Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Présidentielle et législatives 2015 : Le PDCA satisfait

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • lundi 7 décembre 2015 à 23h05min
Présidentielle et législatives 2015 : Le PDCA satisfait

Une semaine après le scrutin couplé législatives et présidentielle 2015, et pendant que les burkinabè sont encore dans l’attente de la proclamation des résultats définitifs de ces élections, l’heure est au bilan dans certaines institutions d’observation électorale. L’association Peace Democracy and civism in africa (PDCA) vient d’achever son exercice. Elle nous a fait parvenir le rapport que nous vous proposons en attache.

RAPPORT D’OBSERVATION DES ELECTIONS COUPLEES PRESIDENTIELLE ET LEGISLATIVES DU 29 NOVEMBRE 2015 AU BURKINA FASO

I. INTRODUCTION

Le 29 novembre 2015 s’est tenu au Burkina Faso, le scrutin couplé, présidentielle et législatives. Ce double scrutin marque la fin du processus de transition et le retour à une vie constitutionnelle normale.
à cette occasion, l’association " Peace Democracy and Civism in Africa (PDCA)" œuvrant dans le domaine des droits humains, de la bonne gouvernance et de la paix a tenu à s’assurer de la crédibilité de ces élections. En effet, elle a déployé une mission d’observation circonscrite dans trois régions que sont le Centre, le Plateau central et le Centre Sud.
Les données recueillies par la douzaine d’observateurs ont permis de se faire une opinion sur le déroulement du scrutin couplé comme suit :

II- OBSERVATIONS DE LA CAMPAGNE ELECTORALE

La campagne électorale s’est ouverte respectivement le 08 novembre 2015 pour la présidentielle et le 14 novembre 2015 pour les législatives. Elle a connu la participation de quatorze candidats à la présidentielle et pour les législatives :
-  soixante (60) partis ou regroupements d’indépendants dans la province du Kadiogo,
-  vingt-sept (27) partis ou regroupements d’indépendants dans la province de l’Oubritenga,
-  partis ou regroupements d’indépendants dans la province du Bazèga.

Le PDCA a observé que la campagne électorale s’est déroulée en deux pôles essentiellement :
-  le pôle des acteurs politiques : le PDCA note que dans l’ensemble, les acteurs politiques ont mené une campagne apaisée malgré quelques pics adressés à l’endroit des concurrents. de nombreuses stratégies ont été déployées pour faire connaître et accepter les programmes politiques. on note une forte participation aux émissions audiovisuelles. les différents acteurs politiques ont respecté le pacte de bonne conduite que la plupart d’entre eux ont signé avant le début de la campagne le 21 Août 2015.

-  le pôle des acteurs de la société civile : le PDCA note que la société civile dans toutes ses composantes ont pris une large part dans la campagne soit pour sensibiliser les électeurs, soit pour attirer l’attention des futurs dirigeants sur les préoccupations réelles des populations, soit pour les inviter à une campagne civilisée et à des élections apaisées. cette implication forte a sans nul doute favorisé le respect du pacte de bonne conduite.

En somme, le PDCA note que la campagne électorale a été emprunte de courtoisie ce qui a permis d’arriver au jour du scrutin dans un climat apaisé.

III- OBSERVATIONS DU DISPOSITIF ELECTORAL

Le PDCA note que le scrutin a été suffisamment préparé à travers les actes ci-après :
-  la publication à temps de la liste électorale,
-  la campagne d’information et sensibilisation sur le vote,
-  la formation du personnel électoral (membres des bureaux de vote, des commissions, etc.),
-  l’accréditation de milliers d’observateurs nationaux et internationaux,
-  la formation des observateurs et des journalistes,
-  la mise en place d’un dispositif sécuritaire appropriée,
-  etc.
Cependant le choix du lieu de certains bureaux de vote amoindrit la sécurité du vote et complique les opérations de décompte des votes.

IV- OBSERVATIONS DU SCRUTIN

Le PDCA fait le constat que le scrutin s’est déroulé dans la paix, la transparence et dans la sécurité.

1. L’environnement des bureaux de vote

Sur la cinquantaine de bureaux de vote visité, le PDCA relève que les forces de l’ordre et de sécurité sont présentes dans l’ensemble des bureaux et de façon assez discrète. Aussi, il note qu’un attroupement particulier et aucune affiche de partis politiques ou regroupements d’indépendants n’ont été vus observés.
Toutefois, le PDCA a constaté :
-  la présence d’un seul agent de sécurité pour un bureau de vote ou pour un centre comportant deux bureaux de vote,
-  dans l’ensemble, un professionnalisme des forces de l’ordre qui a permis un déroulement serein du scrutin.

2. Les opérations de vote

Le PDCA a noté que 100% des bureaux de vote visités ont ouvert entre 6h et 6h 30 mn avec un bureau de vote complet à 99% et la présence d’au moins deux représentants de partis politiques. Le scrutin dans les bureaux témoins a été clos 18h tout en poursuivant les opérations de vote avec les votants présents au moment de la fermeture.

Le PDCA a constaté également que les procédures de vote sont maitrisées par le bureau de vote et l’emplacement des isoloirs garantissaient le secret de vote malgré les disparités constatées. En effet, trois manières d’emplacement ont été constatées : isoloirs faisant face aux membres du bureau, isoloirs faisant dos aux membres du bureau, isoloirs placés de façon latérale.

L’ensemble des présidents de bureau de vote ont confirmé la visite des superviseurs de la CENI et le passage d’observateurs nationaux et/ou internationaux.

Le PDCA note avec regret le faible taux d’affluence dans certains bureaux notamment dans les localités où c’était le jour de marché comme dans la commune rurale de Zitenga.

Le matériel électoral bien qu’étant présent dans les 100% de bureaux de vote s’avère incomplète ou insuffisante aux dires des présidents de bureau. Les observateurs ont noté l’insuffisance des lampes torches et l’absence de calculatrices pour le décompte et l’absence de mouchoirs, d’encre pour apposer l’empreinte digitale en lieu et place de la signature de la liste électorale par les analphabètes.
La durée moyenne de l’opération de vote varie selon les centres. Elle se situe entre 3 mn et 5 mn en fonction du dynamisme des membres du bureau de vote et du votant.

En somme, le PDCA conclu que le vote a été libre et transparent.

3. Les opérations de dépouillement

Dans tous les bureaux témoins, les opérations de dépouillement se sont déroulés en présence des membres du bureau, des délégués des partis politiques, des observateurs et du public parmi qui, les scrutateurs ont été désignés.
La procédure de comptage a été largement transparente. Les bulletins nuls ont fait l’objet d’appréciation par les membres du bureau du vote. L’avis des délégués a été recueilli pour mieux apprécier certains bulletins nuls. La moyenne des bulletins nuls est bien satisfaisant.
À l’issue du comptage, les procès-verbaux, les feuilles de résultat ont été régulièrement remplies.
Toutefois, outre l’arrivée tardive des feuilles de dépouillement, le PDCA a relevé une erreur de ventilation ayant entrainée la remise de feuilles estampillées dans certains centres de Loumbila et Bazèga.

Le PDCA conclut que le dépouillement a été transparent.

4. Les résultats

Dans tous les bureaux témoins, les résultats ont été affichés et acheminés au centre de compilation. Ils ont été également remis à tous ceux qui ont droit notamment les délégués des partis. Aucune contestation ou réserve n’a été émise. Toutefois, au regard de la faible luminosité des lieux de dépouillement, le PDCA n’exclut pas des erreurs d’appréciation de certains bulletins ou de remplissage de certaines feuilles de résultat. Ces erreurs sont la plupart des cas rattrapées par le bureau ou le centre de compilation et remettent pas fondamentalement en cause, la sincérité des résultats.

IV- INSUFFISANCES ET RECOMMANDATIONS

1. Insuffisances
Le PDCA relève les quelques insuffisances suivantes :
-  la présence de bureaux sous paillote ou à l’air libre,
-  la non affichage des listes électorales à certains endroits,
-  la mauvaise indication de certains bureaux de vote ;
-  l’arrivée tardive de certaines forces de sécurité,
-  l’absence à la fermeture des bureaux de suffisamment de personnes pour la désignation des scrutateurs
-  l’insuffisance des lampes pour les opérations de dépouillement,
-  l’insuffisance des forces de l’ordre marquée par la présence d’un seul agent pour deux bureaux dans certains cas,

2. Recommandations

En vue de contribuer à la crédibilité des scrutins à venir, le PDCA recommande :
-  afficher les listes électorales à l’entrée de chaque bureau de vote,
-  définir un kit d’éclairage approprié à chaque type de bureau de vote,

CONCLUSION
A l’issue de la mission d’observation, le PDCA note avec satisfaction la tenue d’un scrutin libre, apaisé, transparent et équitable, fruit de l’engagement des différents acteurs et de leur adhésion au pacte de bonne conduite.
Le PDCA, tient tout particulièrement à remercier la CENI, les partis politiques, les OSC, et les partenaires au développement et le peuple burkinabé pour leur contribution signification pour le déroulement des élections libres, transparentes et apaisées.
Par ailleurs, il félicite monsieur Rock Marc Christian KABORE pour sa brillante élection, les autres candidats pour leur fair-play et tient à préciser que c’est le Burkina Faso qui gagne !!


Pour la mission d’observation
Le Directeur Exécutif du PDCA
Teeg Wendé Aymar KABORE

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés