Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

WaterAid et REPHA-BF, unis pour plus d’eau potable et d’assainissement au Burkina

Accueil > Actualités > DOSSIERS > A l’Eau l’Afrique, à l’Eau le Monde ! • • jeudi 17 juillet 2014 à 21h42min
WaterAid et REPHA-BF, unis pour plus d’eau potable et d’assainissement au Burkina

L’ONG WaterAid et le Réseau des parlementaires burkinabè pour l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement au Burkina Faso (REPHA-BF) ont procédé, le mardi 15 juillet 2014, à la signature d’une convention de partenariat. Un partenariat qui devra permettre aux deux entités de raccorder leurs violons, en vue de faire prioriser la prise en compte du secteur eau et assainissement dans les politiques publiques.

A en croire le représentant de WaterAid, Dr Halidou Koanda, la signature de convention intervenue ce jour, marque l’aboutissement d’un processus enclenché depuis 2012. Une convention - valable sur quatre ans - voulue pour asseoir un partenariat solide dans le cadre duquel le REPHA-BF pourra bénéficier de l’accompagnement de l’ONG. En effet, précise M. Koanda, « Nous voulons que le réseau puisse disposer d’un minimum de moyens pour aller au contact des populations et prendre la mesure de l’acuité des problèmes d’eau et d’assainissement que ces populations vivent ».

Grâce à ce partenariat, les députés membres du REPHA-BF pourront également participer à des cadres de dialogue sectoriel. Occasion pour eux de bénéficier – à tout le moins – de séances de partages d’expériences sur les questions d’eau et d’assainissement. Mieux, WaterAid entend « favoriser l’interaction avec les autres réseaux de parlementaires d’autres pays au niveau de l’Afrique, mais aussi au niveau de l’Europe, notamment avec le parlement britannique ».

En retour, il est attendu du REPHA-BF non seulement qu’il devienne « un acteur incontournable dans le paysage institutionnel du secteur de l’eau », mais aussi qu’il s’active dans la promotion des « bonnes pratiques au sein de la population ». Déjà, promet la Coordonnatrice du REPHA-BF, député Rosalie Bassolé, « Nous allons sortir dans les treize régions pour constater comment le secteur eau et assainissement se porte ». Et d’ajouter, « Nous sommes convaincus que nous pouvons faire beaucoup de choses pour que notre objectif principal qui est que l’eau devienne prioritaire comme l’éducation et la santé, soit vraiment une réalité ».

Une convention assortie d’engagements

En attendant, la cérémonie du jour a été l’occasion de rappeler les engagements qui incombent à chacune des deux entités, dans le cadre du partenariat ainsi scellé. En effet, WaterAid s’engage à :
-  appuyer le REPHA-BF dans l’élaboration et la mise en œuvre de son plan d’actions ;
-  appuyer le REPHA-BF dans la recherche et la consolidation de nouveaux partenariats pour la mise en œuvre de son plan d’actions ;
-  contribuer au renforcement des capacités du REPHA-BF et de ses membres sur les nouveaux concepts et les défis du secteur de l’eau et de l’assainissement ;
-  favoriser la participation du REPHA-BF aux plateformes de dialogue entre les acteurs aux niveaux local, national et international ;
-  examiner ou faire examiner les états financiers du REPHA-BF pour s’assurer du bon usage des fonds octroyés ;
-  informer le REPHA-BF de toutes contraintes et difficultés de mise en œuvre des activités à charge ;
-  respecter les clauses et les termes de la présente convention de partenariat.

Pour sa part, le REPHA-BF s’engage à :

-  assurer la bonne exécution des activités énoncées dans le plan d’actions et conjointement mises en œuvre ;
-  entreprendre des activités conformément au budget approuvé par WaterAid ;
-  favoriser la participation de WaterAid en cas de besoin, aux plateformes d’échanges mis en place et animées par le REPHA-BF et ses partenaires ;
-  rechercher et mobiliser les partenaires techniques et financiers pour le financement du plan d’actions ;
-  transmettre à WaterAid les comptes rendus et documents requis aux termes de la présente convention en mains propres, soit par lettre recommandée ou par quelque autre mode d’envoi assorti d’une preuve de remise ;
-  respecter les clauses et les termes de la présente convention de partenariat.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 18 juillet 2014 à 07:22, par wendlassida En réponse à : WaterAid et REPHA-BF, unis pour plus d’eau potable et d’assainissement au Burkina

    Volis n’avez pas d’argent pour appuyer vos partenaires. De mise en oeuvre (appui instittutionnel ) mais vous avez des ressources pour financer REPHA.BF. et pour 4ans. Honnorables députés du passorzé, demander a De koanda pourquoi il suspent les activités pour 3 commune du Passorzé . Trois Forages étaient pour ces 3 communes qui n’ont été construit mais on ne pas ou se trouve l’argent prévu. Son partenaire nous a dit que WaterAid n’a pas virer l’argent dans sont compte et que c’est WaterAid qui choisi son foreur et. Le paye.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2014 à 08:29, par Danton En réponse à : WaterAid et REPHA-BF, unis pour plus d’eau potable et d’assainissement au Burkina

    Rosalie Bassolet est le prototype de la femme africaine dont des gens comme nous pouvons rêver. Toutes les filles/femmes devraient se coiffer comme elle, au lieu d’être là à se maltraiter le cuir chevelu avec des produits ghanéens. Keep it up, grande soeur. Yi ba sem mô !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
WaterAid lance un appel aux pays Africains pour fixer des objectifs précis et ambitieux d’accès universel à l’assainissement à l’horizon 2030
Gestion intégrée des ressources en eau : L’Agence des Cascades fait le point de la mise en œuvre avec les hommes de médias de l’Ouest
WaterAid et REPHA-BF, unis pour plus d’eau potable et d’assainissement au Burkina
Projet de gestion durable de la pêche au Burkina : L’heure est au bilan
Eau et assainissement au Burkina : Des progrès au niveau des taux d’accès
Africa Water Forum réfléchit au financement pérenne de l’assainissement en Afrique
Eau et assainissement en milieu rural : L’ONG Eau Vive lance le projet « SANYA KAGNI »
ONEA : Campagne de réactivation des abonnements suspendus ou résiliés à Ouagadougou
Agence panafricaine Eau et assainissement (EAA) : Les grévistes remettent leur plateforme au ministre en charge de l’eau
Agence panafricaine Eau et assainissement (EAA) : Le personnel réclame le départ du secrétaire exécutif
Coupure d’eau à Bobo-Dioulasso : la fin du calvaire pour ce samedi 21 juin
ONEA : Ouagadougou et ses environs vont connaitre un déficit de production sur la période 2014-2016 »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés