Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «A chaque fois que tu tombes, ramasse quelque chose » Oswald Avery

Fasobaromètre du 06 juin 2016

Accueil > Fasobaromètre • • lundi 6 juin 2016 à 11h26min
Fasobaromètre du 06 juin 2016

Inoussa KABORE
Directeur Général de CIMFASO
En plus de l’ouverture d’une nouvelle usine dans la région du Burkina, sa société vient obtenir des garanties de qualité avec la conquête de deux certifications, notamment les normes ISO 9001-2008 (pour le management de la qualité) et 1401-2004 (pour le respect de l’environnement). Une belle performance pour cette société qui a été lancée il y a seulement un peu plus d’un an.


Boureima OUEDRAOGO
Journaliste
Le directeur de publication du journal Le Reporter est le nouveau président de la Société des Editeurs de la Presse privée (SEP). Au cours d’une assemblée générale tenue les 28 et 29 mai 2016 à Léo dans la Sissili, les patrons de presse ont renouvelé leur instance, mettant aussi fin à la période transitoire qu’a conduite Lookman Sawadogo qui a remplacé Chériff Sy au lendemain de l’insurrection


Yacouba Isaac ZIDA
Ancien Premier ministre
Les choses ne s’arrangent pas pour l’ancien Premier ministre, ancien chef de l’Etat et général de division Yacouba I. Zida. Des récentes révélations du président Roch Kaboré, Zida a demandé une mise en position d’évacuation sanitaire alors qu’on attendait de lui qu’il rentre s’expliquer sur sa gestion. La procédure disciplinaire militaire devrait être bientôt actionnée contre celui qui est qualifié de déserteur en temps de paix


Safiatou Lopez/Zongo
Activiste de la société civile
« Ça nous fera mal que le palais de justice connaisse le même sort que l’Assemblée nationale, mais si la justice ne nous donne pas le choix, on n’aura pas le choix » ont menacé Mme Lopez/Zongo et ses camarades lors d’un sit-in de protestation devant le palais de justice. Voilà ce qu’on appelle des propos incendiaires qui ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd selon les responsables de la justice qui promettent de lui donner la suite qu’il faut.


Vos commentaires

  • Le 6 juin 2016 à 12:48, par Une patriote En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    est-ce en position d’évacuation sanitaire ou de stage ? Faisons un effort pour servir la bonne information.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 14:32, par Rayangnewendé En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    "Nous n’allons jamais céder face aux revendications populistes et vides de tout bon sens pour sacrifier des droits dans le dessein éhonté de plaire à tout prix à une certaine opinion publique. Notre attitude est et sera guidée par la vérité de la loi et des faits." Safiatou Lopez, il faut lire plusieurs fois ces deux phrases qui sont plein d’enseignement et de portée.Voila qui est bien clair et j’invite les uns et les autres au calme et à la retenu car nous sommes dans un état de Droit.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 14:32, par jan jan En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    En situation d’évacuation sanitaire et non en stage. Il est parti en bonne santé puis arrivé là-bas il est devenu soudain malade, bande de voleurs, après avoir volé en 1 an ce que Blaise à volé en 27 ans, tu balances ce prétexte, peut-être que ça va passer puisse que l’on constate qu’au BF, la bande de voleur du CDP utilise ce prétexte pour sortir de prison sans que le Gouvernement ne réagisse, comme nous sommes au Faso, rien est impossible surtout pour les voleurs à "col blanc". Ce sont les voleurs de poules et autres qui risque la mort grâce aux kolwéogo.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 14:38, par jan jan En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Je n’aime pas dame Lopez, mais il fallait que des gens réagissent face à cette hémorragie de nos prisons des membres du CDP sans que le Gouvernement ne réagisse, si il laisse faire c’est bientôt le Peuple qui va sortir marcher, car nos enfants et parents de sont pas morts pour rien pour que d’autres sortent de prison pour narguer les gens avec leurs airs hautains. Plus rien ne sera comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 16:17, par Diaspo En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Tres decue de Safiatou Lopez/Zongo. Suggerer de bruler des edifices publics n’a rien a voir avec l’activisme. C’est du vandalisme. C’est bien qu’elle reponde devant la justice. Qu’est ce que le Burkina a gagne en incendiant l’Assemblee Nationale ? Rien. La suite c’est que nos deputes travaillent actuellement dans de tres tres mauvaises conditions et l’Etat doit chercher des milliards pour reconstruire une autre Assemblee Nationale. Ce qui est difficile. On ne sait pas quand nous aurons un nouveau batiment pour notre Parlement.
    La lecon a retenir est que la Societe Civile doit plutot sensibiliser ses membres contre les incendies de biens publics. Desormais on ne doit plus jamais incendier au Burkina. Comme on le dit ’quittons dans ca !’. L’insurrection aurait pu reussir sans l’incendie de l’Assemblee. Qui sait ? peut-etre que si le RSP n ;etait pas la pour proteger Kossyam, on aurait plus que nos yeux pour pleurer. Plus jamais d’appels a incendier. Plus jamais ca !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 20:54, par laafi En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Moi je ne vois pas l’intervention de Mme LOPEZ/ZONGO comme un appel à incendier le palais de justice. Je ne dis pas non plus que ce n’est pas son intention. Seulement en relisant sa déclaration sans passion, je me rend compte qu’elle dit simplement que :

    - "Ça nous fera mal que le palais de justice connaisse le même sort que l’Assemblée nationale" : évidement ca me fera mal aussi que les dossiers Thomas Sankara, Norbert Zongo, .... brulent. le peuple n’a pas intérêt à ce que le palais brule. Si le palais brûle le jugement des vieux dinosaures déchus ou reconvertis sera difficile.

    - "mais si la justice ne nous donne pas le choix, on n’aura pas le choix" : évidement aussi. si les hommes commis à la tâche de rendre justice au peuple prennent le même chemin que l’ancien régime et qu’ils se mettent à faire les mêmes bêtises que les députés de l’ère Compaoré, on aura pas le choix que de déplorer une fin similaire

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 21:06, par belof En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    La verité fait mal. Mme LOPEZ vous aura prevenu !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 21:56 En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Cette Dame Lopez doit avoir un zizi d homme. Une vrai femme ne parle pas d incendier .

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2016 à 06:16, par SOME En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    ce sont des idees, des solutions pour enterrer tous les dossiers en bonne et due forme. N’entrons pas dans ce plan. Aucun palais de justice, ni tribunal ne devra bruler : si ca brule, c’est eux qui auront mis le feux pour se liberer des dossiers brulants. Attention aux manipulations teleguidees : on ne nous combattra pas directement mais en notre sein. La constance et la vigilance dans la lutte et nos positions nous dira qui est qui et qui fait quoi et pourquoi ; ne nous laisson paas divertir par des positions apparemment justes, mais ideologiments negatives. NOUS VOULONS TRAITER LES DOSSIERS ET NON PAS LES BRULER. Ils sont responsables si d’aventure un tribunal brule, et comme par hasard ce seront ces dossiers là. Aux avocats des parties civiles, recuperez le maximum des copies de dossiers : ils ne pourront pas dire qu’ils ont tout perdu
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2016 à 09:10, par ZABDA Fatou En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Bravo ooooooooooooo Inoussa !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2016 à 09:24, par Moussa En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Madame Safiatou Lopez/Zongo n’a fait que prévenir. Il est souhaitable de ne pas faire la sourde oreille. Au baromètre je mettrais très bon.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2016 à 12:10, par ELKABOR En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Les évacuations sanitaires suivent une procédure bien précise ici au Faso. Le dossier médical du malade est initié et apprécié par les autorités sanitaires locales qui, au vu de l’impossibilité de faire face au mal dont souffre le patient décident de l’orienter vers un plateau technique plus adéquat (aux frais du contribuable). Lui ZIDA demande l’autorisation pour aller voir sa famille, et à l’expiration du délai de sa permission sans donner de nouvelles, s’arroge le droit de prendre plus de trois mois de vacances supplémentaires (ce qui peut etre considéré comme un acte d’indiscipline, surtout pour un militaire en activité) et lorsqu’on lui demande de rentrer pour répondre de sa gestion, il demande à être mis en position d’évacuation sanitaire (sans aucun doute pour fuir ses responsabilités) : inadmissible pour ce Monsieur en qui nous avions eu le plus grand tord de placer notre confiance pour diriger les charges suprêmes de notre pays. Qu’il vienne de lui-même répondre de sa gestion ou bien qu’on lance un mandat d’arrêt international (ce qui sera dommage) pour l’obliger à venir rendre compte au peuple. Nul ne doit être au dessus des lois.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2016 à 19:05, par saw En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Mme LOPEZ par ses déclarations a fait réagir la procureur. Et simplement pour ça je la félicite. Un chose est sure l’internaute LAFI a donné les détails. Mme LOPEZ le peuple réel vous soutient. Mme LOPEZ merci.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin 2016 à 10:42, par sanbiiga En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    peutetre quelle veut parler d’incendier les magistrats qui sait !si les salaires magistraux sont augmente.si les prisonniers que le peuple a arrêté lui même sont libere.si des dossiers de crime datent de près dune génération et non juge..Lopez napa parler dans le vide

    Répondre à ce message

  • Le 9 juin 2016 à 13:54, par Sid nooma En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Nous n’allons pas brûler la justice parce que beaucoup ont intérêt a ce que cela arrive pour que beaucoup de dossiers pendant partent avec les flammes .Hi hi hi hi !!On ne brûlera pas "id kana yôngaye"la vérité va jaillir un jour ou l’autre.Mais en attendant nous soutenons Safiatou dans cette lutte ,contre cette manière de trahir le peuple ,dans ce coup d’État contre la victoire des insurgés.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin 2016 à 07:34, par Bougoum-barga En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Uhmmm ! Ecart ou erreur de langage, l’essentiel est la vérité qui en découle. Tout le monde conviendrait avec nous que Dame Safiatou Lopez/Zongo n’est pas la première à parler du sujet. Que les Juges montent au créneau pour chercher à la condamner est de notre avis un mode de confirmation de ce qui y est dit à leur encontre. Certes, le moment, la circonstance du moment notamment cette période de "Recherche effrenée d’acalmie nationale générale, mais aussi et surtout de Justice", ne sied pas pour de tels langages publics. Mais ? Au niveau des Tribunaux du pays, combien de fautes professionnelles bien plus graves ont été par les auteurs commises sans que personne, et encore moins les victimes n’aient eu le droit de lever le petit doigt pour dénoncer ? Et à chaque fois que de tels faits se faisaient, très rapidement par "esprit de solidarité corporative" , le Corps de la Magistrature qualifie rapidement ces actes "d’erreurs de justice" que personne ne condamne, ni ne sanctionne. Où étaient le/les Syndicats des Magistrats du Burkina Faso. Si oui que tout le monde jouit des mêmes droits et libertés, pourquoi des Juges monteraient au créneau pour déclarer ce que nous entendons et lisons sur l’évènement. N’est-ce pas une occasion pour inviter les responsables des problèmes (dossiers piétinés, bloqués etc.) à rectifier les tirs, surtout maintenant que la Loi leur a attribué "l’entière liberté et la totale indépendance" par eux réclamées et soutenues par le peuple qui sont devenues effectives. Au lieu de distraire le peuple, il serait souhaitable que ceux à qui ce peuple confie sa destiné pour assouvir sa soif de Justice, ouvre enfin les yeux pour que les choses changent effectivement. "par Un burkinabé judiciairement brimé mais qui ne s’est jamais plaint".

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 15:57 En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Apres l’Immortel Président Thomas Sankara, General Yacouba Isaac Zida est entré dans les grandes pages de l’histoire du Burkina Faso comme l’homme obéissant, mais pas servile, aux commandes de Blaise Compaoré et de gilbert Dienderé pour détruire la Côte d’Ivoire en compagnie de Guillaume Soro. En attendant l’une des pires dictatures de l’Afrique contemporaine ayant malmené et soulevé le vaillant Peuple Burkinabè durant l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 et surtout l’échec du coup d’Etat le plus nul opéré par le félon gilbert Diendere le 16 septembre 2015.
    L’homme Zida forme dans les meilleures écoles militaires et pétri de sa connaissance du serpent à deux têtes qu’était le RSP etait mieux placé pour re-donner confiance au Burkinabè et détruire à jamais le culte de l’impunité chère à Blaise Compaoré et aux RSS en mettant à l’ordre du jour les dossiers de crime de sang (Thomas Sankara, Norbert Zongo, etc...). C’est la raison pour laquelle il était à abattre durant la trainsition et apres l’installation du nouveau president de la Republique élu Kaboré, ancien membre du CDP pendant plus de 26 ans et reconverti en MPP pour quelques mois.
    A la justice diplomatique avec des juges choisis selon leur penchant de corruption, les RSS se sentant en danger et ignorant comment faire pour enterrer les dossiers ré-ouverts par S.E. Isaac Zida ont désormais jurer de lui coller des motifs fallacieux de détournements de fonds publics.
    Pourauoi Kaboré, Compaoré et Diallo ne se mettent pas en jugement premièrement eux-mêmes pour clarifier leur gestion calamiteuse durant 27 ans et deuxièment Blaise et françois Compaore qui ont dévalisé les banques pour filer en Côte d’Ivoire aux premières heures de l’insurrection
    Comment les RSS peuvent annuler le mandat contre Guillaume Soro qui avait un dépôt de gilets pare-balles stockés dans sa résidence de Ouagadougou ? Est-ce que le Burkina Faso est un dépôt de munitions pour l’armee parallele de Cote d’Ivoire ?
    Que les RSS veulent ou pas, le Peuple Burkinabe sait pourquoi la trinite actuellement au pouvoir au Faso veut la peau de S.E. Isaac Zida, tout procès du régime de Blaise Compaoré est en même temps celui des RSS, telle est la raison de leur panique.
    Le Geénéral Yacouba Isaac Zida est entré dans l’Histoire en faisant tomber pour de bon la dictature de Compaoré qui s’apprêtait à re-venir par coup d’Etat du 16 septembre 2015 avec l’aide du RSP.
    Peupe insurgé du Faso, reconnaissons les sacrifices endurées par S.E. Isaac Zida avec la grâce de l’Eternel, pour un Burkina libre.
    Protégé par Dieu contre toutes les attaques du RSP contre sa vie en de nombreuses occasions, S.E. Yacouba Isaac Zida devait être déclaré l’Hommede l’année 2016 au Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2016 à 17:03, par YASS’O En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Si nous sommes véritablement dans un état de droit, cette LOPEZ doit faire l’objet d’une détention préventive avant de se voir condamné à une peine délictuelle pour incitation à des actes de vandalisme. voyez-vous que l’incivisme dont on a du mal à combattre aujourd’hui trouve ses racines dans des déclarations hasardeuses de ce genre. lorsque de grandes personnes irresponsables, au non d’une société civile fantoche se permettent de raconter des bobards, il n’est pas étonnant que de jeunes gens prennent le relai dans le futur puisqu’ils auraient été moulés.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2016 à 08:35, par cracra En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Inoussa KABORE, Directeur Général de CIMFASO

    KANAZOE ou KABORE ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2016 à 11:56, par SALAMBERE En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    La justice ou la fausse justice n’a qu’a essayer pour voir ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 12:54, par Un Burkinabè En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Une patriote (Internaute), c’est plutôt à toi de faire un effort dans la réflexion. C’est bel et bien ’’position d’évacuation sanitaire’’. C’est ce que le Président du Faso a dit et si tu as un problème de compréhension, tu vas demander à Roch. Personne n’a inventé.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 20:45, par Lawaliaf En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Zida est victime des nombreuses lois que la transition a voté pour contrer les vols, pillages du pays, le vote des lois qui garantissent de l’indépendance de la justice, aujourd’hui que des nouveaux anciens voleurs repus sont au pouvoir ils ne digèrent pas ces garde-fous qui les empêchent de gérer le pays comme une boutique de campagne, pour cela ils s’empennent à Zida et à la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 20:55, par Lawaliaf En réponse à : Fasobaromètre du 06 juin 2016

    Safiatou Lopez/Zongo la lionne de la démocratie, du courage ma brave

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fasobaromètre du 04 mai 2020
Fasobaromètre du 04 mars 2020
Fasobaromètre du 24 janvier 2020
Fasobaromètre du 04 octobre 2019
Fasobaromètre du 09 septembre 2019
Fasobaromètre du 09 août 2019
Fasobaromètre du 15 mai 2019
Fasobaromètre du 2 avril 2019
Fasobaromètre du 14 janvier 2019
Fasobaromètre du 06 novembre 2018
Fasobaromètre du 26 septembre 2018
Fasobaromètre du 02 août 2018
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés