Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le chagrin est comme le riz dans le grenier : chaquе jοur il diminuе un реu.» Proverbe malgache

Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

Accueil > Actualités > Opinions • • lundi 6 mai 2019 à 22h45min
  Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

Dans a contribution ci-dessous, l’auteur s’interroge sur les réelles intentions de Blaise Compaoré à travers sa « main tendue » à Roch Kaboré.

Naturellement peu loquace et réfractaire aux apparitions médiatiques excessives, l’ex- président Blaise Compaoré, par le biais d’une correspondance adressée au président Roch Kaboré, est sorti de sa réserve légendaire pour se prononcer sur la situation sécuritaire précaire et le climat social délétère qui prévalent au Pays des hommes intègres.

En sus, il se dit disposé et disponible pour soutenir d’une part le Burkina Faso dans sa lutte contre ses assaillants non identifiés et difficilement identifiables, dont le mode opératoire se situe aux antipodes des lois de la guerre conventionnelle. D’autre part, l’ex -médiateur se dit prêt à concourir à l’apaisement de la fronde sociale et à la réconciliation nationale.

Face au monstre du terrorisme, la réalité des faits et les résultats obtenus sur le terrain instruisent sans ambages sur la grande peine qu’a la grande muette burkinabé à prendre le dessus à court terme sur ces suppôts de Lucifer, et sur l’incapacité de l’élite militaire à dénicher la bonne formule et la stratégie efficace et efficiente à même de sortir le Burkina Faso de ce bourbier.

Sur ces entrefaites, tout appui susceptible de soulager ce mal burkinabé, de dissiper la psychose permanente et de régénérer la quiétude au sein de la population serait le bienvenu. En revanche, pour le cas précis de Blaise Compaoré, son assistance est souhaitable, mais forcément, involontairement et même légitimement, face à sa proposition manifeste de coopération, des interrogations s’imposent, des équations à multiples inconnues s’invitent.

Bref, à la lumière du passé de l’homme et au regard de certaines circonstances, la méfiance, la défiance et la suspicion sont de rigueur. Et ce, pour les raisons ci-après. Premièrement, cette main tendue est tardive. Pourquoi est-ce maintenant, depuis son exil, que Blaise Compaoré pense à sa terre natale au point de nourrir l’aspiration de relever avec elle le défi du terrorisme ? Pourquoi Blaise Compaoré a- t-il observé une omerta inquiétante et suspecte après les attaques du Cappuccino, de Aziz Istanbul et de l’Etat-Major des armées ? Pourquoi Blaise Compaoré a- t-il gardé le silence face aux offensives meurtrières répétées perpétrées contre les forces de sécurité, de défense et les enseignants ? Pourquoi Blaise Compaoré est-il resté dans un mutisme incompréhensible lors du coup d’Etat manqué du Général Gilbert Diendéré, alors qu’il pouvait simplement passer un coup de fil à son « petit frère d’armes et ami intime », et lui intimer l’ordre d’arrêter de faire ce qu’il est en train de faire ? Pourquoi est-ce maintenant que tombe cette proposition de collaboration ?

Deuxièmement, l’Histoire joue en défaveur de la crédibilité de Blaise Compaoré et la sincérité de sa main tendue. En effet, dans sa gibecière politique, on y trouve bon nombre d’adversaires, camarades de lutte et amis intimes foudroyés par sa ruse, ses coups bas et ses crocs-en-jambes politiques. Enfin, l’équation à multiples inconnues difficile à résoudre est la suivante : Roch Kaboré pourrait-il espérer une main franche et salvatrice d’un homme, d’un ancien camarade de lutte, d’un vieil ami qu’il a abandonné, ensuite combattu, avant de contribuer à précipiter sa chute et sa descente aux enfers ? Aussi, un soutien franc et une alliance de bon cœur pourraient-ils advenir de cet ancien chef d’Etat dont la propension à la vendetta est avérée et reconnue de tous ?

Au-delà de tous ces questionnements, un enjeu historique se présente à Blaise Compaoré : celui de l’embellissement de son Histoire. En effet, après avoir participé à quatre coups d’Etat militaires, dont les deux derniers furent exécutés par lui-même ; après avoir fait et défait, monté et démonté, fabriqué et déglingué des hommes politiques et des opérateurs économiques ; après avoir fait la pluie et le beau temps au Libéria, en Sierra Leone et en Côte d’Ivoire ; après avoir tissé des alliances avec des hommes peu recommandables ; aujourd’hui, à 68 ans, l’heure de la sagesse a sonné pour Blaise Compaoré.

Par la magie d’Internet et via le Faso.net, toute modestie gardée, toute humilité observée et sans prétention aucune, le rédacteur de ces lignes, votre humble et jeune serviteur, « petit Samo » né sous le règne de Blaise Compaoré, voudrait par amour pour le Burkina Faso, dire ceci au Président Blaise Compaoré :

« Cher Président, si votre main tendue camoufle des intentions opportunistes et une volonté dissimulée de nuisance, alors ce que je puis vous formuler si vous le permettiez, c’est que tout ceci est vain, tout ceci n’est que vanité. Vous feriez du mal au Burkina Faso pour rien, car, si fort et puissant que vous soyez, vous ne pourriez jamais refaire le monde, vous ne pourriez jamais réinventer la roue, vos années fastes et vos temps glorieux ne reviendront jamais. Vous êtes devenu Ivoirien il est vrai, mais cela n’est qu’une gymnastique juridico-politico- administrative, votre sang reste moaga, et votre placenta se trouve enseveli sous le beau et radieux sol du Burkina Faso. Par conséquent, faire du mal ou laisser faire du mal au Burkina, c’est à vous-même que vous le faites.

En revanche, si votre proposition de soutien, si votre main tendue est animée d’un esprit probe, d’une rectitude sans faille, de nobles pensées et d’une volonté réparatrice, alors, l’Histoire du Burkina Faso et des peuples noirs mentionneront votre nom et votre œuvre en lettres d’or sur des papyrus diamantins. Et quand vous décideriez de quitter le « Pays de la Lagune Ebrié » pour regagner le « Pays des hommes intègres, l’ex -Haute-Volta, la terre de vos ancêtres », nous sortirions vous accueillir avec tous les honneurs à l’aéroport de Ouagadougou, et vous accompagnerions à Ziniaré, votre terre natale.

Après un mois de repos, vous réintégreriez la fonction publique burkinabé, et seriez affecté comme « boy de maison » dans le domicile du Général Aboubacar Sangoulé Lamizana à Tougan. Les soirs, vous iriez faire valoir vos talents de capitaine de l’armée burkinabé en tant que gardien devant le verger de mangues du Colonel Saye Zerbo, aussi à Tougan, au bord du fleuve Sourou.

Enfin, monsieur le Président Compaoré, dans notre grin, les « Kôrô de mon quartier à la Patte D’Oie » disent que vous connaissez certains chefs terroristes. Si cela est vraiment vrai, alors, s’il vous plaît, dites- leur de laisser le Burkina Faso en paix.

Tout en vous souhaitant de toujours bien vous porter, je vous prie de bien vouloir agréer l’expression de mon profond respect et de ma très haute considération. »

Que Dieu bénisse et garde le Burkina.

La patrie ou la mort, nous vaincrons.

Sidiki Aboubacar ZERBO
Spécialiste en Management de l’Achat International
Et en Ingénierie Logistique.
wendin.aboubacar.zerbo@gmail.com

Vos commentaires

  • Le 6 mai à 16:29, par fasomania En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Petit samo comprend bien français deh. Je ne pense pas qu’il puisse s’exprimer avec autant de maestria e dans sa langue vernaculaire. Laisse, je t’enverrai à Ouahigouya pour un bain linguistique.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 16:55, par Nabiiga En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Chapi ! Plus rien à dire ? Vous avez tout dit.

    La main tendue, pour être gentil et juste envers le Capitaine Blaise, n’est rien que de l’arnaque. Tous les Burkinabè de bonne foi, refusent avec la dernière énergie d’être arnaqués. La situation en CI devient de moins en moins sûre. Soro, le bandit chevronné, a claqué la porte est et en pleine compétition avec Ouattara pour conquérir le nord. Il y a des susurres selon lesquels Bedié-Soro et possiblement le FPI feront corps dans les prochaines élections contre Ouattara. Ce n’est pas une coalition de ce genre qui va assurer sa survie en CI. Il est temps de trouver une façon pour arnaquer la vigilance des Burkinabè de bonne foi pour entrer. Merci d’avoir été si eloquent.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 17:01, par vérité no1 En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Ah ! Mon Samo, ce type là, on le veut plus et vous pouvez le récupérer ! Un nom de famille PARE, ZERBO, WARMA, TOE... pourrait bien coller avec lui ! Il a osé vivre chez ses beaux et cela est une honte pour nous tous et on sait pas comment laver cela ! J’ai dit à ma femme que si je devrais vivre chez eux par manque de moyen, je préfère vivre dans la rue avec mes valises et dès qu’on part la bas, la belle mère me regarde toujours en diagonale !!!!!! C’est la vérité, Blaise a deconné et il le sait très bien !!!!!
    Bref, on ne peut faire confiance à Blaise que quand il est dans un cercueil !!!!!! Point barre !!!!!!
    N’en déplaise à lagui adama, Caca, Yako, Kouadio, Maria de Ziniaré et autres CDPistes de façade !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 17:11, par vérité no1 En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Il paraît qu’on veut nous imposer son arrivée ! Et selon des indiscrétions, l’homme va débarquer entre Octobre et Novembre !!!!!!!!
    Alors, nous disons à Allassane de faire gaffe (lui même a peur de l’homme). S’il ne connaît pas Blaise, nous, on le connaît très bien !
    C’est un rancunier et il n’a jamais digéré sa fuite en plein midi sans sacoches !!!!!!!
    Il peut aller au Maroc comme Mobutu l’avait fait !

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 10:23, par NEDA En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

      Notre Papa Blaise viendra gouverner ce pays avec justice , vérité, droiture et beaucoup de bonnes choses, Vraiment qu’il vienne vite nous sauver !!! On n’a pas DIAMANT mais on a Blaise. Tu es vraiment GRAND. Que les petits se ressaisisent. WAIT AND SEE

      Répondre à ce message

      • Le 7 mai à 12:18, par verite no1 En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

        Regardez-moi ce reactionnaire sans vergogne !!!!!!
        Toi, c’est pas la peine ! Je comprends pourquoi le pays ne decolle pas !!!!! Allez ! Va laver les habits de Djamilla et tu nous laisses en paix !!!!!!

        Répondre à ce message

        • Le 9 mai à 14:55, par Paul Kéré En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

          En vertu de l’article 8 de la constitution je vais donner mon point de vue : personnellement je souhaite que le Président Blaise Compaoré rentre au Burkina et le plus rapidement possible. Avec les morts qu’on a enregistré depuis l’arrivée du Mpp au pouvoir, je ne souhaite qu’une chose : que Le Président actuel du Faso, Son Excellence Marc Christian Kaboré ce pauvre mangeur de crapauds de Zorgho à qui Dieu a donné le pouvoir par accident de l’hisToure accepte enfin cette réconciliation car cela ne fera que renforcer son propre pouvoir. Si mon ami Roch ne le fait pas, c’est quelqu’un d’autre qui le fera à sa place. Tchogo tchogo, je vous le professe en vérité ! À bon entendeur salut. Si Roch veut il n’a qu’à couper la route de Zorgho, j’irai à Tenkodogo par la route de Kayibo c’est plus court, mais qu’il accepte cette main tendue de notre frère, Blaise contre l’avis des va-t-en guerre et de ses conseillers occultes, tapis dans l’ombre avec des agendas cachés. Quant aux petits plaisantins comme vérité numéro zéro qu’il se calme, sinon je lui enverrai la foudre de mes ancêtres dont on sait qu’ils ne rigolent pas même s’il n’ont pas connu le forum du Fasonet. La France et l’Allemagne ont fait deux guerres mondiales dans lesquelles elles nous ont impliqués mais ça ne les a pas empêché de faire la paix et de construire l’Europe. Merkel l’a rappelé à mon Frère Roch lors de sa visite au Burkina Faso. L’ignorance de vérité zéro qui se prend pour le nombril du monde ferait mieux d’écouter les autres sons de cloches qui ont certainement beaucoup voyagé et beaucoup appris de la méchanceté de ce monde...

          Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 17:15, par Razambia En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Belle plume pour un samo.J espere que pour une fois chacun des intervenant aura de la hauteur a l image de l auteur de l article.La reconciliation ne se decrete pas mais est la somme de nos actions et propos vers cela.Au Burkina il ne doit pas y avoir d un coté les dieux tout puissant nés pour gouverner et de l autre coté les incapables venus par effraction de l histoire et qui doivent se venger des mechants non plus.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 17:49, par Skroly En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    IL n y’a pas de probleme BC peut retourner au BF car ayant effectué le pelerinage a la mecque il est devenu clean Comme le chat apres avoir lui aussi effectué le pelerinage et une fois de retour caresse les souries dans le sens du poil.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 17:50, par KY DRABO En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Malgré sa grandiloquence, cet article est d’un simplisme déconcertant.
    - Peut-on reprocher à Blaise Compaoré son "mutisme" face aux attentats terroristes, alors qu’au sommet de l’Etat, on se délecte régulièrement de l’accabler de tous les maux et à se réjouir qu’il ait "fui" ? Dans sa situation, la sagesse ne lui commandait-elle pas, plutôt, de se tenir discret ?

    - Doit-on oublier qu’on est en politique et que tout est possible sur ce terrain-là ? Autrement dit, il ne faut pas exclure un deal dans lequel il serait demandé à Blaise de proposer officiellement ses services, que Roch accepterait par la suite, sans avoir l’air, face à ses vuvuzelas, de faiblir devant son prédécesseur. Car n’en déplaise aux zélés de son camp, Roch sait que le rapprochement avec Blaise est absolument impératif, ne serait-ce que dans la perspective de la réconciliation nationale. Il y a sûrement des médiateurs qui s’activent entre les deux hommes. Cette hypothèse est confortée par le fait que le fameux courrier a été transmis, AU COURS D’UNE AUDIENCE OFFICIELLE, par un Ministre d’Etat ivoirien : difficile de croire à l’absence d’un scénario déjà ficelé...
    Plutôt que de jouer les oiseaux de mauvais augure, il faut se réjouir de la perspective d’un tel rapprochement. Ce sera la preuve de la grandeur d’esprit des deux hommes. L’avenir de notre pays en dépendra.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mai à 21:05, par Le Vigilent En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

      Ky Drabo, tu parles comme si tu ne connais pas l’homme. Il a flatté - tué Sankara, flatté - tué Henri Zongo et Boukary JB Lengani, flatté - tué Oumarou Clément Ouedraogo et peut-être d’autres encore et ce n’est pas Roch Marock Christian Kabore qu’il épargnera si ce dernier se laisse prendre à son piège. Ça m’étonnerait fort que Blaise Compaore le mégalomane et rancunier jusqu’a la moelle puisse un jour prendre en pitié ce peuple burkinabé qui l’a contre l’ont a quitter le pouvoir et à errer quelques semaines avant de s’établir en Cote d’Ivoire et de changer de nationalité.

      Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 17:50, par Yako En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    C’est quoi encore ce machin de la cour de recreation ! Mr Zerbo tu ecris bien mais reflechis peu et c’est dommage pour un jeune de ton rang.Que du blabla il faut grandir un peu jeune homme.Merde

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 18:53, par Source A En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Je voudrais me permettre de dire à mes enfants ,mes petits -enfants ,mes petits frères de ne jamais faire la politique avec extrémisme et radicalisme . Voyez - vous ,on dit qu’en politique , on ne dit "jamais" jamais" car l’ennemi ou l’adversaire politique d’aujourd’hui est ou peut être l’allié politique de demain et vice- versa .
    Dans les années 1990 aux lendemains de la conférence de LABAULE qui a vu déclencher le vent de démocratisation dans nos états africains francophones sur injonction du président français François Mitterand suivie du printemps des conférences nationales souveraines, j’ai vu des gens insulter Blaise COMPAORE comme pas permis ,comme la pire des ordures sur terre .Certains avaient même jurer publiquement et avec véhémence que jamais au grand jamais ,ils ne collaboreront avec Blaise Compaoré . L’un de ces prétendus farouches et irréductibles opposants à Blaise Comaporé était allé jusqu’à refuser de se lever devant le président du Front Populaire Blaise Compaoré au cours d’une cérémonie à la maison du peuple consacrée à l’amorce du processus démocratique initié sous contrainte par le front populaire après LABAULE ,en prononçant cette phrase " je ne me lève pas devant un assassin " . Et bien mes chers enfants, ce monsieur fut pendant plus de dix ans l’un des puissants ministres de Blaise COMPAORE . Et il n’est pas le seul . J’en connais au moins 5 personnes de ce type . Et de nos jours certains utilisent ou ont utilisé la même stratégie pour accéder à la soupe. Pendant ce temps ,des personnes qui ont risqué leur vie pendant les heures chaudes de ce moment là et qui combattaient ces mêmes opposants de Blaise n’ont jamais été appelé aux hautes fonctions ,ni même figurer sur la liste du CDP aux législatives de 1997 et suivants . En tant que témoin de certains faits de cette période ,nous pourrions relater de nombreux faits similaires .De ce qui précède ,il me semble qu’il faut éviter tout radicalisme en politique . Quelques soient les fautes que Blaise Compaore a commis avec la complicité involontaire ou volontaire des tenants du pouvoir actuel et de nous tous d’ailleurs ,par ces temps qui courent et ou l’avenir de notre pays est en pointillé ,laissons le venir à son pays tout en prenant les dispositions de vigilance et éventuellement judiciaires qu’il faut . Rappelons -nous toujours de cette sagesse du sage africain NELSON MANDELA lorsqu’il décida de dialoguer avec le président blanc sud africain Frédéric Declerck et certains de ces camarades ne voulaient même pas en entendre parler . Il avait alors répondu " même dans le mal, peut naitre le bien " C’est à partir de ce dialogue que l’Afrique du Sud fut libérée de l’APARTHEID . Une nation c’est aussi les bons et malheureusement les mauvais enfants qu’il faut aider à se corriger .

    Répondre à ce message

    • Le 6 mai à 19:24, par vérité no1 En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

      Merci pour les conseils mais sache que tout le monde n’est pas comme Alain Yoda !!!!!!

      Répondre à ce message

      • Le 7 mai à 11:13, par Source A En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

        Mon frère Vérité 1 vous avez tiré à côté, car la personne qui a refusé de se lever devant le président du Front Populaire Blaise Compaore à la maison du peuple n’est pas Alain YODA ,même si je conviens avec vous qu’il fait partie à l’époque du lot des prétendus opposants irréductibles de Blaise Compaore devenus plus tard l’un de ses puissants bras droits comme Ministre d’Etat ministre de la Santé et Ministre des affaires étrangères .
        Dans tous les cas ,je me réjouis que la plupart des intervenants après mon post ,épousent le même esprit . Il faut à nous burkinabè une forte capacité de dépassement de soi et d’élévation pour surmonter nos ressentiments individuels vis à vis de tel ou tel compatriote quelques furent ses fautes passés. Merci à toutes et à tous pour la contribution à la promotion des valeurs du pardon et de la tolérance entre burkinabè . Et comme nous l’enseigne la tradition mossi " Celui qui a le pouvoir ,la puissance ,c’est celui qui a aussi ,le pardon "

        Répondre à ce message

        • Le 7 mai à 12:25, par verite no1 En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

          Ok ! Peu importe si c’est Yoda ou pas mais penses-tu reellement que Blaise doit aller se caller tranquillement a Ziniare sans etre inquiete ????
          Je pense qu’on doit corriger d’abord les criminels et les fugitifs et ensuite on parlera de justice !!!!!
          Et puis, Blaise va venir comment ? Pas a l’aeroport, peut etre avec un vehicule banalise !!!!!!

          Répondre à ce message

        • Le 7 mai à 13:17, par Parmesan En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

          C’est lassant à la fin de devoir répéter les mêmes choses en boucle ! Personne n’a interdit à Blaise Compaore de revenir au Burkina Faso. Il peut rentrer au Burkina Faso sans craindre pour sa vie. Mais il devra répondre aux questions que voudra lui poser la Justice.

          Il faudra à un moment donné arrêter d’insulter l’intelligence des citoyens burkinabé en voulant leur imposer l’idée d’une réconciliation, d’un dialogue national sans LA JUSTICE !

          C’est une aberration de réclamer le pardon pour les fautes d’une personne qui ne s’en ai pas repenti, qui n’a pas avoué ses fautes et qui ne demande pas le pardon. Pourquoi est-ce au peuple de pardonner à Blaise ? Pourquoi Blaise lui, ne demande pas pardon officiellement et publiquement au peuple burkinabé ? Est-il un être humain supérieur aux autres ?

          De surcroît votre raisonnement est dangereux pour l’avenir de la démocratie dans notre pays, car vous laissez croire que tout dirigeant qui viendrait à commettre des meurtres, des exécutions sommaires, des crimes économiques et des violations de la constitution, doit être pardonné, sans repentance, sans justice, sans procès ????? Comment garantir la paix sociale avec des mentalités et des principes de gouvernance pareils ?? Pour bien moins que ça, des citoyens sont condamnés à la prison à perpétuité. Il y aurait donc 2 poids 2 mesures dans notre arsenal juridique ?

          NON !!! A un moment donné, chacun doit assumer ses actes. Le mal est fait. Si Blaise ne peut pas, contrairement aux grands leaders dans le monde, se repentir et obliger son frère à venir affronter la justice de son pays, eh bien qu’il reste en exil à vie. Nous n’irons pas le chercher à l’étranger et nous ne voulons pas non plus qu’il se mêle de l’avenir du Burkina Faso.

          Répondre à ce message

    • Le 6 mai à 22:53, par la vérité En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

      Il y a du tout en effet dans une nation. Je suis d’avis avec vous qu’en politique il faut éviter la radicalisation. Les politiciens sont tous pareils : ils ne poursuivent que leurs intérêts. Pour une réconciliation véritable il faut une implication des victimes. la réconciliation ne doit pas juste se limiter aux politiques.
      Pour cela je propose le scénario suivant pour ceux qui sont sincères : vérité, repentance, réconciliation.
      Ce scénario consiste en :
      * le coupable dit toute la vérité aux familles de victime,
      * le coupable demande pardon et s’engage à ne plus recommencer, sinon la prison à vie pour la prochaine fois,
      *réconciliation. Dans ce scénario, il n’ y a pas un procès classique mais les familles de victimes doivent souscrirent volontairement à ce scénario.
      Les familles de victimes qui n’accepteront pas ce scénario auront droit à la forme classique de justice.
      Le pouvoir en place doit appeler aux retours de tous les exilés qui ne sont pas impliqués à des crimes de sang ou économique.
      Pour ceux qui sont suspectés dans des dossiers de crimes suivront l’un des deux scénarios ci-dessus.

      Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 07:02, par LE VILAIN En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

      Que Dieu vous bénisse mon cher parce que bous avions besoin des hommes comme vous pour raconter l’histoire de nos hommes politiques qui ils étaient hier et qui ils sont aujourd’hui. Nous sommes là et demain sera notre histoire.

      Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 19:01, par sidbala En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    A te lire on sens que tu n’a fait coucher sur papier ce que tes koros te racontent au grin.
    Le moteur du régime COMPAORE était bel et bien SSR, la preuve quand ils ont décidé de le laisser tomber il est effectivement tombé.
    Les mêmes ont dit que Roch est la solution, Salif a chanté sur tous les toits du Faso que c’est lui le faiseur des rois, comment veux tu que soit.

    Blaise a dit que je cite : "on m’a dit de partir, je ne suis ni ange ni démon, l’avenir nous dira qui a raison". Même si dans une équipe si a un moment donné il n’y a pas de cohésion, il faut garder raison et sauver l’essentiel.

    Roch la SOLUTION, donc COMPAORE n’avait plus le choix que de se terrer, pour ne pas exacerber davantage les esprits guerriers de ces OSC alimentés par ces mêmes qui ont soupé avec le " diable"depuis leur berceau d’hommes politiques.

    Le silence est souvent signe de responsabilité et de bon sens. Mr ZERBO avec toute la considération qu’on peut devoir à un esclave perdue dans la clairière de Toeni, humblement ton Roch pouvait aussi faire le pas vers Blaise en lui disant ceci : nous nous sommes trompés sur vos qualités d’homme d’État et de leader que vous êtes, mais pour lamour du pays nous vous demandons de nous aider à quitter dans ce bouvier"., au lieu de passer tout le temps a le traiter de tous les maux sur les radios étrangères, ce n’est pas responsable je trouve que c’est lâche.

    L’Union dune nation est sacrée et on ne paie jamais son bienfaiteur en monnaie de singe, ils doivent ce qu’ils sont aujourd’hui à Blaise COMPAORE, peut être que toi aussi en a bénéficié, mais nous autres nous critiquons tout simplement parce que nous voyons notre patrie aller en lambeaux.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 20:21, par RV En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Un constat : Blaise est parti mais le Burkina va de mal en pire. C’est méconnaître les relations internationales que de croire que Blaise ne peut vivre ailleurs qu’en RCI. Du reste, il faut qu’il soit fou pour revenir dans cette chaleur et cette insécurité.
    Ni Blaise ni Roch ne sont indispensables. Mais l’union des deux peut résorber le terrorisme.
    Angela Merkel nous a vivement recommandé la réconciliation. L’Allemagne en sait bien !
    Touchons du doigt mais ceux qui pensent que le Burkina ne peut disparaître se trompent.
    Alors, pendant que les pays sérieux réfléchissent en décennies et anticipent, nous sommes dans des analyses de cabaret.
    Ceux qui pensent que ça va doivent réfléchir sur le plus d’un million d’enfants qui ne vont plus à l’école et le front social.
    UDP

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 21:11, par Guimbo En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Mes amis actuellement là ! Nous on veux la paix et la cohésion sociale . Donc des ecrits pour crer la méfiance et la défiancebdu jour d’ aujourf’ hui ne nous arrange pas. Vraiment arretons cela nous sommes en mois de carême donnons nous la main pour un Burkina de paix et prospére. Vraiment laissons la politique et sauvons l’ éssentiel : le Faso.merci

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 21:47, par Ka En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Pourquoi nous nous s’excitons ? La presse Ivoirienne et ses réseaux sociaux confirment que dans la lettre apporter par le numéro deux Ivoirien a Roch Kaboré, le retour de l’introverti et rusé Blaise Compaoré se négocie pour le mois d’Octobre prochain. ‘’’’Voilà ce qui est dit sur un site des réseaux sociaux d’information Ivoirien : ‘’’On connaît plus ou moins la teneur des épistolaires entre Blaise Compaoré et Roch Kaboré, dont le porteur n’est autre que Hamed Bakayoko, ministre de la défense de Côte d’Ivoire. On connaît également, les actions de Boureima Badini et de Me Pierre Olivier Sur respectivement, ex-garde des Sceaux de Blaise Compaoré et son représentant spécial en Côte d’Ivoire et son avocat français, lesquelles personnalités sont aussi à la manœuvre pour le retour de l’ex-n°1 burkinabè.
    Ce qu’on ne savait pas c’est que Blaise aurait suggéré une date de retour au Burkina : d’ici octobre 2019, c’est-à-dire d’ici à 7 mois. Son souhait : ne pas faire 5 ans d’exil ! Mais tout ceci dépend des autorités burkinabè et on en saura plus dans quelques mois.’’’’ Sources du site Lebanco.net du 06 05 19.

    Oui ça urge pour qu’ADO se débarrasse du colis empoisonné avant l’arrivée de Laurent GBAGBO, ou les élections de 2020. Sur-tout que l’histoire s’accélère sur les traces de Blaise Compaoré. Un syndicat international des victimes de la guerre au Libéria, en Sierra-Leone, en Angola, en Côte d’Ivoire et au Mali serait en formation entre les victimes des différents pays endeuillés par l’ex-dictateur burkinabè. La plupart de ces victimes, qui jouiraient de la nationalité de pays occidentaux sont des veuves, des veufs, des orphelins, des blessés, et tiendraient à demander des comptes à celui dont le nom a été plusieurs fois cité dans les procès contre Charles Taylor, Prince Johnson et autres célèbres criminels de guerre (son nom figure aussi dans les rapports de l’ONU sur des trafics de drogue et de diamants). Certaines sphères du renseignement international le considéraient même comme le véritable cerveau d’une mafia subsaharienne qui semait la terreur dans la sous-région et qui aurait donné naissance aujourd’hui aux différents groupes terroristes qui sévissent au nord et à l’est du Burkina. Ce syndicat international des victimes dont la création est en discussion dans un pays européen compte obtenir l’extradition de ce Chef de gang où qu’il soit pour répondre devant la justice internationale. Alors ADO ne veut plus se mêler des histoires de l’introverti, surtout que son enfant adoptif le rebelle dit SORO se détache de son mentor ADO et de son parti. Merci mon jeune Zerbo, car tout a été dit. Attendons-la suite au mois d’Octobre prochain.

    Aucune personne ne peut empêcher le repris de justice Blaise Compaoré de revenir dans son pays, mais qu’il passe par la MACO d’abords.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 00:05, par jeunedame seret En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Jure qu’il y a toujours des ZERBAUX intelligents ! Ou bien c’est une résurrection du précédent. Monsieur le chameau vous avez bien relaté ce je devinais dans ma tête. Blaise et sa suite sont en train de penser à un autre coup d’état avec pièges pour nous impliquer. Blaise ne sait pourtant pas qu’on ne peut pas aimer 2 fois la même personne. Même s’il veut racheter sa renommée, c’est déjà tard ; et il veut ainsi se servir de nous pour ces ambitions privées. Donc attention aux pièges ! La seule belle et honorable solution de Blaise serait de se proposer pour le jugement et les condamnations à temps. C’est ça le soutien. Sinon le reste c’est gaamation !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 06:48, par SOME En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Qu’il arrete de se moquer du monde ! Blaise n’a jamais observé aucune reserve sinon une tactique. Laquelle il continue a derouler. Tous on sait quel sa part il joue dans toutes ces affaires. Il n’a été mediateur de rien sinon pour mieux gater la sauce. On sait tous que tout cela fait partie d’un plan ou il joue sa part . Roch a été piegé dedans avec sa solution diplomatique et son inclusion. Pourquoi ils ont tenu tant a l’inclusion. Pourquoi ils ont intimé l’ordre a Comboigo de revenir au pays et non pas fuir. Pourquoi etc.
    Ces soi disants assaillants non identifiés sont identifiables : ils sont memes identifiés jusque dans leurs commanditaires et leurs complices en nos seins. Il n’y a aucune incapacité des chefs militaires, il y a une non volonté politique des chefs politiques. Certes la question est plus complexe mais un minimum doit etre fait pour affirmer sa volonté politique. La solution ne peut se trouver dans le seul burkina loin de là, mais la volonté politique y est pour beaucoup. Il est curieux qu’un pays qui devrait etre le premier concerné (la mauretanie) n’en soit pas du tout inquiété. Il est plus que curieux qu’un pays comme le sénegal n’en soit pas secoué, etc.

    Et c’est maintenant Seulement quand l’horizon se revele potentiellement sombre pour lui qu’il sait qu’il peut etre utile au pays ?
    Que Roch lui-même sache une chose : il joue sa peau là dans une pretendue main tendue de Blaise. Il s’aventure a vouloir le ramener de cette facon, il est foutu. Que ce soit clair. Et qu’il ne croit pas qu’ils le soutiendront. Qu’il choisisse son camp et le bon ! alea jacta est !
    Eh ! Petit samo laisse mon frere tranquille : on l’accueillera a l’aeroport pour direct la maison du peuple pour le juger en public. Toi tu veux pour ton tougan etc autre. Il te dira qu’il est ton chef non ?!
    Felicitations !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 06:51, par verite no1 En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Jeune Dame secret, je confirme, c’est la gamation qu’on nous fait subir depuis longtemps !
    Ko il faut reconcilier, il faut tendre la main, Blaise est un sauveur, c’est a cause de lui les Rock sont la, sans Blaise, ca sera katanga etc...
    Vraiment de la gamation ! Il s’agit ici d’un criminel que la justice doit entendre et les gens nous servent de la salade indigeste a longeur de journee !!!!!! Blaise a la MACA, point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 07:09, par maan zemzem En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Voici un monsieur qui est dans les secrets de Dieu, il connait tout, quelqu’un comme Ka, l’homme le plus renseigné du Burkina Faso, l’homme qui a côtoyé Le Président Roch pendant ses études en France l’homme qui dit avoir travaillé à ses côtés durant plus de 30 ans, enfin le faiseur du Roi, il aurait remplacé Feu Salifou DIALLO dans son rôle, que Dieu lui permette de bien jouer son rôle, la situation actuelle du pays ne lui est pas étrangère, il fait parti alors du sérail mais qu’il réfléchisse beaucoup, car le Faso n’a jamais vécu un tel calvaire et s’ il est conseiller spécial du PF, les nombreuses erreurs de gouvernance et de choix sécuritaire lui seront imputable dans l’histoire de ce pays. Je n’ai jamais soupé ni avec Blaise, ni avec Roch qui semble moins âgé que moi, j’ai été un technocrate ayant servi loyalement mon pays sans avoir été un leader politique, ni un activiste politique, ce qui m’a privé d’un poste politique, puisque je n’ai jamais été nommé en conseil de Ministre. Restez humble, car l’humilité est une vertu. Tout le respect que je vous dois.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 07:13, par sidbala En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    KA vous jouez beaucoup au pédantisme, il fallait simplement réagir par rapport à l’écrit de mon esclave affranchis, le reste de connaissance qui déborde dans ta cervelle de moineau tu la garde pour toi.

    Le pays a besoin de la paix et non des revanchards comme toi, tu feras mieux d’aller combattre les bandits au nord et a lest pour nous montrer ton patriotisme au lieu de passer tout ton temps à nous balancer des bêtises, si on te coinçait tu ne pourras même pas donner la preuve des tes vomissures.

    C’est préférable pour toi de laisser les burkinabé se réconcilier, que de jouer a l’oiseau de malheur, le problème que tu as avec Le président COMPAORE tu laisse quand il sera là profiter régler avec lui, c’est ça être un homme, nous n’avons pas besoin que tu saupoudre le climat social déjà compliqué.

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 13:03, par verite no1 En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

      Mon ami, c’est de quelle reconciliation tu parles ?
      Voila un autre gamateur qui veut nous embrouiller !
      Je t’explique terre a terre ce qui se passe !
      Voila, un pseudo capitaine a regne en maitre tout en tuant des innocents croyant qu’il allait regner a vie, malheureusement, une insurrection balaya le regime de ce faux capitaine ! Maintenant, il est temps qu’il reponde devant des juridictions ! Est-ce que c’est complique ca ? C’est tres simple mon ami !

      Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:02, par Bebeto En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    L’EX DICTATEUR BLAISE COMPAORE NE S’EST PAS ENCORE REMIS DU TRAUMATISME QU’IL A SUBI SUITE A L’INSURRECTION VICTORIEUSE DES 30 ET 31 OCTOBRE 2014. DANS SON SUBCONSCIENT, IL SE CROIT TOUJOURS PRÉSIDENT DU FASO. IL EST VRAIMENT MALADE.
    La perte du pouvoir est difficilement supportable pour un ex dictateur qui rêvait régner à vie sans partage sur le Burkina. Cela fait encore très mal à l’ex dictateur Blaise Compaoré, quand il se rappelle que c’est une insurrection populaire généralisée qui mis fin à ses ambitions démesurées l’obligeant a fuir le BF en plein midi. Qui l’eut cru ? Quand on connaissait la férocité de cet ex dictateur avec toute cette bande de vautours et de charognards politiques affamés (civils et militaires) qui gravitait autour de lui, acceptons que présentement Compaoré Blaise est vraiment devenu morveux, mais incapable de se moucher à l’image d’un vrai lépreux.
    L’ex dictateur Blaise Compaoré et sa bande de délinquants politiques doivent comprendre que ce ne sont plus eux qui sont aux affaires au BF, donc ils ne peuvent plus nous dicter les règles du jeu. Ça s’est terminé.
    À l’ex dictateur Blaise Compaoré et à sa bande de délinquants politiques, ce que le peuple libre du BF veut d’eux, qu’ils répondent de leurs crimes devant les juges. Crimes qu’ils ont commis durant leur 27 ans de dictature.
    Il y a bel et bien un mandat d’arrêt international émis par la justice Burkinabè contre l’ex dictateur Blaise Compaore, dans l’assassinat du Président Thomas SANKARA et de ses compagnons. Dans ce dossier Thomas SQNKARA, certains des compagnons criminels de Blaise Compaoré sont inculpés et aux arrêts a la MACA, pendant que d’autres sont inculpés, mais en liberté provisoire. Toute cette bande de criminels inculpés dont Compaoré Blaise en tête sont donc en attente d’être jugés.
    Si l’ex dictateur Blaise Compaoré est le vrai fils de son papa, il devait se constituer prisonnier en se rendant à la justice du BF, tout comme Hyacinthe Kafando qui est aussi en fuite. Ce dernier criminel en chef de l’assassinat de Thomas SANKARA était député du CDP, sous la dictature de Blaise Compaoré. Quelle comédie démocratique !!Dans notre Etat de droit, l’exécutif ne peut pas écorner l’action du pouvoir judiciaire en rentrant de façon directe ou indirecte en relation avec un criminel activement rechargé par notre justice. Non ce n’est pas possible !!!
    De notre point de vue, le gouvernement a bien répondu en disant qu’il prenait acte. Le gouvernement aurait pu ajouter ceci : " il est hors de question que le gouvernement rentre en contact avec un criminel activement recherché par notre justice". L’ex dictateur Blaise Compaoré doit songer d’abord à donner une suite favorable au mandat d’arrêt international émis contre lui, avant de prétendre faire quoi que ce soit au BF. Tant qu’il ne répondra pas au mandat d’arrêt international émis contre lui, il vivra cloitré au bord de la Lagune Ebrié, jusqu’à ce que mort s’en suive. Il y a pas d’alternative possible pour l’ex dictateur Blaise Compaoré. Il doit se rendre à la justice, parce qu’il est activement recherché vivant. Cela fait partie des règles du jeu démocratique. Quand on se dit démocrate, on doit obéir et se soumettre aux ordres et injonctions de l’institution judiciaire. Tout ces petits politiciens qui pensent qu’il y a une autre issue possible se font des illusions. C’est bien ça l’étau judiciaire. Il faut avoir un comportement qui soit conforme aux lois. Sinon.....
    Si l’ex dictateur Blaise Compaoré croit que nous sommes en train de rigoler, qu’il essaye de traverser la frontière du BF d’un centimètre. Il sera immédiatement capturé comme un vulgaire lièvre sauvage, mis en cage et convoyé sur Ouaga ou les juges l’attendent. Dans notre Etat de droit, nous ne voulons pas de criminels en liberté en train d’errer dans nos rues.
    Non à l’impunité et à l’arrogance des criminels !!!
    Si l’ex dictateur Blaise Compaoré est un garçon, un vrai garçon, qu’il essaie de quitter les bords de la Lagune Ebrié pour se rendre dans un autre pays, il verra ce qui va lui arriver. Il est un vrai wanted d’Interpol.
    Son frère criminel François Compaoré est en train de vivre la triste expérience depuis la France, tout comme Diendéré ce piètre officier indigne et les éléments zélés du défunt RSP, tout comme les petits politiciens du CDP friands des raccourcis politiques.
    L’ex dictateur Blaise Compaoré doit comprendre une chose, quand on est activement recherché par toutes les polices du monde pour assassinat, on reste bien cloitré là ou on est et on la boucle.
    L’Etat de droit, ce n’est pas une affaire de vocabulaire aux bouts des lèvres. C’est plus que ça. Certes ce sont des textes constitutionnels, mais c’est d’abord un état d’esprit, une vision. Ce n’est pas une affaire de littérature journalistique non plus pour divertir l’opinion.
    L’ex dictateur Blaise Compaoré croit pouvoir divertir les Burkinabè comme ce fut le cas pendant ses 27 ans de dictature. C’est fini depuis les 30 et 31octobre 2014. Le peuple libre du BF a dit non !!!
    Ce que tous les Burkinabè attendent de l’ex dictateur Blaise Compaoré, c’est qu’il se rende à notre justice, pour répondre de ses crimes.
    A tous ces petits politiciens qui continuent de rêver et de miser sur l’ex dictateur Blaise Compaoré, la primauté de leus actions serait de lui dire de se rendre à la justice du BF, parce qu’il y a un mandat d’arrêt international contre lui. Et c’est implacable. Et tant qu’il ne donnera pas suite à ce mandat d’arrêt international, il sera toujours hors jeu au BF. C’est la justice du BF qui veut de l’ex dictateur Blaise Compaoré vivant, pour le juger, parce qu’il est impliqué dans l’assassinat de plusieurs Burkinabé.
    Non à la diversion de l’ex dictateur Blaise Compaore sous toutes ces formes !!!
    Non à l’impunité !!!
    Oui à l’État de droit !!!
    Oui à l’arrestation immédiate de l’ex dictateur Blaise Compaoré et sa comparution devant les juges !!!
    Oui à la justice !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 12:52, par verite no1 En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Bebeto, il n’ose pas franchir la frontiere !!!
    Qu’il essaie !!!! Je n’ai pas de compassion pour un criminel de carriere !!!! Sa place, c’est dans une cellule de la MACA, meme pas residence surveillee !!! Et si Rock s’amuse avec cette histoire, eh bien qu’il s’apprete a attraper un pays voisin !!!!!! Il ya des lignes a ne pas franchir !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 13:09, par ULYSSE En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    A propos du retour éventuel de M Blaise Compaoré, je propose au Président Kaboré de soumettre la question à un réfrendum populaire et on saura si le peuple est d’accord ou pas

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 13:39, par Parmesan En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Merci Internaute Bebeto ;

    Plus personne ne dictera des règles de jeu faussées au peuple du Faso. Trop c’est trop ! je ne comprendrai jamais cet acharnement à vouloir revenir au Burkina. ils ont fait leur temps, c’est fini ! Qu’ils passent à autre chose !!

    J’ai confiance au Président Roch KABORE, pour faire le discernement sur les véritables intentions de Blaise. Son offre d’appui dans la crise sécuritaire peut passer pour un aveu de culpabilité dans ce qui nous arrive ou tout au moins, pour une non-assistance à pays en danger. Car cela veut dire que Compaoré a la possibilité d’arrêter ce fléau qui frappe le pays, mais il préfère garder la solution pour lui ou pire encore, la monnayer contre des faveurs indues !!! Et avec ça, il se trouve des gens pour qualifier ce traître de patriote et d’aimer son pays !!! Blaise a déçu le peuple et continue de le décevoir !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 14:02, par Briga En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Mon Samo, si Blaise COMPAORE rentre, laisse le au moins s’occuper de ses animaux à Ziniaré. Il y sera plus utile qu’à samogotenga ou samogodougou si tu préfères.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 14:26, par Saksida En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Bonjour a tous
    Je pense que si Roch veut un deuxieme mandat c est pas le moment d accepter la main tendue de Compaore Blaise.parceque si Compaore revient au Burkina avant les elections de 2020 le CDP reviendra au pouvoir ca c est clair .je connais mon Burkina faso les gens voteront par emotion et non par programme et Blaise echappera a la justice. Il ne sera plus president je le sais mais il dirrigera dans l ombre .il peut venir ,il doit meme venir mais il ne doit pas echapper a la justice vue que nulle n est au dessus de la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 09:46, par SAPO En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    Rien que tu temps perdu pour vomir ces saletés. Toi et ton ka vous ne pouvez pas changer le destin du Président BLAISE COMPAORE. Dieu seul connait le destin de nous tous . Ce qu’il a tracé pour le Président , personne ne peut empêcher son accomplissement . wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai à 11:14, par caca En réponse à : Main tendue de Blaise Compaoré : Des équations à multiples inconnues

    La grandeur du président Blaise Compaoré se reconnait par son humilité et sa capacité à supporter la haine, les rancœurs, des injures et humiliations. Ce homme illustre a été dézingué de toute sa dignité en plein jour, mais comme la mort de Jésus-Christ était le début de sa gloire. La gloire du président Blaise Compaoré reluira de nouveau. C’est Dieu qui élève les humbles et rabaisse les orgueilleux.
    Vive le président Blaise Compaoré et vive son retour dans sa terre natale en gloire. Caca sera bien présent ce jour-là et entonnera l’hymne de victoire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Extradition de François Compaoré : « Ce n’est pas demain la veille ! », promet Alpha Yago
Humeur : « Parlons sérieux ! »
Otapuanu et Doofu : Les boys font proprement le job…
Afflux de déplacés à Ouagadougou : « Se définir enfin »
Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice
Tribune : Au-delà de Kua
Burkina : « Le cas Djibril Bassolé et l’humanisme en politique »
La diplomatie : « Un métier d’influence et de relations » (Dr Poussi Sawadogo)
Dialogue national : Ce que je crois (Sayouba Traoré)
Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »
Burkina : L’introuvable cohésion sociale
Burkina Faso : S’unir ou périr
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés