Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Arrondissement n°5 de Ouagadougou : Des présidentes d’association invitent les femmes à se faire enrôler

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • jeudi 5 juin 2014 à 00h44min
Arrondissement n°5 de Ouagadougou : Des présidentes d’association invitent les femmes à se faire enrôler

L’opération d’enrôlement biométrique a débuté depuis le 30 avril 2014 et se poursuit jusqu’en fin juin. A un mois de l’échéance, trois présidentes d’association ont convié les femmes de l’arrondissement 5 de Ouagadougou le 1er juin dernier à la Maison de la femme. Objectif : les sensibiliser sur l’importance de se faire enrôler. Aussi bien pour la présidentielle 2015 qu’en cas de référendum éventuel pour modifier l’article 37 de la constitution.

Pour Sophie Kaboré, présidente de l’association « Le Mouvement », initiatrice de l’activité, cette rencontre vise à sensibiliser les femmes sur l’enrôlement biométrique et contre l’incivisme. « Nous jugeons nécessaire d’organiser une telle activité pour amener les gens à comprendre l’importance de se faire enrôler. Que ce soit pour le référendum ou pour la présidentielle de 2015, je pense qu’il est nécessaire pour tout burkinabè d’avoir sa carte d’électeur », explique-t-elle. La rencontre de sensibilisation est co-organisée par trois présidentes d’association. Ce sont les présidentes des associations : Le Mouvement, Buud Yalma, et Neb la Boumbou. Ce ne sont pas les associations qui, à priori sont apolitiques, ont organisé cette rencontre, insiste-t-on du côté des initiatrices de la rencontre.

Qu’à cela ne tienne, la salle de conférence de la Maison de la femme a refusé du monde pour l’occasion. Avec la présence d’une vingtaine de bonnets rouges (chefs traditionnels). Toutes les trois organisatrices sont des militantes du Congrès pour la démocratie et le progrès. Et donc favorable à un éventuel référendum en vue de sauter le verrou de la limitation du nombre de mandats présidentiels. « Avec la situation actuelle, le référendum permettra à notre pays de ne pas servir de mauvais exemple », estime Sophie Kaboré.

Préparer les esprits au référendum

Officiellement, il est question de sensibiliser les femmes sur l’enrôlement biométrique. Mais, les discours à l’intérieur de la salle préparent plutôt les esprits au référendum. En langue nationale Mooré, le Maître de cérémonie s’étale sur le bien-fondé d’un référendum pour le Burkina dans la situation actuelle. Mieux, il précise aux auditrices du jour le choix à faire en cas de référendum : « voter oui ». Au lendemain du grand meeting de l’opposition au stade du 4 aout, les partisans du référendum n’entendent donc pas laisser du terrain aux adversaires.

Le premier responsable de l’arrondissement, le maire Issouf Sakandé est venu encourager les organisatrices et les participantes à cette rencontre. « Les femmes se sont mobilisées massivement pour se parler entre elles, pour voir quelles sont les décisions qu’elles peuvent prendre afin de soumettre aux premiers responsables. Nous les responsables locaux, nous apprécions cela à sa juste valeur. Nous sommes là pour les accompagner, pour soutenir toutes les actions que les femmes auront à entreprendre. Donc, nous les félicitons pour la mobilisation, nous les encourageons et nous leur disons que nous sommes ensemble », déclare-t-il.

Il s’agissait donc d’une rencontre de sensibilisation sur l’enrôlement mais aussi et surtout une rencontre de soutien au président Blaise Compaoré, reconnaissent les organisatrices. « Nous voulons que tout le monde soit prêt, pas seulement les femmes, que ce soit pour le référendum ou pour les élections présidentielles de 2015 », soutient la présidente l’association « Le Mouvement ».

Moussa Diallo

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés