Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est bien d’être le meilleur, mais c’est meilleur d’être le plus original.» Youssoupha dans Mon Roi

Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Tiga Cheick Sawadogo • vendredi 21 octobre 2016 à 23h55min
Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

Au cours de sa conférence de presse ce 21 octobre, Simon Compaoré avait à ses côtés, le chef d’Etat-major général des armées Pingrenoma Zagré et le chef d’Etat-major de la gendarmerie nationale, Tuandaba Coulibaly. Ces derniers sont revenus respectivement sur l’attaque d’Intangom, ‘’l’incident’’ de Kerboulé, et l’affaire du Pickup braqué à Ouahigouya qui s’est trouvé par la suite au parc urbain Bangre-weogo de Ouagadougou.

A en croire le chef d’Etat-major général des armées, l’attaque de la position avancée de l’armée à Intangom est intervenue alors que « le génie miliaire était en train de procéder à un renforcement des infrastructures afin de sécuriser davantage le détachement ».

Après l’attaque du poste de police en ce lieu en mai 2016, le chef de l’Etat, ministre de la défense avait instruit le CEMGA de faire occuper ce poste par un détachement militaire.

C’est après avoir évalué la situation et l’environnement que le génie avait entrepris le renforcement des installations. C’est dans cette situation que des éléments motorisés précédés d’un« troupeau de bétail, qui a construit une sorte d’écran fumigène sur lequel ils se sont appuyés », ont attaqué le poste dans la nuit du 11 au 12 octobre 2016. Le bilan, il est connu. Quatre militaires tués. Deux civils qui se sont « trouvés malencontreusement dans cette zone » ont également péri.

Le retard de l’armée pour prêter main forte à ses éléments attaqués, a été décrié par certains citoyens qui n’ont pas compris qu’elle mette du temps pour rallier la zone. « La rapidité est liée à la nature des moyens que nous utilisons pour nous déplacer », a répliqué le Gal. Pingrenoma Zagré avant de relativiser, « dans un tel environnement, il faut faire une reconnaissance des lieux et s’assurer qu’il n’y a pas d’assaillants embusqués et c’est ce qui a donné lieu à ce délai ».

Le mieux aurait été d’avoir un hélicoptère dans la zone, mais, ‘’c’est extrêmement cher’’, a reconnu Simon Compaoré, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure.

En tout cas, a poursuivi le chef d’Etat-major général des armées, le génie militaire est à pieds d’œuvre pour mettre en place des emplacements, des postes de combats qui permettent aux hommes d’être plus efficaces.

Concernant l’incident de Kerboulé, il s’agirait d’un règlement de compte entre kogl-weogo et un « groupe d’assaillants venus du nord ». Un contentieux qui s’est soldé par un affrontement armé faisant quatre morts. En tout état de cause, le détachement militaire de Nassoumbou a été instruit de se déployer sur les lieux pour assurer la sécurité de la population.

Pour le Pickup braqué à Ouahigouya et qui s’est retrouvé à Ouagadougou, le chef d’Etat-major de la gendarmerie nationale a précisé que c’est l’œuvre « d’un enfant caractériel, qui à ses dires, voulait rejoindre ses parents qui vivent à Ouagadougou ». Ce dernier qui s’est emparé du véhicule d’un usager vivrait dans une autre famille dans la cité de Naba Kango. L’affaire est en cours.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 21 octobre 2016 à 21:34, par Poko En réponse à : Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

    En toute humilité, je veux savoir si la notion de secret militaire existe encore dans notre pays quand on parle de la protection du territoire à la frontière Nord. A partir du moment où un ennemi non identifié vient à répétition après une préparation minutieuse pour frapper nos positions militaires, est-il indiqué pour le CEMGA de déclarer que "le génie militaire est à pieds d’œuvre pour mettre en place des emplacements, des postes de combats qui permettent aux hommes d’être plus efficaces". Comment comptez-vous surprendre l’ennemi dans votre riposte future si vous lui donnez les indications sur les vérifications à faire en vue des prochaines attaques.

    Vous n’êtes pas obligés de tout dévoiler à l’opinion sous pression médiatique pour montrer vos efforts et votre bonne foi, ce qui compte vraiment, c’est l’efficacité de votre réaction. En stratégie militaire, je ne peux rien vous apprendre, mais je sais que l’effet de surprise compte beaucoup pour surprendre l’ennemi dans cette guerre qui ne dit pas son nom. C’est d’ailleurs ce qu’il ne cesse d’appliquer pour réussir ces coups. Que Dieu vous aide à mieux faire pour notre sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2016 à 22:44, par Medio En réponse à : Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

    Arrêtez de nous pomper l’air avec vos différentes déclarations.
    Il y a de l’amateurisme dans votre façon de sécuriser le Pays.
    Comment se fait il que le véhicule braqué à Ouahigouya se retrouve
    dans un parc à Ouagadougou.Par où est il passé pour se retrouver au parc ?
    Et les postes de contrôle ?Il est temps qu’on mette les gens à la place qu’il faut.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2016 à 23:21, par YIRMOAGA En réponse à : Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

    Le CEMGA a reconnu qu’il était difficile d’envoyer un renfort ? Qu’est ce qu’un renfort dans le jargon militaire ? Comme je le disait, le détachement a été sacrifié un point c’est tout ? Une unité en mission qu’on peut pas appuyer ? Et si les hommes étaient de qualité pour tenir un point stratégique ?
    Mais on peut effectuer des infrastructures pour........, et comme c’est un investissement, allons-y ?
    La hiérarchie auprès du ministre pour un déballage mensonger ?
    Les infrastructures, c’est pour tout le long de la frontière, même si les hommes n’y seront pas ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2016 à 07:02, par koutou En réponse à : Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

    Que Simon arrete de blasphémer.un hélicoptère coute combien par rapport à la vie de ceux qui sont tombés.lui sa securité ne pavane-t-il pas dans la ville de ouaga avec 2 vehicules de gendarmes.qu il arrete de nous dire que l’entretien de l’hélico est cher.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2016 à 07:32, par André En réponse à : Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

    OH Les terroristes ne sont pas bêtes, ils ne vont pas revenir aux mêmes endroits. Il fallait y penser avant. C’est franchement incroyable !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2016 à 08:22, par s En réponse à : Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

    moi je voudrais comprendre dans l’armée il y a des specialités : genie, aviation, marine, renseignements, santé, fantassin etc.. dans la logique il y a un qui est devant et les autres suivent pour faciliter son avancé en faisant des routes, en bombardant un pont, en coulant un bateau etc... dans notre cas au burkina on a vu des aviateurs, des gens du genie militaire qui ont été CEMGA. est ce qu’il y a eu des fantassins qui ont occupé ce poste ? par ce que normalement c’est eux qui sont au front du combat. Expliquez moi je veux comprendre

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2016 à 08:55, par Jean En réponse à : Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

    Quant à Simon qui dit qu’un hélicoptère coûte cher, lui et tous ceux qui pensent comme lui au sein des postes de décision, doivent savoir que la guerre ne s’accommode pas avec le NIIVINTOUMA, avarice en mooré. Si tu vas en guerre, mets le paquet pour la gagner ou bien gardes tes sous, et tu la perds et ton adversaire te soumet.

    Ou tu acceptes de te saigner financièrement pour t’équiper adéquatement et tu gagnes contre les Djihadistes ou tu joues au pingre et ne t’équipes pas et les djihadistes font flotter leur drapeau noir a Kosyam. Car eux ils savent ceux qu’ils veulent et mettent les moyens qu’ils faut pour atteindre leurs objectifs. Il n’ y a pas d’autres alternatives à ces deux choix.

    Et si le Burkina ne peut pas s’équiper de 3 ou 4 hélicoptères de transport de troupes et de 3 ou 4 hélicoptères d’attaque au sol MI 24 ou équivalent, pour assurer sa sécurité, ca pas la peine. Ce serait vraiment pitoyable.

    Ceux qui disent que Simon n’est pas à sa place, ont ils raison ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2016 à 08:58, par Jean En réponse à : Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

    Quant à Simon qui dit qu’un hélicoptère coûte cher, lui et tous ceux qui pensent comme lui au sein des postes de décision, doivent savoir que la guerre ne s’accommode pas avec le NIIVINTOUMA, avarice en mooré. Si tu vas en guerre, mets le paquet pour la gagner ou bien gardes tes sous, et tu la perds et ton adversaire te soumet.

    Ou tu acceptes de te saigner financièrement pour t’équiper adéquatement et tu gagnes contre les Djihadistes ou tu joues au pingre et ne t’équipes pas et les djihadistes font flotter leur drapeau noir a Kosyam. Car eux ils savent ceux qu’ils veulent et mettent les moyens qu’ils faut pour atteindre leurs objectifs. Il n’ y a pas d’autres alternatives à ces deux choix.

    Et si le Burkina ne peut pas s’équiper de 3 ou 4 hélicoptères de transport de troupes et de 3 ou 4 hélicoptères d’attaque au sol MI 24 ou équivalent, pour assurer sa sécurité, ca pas la peine. Ce serait vraiment pitoyable.

    Ceux qui disent que Simon n’est pas à sa place, ont ils raison ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2016 à 10:10, par Paulin En réponse à : Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

    L’importance des groupes d’auto-défense de citoyens appelés Koglwéogo n’est plus à démontrer en matière de sécurité au Burkina. Cette belle initiative du ministre de la sécurité, Simon Compaoré s’avère progressivement comme la meilleure expérience de la police de proximité dans le pays. En effet, les initiatives locales de sécurité par des citoyens sont susceptibles de permettre de détecter des auteurs d’actes délictueux et criminels .Car, les bandits qui vivent au sein des populations peuvent mieux être identifiés par les populations elles-mêmes que par des agents de sécurité en uniforme que des bandits savent éviter. Ainsi, le groupes Koglwéogo ont réussi à appréhender des voleurs et bandits dans la zone Est et Nord du pays. Et récemment, ce sont des Koglwéogo qui ont permis d’arrêter le soldat fugitif du RSP qui a échappé au niveau du pont Nazinon, suite aux échanges de coup de feu entre forces de sécurité et le groupe d’éléments RSP présumés auteurs de la tentative de putsch avorté du 8 Octobre 2016.C’est dire que les services de sécurité sont vigilants et opérationnels pour la sécurisation du territoire. Félicitation donc aux ministres de la Défense, le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et Simon Compaoré de la sécurité et de l’Administration territoriale. Ils arrivent à une bonne coordination de sécurité avec les responsables de la sécurité (police, gendarmerie, armée).L’appui conséquent des partenaires au développement sera d’un grand apport dans la stabilisation du Burkina et dans la lutte contre le terrorisme dans la zone sahélienne d’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2016 à 10:15, par jubal En réponse à : Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

    mais attention chers compatriotes ; l’affaire est grave, très très grave. donc simon est entrain de nous dire la que notre armée de l’air sert à rien. une armée de l’air sans hélico combats ni d’avions de chasse. yako !!! pauvre de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2016 à 12:31, par Roger En réponse à : Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

    « Concernant l’incident de Kerboulé, il s’agirait d’un règlement de compte entre kogl-weogo et un « groupe d’assaillants venus du nord ». Un contentieux qui s’est soldé par un affrontement armé faisant quatre morts. »

    Un contentieux entre kogl-weogo et un « groupe d’assaillants venus du nord ». Par contentieux, on peut comprendre qu’il y eu des pourparlers et des engagements préalables entre kogl-weogo et le « groupe d’assaillants venus du nord » et que c’est à la suite du non respect des accords entre les deux parties que les affrontements sont intervenus.

    On est en droit de se poser les deux questions suivantes :

    1) Sur quoi les pourparlers et les engagements préalables ont-ils porté ?
    2) Qu’est ce que les kogl-weogo qui sont sensés être fréquentables (officialisés par le Ministre d’État Ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité intérieure) ont à faire avec ce « groupe d’assaillants venus du nord » qui sont d’office des ennemis de la République ?

    Les kogl-weogo doivent donc rendre compte aux autorités compétentes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 octobre 2016 à 07:56, par Sagesse Divine En réponse à : Détachement militaire de Intangom : Le génie militaire en travaux pour renforcer les infrastructures

    OH la sécurité ! on ne sait plus quoi penser malgré les efforts fournis par nos FDS. Car a y voir clair, ce qui m’inquiète c’est le môme qui voulait rejoindre Ouaga et qui est tout de même passé par les mailles du filet pour venir abandonner le véhicule au parc BANGR- Weogo.
    Puisse le tout puissant nous sauver !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Attaque contre le village de Kodyel : L’Union européenne condamne fermement ces actes barbares
Recrudescence des attaques à l’Est : « Il pourrait y avoir un lien avec la mort d’Idriss Déby », selon Mahamoudou Savadogo, expert des questions d’extrémisme violent
Situation hebdomadaire des opérations de sécurisation : Huit terroristes neutralisés et du matériel récupéré
Région de l’Est : Deux VDP et plus d’une dizaine de civils tués à Kodyel
Opération Barkhane : Plusieurs terroristes neutralisés dans le Gourma
Insécurité : Le MPP appelle à un sursaut salvateur pour juguler le regain terroriste
Kompienga : Des journalistes occidentaux tués par leurs ravisseurs
Seno : Des attaques ont fait 20 morts dans plusieurs villages
Terrorisme : Interrogeons nos limites et tirons leçons du départ des soldats tchadiens de la zone des trois frontières
Opérations de sécurisation du territoire du 19 au 24 avril : Des terroristes neutralisés et plusieurs motos saisies
Lutte contre l’insécurité : Chérif Sy cible la formation aux opérations spéciales de Pô
Force conjointe G5 Sahel : Des unités repoussent une attaque
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés