LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises

Publié le mercredi 31 mai 2017 à 16h30min

PARTAGER :                          
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises

L’arrondissement n°4 arrivera-t-il à conjurer cette fois le sort des blocages du conseil municipal qui obligent les électeurs à retourner tout le temps aux urnes ? C’est le souhait de certaines organisations qui travaillent à sensibiliser les différents acteurs. Dans la ferveur de la reprise des élections municipales, l’Association de la jeunesse du secteur informel du Burkina Faso a pris son bâton de pèlerin pour rencontrer hommes politiques, personnes âgées... En ligne de mire, la stabilité dans l’arrondissement.

Pour que la campagne électorale soit apaisée, pour inciter les citoyens à sortir massivement voter et pour que les résultats des urnes soient acceptés de tous, l’Association de la jeunesse du secteur informel du Burkina Faso a rencontré autorités coutumières et religieuses, jeunes et femmes, responsables politiques de l’arrondissement 4.

« C’est au maire qui sera élu de rassembler les habitants », a expliqué le président de l’association Seydou Zangré.

Ce 28 mai 2017, le jour même de l‘élection, le périple a pris fin avec la rencontre des femmes de l’arrondissement. « Nous ne sommes pas mandatés par aucun parti politique, nous jouons notre rôle de citoyen », a lancé Seydou Zangré aux femmes de l’arrondissement 4. La rencontre fait suite à la démarche entreprise par l’association auprès des leaders d’opinion de cette partie du territoire communal, dont le conseil municipal est instable depuis des années.

« C’est le seul arrondissement où on reprend les élections, on sait que la population a beaucoup de problèmes. L’eau, les routes, les lotissements … », a ajouté le président de l’association pour qui, il est temps de taire les divergences pour aller vers les nombreux chantiers de développement, pour l’épanouissement des populations de l’arrondissement.

Pauline Birba, est la présidente du Collectif des restauratrices et transformatrices des produits locaux. Avec 89 associations sous sa coupe dans les 12 arrondissements de la ville de Ouagadougou, c’est une femme dont la voix compte. « Je suis de l’arrondissement 4, mais ce qui se passe ici ne fait pas notre fierté. Nous aurions voulu que notre arrondissement soit tranquille comme les autres », a-t-elle laissé entendre à la rencontre.

Tout en saluant l’initiative de la rencontre, elle a lancé un appel. « Nous, nous ne faisons pas de politique, mais nous demandons aux chefs coutumiers, aux personnes âgées, pour qu’ils interviennent afin que les politiciens s’entendent pour construire l’arrondissement (…) Si les responsables ne s’entendent pas, leurs partisans vont aussi s’entre-déchirer ».

Tout en marquant leur accord pour sortir voter, les femmes ont espéré que ce soit la dernière fois que des élections sont reprises dans l’arrondissement 4, à cause du blocage du conseil municipal.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Vos commentaires

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire