LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Baobab Antenna au secours de l’hygiène d’écoliers burkinabè

Publié le mercredi 13 décembre 2017 à 16h39min

PARTAGER :                          
Baobab Antenna au secours de l’hygiène d’écoliers burkinabè

L’ONG Baobab Antenna, la représentation au Burkina Faso de la Fondation Antenna Suisse, a initié un programme dénommé « Eau saine à l’école » dans le but d’améliorer la santé et les résultats scolaires à travers la promotion de l’hygiène de l’eau. Une étude épidémiologique qui a été réalisée dans ce cadre a été rendue publique le 13 décembre 2017 à Ouagadougou.

La Fondation Antenna Suisse initie de multiples actions à travers six axes d’intervention dans le but de venir en aide aux populations les plus vulnérables dans trente pays à travers le monde.

Un volet ‘’Eau et hygiène’’ figure au nombre des six domaines d’interventions ciblés par l’ONG. C’est ainsi que depuis le mois de mai 2017, Baobab qui est sa représentation au Burkina Faso, a mis sur pied un projet pilote dénommé « Eau saine à l’école ». Il consiste à inculquer aux élèves du Kadiogo et de l’Oubritenga une appropriation de l’hygiène de l’eau dans le but d’améliorer aussi bien leur état sanitaire que leurs résultats scolaires à travers l’approche TED (Traitement d’Eau à Domicile).

Pour cela, plus de 150 enseignants ont bénéficié de formations qu’ils auront à restituer à leur tour aux plus de 6000 élèves des vingt écoles concernées de sorte que ceux-ci soient en mesure de potabiliser leurs eaux à travers de l’eau de javel qu’ils auront appris à produire à l’aide d’appareils préalablement mis à leur disposition par Baobab Antenna.

Une évaluation des résultats du projet est prévue à l’issue des trois ans que la phase pilote du projet est appelée à durer. Si les résultats sont concluants, le projet pourrait s’étendre à d’autres zones selon son coordinateur Evariste Zongo. Le Directeur de l’Allocation de Moyens Spécifiques aux Structures de l’Education (DAMSSE), Roger Ilboudo, tout en ayant traduit toute sa reconnaissance à l’endroit de l’ONG, a dit souhaiter que celle-ci puisse étendre ses actions au-delà des écoles concernées voire des provinces concernées.

En plus de la réalisation de l’étude biologique, un grand nombre d’activités ont d’ores et déjà été menées dont la tenue d’un atelier d’information sur le projet au profit des autorités éducatives des écoles ciblées, une sensibilisation au profit des membres des bureaux des associations parentales ainsi que la dotation des écoles de divers objets entrant dans le cadre de l’hygiène.

Soumana Loura
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique