Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Comme pour toute discipline, votre attitude ne s’améliorera pas d’elle-même. C’est pourquoi vous devez y veiller jour après jour» John C. Maxwell

Présidentielle d’octobre 2015 : Dr Ablassé Ouédraogo le candidat de Le Faso Autrement !

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 8 juin 2015 à 02h01min
Présidentielle d’octobre 2015 : Dr Ablassé Ouédraogo le candidat de Le Faso Autrement !

Ouvert le 6 juin 2015, le 1er congrès du parti, Le Faso Autrement a refermé ses portes dans la soirée de ce dimanche 7 juin 2015 au Palais de la culture Jean-Pierre Guingané de Ouagadougou. Venus des 45 provinces, les congressistes ont passé en revue les textes du parti, examiné leur projet de société et désigné leur candidat pour l’élection présidentielle d’octobre 2015.

C’est Dr Ablassé Ouédraogo, unique candidat enregistré par la commission, qui a été désigné candidat du parti pour l’élection du 11 octobre 2015. « …Allons seulement ! », a lancé le désormais prétendant au Palais présidentiel, Kosyam, vêtu de sa « tenue de combat pour Kosyam ». Convaincu que pour le parti, l’année 2015 est l’année de l’espoir, l’année de l’alternance, l’année du changement. « Et nous avons le devoir de réussir et de faire de 2015, l’année de notre année », a galvanisé l’ancien directeur général adjoint de l’organisation mondiale du commerce (OMC)avant de demander une mobilisation à sa famille politique et à tous les Burkinabè de toutes les contrées. « Vous pouvez le faire pour que les clefs du Palais Kosyam soient confiées au Dr. Ablassé Ouédraogo au soir du 11 octobre », a-t-il recommandé, tout en dévoilant : « Je voudrais être la cristallisation de l’incarnation de l’unanimité des Burkinabè, l’homme de consensus, le conciliateur, le rassembleur, l’homme qui sait entendre et écouter tous les Burkinabè et répondre à leurs aspirations pour le changement ».
Conformément aux textes fondateurs du parti, les congressistes ont aussi élu de nouveaux organes, un bureau politique national et un Secrétariat exécutif permanent. Un organe dirigeant piloté par Dr Ablassé Ouédraogo, qui voit ainsi renouveler son bail à la tête du parti par les congressistes.

Sur le projet de société, les premiers responsables du parti ont indiqué placer l’être humain au cœur des actions. Comme axes de ce projet, on note entre autres, le développement de la santé, l’éducation, l’agriculture, la promotion des femmes, des jeunes, le développement du transport, l’eau et l’assainissement, la justice et la réconciliation, la lutte contre la corruption, l’implication de la diaspora dans le développement du Burkina et l’énergie qui sera focalisée sur le solaire.
« Notre vision de l’économie est celle d’une coexistence intelligente entre l’Etat et le marché. Le Burkina a besoin d’un Etat qui assure la pleine sécurité des citoyens, fournit l’éducation et la santé à tous afin que les uns et les autres aient les capacités et les aptitudes pour participer pleinement au processus de production, assure l’égalité des chances, protège notre environnement, garantit le libre exercice des libertés, établit les règles de l’économie et corrige les distorsions et les inégalités », a soutenu Dr Ablassé Ouédraogo.

Le solaire comme solution aux problèmes énergétiques au Burkina !

Les assises ont également été riches en recommandations. Elles sont relatives à la ligne politique du parti (adhésion du parti à l’international libéral), à l’entrepreneuriat féminin (renforcement des capacités productrices des femmes et accroissement des fonds, subventions, etc.), à l’énergie (électrification du Burkina Faso autrement, en misant sur l’énergie solaire), et, enfin, une recommandation sur la prise en charge et une politique à même de résorber le chômage au Burkina Faso.
Les congressistes ont, par ailleurs, pris une motion de soutien à la transition et à ses institutions.

La cérémonie de clôture a connu la participation d’une délégation du PAREN conduite par son président, Tahirou Barry, venue apporter son soutien au parti. Dans son speech, le premier responsable du PAREN est revenu sur la contribution de Ablassé Ouédraogo et de son parti, dans le cadre du CFOP-BF,à la lutte contre la révision de l’article 37 avant d’encourager les militants dans les missions qu’ils se sont assigné par le parti.

C’est, visiblement, sur des notes d’espoir et de détermination que les congressistes ont refermé les portes de l’instance, tout en se donnant rendez-vous sur le terrain pour assurer au parti, des victoires au soir des différentes batailles électorales.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : L’ex- ministre de l’énergie, Alfa Oumar Dissa, apprécie son passage au gouvernement et analyse la gestion du Covid-19 !
Politique : La création d’un parti politique par le Dima de Boussouma marque un recul de la démocratie représentative
Politique : Le parti « Notre cause commune » déclare son appartenance à l’opposition politique
Situation nationale : « La tension est à son comble », selon l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR)
Situation de la nation : Tous face à la réalité de l’effritement de la cohésion sociale
Politisation de l’administration : L’opposition exige le démantèlement de toutes les cellules MPP dans les ministères et structures étatiques
Burkina : Voici l’intégralité du discours du Premier ministre sur la situation de la Nation
Situation nationale : « Le peuple a remporté des victoires sur tous les plans », Christophe Dabiré
Assemblée nationale : Le Premier ministre Christophe Dabiré va discourir sur la situation nationale
Eddie Komboïgo et le CDP à l’épreuve de la démocratie
Candidature du CDP à la présidentielle : Mahamadi Kouanda n’a pas encore dit son dernier mot, Eddie Komboïgo en sursis ?
Législatives de 2020 : « Nous inviterons les jeunes à prendre d’assaut l’assemblée nationale » dixit Adama Kanazoe, président de l’AJIR
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés