Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’acclamation a fait tous les maux de tous les peuples. Le citoyen se trouve porté au-delà dе sοn рrοрrе jugеmеnt, lе рοuvοir ассlаmé sе сrοit аimé еt infаilliblе ; tοutе libеrté еst perdue.» Émile Chartier dit Alain

Eau et assainissement au Burkina : Des progrès au niveau des taux d’accès

Accueil > Actualités > DOSSIERS > A l’Eau l’Afrique, à l’Eau le Monde ! • • mardi 15 juillet 2014 à 23h59min
Eau et assainissement au Burkina : Des progrès au niveau des taux d’accès

Le Comité National de Pilotage (CNP) du Programme National d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Assainissement (PN-AEPA) a tenu, ce lundi 14 juillet 2014, sa 20e session ordinaire. Réduire de moitié le déficit d’accès à l’eau potable et à l’assainissement sur l’ensemble du territoire national d’ici à 2015, tel est la mission du PN-AEPA.

Le PN-AEPA, qui s’inscrit dans les OMD (Objectif du Millénaire pour le Développement), a été adopté en 2005 avec pour principal but d’assurer l’approvisionnement en eau potable et d’améliorer les possibilités d’accès à l’assainissement d’une grande majorité de la population burkinabè. L’atteinte de cet objectif devrait passer en grande majorité par la réalisation d’infrastructures comme la construction d’ouvrage de mobilisation des ressources en eau souterraine, la réalisation d’une trentaine de nouveaux châteaux d’eau, de 222 000 ouvrages d’assainissement autonome à usage familial et de près de 3 000 kms d’extensions de réseaux, et assurer le prétraitement des effluents des industries raccordées au réseau (source : document de programme du PN-AEPA).

L’objet de la rencontre

Les participants à cette 20e session que sont les représentants des administrations centrales, les usagers de l’eau, les partenaires techniques et financiers devaient faire « le bilan des orientations données en début d’année pour la mise en œuvre des activités de l’année 2014 », explique Aly Traoré, Secrétaire Général du Ministère de l’Eau, des Aménagements hydrauliques et de l’Assainissement et Président du CNP du PN-AEPA. En effet, dans son allocution, Aly Traoré a fait remarquer que des choix stratégiques orientés vers l’actualisation du document de politique en matière d’eau et l’élaboration des programmes post 2015 avaient été dégagés lors de la revue à mi-parcours du PN-AEPA et du Plan d’Action pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PAGIRE), tenue en décembre 2013.

Ainsi, pour cette session il devait s’agir plus spécifiquement de « voir si les objectifs qu’on s’est fixé et les mesures données en début d’année ont été exécutés, si ça va dans le bon sens et s’il y a des ajustements à faire », a ajouté le Président. Les participants avaient alors à analyser les résultats, à faire des observations et des suggestions. Ils devaient aussi examiner et adopter le rapport national semestriel 2014.

Le bilan à mi-parcours du PN-AEPA

Selon Aly Traoré, « l’état de mise en œuvre est satisfaisant. Nous sommes à un taux d’exécution d’environ 40% de nos activités ». Cependant, à quelques mois de l’année 2015, les chiffres indiquent 11, 5% de progression du taux d’accessibilité à l’eau potable en milieu rural et 12,2% en milieu urbain. On serait donc passé respectivement de « 52% à 63,5% et de 74% à 86% ». En ce qui concerne l’assainissement, il y aurait eu une progression de « 1 à 6% en zone rurale et de 14 à 29,1% » en zone urbaine (allocution du Président du CNP). Le Comité National de Pilotage se donne donc pour mission de faire avancer ces taux en milieu rural et urbain respectivement à 65% et 88% pour ce qui est de l’accès à l’eau potable et à 8,5% et 35% pour l’assainissement.

Martiale ZONGO (stagiaire)

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
WaterAid lance un appel aux pays Africains pour fixer des objectifs précis et ambitieux d’accès universel à l’assainissement à l’horizon 2030
Gestion intégrée des ressources en eau : L’Agence des Cascades fait le point de la mise en œuvre avec les hommes de médias de l’Ouest
WaterAid et REPHA-BF, unis pour plus d’eau potable et d’assainissement au Burkina
Projet de gestion durable de la pêche au Burkina : L’heure est au bilan
Eau et assainissement au Burkina : Des progrès au niveau des taux d’accès
Africa Water Forum réfléchit au financement pérenne de l’assainissement en Afrique
Eau et assainissement en milieu rural : L’ONG Eau Vive lance le projet « SANYA KAGNI »
ONEA : Campagne de réactivation des abonnements suspendus ou résiliés à Ouagadougou
Agence panafricaine Eau et assainissement (EAA) : Les grévistes remettent leur plateforme au ministre en charge de l’eau
Agence panafricaine Eau et assainissement (EAA) : Le personnel réclame le départ du secrétaire exécutif
Coupure d’eau à Bobo-Dioulasso : la fin du calvaire pour ce samedi 21 juin
ONEA : Ouagadougou et ses environs vont connaitre un déficit de production sur la période 2014-2016 »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés