Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Changement du week-end en Algérie : Mini-révolution sur les bords de la Méditerranée

Accueil > Actualités > International • • lundi 17 août 2009 à 00h46min

Depuis 1976, le week-end en Algérie allait du jeudi au vendredi. Cette situation de décalage avec les autres Etats de l’autre rive de la Méditerranée, à bien des égards, revenait assez cher à l’économie du pays de Houari Boumediene. En effet, trois jours seulement servaient à l’échange, notamment par téléphone, télécopie et mail. Le vendredi 14 août 2009, les autorités algériennes ont décidé de changer le week-end pour le mettre au semi-universel, c’est-à-dire que désormais il ne commencera que le vendredi pour se terminer le samedi.

Ainsi, 33 ans après le premier changement, l’Algérie coupe la poire en deux par une décision qui était réclamée depuis longtemps par les entrepreneurs nationaux, confrontés à de toutes petites semaines de travail avec leurs interlocuteurs internationaux. Le pays, qui commerce plus avec d’autres où les jours de repos sont le samedi et le dimanche, perdait en fait quatre jours avec le jeudi et le vendredi.

Pendant ces quatre jours perdus, les établissements financiers, les investisseurs, tous ceux qui font des affaires avec l’Algérie et réciproquement, perdaient un temps précieux en suspendant leurs transactions. Les motivations de la nouvelle mesure sont, bien sûr d’ordre religieux mais aussi et surtout économique. La prière du vendredi semblait être l’obstacle majeur, mais il y a l’incidence économique, qui pousse l’Algérie à s’ouvrir davantage au marché international et aux collaborateurs extérieurs, en travaillant au même rythme qu’eux.

Si le patronat et les dirigeants économiques algériens saluent la mesure, qui, selon eux, va permettre une meilleure fluidité des affaires et un fonctionnement plus harmonieux au niveau économique, tel n’est pas le cas de tout le monde. Beaucoup trouvent que l’Algérie n’a nullement besoin de s’aligner sur le week-end judéo-chrétien pour prospérer. Mieux, à leur avis, les marchés internationaux ne solidifient pas forcément l’économie algérienne. Bien au contraire, tout porte à croire que les pays les plus isolés du système économique occidental et mondial sont les moins touchés par la crise, vu qu’il en ressentent moins les répercussions.

Avec le changement du week-end en Algérie, les autorités attestent qu’il n’est pas nécessaire de s’accrocher à des principes religieux au détriment de certaines réalités économiques, à un moment où la mondialisation va à très grande vitesse. Reste que l’économie algérienne fonctionnera toujours avec un jour de moins que celles occidentales ; alors on est en droit de se demander si la mesure donnera les résultats escomptés. Ce qui est sûr, la machine mettra du temps à s’élancer, et il faut espérer que la décision sera une étape vers le week-end universel (samedi-dimanche) pour qu’enfin l’Algérie soit en totale harmonie avec ses principaux partenaires économiques.

L’Observateur Paalga

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Présidentielle en Guinée Bissau : Le premier parti d’opposition réclame un fichier électoral fiable
Côte d’Ivoire : La réforme la Commission électorale divise la classe politique
Côte d’ivoire : Les conclusions de la rencontre entre Bédié et Gbagbo à Bruxelles
20 ans de règne de Mohammed VI au Maroc : Une vision royale pour une Afrique prospère et décomplexée
Lutte contre le terrorisme : 250 soldats britanniques attendus au Mali en 2020
Sénégal : La voiture de Macky Sall avec à son bord le président malien prend feu
CEDEAO : Alassane Ouattara espère que la monnaie unique sera mise en place "le plus tôt possible"
Le Togo organise des élections municipales après 32 ans
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié reste campé sur ses propos controversés sur les étrangers
Madagascar : La fête nationale endeuillée (au moins seize morts)
Guinée-Conakry : Le président Alpha Condé tient à la modification de la Constitution !
UNESCO : Bilan satisfaisant pour le Burkina Faso à la septième session de la conférence des parties à la Convention de 2005
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés