Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le meilleur temps pour réparer sa toiture, c’est lorsque le soleil brille.» John Fitzgerald Kennedy

Baromètre du 6 août 2013

Accueil > Fasobaromètre • • mardi 6 août 2013 à 15h54min

Laurent BADO
Homme politique et écrivain
Le leader du Parti de la Renaissance nationale (PAREN) et chantre du tercérisme, cette autre voie de développement de l’Afrique, vient de mettre en librairie une nouvelle œuvre. « Journal d’un vacancier » est un roman de 129 pages paru aux éditions Kraal. Dans ce recueil de 20 nouvelles, Laurent Bado étale son art du récit et de la réflexion sur des faits de son vécu et sur ses espoirs et désespoirs de l’Afrique.


ASFA-Yennenga
Vainqueur de la Coupe du Faso
Le Club des Vert et jaune de la capitale est le champion de la coupe du Faso, édition 2013. Aux prises avec l’AS SONABEL lors de cette 27e édition, les asfasiens l’ont emporté par une petite marge (2 à 1) aux termes d’un match qui ne restera pas dans les annales. Ni par son déroulement, ni par son arbitrage assuré avec une dextérité approximative par Bienvenu Sinko, venu des bords de la lagune Ebrié.


André Batiana
DG du Centre national des œuvres universitaires
Le premier responsable du CENOU est engagé dans un bras de fer avec les étudiants qui ne fait pas honneur à son institution. En attendant que toutes les responsabilités soient situées, l’on peut regretter les précipitations et les maladresses dans la gestion de ce dossier dont les conséquences, pour seulement l’aspect matériel, s’évaluent déjà en dizaines de millions de pertes.


Boureima Ouédraogo
Présumé meurtrier récidiviste
Grâce à une opération conjointe de la BAC et du SRPJ (service régional de la police judiciaire) de Ouagadougou, Boureima Ouédraogo est aux arrêts depuis le 29 juillet 2013. Ce commerçant de 31 ans et père de 6 ans est l’auteur présumé de plusieurs meurtres dont certains exécutés avec une cruauté diabolique ; on lui reproche ainsi d’avoir achevé un jeune en lui tordant le coup après l’avoir battu à mort.


Vos commentaires

  • Le 6 août 2013 à 18:22, par Jamanatigui En réponse à : Baromètre du 6 août 2013

    Il ne s’agit de camper sur le civisme pour condamner la reaction de desespoir des étudiants. Il faut le reconnaître, nous aurions pu nous passer de inième crise si on s’etait donné juste une petite dose de communication. Deguerpir des gens qui viennent d’horizons divers en si peu de temps, il faut être mecahnt pour le faire. Voici les conséqences maintenant. Dire que le gouvernement s’est resaisi en voulant corriger ce desastre en offrant des cité vaccances aux étudiants est déjà trop tard.

    Répondre à ce message

  • Le 6 août 2013 à 18:55, par polas En réponse à : Baromètre du 6 août 2013

    je croyais Batiana DG du cenou plus intelligent. Hélas un diplomé

    Toute sa carrière il portera sur la conscience ce qu’il a fait aux étudiants par son excès de zèle.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2013 à 15:01, par Lecitoyen En réponse à : Baromètre du 6 août 2013

    C’est cela le travail de la BAC, mais pas aller brutaliser des étudiants qui ne demandent que la protection de la REPUBLIQUE.

    Répondre à ce message

  • Le 7 août 2013 à 15:06, par Lecitoyen En réponse à : Baromètre du 6 août 2013

    C’est cela le travail de la BAC, mais pas aller brutaliser des étudiants qui ne demandent que la protection de la REPUBLIQUE.

    Répondre à ce message

    • Le 7 août 2013 à 20:01 En réponse à : Baromètre du 6 août 2013

      Les véhicules ayant été saisis par les étudiants, le minimum d’intelligence commandait aux autorités de négocier pour récuperer ces véhicules avant toute autre action. Les responsabilités du désastre sont donc partagées à mon avis !

      Répondre à ce message

  • Le 7 août 2013 à 18:12, par lenfant En réponse à : Baromètre du 6 août 2013

    je pense qu’il faut la peine de mort au Burkina Faso. on ne peut pas laisser les criminels faire ce qu’ils veulent. beaucoup de crimes sont inadmissibles .

    Répondre à ce message

    • Le 7 août 2013 à 23:32, par informe En réponse à : Baromètre du 6 août 2013

      il se peut que tu ne soit pas informé si non que la peine de mort existe belle et bien dans notre constitution.je me rappelle bien de la premiere personne ayant ete condamné .Il se nommait SALIFOU SAWADOGO pour avoir assommer son pere avec un morçeau de pilon.
      Donc la peine de mort existe au Burkina mais elle reste toujours fonctionnelle que sur papier tout comme le cas de Salifou

      Répondre à ce message

    • Le 9 août 2013 à 08:52, par vérité En réponse à : Baromètre du 6 août 2013

      juste vous informer que la peine de mort existe au BURKINA FASO

      Répondre à ce message

      • Le 11 août 2013 à 13:00, par fanonlumumba En réponse à : Baromètre du 6 août 2013

        La peine de mort existe au Burkina sur papier mais n’est pas appliquée ; de peur de froisser les bailleurs de fonds et les faiseurs de roi occidentaux. La corruption aidant, les criminelles récidivistes se retrouvent dehors en peu de temps, le temps d’être hors des radars de l’actualité s’ils ont un peu dans leur poche ou s’ils ont un tonton môgô puissant, financièrement ou politiquement. sinon, comment ce monsieur peut-il avoir commis plusieurs meurtres connus de tous, puisqu’en peu de temps les journalistes en ont été mis au courant. de plus, ce monsieur a eu tout le temps de se fondre dans la nature. C’est parce qu’il a eu trop foi en ses gris gris qu’il a mis plus d’une semaine à attendre avant que la pression populaire ne force à l’arrêter. je ne jette pas l’anathème sur le BAC qui ne fait qu’exécuter les ordres. mais, de nos jours, quand quelqu’un commet un crime, les magistrats et autres hauts gradés de la police et de la gendarmerie se renseignent d’abords sur sa force de frappe financière et relationnelle avant d’entreprendre quoi que ce soit. C’est ce qui fait que le sieur Palenfo de SIDWAYA a encore fait les frais de l’impunité organisée en système de gestion de ce pays par une exécution froide dans la nuit du 9 au 10 août 2013. Mon cher pays tend vers le haut du classement des pays africains à forte criminalité du fait de la corruption et de l’impunité généralisée. A vos armes citoyens !!! chacun se défend ; semblent clamer les autorités de ce pays par leur conduite fortement irresponsable. les mots me manquent pour en dire plus.

        Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fasobaromètre du 04 mai 2020
Fasobaromètre du 04 mars 2020
Fasobaromètre du 24 janvier 2020
Fasobaromètre du 04 octobre 2019
Fasobaromètre du 09 septembre 2019
Fasobaromètre du 09 août 2019
Fasobaromètre du 15 mai 2019
Fasobaromètre du 2 avril 2019
Fasobaromètre du 14 janvier 2019
Fasobaromètre du 06 novembre 2018
Fasobaromètre du 26 septembre 2018
Fasobaromètre du 02 août 2018
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés