Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Le travail n’épouvante que les âmes fаiblеs. » Louis XIV

Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 16 juillet 2018 à 22h42min
Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

A six jours de la tenue de son deuxième Congrès ordinaire, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) fait le point des préparatifs. Ce sont 5000 congressistes, attendus de l’ensemble du territoire et de tous les continents, qui réfléchiront au Palais des Sports de Ouaga 2000 sous le thème central : « UPC : stratégies pour une victoire éclatante en 2020, synonyme de paix, d’unité nationale, de sécurité et de prospérité ». Le point a été fait au cours d’une conférence de presse animée dans la matinée de lundi, 16 juillet 2018 à son siège national sis à Goughin, Ouagadougou.

Selon le président du comité national d’organisation, Adama Sosso, par ailleurs secrétaire général du parti, cette instance statutaire qui se tient chaque quatre ans, verra non seulement le renouvellement des organes dirigeants du parti, mais portera surtout et aussi la réflexion sur d’autres stratégies idoines pouvant permettre à l’UPC de parvenir au pouvoir en 2020. Les responsables du parti sont persuadés que l’accession au pouvoir de l’UPC permettra au peuple burkinabè de vivre dans la paix, la cohésion sociale, la sécurité et la prospérité.

Cette rencontre, que M. Sosso annonce déjà de « jamais vue », s’articulera autour de plusieurs sous-thèmes : « l’organisation, la structuration et l’administration du parti », « les stratégies de recrutement de relais locaux », « les stratégies de développement des partenariats et alliances », « le financement du parti ».

Selon les responsables à l’organisation, le contexte socio-politique difficile dans lequel se tient ce congrès, la « désaffection criarde » des populations face à la « politique de la mal gouvernance du régime en place » et surtout de la situation d’insécurité, imposent au parti de plancher sur des réponses à apporter à ces questions d’actualité.

« L’UPC reste déterminé à apporter au peuple burkinabè, l’alternance crédible qu’il mérite suite aux multiples et imposants sacrifices ayant abouti à l’insurrection populaire d’octobre 2014 », convainc M. Sosso pour qui d’ailleurs, l’UPC « reste et demeure » la « seule alternative crédible » pour apporter la cohésion et la réconciliation nationale.

En rappel, c’est en juin 2014 que s’est tenu le premier congrès ordinaire de ce parti, crée en 2010 avec pour manifeste : « Pour un développement mieux partagé ».

Depuis son arrivée, l’UPC, qui dit se positionner comme ‘’une opposition républicaine ferme, objective et constructive, avec une nouvelle manière de s’opposer’’, occupe la place de deuxième force politique du Burkina.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 juillet 2018 à 13:08, par philo En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    L’UPC gagnerait à proposer un autre candidat aux élections de 2020. Je trouve que le président Zeph est inconséquent et rame à contre courant de l’histoire. Et puis, connaissant la mentalité des burkinabè, il serait très difficile pour lui d’être élu président au Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 16 juillet 2018 à 14:09, par titibinat En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

      mon frere Philo je me suis dit avec de telle réflexion le BF ne va jamais avancer il faut vraiment que nous parvenons a changer notre mentalité que tu sois mossi ou pas donnons nous la change pour obtenir un vrai changement. j’étais de passage hein

      Répondre à ce message

    • Le 16 juillet 2018 à 22:31, par YAM NI YAM TI NAAB TUUK MOONRO En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

      Zephirin DIABRE est le meilleur candidat de toute la Galaxie burkinabè. C’est le candidat le plus sérieux. Chacun doit se départir de ses idées ethnicistes pour savoir qu’il nous faut cet homme-là pour renouer avec la richesse. Après, on verra la suite. Une fois que le Burkina aura renoué avec la croissance, on peut jouer à ce jeu mesquin en disant que seul un mossi du plateau central, de surcroît musulman est seul apte à briguer et à s’installer dans le fauteuil à Kossyam. Facile de sortir des bêtises sur Zéphirin sans apporter le moindre commencement de preuve. La diffamation et la rumeur sont les deux mamelles des gens méchants, mauvais et mesquins. Bref, les 3 M du Burkinabè type. Les gens n’aiment pas les gens mais ils aiment l’argent des gens. Yam Ni YAM

      Répondre à ce message

    • Le 17 juillet 2018 à 08:18, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

      eh philo vérité non charitable procède d une charité non véritable,elle est d autant plus douloureuse lorsqu elle s est déjà vérifiée dans les faits bien que très relative dans les principes, et c est lorsqu on extrapole que cela peut se répéter qu on devient triste selon sa coloration !mais il vaut mieux peut être parfois ignorer ces questions sensibles ou parler en paraboles pour sembler irréprochable et être indétectable dans la comédie ultime des feintes surprises !

      Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 14:45, par adama En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    je suis parfaitement d’accord avec le commentaire du 1er intervenant.que cela soit analysé de façon sérieuse pour une victoire de l’UPC au 1er tour.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 15:27, par Le citoyen Boss En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    ZEPH ne pourra pas être président au Burkina et il n’a personne capable à proposer dans son parti

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 15:51, par kouadio En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Dites pourquoi il ne peut pas etre president au Burkina Faso. On veut des arguments forts pour etayer votre position et contribuer ainsi a enrichir le debat !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 16:44, par D S S En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Avec de mentalités le Burkina Faso et surtout l’Afrique est mal barré.
    Qu’ont juge un candidat par ses compétences ou sa moralité est louage et signe qu’on veux le bien de la patrie.
    La population Française est de combien ? entre 67 et 70 millions.
    Cela n’a pas empêché la France d’aligner plus de 7 black(dont ils estiment capable de leur donner la victoire) au détriment de milieu de joueurs Français.
    obama (lui qui est noir) a été président de la plus grande puissance du monde face a des Américains des deux parents.
    Pourquoi:parce que les Américains ont estimés que bien que noir il peut faire le boulot des Américains.
    pour finir, j’en appelle les Burkinabés qu’ils veulent le bien du pays de savoir dépasser ces mentalités rétrograde.Qu’il soit Mongole ou chinois, s’il peut développer ma commune , ma ville, mon village, ma region, ma province ou mon pays, qu’il soit la bienvenu !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 16:46, par sai En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Comme il est le président, le parti va encore miser sur lui et perdre seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 17:32, par papa En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Je suis contre toute personne qui a des idees´regionalistes, ethnicistes et tribalistes, mais je salue le courage du 1er internaute ( Philo ) , Il a dit haut ce que les hypocrites pensent tout bas. Nous sommes tous de ce pays et on se connait,la mentalite´ de certains Burkinabe de ce pays est tres regretable triste meme je dirai .

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 17:40, par mw En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Souvent, je me demande si certains internautes réfléchissent avec la tête ou le cœur. Dites-moi pourquoi Zeph ne peut pas être président. En faites avec des réflexions du genre, c’est le Burkina qui ne pourra jamais avancer, car rétrogrades et au antipode de la démocratie. Que tu sois Fulanie, Moaga, Bobo, Samo, Gurussi ou naturalisé, les idées, la vision, la vertu doivent guidées nos choix politiques. Loin de nous le tribalisme et je ne sais quoi d’autre.
    Burkinabè gardez-vous d’allumer un feu que vous ne pourrez éteindre de sitôt

    gardez vous apprentis sorciers à dire du n’importe quoi.
    vive la FASO !
    vive la république !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 17:56, par YAAM SOBA En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    VIVE L’UNION POUR LE PROGRES ET LE CHANGEMENT ! FAITES DE CE CONGRÈS UNE DÉMONSTRATION DE FORCE AUX GENS D’EN FACE ! MONTREZ AUX BURKINABE QUE VOUS ETES UN PARTI FORT A TRAVERS UNE FORTE MOBILISATION !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 18:12, par KOBINABA En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Moi j aurais aime que Zeph soit elu mais je doute fort eu egard aux elements objectifs suivant.Primo apres les elections 2015 il n a rien entrepris pour ratrapper sa faible representativite dans certaines provinces.Secondo il s est affaibli en se delestant de 14 depute.Meme si le parti dit que ces deputes ne representent rien je doute fort.Zeph a interet a se comporter comme un vrai chef mais pas un chef de guerre.J ai adhere a son parti pcq qu il avait un discour polisse et respectueux de l autre,toute chose que je ne retrouve plus.Je l ai connu appele lui meme des militants de base pour offrir des pagnes toute chose qui m avait marque.Comme d autres militants nous sommes nombreux a nous poser des questions sur ce grand amour pour le CDP.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 19:41, par Bigbalè En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Si Mr Zéphirin DIABRE n’est pas élu en 2020, ce n’est pas à cause de son appartenance à une Région du Burkina ou à un groupe ethnique comme certains veulent le faire croire ! Il est grand temps que les Burkinabè apprennent qu’on ne peut toujours justifier son échec par ces raccourcis aussi pitoyables ! En deux ans et demi, on a vu toutes les limites du Président du l’UPC et son incapacité à garder ses militants et à concilier les points de vue au sein de sa propre formation politique. Allez demander à la souffreteuse Maire Rahinatou OUEDRAOGO et aux députés fondeurs de l’UPC pourquoi cette tambouille au sein du groupe parlementaire et au sein de certaines Mairies. Aujourd’hui, il manque simplement le courage à Zéphirin DIABRE pour prendre la carte de militant du CDP et de dissoudre son parti UPC, déjà en lambeau deux après la fin de la Transition.
    Quelqu’un peut aujourd’hui affirmer que les voix obtenues par l’UPC lors des élections de 2015 sont seulement celles de sa Région et de son ethnie ? Non !! En toute objectivité, il est utile pour ce Parti de reconnaitre qu’il y a une saignée ou une hémorragie qui mérite d’être traitée et le Chef du Parti doit avoir le courage de démettre les députés et les conseillers frondeurs, de réorganiser son parti pour l’horizon 2025 tout en clarifiant sa position vis-à-vis du CDP aux yeux de ses militants. Il a aussi intérêt en tant que Chef de file de l’opposition à montrer les insuffisances du régime au pouvoir certes, mais il doit reconnaitre les performances du MPP chaque fois que quelque chose de positif est réalisé par le gouvernement en place. A force de vouloir tout peindre en noir, Zéphirin sera ridicule s’il ne l’est déjà et sera obligé de s’effacer sur la pointe des pieds.
    Zéphirin aura beau convoquer des congrès avec 100. 000 militants, l’UPC n’ira nulle part avec de telles options ! L’avenir nous dira qui a raison !

    Répondre à ce message

    • Le 17 juillet 2018 à 08:45, par Cdlment En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

      Toi qui en sait et qui est allé voter le MPP en 2015, qu’es ce que tu nous dis de la gestion du pays par le regime en place ????

      Répondre à ce message

      • Le 17 juillet 2018 à 11:48, par Bigbalè En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

        Mr Cordialement, si vous êtes de l’UPC, ayez au moins le courage de faire le constat sur la situation dans laquelle votre Parti UPC se trouve aujourd’hui. Si vous en êtes fiers, tant mieux et continuez dans cette lancée. On attend les résultats en 2020 !
        Par ailleurs, rien ne vous dit que je suis allé voter MPP en 2015 puisque je ne suis du MPP ! Comme vous me demandez dire mon point de vue sur la gestion du pays par le régime en place, je dirai que cette gestion est bien meilleure que celle du CDP et que j’attends impatiemment la gestion du pays par l’UPC pour donner également mon jugement sur ses résultats ! Alors faites tout pour que l’UPC arrive au pouvoir !
        La vérité fait peut être mal mais je ne ferai jamais confiance à un homme (Zéphirin DIABRE) qui est capable de se nourrir de ses vomissures d’hier c’est-à-dire le CDP que lui-même a vomi pendant l’insurrection !! A ce propos, demande l’avis de ton honorable grand-père s’il toujours vivant parmi nous et fais-moi part de ses sages et éclairées opinions !
        Très cordialement !!

        Répondre à ce message

    • Le 17 juillet 2018 à 13:52, par Sawad En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

      Je suis en partie d’accord avec toi, les gens prennent des raccourcis communautaristes pour expliquer ’l’échec de Zeph à la presidentielle. Je suis mossi et militant de l’UPC en plus. Quand j’entend des gens insinuer que les mossis ne veulent pas de Zeph parce qu’il est bissa, je me sens blessé. Zeph n’aurait pas eu 33% de voies au 1er tour en 2015 s’ il n y avait que des bissas qui l’avaient voté. En plus, la plupart de ses députés frondeurs ne sont pas des mossis, ils sont de l’Ouest.
      Certes, il ya le repli communautariste chez certains de nos compatriotes mais il n’est pas plus qu’ailleurs. Que les uns et les autres se rassurent, tous les présidents de ce pays ne seront pas des mossis. Même si Zeph était mossi, avec le peu de moyens dont il dispose par rapport au MPP, il lui etait difficile de gagner face au MPP en 2015. Continuer à dire que Zeph ne gagnera parce qu’il est bissa est contre productif.
      Zeph aussi doit revoir sa manière de gérer le parti, la misère que subit la maire de l’arrondissement 3 de Ouaga de la part de conseillers UPC me questionne.
      Sawadogo

      Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 20:47, par Le juste En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Je suis du meme avis que Zeph. ne sera plus president au burkina faso du faite qu’il a commis beaucoup de fautes.
    1. Faire une alliance avec le CDP et l’ADF
    2.rendu le CDP frequentable car il n’a pas pu se demarquer de ce parti
    3.le CDP aura en 2020 plus de voix que l’UPC
    4.L’UPC est aussi divise et cela n’arrange pas Zeph.
    5.L’UPC a une base tres faible dans les campagnes et cela est tres difficile a corriger

    Répondre à ce message

    • Le 17 juillet 2018 à 08:39, par Soodaga En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

      Personne n’a demandé votre avis...C’est juste vous dire que « Ce sont 5000 congressistes, attendus de l’ensemble du territoire et de tous les continents, qui réfléchiront au Palais des Sports de Ouaga 2000 sous le thème central : « UPC : stratégies pour une victoire éclatante en 2020, synonyme de paix, d’unité nationale, de sécurité et de prospérité ». Attendons voire ce que cela va donner. Le jour des elections chacun est libre d’aller voté qui il veux

      Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 20:59, par Tresor En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Le MPP a trahi le peuple insurge au meme titre que l UPC:le mpp en ne combattant pas la corruption comme il se doit et l upc en se restaurant de ce qu il a vomi hier.Ce qui nous reste a faire c est prier Dieu pour qu il nous envoie un homme providentiel.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet 2018 à 23:35, par Substance Grise En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Très dommage pour le pays.
    C’est avec cette même mentalité ils ont tué Thomas Sankara dont les executants regrettent aujourd’hui même si c’est tard.
    Tôt ou tard vous serez contraints à changer de mentalité.
    Bonne chance à Zéphirin Diabré et à tous les candidats pour 2020 et que le meilleur aux yeux des populations gagne.
    Même si nous savons que des élections transparentes et crédibles ne sont pas forcement synonymes d’une bonne gouvernance.
    Et c’est ça tout le probleme de cette démocratie en Afrique,au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2018 à 09:16, par BIG En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Zeph ne pas etre president du Burkina tout simplement parce qu’il est BISSA.
    persone ne peut dire le contraire....en tout cas c’est ce qu’ils disent.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2018 à 09:50, par HUG En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    C’est très très dangereux de jouer sur l’ethnie. Le Rwanda est un exemple palpable. On est tous Burkinabè et nous voulons quelqu’un soit capable de mieux résoudre nos problèmes.Que nous soyons Pougouli, Gan, Samo, Moaga, Bwaba, Bela, Fulbé, Tiefo, Senoufo, Toussian, Goin, Natioura, Blé, Siamou, Bolon,Nabé, Teguessié, Yeri, Koulango, Bissana, Sembla, Dagara, Dorkossié,Pana, Gourmatché, Zansé, Zara,Dogon, Kurumba, Bobo Mandaré, Marka, Gourounsi, Lobi, Dian, Podoro, Komono, Vigué, Tiefo, Sembla, Nabè, Pana, Natioura, Yano on a tous un dénominateur commun : BURKINABE

    Répondre à ce message

    • Le 17 juillet 2018 à 12:04, par Bigbalè En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

      Mr HUG, félicitations à vous car vous faites la preuve que vous connaissez une grande partie des composantes de nos sociétés traditionnelles burkinabè (vous a cité au moins 43 et c’est impressionnant pour moi !). J’espère que vous aurez la patience, le courage et la force pour l’enseigner aux jeunes quand on sait que certains ne connaissent pas bien leur région d’origine "et les pratiques culturelles de chez eux pour tirer les éléments positifs de chaque société traditionnelle !
      Bon vent !

      Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2018 à 10:36, par Bigbalè En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Je suis totalement d’accord avec l’internaute 13 " Trésor" !!
    L’image qu’il a choisi pour peindre Zéphirin DIABRE est la meilleure illustration de l’homme : " Il est bien celui qui se nourrit matin, midi et soir avec ce qu’il a vomi hier, c’est-à-dire, le CDP". Si un homme arrive à se restaurer avec ses propres vomissures datant d’hier, il y a vraiment de quoi se méfier de lui. C’est pourquoi, on comprend aisément le comportement des députés et conseillers municipaux frondeurs de l’UPC.
    On espère que lors du fameux Congrès en vue, les militants de l’UPC auront le courage de dire cette vérité à leur Président : même en politique, il y a une certaine dignité qu’il faut défendre. Mr Zéphirin DIABRE doit avoir le courage de sortir de sa boue collante pour ne pas salir tous qui lui fait confiance jusqu’à lui permettre par leur vote d’occuper aujourd’hui cette place de Chef de file de l’opposition !

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2018 à 10:40, par philo En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Ceux qui m’attaquent là, je vous informe que je suis un militant de première heure de la création de l’UPC. Et quand je parle de la mentalité des burkinabè, je ne parle pas forcement d’ethnie, mais le rapprochement de mon président avec le CDP. Nous écoutons de gauche à droite ce que les gens disent, y’en a qui parle même de traîtrise vis-à-vis du peuple insurgé. On a combattu Blaise et son CDP et nous voyons mal ce rapprochement. Mais, y’a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir. Si non je n’ai rien contre mon prési.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2018 à 13:40, par timy timy En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Hugo tu es un mauvais militant. expose tes idées en assemblée devant tes camarades du parti. vous trouverez une solution au lieu de venir cracher ta platitude ici. toi et tous ceux que tu accusés on vous aurait trop vu. cdp, mpp upc, upc-rd la différence c’est quoi ? la prochaine insurrection sera la vraie

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2018 à 14:22, par Gomera En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Je constate que ceux qui souhaitent ou prophétisent que Zeph ne sera pas élu en 2020 (ou jamais élu ) se basent sur principalement 3 :
    son ethnie minoritaire au BF
    la fronde ayant lieu dans son parti
    son rapprochement avec le CDP

    Sur le premier point, il est vrai qu’il est d’une ethnie minoritaire mais je ne pense pas que cela soit déterminant dans une élection ici au Burkina. Ablassé l’a appris à ses dépens. Du reste, je me réjouis que ce ne sont pas tous les mossis qui pensent "ethnie" avant de voter car ce sont visiblement nos frères mossis qui ont un problème avec les bissa. Dieu merci encore que ce ne soit pas tous les mossis qui pensent ainsi sinon il faut sérieusement craindre pour notre pays. Ce que nous avons reproché aux ivoiriens (cas ADO traité de mossi) pourrait advenir ici si des réflexes ethnicistes viennent se mêler dans nos affaires
    Sur le second point, c’est vrai que la fronde a été une réalité et cela est dommage ! C’est un cas unique ce qui s’est passé ; mais il faut comprendre les motivations ayant engendré cette fronde avant d’en faire une analyse politique et sur l’avenir de l’UPC. Mais que peut-on faire objectivement pour des camarades qui ont décidé de créer des "problèmes" au Parti ? Que peut-on face à de grands garçons et filles qui refusent toute discussion avec le premier responsable du Parti malgré la main que ce dernier leur a tendu ? Demandez leur pourquoi ils ont tjrs refusé de prendre part aux rencontres que le président a initiées pour désamorcer la situation. Demandez leur pourquoi ils n’ont jamais posé les problèmes à l’origine de leur fronde aux instances dédiées du Parti (BNP ou SEN) ? Mais Dieu nous prêtant longue vie nous comprendrons un jour ou l’autre leurs véritables motivations.
    La fronde a été réelle mais le Parti a résisté ; il continue de se déployer sur le territoire national. Faites un tour dans les provinces et communes rurales vous ferez que le parti continue de travailler.
    Sur le dernier point (rapprochement avec CDP) ; c’est le point qui semble choquer les mppistes et certains militants upcistes. D’abord ce n’est pas l’UPC qui a demandé au CDP d’être au CFOP ce sont les textes du Burkina qui ont prévu cette possibilité. Ensuite, l’UPC n’a jamais refusé de participer au gouvernement ; seulement le MPP ne lui a rien proposé. demandez au MPP pourquoi ils n’ont pas appelé l’UPC dans la majorité. Donc l’UPC et le CDP se retrouvent au sein au CFOP aujourd’hui. Vous voulez que malgré ce fait ils se regardent en chien de faïence ? en ennemi ? L’idée a combattu une idée (modification de l’article 37 et mal gouvernance en son temps) et non une personne.
    Vous ne trouvez rien à redire sur le fait que le MPP appelle au gouvernement des personnes qui ont loué la modification de l’article jusquà l’hôtel indépendance ? (Le sieur Vincent Dabilogou). Vous ne trouvez rien à dire quand Anicet Olloe Poda farouche défenseur de la modification de l’article au temps de la crise se retrouve être aujourd’hui Dircab de Simon Compaoré ?

    Le CDP a eu 18 députés aux législatives passées dans les conditions que nous tous savons. Cela signifie que malgré tout ce qui s’est passé des burkinabè leur ont pardonné et croient en eux. Rejeté le CDP c’est rejeté tous ces burkinabè qui se reconnaissent en eux. Mieux aurait valu les exclure définitivement de la scène politique (prononcer la dissolution du parti) et comme cela personne n’allait encore parler d’eux....

    En 2020, avec le MPP ou le CDP, l’UPC gérera le pouvoir... Vous croyez si le MPP a l’occasion de se rapprocher du CDP pour barrer la route a l’UPC ils ne feraient pas.

    Dans tous les cas, en 2020 aucun Parti ne sortira vainqueur au 1er tour dans la configuration politique actuelle de notre parti. Vous serez édifiés par les alliances qui vont se nouer.
    Fraternellement

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2018 à 15:53, par Bigbalè En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    Merci internaute Gomera pour votre analyse ! Si vous êtes un militant de l’UPC, vous faites un travail utile pour votre parti en faisant ces genres d’écrits qui peuvent éclairer vos militants sur les choix politiques opérés par vous !
    Vous devez même prendre la place de Zéphirin DIABRE pour diriger le Parti car il ne fait aucun efforts pour justifier ses propos et ses prises de positions vis-à-vis de ceux-là qu’il a vomi hier (c-a-d, le CDP). Si DIABRE est si nostalgique de l’ère Compaoré, qu’il aie le courage de prendre la carte de militant du CPD et laisser les vrais militants de l’UPC mener leur lutte politique. Oui, vous devez reconnaître que certaines déclarations de votre Président sonnent comme une trahison des victimes de l’insurrection. On se rappelle le "CDP is back" répété plusieurs fois par Zéphirin dans son discours lors du Congrès du CDP. Certains burkinabè en ont été meurtris !!! C’est le droit de tout Parti de faire des alliances mais il est bon de consulter la base avant d’opérer certains choix et en mettant la manière sinon, il n’est pas exclu que soyez surpris par les résultats au finish. Vous êtes de hommes politiques suffisamment avertis et si pensez que cette forme de communication rassure vos militants, alors persistez et on verra vos performances en 2020. On espère que vous ne ferez pas comme le CDP des années 2014 : à force de s’entêter, on finit dans la débâcle !
    Merci encore, Mr Gomera !

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet 2018 à 16:21, par HUG En réponse à : Vie politique nationale : l’UPC annonce 5000 participants à son deuxième congrès, du 20 au 22 juillet 2018

    J’ai très mal quand des individus tentent d’ utiliser l’ethnie comme propagande politique. A ces derniers je leur dirais encore d’arrêter et de juger les gens au regard de leur compétence au détriment de leur ethnie c’est très dangereux car nous appartenons tous à un pays qui est le Burkina Faso. Les recherches ont permis encore de découvrir certaines ethnies qui montrent à tel point il y a une diversité culturelle au BF, ce qui est un atout pour son développement. Parmi ces ethnies du BF on a les Dagara Lobi, les Dagarawilé, les birifor, les Nounouma, les Kassena, les Nakana, les Koussasés, les Ko. Je m’excuse s’il y a des ethnies qui ne sont pas cités ou s’il y a des ethnies dont l’orthographe fait défaut.
    C’est grâce au cours intitulé Histoire des formations sociales au BF qui nous a été dispensée à l’université dans les années 2003- 2004 par le professeur Feu NURIKOR Claude SOMDA que nous avons pu citer ces ethnies. Reposez en paix professeur car vous avez vécu utilement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, Louis Armand Ouali, crée un parti politique, le Rassemblement pour le Burkina (RPB)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour mieux impliquer les personnes handicapées
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de novembre 2020
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose Marie Compaoré/Konditamdé
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en préoccupent
Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre boussole », dixit Abdoul Karim Baguian dit Lota, militant du CDP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés