Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Le travail n’épouvante que les âmes fаiblеs. » Louis XIV

Réexamen du dossier Sénat par les membres du Comité de suivi : Le rapport attendu probablement pour le 30 août 2013

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 22 août 2013 à 08h50min
Réexamen du dossier Sénat par les membres du Comité de suivi : Le rapport attendu probablement pour le 30 août 2013

Pendant que les conjectures aussi intéressantes les unes que les autres se multiplient dans la presse à propos de ce qui pourrait sortir de leur conclave consacré au très controversé dossier du Sénat, les membres du comité de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des Réformes Politiques consensuelles poursuivent leurs travaux à Ouaga 2000.

Rien n’a encore véritablement filtré de leurs échanges, la réunion se déroulant toujours à huis-clos, loin des regards indiscrets. Mais, à défaut d’avoir obtenu à ce stade des précisions sur leurs réflexions, nous avons pu glaner quelques informations sur le chronogramme du conclave.

Ainsi, les discussions, en ce moment, se poursuivraient en groupes. A l’issue de ces échanges en groupes, des travaux en plénière interviendraient le 27 ou 28 août 2013 pour la mise en commun des réflexions des différents groupes de réflexions constitués. Le 29 août devrait en principe, en croire nos sources, être consacré à l’amendement et à l’adoption du rapport général.

La remise de ce rapport général à qui de droit est attendu probablement pour le 30 août 2013. Autant dire qu’il y a encore assez de temps pour des réflexions allant dans le sens ou non de la mise en place du Sénat.

Et les membres du Comité ne devraient donc pas s’enfermer dans une tour, encore moins se plaindre des contributions émises ça et là. Car, cela ne peut que nourrir leurs réflexions et les aider à renforcer leur diagnostic de la situation ; toute chose qui est indispensable à la prise de bonnes décisions à même de contribuer à la paix et au renforcement du dispositif institutionnel et du processus démocratique au Burkina Faso.

Faut-il le rappeler, c’est suite aux instructions du Président du Faso au Premier ministre Luc Adolphe Tiao et au ministre d’Etat Arsène Bongnessan Yé que les membres du Comité de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des Réformes Politiques consensuelles sont réunis depuis le 16 août dernier à la Salle de conférences de Ouaga 2000.

Résultat attendu d’eux avant le 31 août : « un rapport d’étape circonstancié sur le processus d’opérationnalisation du Sénat avec des recommandations et propositions appropriées dans un esprit de consolidation des institutions républicaines ».

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, Louis Armand Ouali, crée un parti politique, le Rassemblement pour le Burkina (RPB)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour mieux impliquer les personnes handicapées
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de novembre 2020
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose Marie Compaoré/Konditamdé
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en préoccupent
Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre boussole », dixit Abdoul Karim Baguian dit Lota, militant du CDP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés