Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Le travail n’épouvante que les âmes fаiblеs. » Louis XIV

CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 19 août 2009 à 02h01min

Roch Marc Christian Kaboré est toujours aux commandes du parti présidentiel, mais le CDP est plus que jamais un parti en perdition, car il n’a pas reçu « le geste salvateur, une indication sur la direction à prendre sur l’avenir de ce parti » comme nous le disions dans L’Indépendant n° 828 du 21 juillet 2009. Blaise Compaoré n’est pas resté de marbre face aux désarrois de ses partisans du CDP, il leur a envoyé une missive. Il faut dire que le média choisi est étrange pour des camarades, on peut faire plus chaleureux, plus convivial, plus personnalisé, moins neutre, moins sec.

Avec le développement des médias que l’on connait, si le Président du Faso, père-fondateur du CDP, n’a pas voulu faire entendre sa voix, ni se faire voir au congrès du CDP, c’est que politiquement, il n’y tenait pas et sa présence même virtuelle par médias interposés ne lui convenait pas. Ce sont ses mots donc que Simon Compaoré en chef des groupies a lus à la Maison du peuple. C’est la première fois que le CDP nous fait la lecture d’un message du chef de l’Etat, comme s’il était un parti ami invité qui n’a pas pu venir. Ce qui nous fait penser que lors des autres congrès, la communication entre les dirigeants du CDP et le patron du parti se passait plus facilement, était peut-être même une communication d’homme à homme, un dialogue, un échange sur ce qu’il fallait faire.

Cette missive ne vise pas seulement à rassurer et à motiver le militant de base. En s’adressant aux dirigeants et aux militants, elle montre que les dirigeants pas plus que les militants de Tansarga et de Ouahigouya n’ont accès au président et à sa pensée. « Je renouvelle ma reconnaissance infinie au CDP, à ses dirigeants et à tous les militants pour les combats que nous avons menés ensemble et les victoires remportées dans la mise en œuvre du programme quinquennal. » C’est une lettre à tous les camarades de lutte et elle reste vague et imprécise sur les luttes futures. Elle veut rassurer sur la capacité de résistance face aux ennemis, mais on ne voit nulle part dans cette correspondance un engagement de Blaise Compaoré aux côtés du CDP à l’avenir. « Les grandes formations politiques assumant le pouvoir d’Etat ont très souvent en face d’elles des adversaires rivalisant d’ingéniosité dans la formulation de critiques parfois sans fondements et souvent irréalistes, visant à entamer la patience et la sérénité des militants. Heureusement que face à eux : la maturité et la réelle capacité de mobilisation acquises par le CDP à travers sa très large implantation et son système d’administration efficient ont forgé chez les militants, un esprit de discernement toujours conquérant. »

On peut même y lire une invite à regarder certains arguments des adversaires qui seraient fondés. Dans le contexte du congrès, il n’y a aucune prise de position face aux débats entre le CDP et les refondateurs, entre le CDP et Salif Diallo. Nous l’avons déjà dit, le CDP n’est pas et ne sera plus la pièce maîtresse de Blaise Compaoré lors de la prochaine présidentielle. Il leur écrit et ne leur dit rien de ses intentions. Et nos amis du CDP veulent nous faire croire que rien n’a changé, que leur amour est parfait, sans ombre, infini.

Place de sous-dictateur à vie

Le CDP n’est plus dans le secret des dieux. Pourtant en 2005, celui que le CDP vient de suspendre a dit avant le congrès que Blaise Compaoré sera leur candidat. Peut-être qu’il y a eu des discussions internes à l’époque, mais personne n’en a parlé et Salif n’a pas été réprimandé pour avoir agi ainsi. On constate qu’en 2009, Salif est suspendu du CDP, celui-ci tient son congrès et ne sait pas qui sera son candidat à l’élection présidentielle qui se tiendra dans un an. Si le CDP le savait, il le dirait et ne ferait pas une motion aussi vague que celle sortie de son congrès qui ne dit pas si Blaise sera son candidat : « C’est au vu de tout cela que le IVe congrès félicite vivement le Président Blaise Compaoré pour les acquis déjà obtenus, l’encourage à poursuivre l’œuvre entreprise et lui exprime sa pleine adhésion et son soutien indéfectible pour les défis futurs. » Le moins que l’on puisse dire est que Salif Diallo n’a pas été remplacé auprès du chef de l’Etat. Il y a un vide dans la communication entre le fondateur du CDP et son parti. Il n’y a plus de messager du chef de l’Etat dans le parti. RMC-K fait le « mariole » au CDP mais il n’a pas le portable de Blaise Compaoré. Le CDP ne sait pas ce que le chef de l’Etat veut, il ne veut pas se mettre à la remorque de la FEDAP/BC qui sait qu’il se présentera et qui l’a déclaré.

Dans ce flou général, le CDP fait des fuites en avant, parle de réviser la constitution pour mieux se vendre auprès du chef de l’Etat. Mais c’est là que les dirigeants du CDP se sont fourvoyés et ont montré au chef de l’Etat que Salif Diallo est et reste toujours le plus avisé d’entre eux. Parce que les propos de Salif comme peu de gens l’ont perçu, proposent encore un bail après 2015 à Blaise Compaoré et renouvellent la manière de prolonger la présidence à vie de Blaise Compaoré. La révision de l’article 37 ayant déjà été usitée sera moins vendable. Dans la lutte pour la place de sous-dictateur à vie, Salif a une longueur d’avance sur les Roch et Simon. Et l’avenir nous dira si Salif n’a pas reconquis sa place dans le cœur de son maître, lui qui disait que « Le jour où le Président du Faso ira se reposer à Ziniaré, je reviendrai prendre ma daba pour cultiver. » Visiblement Blaise Compaoré n’est pas fatigué d’être à Kossyam et Salif est toujours ambassadeur à Vienne après ses propos à L’Observateur paalga. S’il a fait du mal au CDP, il ne l’a pas fait au chef de l’Etat qui l’a nommé à Vienne.

Les meilleurs connaisseurs du CDP et de Blaise Compaoré sont visiblement l’honorable Kouanda et le maire Simon Compaoré qui ont certes le tort de ne pas mettre la manière pour le dire, mais qui le disent bien et de façon crue comme un gigot saignant en déclarant respectivement : « le CDP est un champ où on vient cultiver pour Blaise Compaoré » « En tout cas moi je ne suis pas fou pour vouloir la présidence du Faso. » Avec ces fortes pensées de membres éminents du CDP, on sait quelle est la nature de ce parti qui ne vise pas le développement du Faso et le bonheur de la population mais la protection et la conservation du patrimoine de Blaise Compaoré. Et les numéros deux, numéros trois du parti, quand bien même ils font des expositions pour dire qu’ils sont capables de multiplier le budget de leur ville par dix sept, n’osent pas, même en rêve penser à remplacer Blaise Compaoré. Mais le peuple burkinabè rêve d’alternance ici et maintenant. L’avenir sera au dirigeant qui lui fera croire que cet espoir est possible, que le changement est possible.

Sana Guy

L’Indépendant

Vos commentaires

  • Le 19 août 2009 à 03:13 En réponse à : CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

    Excellent article, on sent que ca vient d’un organe de presse bien installé et professionnel.
    Keep up the good work

    Répondre à ce message

    • Le 19 août 2009 à 16:34, par Paris Rawa En réponse à : CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

      Cela est évident : Blaise a créé le CDP pour conserver son pouvoir, et ce parti n’a pas d’autre vocation que de soutenir la candidature de Blaise Compaoré. Mais comme toute la série des premiers ministres et leurs équipes gouvernementales que Blaise a usés, tout comme l’ODP/MT en sont temps, la durée de vie du CDP arrive à son terme, comme une pile qui a donné tout ce qu’il pouvait fournir comme énergie à son propriétaire et qui se retrouve épuisée. Après l’ODP/MT que le CDP a remplacée, il y aura un n’autre parti pour soutenir la candidature de Blaise. A moins que l’embryon (FEDAP/BC) de ce nouveau parti en gestation subisse une fausse-couche, ou bien que Blaise lui-même soit lassé de toutes ces années de politiques et décide (par surprise) de congédier tout le monde et de rendre le tablier. Personnellement, je lui conseillerai cette dernière éventualité ! Mais peut-il entendre cela ?!

      Répondre à ce message

  • Le 19 août 2009 à 06:43, par kere En réponse à : CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

    Chapeau bas monsieur SANA.votre vision de la chose est partagee.Cela dit,j’ai comme l’impression que plus nos dirigeants se mettent plein les poches,plus ils perdent toute faculte d’analyse a moyen et a long terme de la situation socio-politique nationale.Sachez partir a temps monsieurs du CDP et sachez aussi que l’alternance, loin d’etre une calamite peut etre un facteur de stabilite et de partage de richesse entre deux couches d’une meme population donc facteur de developpement socio-economique.Enfin,sachez pour votre gouverne que les temps on changes sous nos cieux et qu’il devient de plus en plus difficile,apres un certain nombre d’annee ou de mandats,de remplacer un president de la republique dans la serenite et le respect de la constitution.L’exemple des pays tel que le TOGO,LA COTE D’IVOIRE,LE NIGER OU LE GABON en disent long.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2009 à 10:08 En réponse à : CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

    Toutes ces manoeuvres politiques entravent le développement du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2009 à 12:36 En réponse à : CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

    bravo SANA ! Votre analyse est pertinente ! A n’en pas douter, l’avenir vous donnera raison ! la mort du CDP EST PROGRAMMEE : toute proche donc ! merci

    Répondre à ce message

    • Le 12 novembre 2009 à 23:42 En réponse à : CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

      Vous voyez, si jetai vous je ne vendrais pas la peau de l’ourse avant de l’avoir tuer. Une chose est claire, le president actuel ne sera pas a vie au pouvoir il sera bel et bien remplacer. Esperons ke le remplaceur sera aux attentes d’une population aussi critic ke la notre. Je pense k’aulieu de passer le temps a lancer des coups de guerres il serait mieu de chercher a donner des idees et critiquer ce ki se passe dans le sens du meilleur. On se connait dans ce pays la. l’integrite appartient au pauvres sans issues, dailleurs une integrite partielle qui s’enfui quand 50.000 se presente avec un sale boulot a l’appui. Hey les gas vous vous fatiguer pour rien moi je pense ke Blaise n’est pas le seul coupable dans l’embauche du pays. certe il est en parti coupable en tant ke president. Parlonts des ministres, deputes, les secretaires, et meme les opposant ki se sont enrichi avan de chercher a paraitre. parlont des instituteurs, des professeurs ki rende la tache difficile et transforme lecole en enfer pour les etudiants. parlont de tout cela je ne peut en finir de citer. je pense ke bocou de personne veule selement voir Blaise hors pouvoir. Je ne dis pas ke je suis pour lui mais en realiter nul nes parfait et pire se passe dans dotre pays.

      Répondre à ce message

  • Le 19 août 2009 à 16:46, par pasektaalé En réponse à : CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

    Je vous tire mon chapeau pour cette analyse.Nous sommes conscients de toutes les tractations au sein du parti presidentiel pour gagner le coeur de son maitre absolu. Dans l’ombre, il se passe beaucoup de choses et chacon à sa manière essaie de faire valoir ses competences. Aujourd’hui le souci majeur est de savoir comment gérer l’après Blaise Compaoré et avec vous vous nous sommes d’accords que l’ingenieux Salif Diallo cherche à gagner du temps sur ses confrères du CDP.Le FEDAP/BC a été créé pour assurer la pérénité de Blaise Compaoré et surtout le mettre à l’abri de toutes les tractations, de toutes les controverses et il a bel et bien raison d’assurer ses arrières surtout si tous ensemble nous le lui permettons ce luxe d’etre toujours là quand bien meme il ne sera plus au devant des choses. Quand dans un pays il n’existe pas un opposition consciente et conséquente le chef de l’Etat et son alentour peuvent se réserver le droit de tout façonner à leur guise. C’est à l’opposition de mieux s’organiser pour faire front à tous les plans machiavéliques que Les plus forts du moment pourraient etre tentés de fomenter. Le remoue dans la cour du chef doit servir à ceux qui cherchent à le détronner. Au lieu de s’attarder sur les luttes mesquines, bas-ventristes pour ne pas dire égoistes l’opposition au Burkina doit aller d’une seule voix. Etre compactes, unis et avoir un projet de société concilliant et ambitieux pour un avenir radieux, prospère de notre chère patrie. Nous ne savons pas combien de fois l’illustre et digne Thomas Sankara s’est retourné dans sa tombes à cause de ces soit-disant Sankaristes qui depuis plus de vingt ans embaument l’atmosphère de toutes les mesquineries possibles. Nous voulons une opposition qui lutte pour un idéale et en l’occurence l’idéale Tom Sank. Nous ne voulons pas d’une opposition qui lutterait pour une quelconque image car le CDP et sa cohorte de partis FEDAP/BC, FC, SC...et autres le font si bien déjà. Si les uns complotent pourque Blaise Compaoré soit président à vie cela est leur choix mais nous à l’opposition que-est-ce que nous faisons pour leur barrer le chemin. A force de regarder la pouter qui est dans l’oeil du voisin on oublie le tronc d’arbre qu’on a dans le sien. Un peul disait un jour "Le chef ne ment jamais mais c’est l’avenir qui ment". L’un est au pouvoir et il use de tous les moyens ; pour cela nous devons nous aussi nous organisé pour le contrecarrer et demais nous dira la verité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2009 à 17:16, par Mechtilde Guirma En réponse à : CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

    C’est exact Monsieur Sana, j’ai toujours dit de ne pas donner la chance des cinq ans encore pour permettre à Blaise Compaoré de nettoyer ses écuries (l’opposition). Mais je crois (et espère) que l’opposition cette fois n’est pas dupe. C’est pourquoi, je suis d’avis, avec les groupes de politologues docteurs et doctorants, que toute participation aux débats et toute déclaration sont exploitables soit pour affirmer, soit pour prendre le contre-pied surtout sans violence et sans injures. Il faudrait donc éviter tout de go de les jeter aux orties.
    Votre analyse est non seulement complémentaire, mais aussi indispensable et incontournable.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2009 à 00:04, par bogan En réponse à : CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

    Simon a raison .Il n,est pas fou
    pour penser devenir un president
    quand il est le plus pietre des maires.
    Simon connait ses limites il
    ne merite meme pas d,etre maire

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2009 à 12:42, par Mr COMPAORE En réponse à : CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

      Honneur à vous cher journaliste pour la clarté du propos ainsi que la profondeur de l’analyse qui tranche avec le verbiage creux et gluant de certains de vos collègues parfois trop pédants.
      Moi j’ajouterai que le CDP est en état de mort clinique ; l’exitus c’est pour bientôt.
      Quant à Simon avec ses propos infantiles de n’être pas fou pour lorgner la présidence, il a fini de convaincre qu’il n’a en lui même aucune ambition pour son peuple ; Même si ces propos traduisent une ambiance de "sauve qui peut" il faut tout de même de l’élégance et de la dignité. Aurait il oublié ce refrain révolutionnaire ? "RECHERCHE LE BONHEUR DANS LA DIGNITE"

      Répondre à ce message

  • Le 20 août 2009 à 01:25 En réponse à : CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

    As to censure le forum des internatautes de l’Obs ? Si oui, c’est dommage et regrettable car un jour la population s’exprimerai belle et bien..vous ne faites que accelerer ce processus si vous avez reellement censure le forum des internatautes...
    Fraternellement,

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2009 à 22:42, par BAGUIAN69 En réponse à : CDP : Roch a-t-il le portable de Blaise ?

    A mon avis,il faut poser deux petites questions à tous ces hommes politiques :

    Allez vous accepter la modification de la constitution pour permettre au Président COMPAORE de rester au pouvoir à vie ?

    Ou allez vous dire non à ce projet et permettre à la démocratie de fonctionner vau Faso ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, Louis Armand Ouali, crée un parti politique, le Rassemblement pour le Burkina (RPB)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour mieux impliquer les personnes handicapées
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de novembre 2020
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose Marie Compaoré/Konditamdé
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en préoccupent
Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre boussole », dixit Abdoul Karim Baguian dit Lota, militant du CDP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés