de tout pays est faite de flux et de reflux, pour comprendre cela, il.faut etre d’un certain niveau et avoir vecu des experiences similaires. Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mai à 21:38, par Elda En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Balai citoyen, je vous respecte. Bravo pour vos prises de position sans compléssance et courageuses. C.est parce que vs êtes toujours forts, droits et Logiques dans vos actions que vous recevez pleins d. Attaque s. Que cela ne vous affecte pas. Bon courage.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 01:25, par YAAM SOBA En réponse à : Gouvernance du MPP : Le coup de « Balai citoyen »

    Bien vrai que le balai a commis des péchés durant la transition qui a ouvert un boulevard au MPP, il faut reconnaître qu’ils ont raison.
    Le pays ça très mal depuis l’avènement de ce régime moribond et incompétent.
    On n’a plus besoin de citer leurs limites en matières de gestion.
    Les burkinabé intègres sont unanimes que le pays est dans le chaos total.
    Le malaise social se lit sur tous les visages, la nostalgie, le goût amer de cette nouvelle vie, la peur dans les ventes...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre l’insécurité : « Grosse discorde » entre le président du Faso et son ministre de la Défense, relève l’opposition
Scandale "charbon fin" : Le ministre des mines doit rendre sa démission, selon l’opposition
Crise au CDP : Mahamadi Kouanda accuse Eddie Komboigo de « forfaiture »
Vie politique nationale : Le MPP consolide son assise dans la région du Centre et la province du Kadiogo
Kadré Désiré Ouédraogo à Ziniaré : « Rien de durable ne se construit dans le désordre et l’indiscipline »
Défense et sécurité : Le président du Faso installe une commission pluridisciplinaire
Sondage « Présimètre » : Ce que les Burkinabè pensent de la gouvernance nationale au premier semestre 2019
Présidentielle de 2020 au Burkina : Kadré Désiré Ouédraogo rassemble à Ziniaré
CDP : La justice annule le congrès du 16 juin
CDP : Le congrès reporté à une date ultérieure (Communiqué)
Maîtrise d’ouvrage en matière d’eau et d’assainissement : Des parlementaires outillés
UNIR/PS : La coordination communale de Koubri installée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés