Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connaît à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie.» Victor Hugo

ONEA : Ouagadougou et ses environs vont connaitre un déficit de production sur la période 2014-2016 »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > A l’Eau l’Afrique, à l’Eau le Monde ! • • samedi 21 juin 2014 à 02h25min
ONEA : Ouagadougou et ses environs vont connaitre un déficit de production sur la période 2014-2016 »

Ce vendredi 20 juin 2014 s’est tenue la conférence de presse annuelle de l’ONEA (Office National de l’Eau et de l’Assainissement), à la suite de la sixième réunion du comité de supervision des activités de l’ONEA. Cette réunion se tient dans le but d’informer l’opinion publique sur les activités de l’ONEA, notamment le programme national d’approvisionnement en eau potable et assainissement.

La rencontre avec la presse avait donc pour objectif d’informer sur le bilan, les contraintes, les difficultés, les résultats des activités et définir les perspectives. Il est ressorti de l’allocution de Yamba Harouna Ouibiga, Directeur Général de l’ONEA, que malgré le Plan stratégique 2011-2015 qui a pour vision l’amélioration de l’accès des populations à l’eau potable et à l’assainissement, un déficit de production sera inévitable entre 2014-2016. Le salut devrait venir du projet Ziga II, un projet de mise en œuvre d’infrastructures de production et de distribution d’eau potable pour la ville de Ouagadougou à l’horizon 2030.

Les questions des journalistes ont porté essentiellement sur les perspectives à moyen terme pour l’accès à l’eau potable, les difficultés et les mesures prises par rapport à l’assainissement, la situation actuelle du déficit, le système de paiement électronique dont les imperfections ont été relevées, le projet Ziga II et la problématique du salut que le projet pourrait apporter, entre autres.

Selon le Directeur Général, les contraintes liées aux perspectives pour l’accès à l’eau potable sont relatives à l’implantation des ouvrages. Cependant, cette perspective est réalisable par la réorganisation des implantations pour qu’elles impactent sur l’accès, par une meilleure mobilisation des ressources, la pérennité des ouvrages garantie et le taux de fonctionnalité réduit.

Les difficultés par rapport à l’assainissement se rapportent, selon P. Maxime Hien, Directeur de l’assainissement, au faible taux de raccordement et la mesure prise à ce propos est la subvention du forfait de raccordement, une subvention qui est passée de 30 à 75%. Le déficit de production, explique le Secrétaire Géneral de l’ONEA, Monsieur Dieudonné Sawadogo, est le fait de l’augmentation, plus rapide que prévue, de la demande. Pour amoindrir ce déficit, une station de compact aurait été mise en place. De même, la réhabilitation et l’exécution de forages sont engagées. Un processus de réorganisation et de suivi de la distribution pour permettre d’avoir au quotidien une idée globale sur les besoins des populations serait également en court.

Le projet Ziga II est annoncé comme étant la perspective qui soit à même de pallier ce problème de déficit de production. Et la question qui s’impose est la situation dans laquelle les populations seront confrontées, quand on sait qu’elles connaissent déjà des pénuries criardes d’eau, surtout en période chaude, alors que les résultats de 2013 du secteur de l’eau potable et de l’assainissement indiquent une augmentation de la capacité de production et de stockage.

Martiale Zongo (stagiaire)

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 21 juin 2014 à 08:15 En réponse à : ONEA : Ouagadougou et ses environs vont connaitre un déficit de production sur la période 2014-2016 »

    L’ONEA a fallit à sa mission. Aux secteurs 6, 7 , 8 et 9 de Fada N’Gourma on a pas l’eau même en saison pluvieuse. Ce qui fait mal est qu’ on ne nous dit même pas pourquoi et cela dure des années. Quand le Président Compaore venait pour les JNP on a eu l’eau pour queques jours et il est reparti à ouaga avec son "eau" nos robinets secs.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2014 à 10:30 En réponse à : ONEA : Ouagadougou et ses environs vont connaitre un déficit de production sur la période 2014-2016 »

    Typiquement un cas de mauvaise gouvernance. Gérer, c’est prévoir, anticiper et planifier. Dès le 1er branchement de Ouaga à Ziga, il y a quelques années, on savait par les projections de la demande (hausse de la consommation par plus de branchements mais aussi hausse rapide de la population du grand Ouaga), que cela arriverait aujourd’hui. Pourquoi, nos gouvernants n’ont pas commencé à faire les travaux, il y a 2 ou 3 ans pour mettre en route Ziga II courant 2014 ? A cause de cette bande d’incapable, la population va galérer 3 ans avec les pénuries d’eau. C’est comme pour l’électricité ! On préfère gaspiller plus de 100 miliards dans des mesures sociales plutôt que d’investir pour l’électricité. Demain, le pauvre qui voudra démarrer une AGR n’aura même pas l’électricité pour faire fonctionner sa petite unité comme atelier de couture, frigo pour conserver, des machines pour transformer, etc. Ainsi va le Burkina avec son mirage de l’émergence. Ce que je peux prévoir d’avance, c’est que le Burkina en 2030 ne sera toujours pas émergent car nous construisons sans fondation solide.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2014 à 12:39, par En verite En réponse à : ONEA : Ouagadougou et ses environs vont connaitre un déficit de production sur la période 2014-2016 »

    En realite ce que tente de justifier l onea n est pas vrai.A peine ziga est mise eau et par moment meme on ouvrait l eau par terre pour baisser la pression afin de preserver les installations.et du coup on nous dit que le Burkina aura des problemes d eau. En amont y a eu etude ou pas, c est des ingenieur vrai ou des fauts ingenieur s encore comme c est le cas du Burkina.Nos ingenieurs ne sont ils pas a la hauteur.?Le dg de l onea doit demissionner parce qu il a mal diriger.En moins de 10 ans le Burkina doit debrousser 100milliards quelle gachit quelle incompetence notoire.AU moment de la conception on devrait prevoir ces installation de rajout,il est vrait que personne ne peut pas maitriser le ciel mais etre concepteur c est savoir prevoir au moins les equipement. On veut simplement 100millards pour payer les etudrs de ces enfants et construire ses etages. En tout cas chaque chose a son temps. Tot ou tard la revolution viendra merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
WaterAid lance un appel aux pays Africains pour fixer des objectifs précis et ambitieux d’accès universel à l’assainissement à l’horizon 2030
Gestion intégrée des ressources en eau : L’Agence des Cascades fait le point de la mise en œuvre avec les hommes de médias de l’Ouest
WaterAid et REPHA-BF, unis pour plus d’eau potable et d’assainissement au Burkina
Projet de gestion durable de la pêche au Burkina : L’heure est au bilan
Eau et assainissement au Burkina : Des progrès au niveau des taux d’accès
Africa Water Forum réfléchit au financement pérenne de l’assainissement en Afrique
Eau et assainissement en milieu rural : L’ONG Eau Vive lance le projet « SANYA KAGNI »
ONEA : Campagne de réactivation des abonnements suspendus ou résiliés à Ouagadougou
Agence panafricaine Eau et assainissement (EAA) : Les grévistes remettent leur plateforme au ministre en charge de l’eau
Agence panafricaine Eau et assainissement (EAA) : Le personnel réclame le départ du secrétaire exécutif
Coupure d’eau à Bobo-Dioulasso : la fin du calvaire pour ce samedi 21 juin
ONEA : Ouagadougou et ses environs vont connaitre un déficit de production sur la période 2014-2016 »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés