Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Présidentielle 2015 : Le Conseil constitutionnel valide l’élection de Roch Marc Christian Kaboré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mercredi 16 décembre 2015 à 08h23min
Présidentielle 2015 : Le Conseil constitutionnel valide l’élection de Roch Marc Christian Kaboré

Le Conseil constitutionnel a procédé ce mardi 15 décembre 2015 à la validation des résultats de l’élection présidentielle du 29 novembre. Selon la décision prise par l’instance judiciaire, l’élection de Roch Marc Christian Kaboré est confirmée avec 53,46% des suffrages. L’ensemble des résultats annoncés par la CENI reste sensiblement le même avec un taux de participation définitif de 59,87%. L’intégralité de la décision du Conseil constitutionnel.

Vos commentaires

  • Le 16 décembre 2015 à 09:41, par Le Discret En réponse à : Présidentielle 2015 : Le Conseil constitutionnel valide l’élection de Roch Marc Christian Kaboré

    Félicitation a RMCK et a tous les acteurs de la vie politique du Burkina Faso. Vive la démocratie, A bas les ennemis du Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2015 à 10:34, par Le Fair Play Citizen En réponse à : Présidentielle 2015 : Le Conseil constitutionnel valide l’élection de Roch Marc Christian Kaboré

    Que vivement on installe vite l’Homme du Consensus à Kosyam car les partenaires, eux n’attendent pas. Ils veulent la peau du nouveau président pour le jeter au charbon, au four et au moulin. Il y a trop à faire, surtout que l’Ambassade de Belgique revient. Le développement n’attend pas. C’est l’aiguille d’une montre

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2015 à 13:15, par Pagomziri En réponse à : Présidentielle 2015 : Le Conseil constitutionnel valide l’élection de Roch Marc Christian Kaboré

    Toutes mes félicitations Président. Puisse le TOUT PUISSANT vous combler de ses riches bénédictions et surtout la sagesse nécessaire pour mener à bien vos hautes fonctions. Pagomziri.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2015 à 14:35, par ka En réponse à : Présidentielle 2015 : Le Conseil constitutionnel valide l’élection de Roch Marc Christian Kaboré

    Le contraire m’aura étonné, car la CENI a fait du bon travail et aider généreusement le conseil constitutionnel. Bravo au peuple Burkinabé pour sa maturité.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2015 à 16:04, par Moussa En réponse à : Présidentielle 2015 : Le Conseil constitutionnel valide l’élection de Roch Marc Christian Kaboré

    Tres bon travail du Conseil Constitutionnel.
    Une petite suggestion pour le look du futur president : Un peu plus que le costume, on sent que RMCK affectionne les vetements traditionnels (faso danfani ou bazin brode). C’est bien mais il faudra qu’il ajoute une coiffure qui va avec la tenue traditionnelle.
    Honnetement, une autorite qui s’habille en traditionnel sans coiffure donne l’impression qu’il s’est habille a la hate et qu’il a oublie un accessoire de sa fringue. Il suffit d’observer autour de nous pour voir comment tous les presidents en habits tradi portent un chechia, un bonnet ou autre chose : Voir le look des Presidents actuels du Niger, du Senegal, du Mali, de Guinee, du Nigeria et meme de Alassane Ouattara (quand il est en boubou). Pareil pour Blaise Compaore quand il etait au pouvoir !
    Et parlant de coiffure notons que Obansanjo avait une coiffure tradi differente de celle de Buhari.
    En tant que Burkinabe on a mal de voir que ce conseil minimum n’a pas ete donne au PM Zida et Cherif Sy (surtout que lui a une echarpe en plus... et la tete nue !).
    Le look d’une autorite et surtout d’un president est important et l’entourage doit y veiller car c’est la fierte de tout un peuple que le President incarne. Chez nous on se demande pourquoi cela echappe a l’entourage de nos autorites !
    Nous pensons qu’il est important de faire cette proposition maintenant car a partir du lendemain de l’investiture de RMCK, son look sera fixe et on ne pourra plus faire quelque chose. S’il opte pour le tradi et la tete nue ce sera definitvement son look... exactement comme le president Goodluck et le president Sud Soudanais ont opte pour le chapeau cowboy !
    Un president DOIT se choisir un look et toujours soigner son look.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2015 à 16:06, par Géopolitique En réponse à : Présidentielle 2015 : Le Conseil constitutionnel valide l’élection de Roch Marc Christian Kaboré

    Depuis l’indépendance en 1960, les autorités politiques du Burkina ont su faire un équilibre géopolitique en ce qui concerne la direction des pouvoirs (Présidence, Primature, Assemblée nationale).Les premiers responsables de ces 3 hautes fonctions n’étaient pas originaires d’une même région. Mais cette disposition de sagesse naturelle de nos responsables politiques d’antan a commencé à ne plus suivre la logique géopolitique. C’est ainsi que de 2007 à 2014,le poste de Premier ministre a été maladroitement occupé par deux ressortissants de la région du Centre-Ouest(Tertius Zongo et Luc Adolphe Tiao).Le poste de président de l’Assemblée était généralement occupé par une personnalité de l’Ouest du Burkina et le dernier cas en date est celui de Soungalo Ouattara, président du parlement emporté par l’insurrection populaire 2014.Il ne s’agit pas de confier éternellement la présidence du parlement à une région exclusivement mais d’œuvrer à sauvegarder l’esprit de cette sagesse naturelle d’équilibre géopolitique dans la gouvernance de l’Etat pour éviter des frustrations et des risques de conflits ethniques ou régionalistes. Les responsables du MPP sont très attendus sur cette question sensible. Le président du Faso étant du plateau central, le premier ministre pourrait être de la plus grande région du Burkina, c’est-à-dire la Boucle du Mouhoun qui a beaucoup été délaissée malgré son qualificatif de grenier du Burkina. La présidence de l’Assemblée nationale pourrait échoir au nord ou au sud. Dans certains pays, on ne propulse pas directement quelqu’un à un poste ministériel sans que la personne n’ait eu une expérience de gestion administrative confirmée. Le gouvernement de la transition a commis des erreurs dans ce domaine avec des ministres parachutés directement dans l’appareil d’Etat sans une traçabilité exemplaire de leur carrière dans la gestion des affaires publiques. On espère que le président Roch et son staff managérial sauront tirer leçons de ces situations pour former un gouvernement de ministres compétents, dynamiques, pas trop vieillissants aussi et tenir compte de la représentativité géopolitique nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2015 à 16:20, par SOUGRESOABA En réponse à : Présidentielle 2015 : Le Conseil constitutionnel valide l’élection de Roch Marc Christian Kaboré

    Nous souhaitons que l’exemple du Burkina Faso inspirent d’autres pays africains en difficulté.
    VIVE LA DÉMOCRATIE
    VIVE LE BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2015 à 17:37 En réponse à : Présidentielle 2015 : Le Conseil constitutionnel valide l’élection de Roch Marc Christian Kaboré

    Félicitation au nouveau président !
    J’ai remarqué une chose pour les législatives : on a au total 125 députés or pourtant on parle de 127 ça parait confus. Ou bien on a omis un résultat à quelque part ?
    Merci de m’éclairer svp.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés