Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être vous-même.» Jim Morrison

WaterAid lance un appel aux pays Africains pour fixer des objectifs précis et ambitieux d’accès universel à l’assainissement à l’horizon 2030

Accueil > Actualités > DOSSIERS > A l’Eau l’Afrique, à l’Eau le Monde ! • • mercredi 27 mai 2015 à 04h00min
WaterAid lance un appel aux pays Africains pour fixer des objectifs précis et ambitieux d’accès universel à l’assainissement à l’horizon 2030

Dakar accueille cette semaine les délégués de la 4ème conférence régionale sur l’assainissement en Afrique (4ème AfricaSan). A cette occasion, l’organisation de développement WaterAid lance un appel aux dirigeants africains pour qu’ils accordent une priorité de haut niveau et soutiennent la proposition onusienne de l’Objectif de Développement Durable d’un accès universel à l’eau et l’assainissement à l’horizon 2030.

La conférence tant attendue car reportée de 8 mois du fait de l’épidémie d’Ebola aura enfin lieu du 25 au 27 mai 2015 avec pour objectif de créer une dynamique visant à résoudre la crise de l’assainissement que connait le continent africain.

Cette conférence intervient à un bon moment où les pays membres des Nations Unies sont dans les dernières étapes de négociation des nouveaux Objectifs de Développement Durable(ODD) qui définiront le prochain cadre du développement à l’horizon 2030 et seront en vigueur l’année prochaine.

A l’heure actuelle, plus de 70% d’Africains au sud du Sahara manquent d’accès à l’assainissement dont un quart continue de pratiquer la défécation en plein air. 400.000 enfants de moins de cinq ans meurent chaque année par le fait de maladies causées par l’assainissement inadéquat (ce nombre est presque 4 fois celui du reste du monde).

Dans un souci d’accompagnement et d’engagement, WaterAid a dévoilé son système WASHWatch pour faire le suivi des engagements pris par les pays africains pour fournir les services d’eau et d’assainissement à ses populations. Cet outil est également mis à contribution dans l’initiative d’accès universel à ces services.

La pièce maitresse de WASHWatch est une nouvelle carte mondiale interactive sur l’eau et l’assainissement montrant ainsi les progrès prévus à l’horizon 2030 (date cible proposée par les nouveaux ODD des Nations Unies pour réaliser un assainissement universel).

Cette nouvelle carte de WaterAid sur le secteur indique qu’en dépit des assurances données par les Etats Africains de prioriser l’assainissement, plus de 60% d’Africains resteront sans accès à un assainissement adéquat (soit seulement une diminution de 4% sur les quinze prochaine années).

Un leadership politique s’impose pour accélérer les progrès en matière de financements, de suivi et de renforcement des capacités pour ainsi garantir qu’à l’horizon 2030 l’accès universel à l’assainissement soit une réalité.

Pour permettre à l’Afrique d’atteindre son objectif, il faudra soutenir annuellement l’accès de 50 millions de personnes supplémentaires avec des latrines sécurisées et hygiéniques.

Pour Mariame Dem, Directrice Régionale de WaterAid pour l’Afrique de l’ouest

« Le secteur de l’assainissement enregistre peu d’avancées. Pour ce faire, il est grand temps pour les leaders africains d’honorer leurs engagements. Chaque année, il faudra couvrir les besoins en toilettes hygiéniques de base pour environ 53.3 millions d’africains à l’horizon 2030 ».

« Comme vous le constatez, c’est une entreprise gigantesque surtout pour un continent comme l’Afrique qui souffre d’un manque général d’assainissement. Mais le succès est possible avec un engagement et une volonté politique des dirigeants africains de prioriser l’assainissement et d’y commettre les fonds nécessaires ».

« Nous lançons un appel aux ministres africains présents à cette 4ème conférence régionale sur l’assainissement en Afrique de mettre en pratique leurs promesses. Vos populations veulent des leaders dévoués, désireux de regrouper leurs ressources et faire tout ce qui est de leur ressort pour toucher tout le monde avec ces services de base dans leurs pays respectifs. Les objectifs ambitieux à eux seuls ne suffisent pas pour résoudre le problème ».

Les mauvaises conditions d’assainissement comportent des conséquences néfastes tant sur la santé que sur les économies des pays africains qui perdent en moyenne entre 1 et 2,5% de leurs PIB à cause de la perte de la productivité et des dépenses sur la santé pour traiter les maladies résultant d’une eau impure et d’un mauvais assainissement.

L’accès à l’eau propre, un assainissement de base et de bonnes pratiques d’hygiène sont des droits fondamentaux de l’homme. En effet, l’accès à ces services libère la femme et l’enfant de la corvée d’eau mais aussi des dangers liés à la défécation en plein air. Il leur permet de s’adonner à leurs activités, d’aller à l’école. Ces services sont essentiels pour assurer une bonne santé.

La carte sur le niveau d’accès aux services AEPHA montre les pays africains qui sont le plus à la traine par rapport à l’atteinte de l’objectif à l’horizon 2030. Parmi eux, figurent le Togo, le Malawi, le Niger et la Sierra Léone. En effet, seulement 1 personne sur 10 au Malawi aura accès à l’assainissement à l’horizon 2030.

On estime que les Îles Seychelles et Maurice sont les pays qui devront fournir plus d’efforts puisqu’à l’horizon 2030, respectivement 3% et 8% de leurs populations vivront sans assainissement, les empêchant ainsi de réaliser l’objectif d’accès universel. Ces deux pays sont suivis de très près par l’Afrique australe (12%) et l’Angola (14%). Seuls six pays de la région toucheront 50% de leurs populations (ou plus) avec les toilettes hygiéniques de base.

 

Pays le plus en retard par rapport à la cible d’assainissement à l’horizon 2030

 

Classification

Pays

% sans l’assainissement             d’ici 2030

1

Togo

90%

2

Malawi

89,2%

3

Niger

87,6%

4

Sierra Léone

85,1%

5

Tchad

84,6%

6

Congo

83,9%

7

Tanzanie

83%

8

Madagascar

80,9%

9

Libéria

80%

10

Nigéria

79,1%

 

WaterAid est membre du mouvement mondial Action/2015 qui regroupe 1.200 organisations de 125 pays et œuvre pour un meilleur avenir des populations et de notre planète pour lutter contre la pauvreté, l’inégalité et le changement climatique.

A l’intention des rédacteurs
La 4ème conférence régionale sur l’assainissement en Afrique offre un cadre politique et technique pour discuter des questions de l’hygiène et l’assainissement du continent. Organisée par le conseil des ministres africains de l’eau (AMCOW) en collaboration avec l’Union Africaine, cette conférence aura pour thème visionnaire ‘faire de l’assainissement une réalité pour tous’.

• Vous pouvez visualiser la carte de WaterAid sur le secteur en suivant le lien : http://www.washwatch.org/en/wash-map/
• La vision de WaterAid est un monde où tout le monde a accès à l’eau potable et l’assainissement. Cette organisation internationale intervient dans 37 pays du monde pour transformer les vies à travers la fourniture de services d’eau potable, d’hygiène et d’assainissement à des populations les plus pauvres du monde. WaterAid a pu soutenir 21 millions de personnes avec l’eau potable contre 18 millions en assainissement. Pour de plus amples informations, ouvrir le lien www.wateraid.org, utiliser notre compte twitter @WaterAidUK ou @WaterAid ou @WaterAidPress, ou aller à Facebook www.facebook.com/wateraid
• Environ 1.400 enfants meurent chaque jour de maladies causées par l’eau insalubre et des mauvaises pratiques d’assainissement
• Dans le monde, 748 millions de personnes vivent sans accès à l’eau potable, soit 1 personnes sur 10
• 2,5 milliards de personnes manquent d’accès à un assainissement adéquat, soit 39% de la population mondiale

Au Sénégal, prendre attache avec Maimouna Tall, chargée d’appui de la région à l’adresse : MaimounaTall@wateraid.org ou au numéro +221 77 333 62 03.

Au Burkina Faso, prendre attache avec Roch W. OUEDRAOGO, Manager en communication et appui aux OSC à l’adresse : rochouedraogo@wateraid.org ou aux numéros +226 70 74 09 75/+226 65 17 83 17.

Si vous voulez de plus amples informations ou arranger des interviews au Royaume Uni, contacter Carolynne Wheeler, agent des média à l’adresse CarolynneWheeler@wateraid.org ou au numéro +44 (0) 207 793 4485, ou encore pressoffice@wateraid.org ou Fiona Callister, responsables des relations media FionaCallister@wateraid.org au +44 (0)207 793 5022. Vous pouvez aussi appeler notre ligne de presse en dehors des heures ouvrables au +44 (0)7887 521 552.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
WaterAid lance un appel aux pays Africains pour fixer des objectifs précis et ambitieux d’accès universel à l’assainissement à l’horizon 2030
Gestion intégrée des ressources en eau : L’Agence des Cascades fait le point de la mise en œuvre avec les hommes de médias de l’Ouest
WaterAid et REPHA-BF, unis pour plus d’eau potable et d’assainissement au Burkina
Projet de gestion durable de la pêche au Burkina : L’heure est au bilan
Eau et assainissement au Burkina : Des progrès au niveau des taux d’accès
Africa Water Forum réfléchit au financement pérenne de l’assainissement en Afrique
Eau et assainissement en milieu rural : L’ONG Eau Vive lance le projet « SANYA KAGNI »
ONEA : Campagne de réactivation des abonnements suspendus ou résiliés à Ouagadougou
Agence panafricaine Eau et assainissement (EAA) : Les grévistes remettent leur plateforme au ministre en charge de l’eau
Agence panafricaine Eau et assainissement (EAA) : Le personnel réclame le départ du secrétaire exécutif
Coupure d’eau à Bobo-Dioulasso : la fin du calvaire pour ce samedi 21 juin
ONEA : Ouagadougou et ses environs vont connaitre un déficit de production sur la période 2014-2016 »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés