Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Le travail n’épouvante que les âmes fаiblеs. » Louis XIV

Remplacement DG de la Police : “C’est par souci d’efficacité” (Alain Edouard Traoré, porte-parole du gouvernement)

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 23 mars 2012 à 01h33min

Le Conseil des ministres du mercredi 21 mars 2012 a procédé au remplacement du directeur général de la police, Paul Sondo, par Roger Zango, commissaire divisionnaire de police. Pour le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, ce changement répond à un souci d’efficacité. C’est ce qu’il a laissé entendre lors du traditionnel point de presse de l’Exécutif.

La police burkinabè a un nouveau patron en la personne de Roger Zango. Il remplace à ce poste le commissaire Paul Sondo. Selon le porte-parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré, ce changement à la direction générale de la police est un réajustement qui s’inscrit dans l’air du temps dans le souci d’être plus efficace et plus opérationnel. Il en sera maintenant ainsi, à entendre le ministre de la Communication, car le gouvernement a décidé de toujours assumer ses responsabilités.

La ville de Dori a connu des remous ces jours-ci pour une plate-forme revendicative de jeunes liée au recrutement à la mine industrielle d’Essakane. Et à ce propos, Radio France internationale (RFI) a annoncé que les manifestants se sont attaqués à des édifices publics et qu’un couvre-feu a été décrété. “Il n’en est rien du tout, rétorque Alain Edouard Traoré, visiblement fâché. RFI a raconté des histoires et a fait montre d’un manque de professionnalisme qui frise l’irresponsabilité. Les journalistes doivent travailler avec professionnalisme pour éviter de créer davantage de problèmes et les médias ne doivent pas donner des informations sur la base d’élucubrations de journalistes peu professionnels”.

Actualité sous-régionale oblige, Alain Edouard Traoré s’est prononcé sur le coup d’Etat au Mali. “Le Burkina Faso, a-t-il dit, est un Etat souverain. Nous suivons depuis le conflit malien la dégradation de la situation... Notre position est celle de l’UEMOA et de la CEDEAO. Mais nous déplorons ce qui s’y passe et sommes inquiets de la dégradation du tissu institutionnel et social”. Le nouveau développement au Mali complique davantage la gestion des réfugiés et il n’est pas exclu que d’autres affluent.

Dans tous les cas, le gouvernement s’active pour faire face à toutes les difficultés, tout comme il met les bouchées double pour résoudre la crise alimentaire. Un appel à la Solidarité nationale et internationale a été lancé pour mobiliser 85 milliards de FCFA. A en croire le ministre de l’Action sociale, Clémence Traoré/Somé, les partenaires financiers ont promis de faire un geste.

En plus du chef du département de l’Action sociale qui a décliné les grandes orientations de 2012 de son ministère qui s’articulent autour du programme Enfance et famille, du programme Solidarité nationale et gestion des catastrophes et du programme Pilotage et soutien des services, il y avait, face aux journalistes, le ministre de la Culture et du Tourisme, Baba Hama. Celui-ci a également énoncé les axes majeurs de la politique de la Culture et du Tourisme pour l’année 2012. On peut en retenir que Baba Hama a de grandes ambitions pour son département et compte réaliser, entre autres, des infrastructures, réhabiliter les sites touristiques et développer l’industrie culturelle qui peut donner un plus-value à l’économie nationale.

Adama Ouédraogo Damiss

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, Louis Armand Ouali, crée un parti politique, le Rassemblement pour le Burkina (RPB)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour mieux impliquer les personnes handicapées
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de novembre 2020
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose Marie Compaoré/Konditamdé
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en préoccupent
Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre boussole », dixit Abdoul Karim Baguian dit Lota, militant du CDP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés