LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

Publié le dimanche 26 mai 2024 à 22h50min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

Nous vous proposons le document intégral de la charte modifiée et signée par le Chef de l’État, le capitaine Ibrahim Traoré, ce samedi 25 mai 2024 à Ouagadougou, à l’issue des assises nationales.











PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 25 mai à 19:56, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    La.parole.donnee n a pas été respectée.Lez.wayiyans ne representent pas le.peuple du burkina et le temps est le.meilleur juge de l histoire. HUG dit et redit que le temps est le.meilleur juge de l histoire. Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 20:00, par Souk En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Que dire ? Rien. C’est INTERDIT de parler.
    Un dictateur s’est autoproclamé au Burkina pour 5 ans supplémentaires.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 20:03, par Bagaman En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Que Dieu bénisse notre patrie le Burkina Faso. Nous préférons mourir plutôt que d’être esclaves.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 20:26, par Point-Barre ! En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Cette Forfaiture et Perfidie va ultra échouer !
    Que ce capitaine issu d’un double coup d’état se déclare pour une présidence à vie, ça ne va absolument rien changer, il va partir , les Burkinabè ne vont jamais accepter une telle félonie, Point-Barre !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 20:43, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    En outre, il etait plus de ralonger s’il y’a lieu la Transition Actuelle de maximum deux annees butoir a l’issue des quelles les elections Generales Credibles et Transparente seraient organisees. C’est bien Ibrahim Traore qui disait qu’il s’agit des problemes mineurs de Logistiques et de la considerons de l’etre humaine, parce qu’il constatait sur le Terrains des difficultes et qu’il a evaluer en tant que l’officier Militaire Militaire connaissant son metier des Armes et que les Civils ne peuvent connaitre. Aujourd’hui, l’on parle de 5 ans et deux annees qui feront 7 annees pour esperer mieux faire que Rock Marc Christian Kabore et son compagnon Damiba. Donc, nous sommes dans un systeme Laxiste car si de 3 a 6 mois au depart l’on est a 7 anneess( 2 ans + 5 ans) soit 7 annees cela denote de l’inconsequance et l’Incompetence de Ibrahim Traore et son MPSR 2 en tant que Militaires qui devrait etre plus Rigoureux. Par consequent, ceux des Burkinabe qui proposaient une Transition Actuelle Civils et Militaires et l’Armee Nationale Burkinabe et Ibrahim Traore lui meme retournent aux Fronts de Guerre pour bouter le Terrorisme et le Grand Banditisme Desastreux hors du Faso. Dans la trajectoire actuelle, ou l’Economie Nationale Burkinabe est en Souffrances Reccurentes, la Dictature Militaro- Dictatorial pro Russe nous menera nullement dans lendemains Meilleures. Donc que Dieu Sublime aide notre Peuple Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

    • Le 25 mai à 23:19, par Kladjou En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

      Vous écrivez : "C’est bien Ibrahim Traore qui disait qu’il s’agit des problemes mineurs de Logistiques".
      Pouvez-vous me donner la source de cette allégation mensongère attribué à IB ? J’ai toutes les vidéos des rencontres du Président des différentes couches de notre société en 2022. Et vous concluez sur base de se mensonge "Donc, nous sommes dans un systeme Laxiste car si de 3 a 6 mois au depart l’on est a 7 anneess( 2 ans + 5 ans) soit 7 annees cela denote de l’inconsequance et l’Incompetence de Ibrahim Traore et son MPSR 2 en tant que Militaires qui devrait etre plus Rigoureux.". C’est cela une manipulation sans scrupule. On sors une idée de son contexte et on en construit toute une thèse.

      La majorité Burkinabè ont dépassé cela et ne sont plus manipulables parce qu’ils vivent les réalités et pas des hors sol. Ils sont dans une autre dynamique que de suivre des gens incapables de réfléchir par eux même si ce n’est de répéter à longueur de journée des pensées et des concepts douteux qui n’ont fais leur preuve nul part sous nos cieux. A situation particulière mesures particulières. Les burkinabè ont appris de leurs souffrances les 9 dernières années et des errements des politiques et des pseudo intellectuelles experts en verbiage de diversion et veulent inventer leur voix par eux-même. Personne ne nous a encore démontré l’impact de la démocratie électoraliste sur le bien être des populations burkinabè tel que animée par les parties politiques qui fonctionnent comme des SA, qui ne nous ont apporté que corruption, favoritisme, gabegie, clientélisme, détournement crapuleux de deniers publics avec pour résultante un Burkina appauvrit et 4eme pays le plus pauvre de la planète sans aucune perspectives et au finish l’avènement du terrorisme sans moyen de défense. Par conséquent nous n’avons de leçon à recevoir de personne. Nous ferons notre expérience et tirerons les leçons pour nous ajuster. A bon entendeur salut

      Répondre à ce message

      • Le 26 mai à 08:52, par Abd45 En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

        Le problème c’est que vous n’avez jamais connu ou expérimenté véritablement la démocratie électoraliste. Il va vous falloir la connaitre avant de juger de son efficacité

        Répondre à ce message

        • Le 27 mai à 17:17, par Kladjou En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

          Blaise Compaoré est resté au pouvoir pendant 24 ans grâce à des élections dites transparentes validées par des institutions dites crédibles, Rock Kaboré a gouverné 7 ans grâce à des élections jugées crédibles et transparentes, Lamisana Sangoulé 10 ans grâce à des élections dites transparente, d’ailleurs il a même été mis en ballottage en tant que président sortant par un Macaire Ouédraogo. C’est donc 42 ans de démocratie électoraliste sur 64 ans d’indépendance que nous connaissons. Venir dire ici que "c’est parce que vous n’avez jamais connu ou expérimenté véritablement la démocratie électoraliste " c’est manqué l’occasion d’apprendre ou simplement de se taire" . De toute façon la démocratie électoraliste est une construction, un processus et pas une panacée, et pour l’heure celle que vous appeler la vraie n’est qu’une vue de l’esprit, Chaque société comme les grecs l’on inventée pour eux (Athènes) à le devoir de construire son mode de gouvernance pour son bien être et non absorbé en simple éponge le modèle des autres. Que les européens l’aient adopté comme un modèle de gouvernance dit universelle n’engage qu’eux. La majorité de nous Burkinabè ne s’y retrouvent pas après 42 ans de cette thérapie qui a ruiné le pays et aspirent à construire un modèle de gestion à nous et nous ne demandons l’autorisation à qui que ce soit.

          Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 20:44, par Le patriote "Le vrai" En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Mes chers réactionnaires, tenez vous sur cale et observez. Vous pouvez tentez un coup en faisant venir même les tontons macoutes français genres Bob Denard ou américains, vos amis impérialistes là pour faire un coup contre notre révolution. Vous verrez que ça sera pas gâteau comme ce fut le coup contre notre charismatique président Thomas Sankara. Le peuple entier avec en tête les wayignans sera debout pour mener le combat implacable contre la contre révolution et vaincre. N’GAW, mes chers réactionnaires tenez vous à carreaux. S’en est bien fini et bien fini pour les bourgeois et petits bourgeois réactionnaires proimpérialistes de notre pays. Même le groupuscule prétendument prodémocratie, fermez boutique, taisez vous et observez la vraie révolution qui va conduire le Burkina Faso pour le plus grand bonheur de notre peuple tout entier.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 20:50, par PUISSANCE 21 En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Et c’est reparti pour une autre période de dictature. Pauvre Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 21:12, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    On ne devait pas porter des masques aujourd’hui pour s’étonner des résultats rapides de ces assises nationales. La décision a été prise sans le respect de la parole donnée. C’est pourquoi je dis toujours qu’être un président qui répond aux aspirations des Burkinabé n’est pas si facile que cela. Attendons la suite de cette prolongation si elle prendra le dessus de la première.

    Et ce qui ne regarde que Ka, que les soutiens de Traoré se calment avec leur dix ans, et accepter ce qui a été décidée par ces assises nationales, surtout ne pas tuer des innocents pour cette décision. J’espère que la prolongation de la transition qui s’ouvre pourra au moins limiter cette politisation de l’Administration à outrance, qui rime avec inefficacité et mauvaise gestion de la chose publique, et livrera un combat sans merci contre la corruption et les responsables des institutions incapables dont leurs employés prennent leurs places, qu’on peut qualifier ’’’’ce qui ruine le développement du pays en favorisant l’enrichissement personnel de quelques acteurs cupides et insatiables."’’

    Répondre à ce message

    • Le 25 mai à 21:44, par Lang En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

      @Ka,
      grand frère Ka,
      il y’a seulement quelques jours j’écrivais sous votre poste et je soutenais que ce capitaine issu d’un double putsch a pris ``trop goût`` au pouvoir pour sortir par la grande porte et sortir avec élégance de la table. Voilà on y est, le capitaine est rentré dans la plus petite des histoires et il va échouer !

      Répondre à ce message

      • Le 26 mai à 08:29, par kwiliga En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

        Bonjour Ka, bonjour Lang,
        Hé bien moi, il y a deux jours, pour commenter un article de Sana Guy, j’écrivais ceci : "Ben, on peut toujours garder espoir, mais les constats quant à la gouvernance actuelle, ne peuvent que nous amener à penser que les conclusions (des assises nationales) sont d’ores et déjà gravés dans le marbre."
        Je dois bien admettre aujourd’hui avoir été stupide d’écrire "on peut toujours garder espoir...",
        Quant aux conclusions, je dois bien reconnaitre, encore une fois, ma naïveté, car elles nous amènent beaucoup plus loin que je ne l’aurais pensé... vers l’autocratie.
        - IB n’est plus président de la transition mais président du Faso. Conclusion, nous ne sommes plus en transition.
        - Lui, comme Kyelem,... deviennent éligibles, au terme de leur mandat de 5 ans,... avec des militaires armés devant chaque bureau de vote et un wayiyan dans chaque isoloir...
        - Je conclurai avec Le KORAG, "instance chargée de définir, de suivre et de contrôler la mise en œuvre de la vision stratégique dans tous les domaines et par tous les moyens" , indique l’article 7 de la Charte qui ajoute que "sa composition, son organisation et son fonctionnement sont laissés à la discrétion du Président du Faso."
        Le KORAG, bon sang, quel est ce nouveau machin ? Déjà que l’on ignore qui sont les membres du MPSR, maintenant, un organe privé attaché au président et chargé de la "vision stratégique"...?
        D’ailleurs, "Le Sahélien", dans son édition d’aujourd’hui, commet le révélateur lapsus suivant : "• La création d’un organe dénommé Coran, chargé de définir, suivre et contrôler la mise en œuvre de la vision stratégique du pays."
        Bref, moi qui suis un lâche, commence à envisager avec le plus grand sérieux les conseils de mes "amis internautes" adorateurs de la dictature et réfléchis sérieusement à l’expatriation.

        Répondre à ce message

        • Le 26 mai à 18:34, par Yol-Yolé En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

          Tu as vraiment trouvé : c’est parti pour une dictature mais une dictature du peuple ! Dans 5 et 1 mois, IB est élu par le peuple et renouvelle son mandat au bout des 5 ans ! Vous en aurez pour au moins une dictature du peuple de 15 ans ! Et tenez-vous tranquille, il n’est pas exclu qu’on prenne le même chemin que le Rwanda ! N’est-ce pas mieux pour certains d’aller en exil comme l’autre ? Il avait pensé que l’exil était réservé aux autres ! Voilà que pour lui, ça fait bientôt 10 ans qu’il y est avec toutes les humiliations possibles ! Vive la République des Wayignans !

          Répondre à ce message

          • Le 27 mai à 08:48, par kwiliga En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

            Bonjour Yol-Yolé,
            Ah bon, "le même chemin que le Rwanda..." ?
            Comme par exemple, armer, former, organiser des groupes de mercenaires qui vont faire la guerre dans un riche pays voisin, dans le but de piller ses matières premières...?
            Comme négocier avec un ancien colonisateur impérialiste, pour mettre en place des "camps de concentration", pour parquer les frères et sœurs africains sans papiers et indésirables chez eux...?
            Bref, avec les pays comme avec les hommes, il convient d’être renseigné et lucide avant d’adorer béatement ?

            Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 21:12, par L’Affranchi En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Que A’HâYâH-Adonaï Ahla-Hayam donne bonne santé, longue vie, force, courage, amour, sagesse, intelligence et perspicacité au Président du Faso, Chef de l’État, le Capitaine Ibrahim TRAORE et à son équipe. Que le Très-Haut bénisse et protège le Président du Faso, Chef de l’État, le Capitaine Ibrahim TRAORE et à son équipe. Que A’HâYâH-Adonaï Ahla-Hayam bénisse et protège le BURKINA FASO et l’AES.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 21:39, par Yol-yole En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    C’est parti pour de longues nuits sans sommeil pour les nostalgiques de la République des Blaise COMPAORE. Qui en est responsable, c’est bien le clan du Front Populaire devenu ODP/MT et CDP qui a pris le dessus un certain 15 Octobre 1987. Ils ont mangé, ils ont torturé, liquidé froidement pendant 3 décennies et sans pitié ! Aujourd’hui, c’est la deuxième insurrection après celle d’octobre 2014. Les petits-fils des CDR appelés Wayignans et leurs camarades armés que sont les VDP sont désormais en place et c’est probablement l’autre camp qui risque.de vivre une dictature supposée ou réelle car même si ceux qui sont aux affaires ne tuent pas comme le clan de Blaise COMPAORE, leurs héritiers politiques auront l’impression de vivre une dictature ! Une simple règle de la nature ! Résumé : Ibrahim TRAORE n’est plus appelé Président de la Transition mais Chef de l’État,Chef suprême des Armées. Le Président, le Premier Ministre sont éligibles ! Cela veut tout dire (dans 5 ans !!).

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 22:09, par SOME En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Bravo le pays est sauvé. Les ennemis valets locaux sont perdus. Ils seront bientôt lâchés par leurs maîtres, ceux qui l’ont compris retourneront bientôt leurs cutis dans l hypothétique espoir de venir manger. Mais la vigilance est révolutionnaire
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 23:38, par Jinassab En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    JE RETIENS QUE CETTE CHARTE PROCLAME QUE TOUT MILITAIRE PEUT ETRE CANDIDAT AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES ET CONSIDÈRE UN COUP D’ETAT COMLE UNE ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE.
    LES BURKINABÉ ONT DU TALENT. AMEN ! AMINE YARABI !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 02:58, par Zach En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Bravo aux Burkinabes ! Tres bien jouet et fait. Voila ce que j’ai dire.

    A propos des partis politiques aujourd’hui... Eux tous n’ont pas appris qu’ils sont desuets. Sont-ils les dieux de la politique, eux ?

    Je ne veux plus voir la face de certains ploiticiens, ni entendre le nom de leur vieux parti-systeme parce-que je n’ai aucune foi dans leur entendement et approche de la politique ! Qu’ils fassent de la retrospection et aillent tous en introspection, metamorphose et renaissance !

    Apres Sankara, nous avons encore eu cette faveur de Dieu d’avoir IB. Seul le Burkina-Nation prime.

    Qu’allez-vous encore dire si apres IB, le BF revit un autre "apres-Sankara" ? A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 06:11, par caca En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    On oubli très facilement que le Burkina était jadis capital du cinéma africain. Du peuple insurgé on arrive vite au peuple wayignan pour la gouvernance dictoriale.
    Il fallait qu’il soit prolongé pour l’éducation de ce peuple. On dit que l’autre a été tué prématurer que le pays n’a connu un développement endogène. On verra dans cinq ans pour le bonheur des wayignans.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 06:19, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    SOME, tu me fais pitié, combien te donne pour que tu deraisonne ainsi.Est ce tubte regardes dans un miroir ?Non, je ne le.pense pas car tu devrais avoir honte de toi.Renseigne toi bien et reponds.Pourquoi les assives se sont tenues en une seule journée au lieu de deux ?Quelle sont les participants de cette assise ? A t on fait un bilan des putschistes au pouvoir ? Dans quelle transition dit on que le.president, le.premier ministre et le president de l assemblée peuvent se presentés aux elections ? Cela ne s est jamais passe dans aucun pays au monde ?

    Répondre à ce message

    • Le 26 mai à 16:53, par HORUDIAOM En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

      Ah bon ? Tu oublies le Tchad peut être ? Dans ce monde, nous avons des exemples à profusion. Le général De Gaulle avec autant d’années au pouvoir, avait il été élu ? Bref ! Le vin est tiré, il faut le boire. Tout ce que je demande à IB c’est de travailler à désarmer les coeurs de certains Burkinabè. Dans la gestion du pouvoir, on ne fera jamais l’unanimité mais le président doit rassembler et non diviser. Le président est comme l’aîné de famille, il est une poubelle. Le mot apatride doit disparaître de notre gargon. Certains Burkinabè sont opposés, c’est de bonne guerre dans une république. D’autres tentent de déstabiliser, ils se sont trompés mais ils ne sont pas des apatrides. Sankara parlait d’ennemis de la révolution tout court. Donc, soyons unis pour le bien-être de notre pays. IB, ceux qui émettent des critiques ne sont pas forcément contre ton pouvoir. Je soutiens la transition mais il faut écouter tout le monde. Il s’agit de la construction d’une nation, de notre pays à tous. Courage pour la suite

      Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 07:26, par le justeD En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Domage que les burkinabé ne sont plus des hommes integres. Je crois que la seul chose qui peut mettre le burkinabé au pas sont les armes. Ibrahim Traoré apres avoir pris la tete de ce regime militaire devient president du faso a partir du 2 jueillet. Les jeunes apprennent maintenant que ce n’est pas la peine de travailler avec hardeur pour arriver mais de chercher la courte echelle en etant soit supporter du régime ou en complotant pour un coup d’etat. Un ami de la Serra Leone me disait qu’il etait content de nous voir trainer dans la boue mais que maintenant il aurait simplement pitie pour notre population. Nous devons trouver une solution pour ne pas toujours repeter la meme chose sinon nous allons terminer comme Haiti.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 07:28, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Internaute Kaljou vous etes de tres mauvaise foi, reecoutez la 1ere Interview de Ibrahim Traore sur RFI et vous comprendrez de quel cote se manifeste les mensonges ehontes et la Manipulation pour des Interets personnels egoistes contre ceux des Citoyens Burkinabe. En tout etat de cause, l’histoire politique du Burkina Faso va confirmer le Resultat de ces Manipulations et leurs consequences. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 07:51, par Citoyen ordinaire En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Dans un passé récent,.on (nos maîtres en démocratie) avaient réussi à nous faire croire qu’un Ministre de la Défense doit être un civil et pas un militaire. Conséquences, on a vu les errements de ces pauvres ministres civils au sein des militaires et de leurs conseillers techniques français. Comme l’expérience est la meilleure leçon, nos maîtres français n’ont pas su qu’ils préparaient le terrain pour que des militaires non acquis soient Président et Ministres de la Défense et de la sécurité. Je pleure ceux qui pleurent pour leur pain perdu.mais quand on refuse de faire une bonne lecture du passé et du présent, on finit sur cale !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 08:21, par Autre Burkinabè En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    J’imagine la "gueule" ( c’est une expression française !!) de certains dirigeants occidentaux notamment français ce matin. Ceux qu’ils appellent dédaigneusement les "putchistes" leur ont encore administré une gifle lourde ! Si c’était du temps des Bob Denard, une opération de nettoyage serait vite montée avec l’appui de certaines capitales africaines mais bon, ça c’était il y a un peu longtemps ! On sait que les différentes officines vont rentrer dans leurs laboratoires pour tenter de nuire au maximum à ces putchistes mais elles doivent savoir que le terrain du Burkina n’est pas celui du Tchad. Au Burkina, il ya des Wayignans et des VDP qui connaissent la géographie et la topographie locale mais aussi le maniement des armes pour être comme les " Résistants français" de la 2de Guerre mondiale. Les éventuels "Bob Denard" sont attendus et seront bien accueillis à tout moment ! Je ne crois pas que ce sera comme une simple ballade comme celle du 15 Octobre 1987 !!

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 09:30, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    ‘’’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’ mon Jeune Lang : Je m’incline car tu avais raison. Et comme je ne cesse de le répéter depuis des années dans ce forum, ’’’’’’’je suis un farouche partisan de l’alternance politique avec la jeunesse a condition que cette alternance passe par la légalité constitutionnelle.’’’’’’’’ Mais avec les courses aux changements des constitutions comme ça se passe en Afrique, je vois que la jeunesse Burkina a voulu passer par la force un chemin plus court pour accéder a cette alternance politique dont elle croit que nos vieux politiciens ont fait leur temp. Espérons que ce chemin très court qui est de forcer pour accéder au pouvoir sera longue pour que cette jeunesse puisse réaliser leurs objectifs qui est mon seul souhait.

    Mes inquiétudes c’est comme je l’ai toujours dit que passer la main a une autre génération ne suffira pas : Car, chacun tentera d’assurer ses arrières sous les nouvelles mains. Que chacun respecte la constitution et sa parole pour permettre a la génération future de s’assumer.

    Quand a ma confirmation dans mes premières contributions du respect de la parole donnée du jeune Traoré, ‘’’’’’en tant qu’un ainé qui transmet le passé, mon intuition sur ce jeune Traoré qui veut chausser les bottes de l’idéologue Thomas Sankara et sauver le Burkina et le continent, ‘’’’’’’c’est qu’en bon militaire, il devait respecter sa parole donnée et sortir par la grande porte, car, la discipline, l’intelligence, sont entre autres, des qualités d’un bon militaire, et doivent être mis en avant le sens de l’honneur, la probité, le professionnalisme et le comportement.

    Mon jeune Lang : Cinq ans c’est déjà demain, et soutenir les actions de la prolongation de cette transition est le rôle du peuple Burkinabé, a condition que ses actions sont des actions concrètes pour l’avancer du pays et non le faire reculer, et toi et moi, faisons partie de ce peuple. En tant que croyant, ce matin a l’église nous demanderons a Dieu de bénir le Burkina, pour que la paix déborde la haine afin que notre pays avance, l’église centrale de l’A.D l’a toujours fait. Merci de me lire.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 09:31, par Nobila Ouedraogo En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    N’otre cher Faso est divisé. D’un côté les patriotes,de l’autre les apatrides. On a mis de côté l’ex majorité,l’ex CFOP,l’ex ONA,les partenaires tels que les syndicats,les religieux et bien d’autres OSC. A-t-on pensé à notre vivre ensemble,la réconciliation ou la cohésion tant recherchée ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 10:01, par O En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    La dictature en marche avec le petit fils de Blaise ( il est même pire que lui). C’est parti pour 30 ans de pouvoir.
    Finalement l’insurrection n’a pas servi à grand chose. Retour à la restriction des libertés.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 10:35, par La pensee En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Ce qui est dérangeant c’est que rien ne va changer dans les habitudes des burkinabe.ils sont au pouvoir depuis SANGOULE LAMIZANA en passant par Thomas et Blaise. Les mêmes crises à répétition. Un pays sans avenir tant qu’il aura pas de fortes institutions. L’injustice est au quotidien, la corruption continue, la haine s’accélère. La pauvreté se lit sur tous les visages, détournement d’objectif.bref l’avenir est tjrs incertain même si on tente de nous faire croire que tout est au mieux.Les burkinabe a changer de comportement à tous les niveaux. Sinon ? Le fantôme,

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 10:59, par Barou En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Vive le Burkina !
    Vive IB !
    5 ans ou plus de IB au Burkina.
    God loves my country.
    HUG ton espoir est mort tu as encore plus années a servire comme valet local.
    Tu vas trop ecrire ici.
    Aussi vivre au Burkina est un choix sinon ahhhhhh.
    Nous on a encore eu des années de benediction
    SOMÉ MERCI A TOI.
    Les valets locaux seront ici pour jouer des róles de clounes.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 11:48, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Tout ça c’est hoba hoba . Moi ,ce qui m’intéresse ,c’est de pouvoir aller à nouveau dans mon village situé dans la région de l’Est comme je le faisais avant . Cela fait 4 ans que je n’ai pu me rendre dans mon village ; Je ne sais plus quelle configuration il présente aujourd’hui
    Donc Monsieur le Président du Faso, maintenant que vous avez obtenu votre Lenga de 5 ans ,nous attendons que vous libérez toute la région de l’EST dans un délai maximum de 6 mois .

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 13:52, par Sheikhy En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Ils ont bien monté leur affaire en tout cas. Même nous autres étions un peu inquiet par rapport aux assises. La mise sur touche des politiques a été bien menée. On verra comment le paysage politique va s’organiser actuellement. Nous n’avons qu’un seul pays. Tout ce qu’on peut faire maintenant c’est de taire nos divergences et contribuons tous autant qu’on peut pour le faire avancer. Si prendre goût au pouvoir veut qu’on veut dérouler une vision et une stratégie, le Capi a peut être pris goût au pouvoir. Mais je pense qu’avec la tournure qu’il a fait prendre au pays, il n’a pas le choix que de continuer. On s’en sortira très bien un jour pas très lointain je suis sûr.
    Que Dieu bénisse notre très cher Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 14:45, par Mao En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Oui au moins 20 millions de Burkinabè étaient dans la salle et sur le terrain pour les assises et pour apporter leur soutien au MPSR2 Très bien ! Mais les 2 millions de Burkinabè considerés comme opposants méritent de la considération et le respect. Ces 5 ans de bonus seront le totem de ce pouvoir putschiste. Il faut respecter le vrai peuple. La foule n’a ni mémoire ni reconnaissance. Elle est spontanée et par conséquent se disperse rapidement. Le gourmand ne sait pas manger lentement. Au lieu de 2 par bouchée. Il préfère 5. C’est pourquoi il peut disparaître rapidement d’intoxication.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 17:41, par Jean l’Original En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Une DICTATURE Militaro-Putiniste et corrompu vient d’être instauré au Burkina dans une certaine indifférence nationale et internationale. Rien n’est plus terrible pour un pays que de se voir mis sur les étagères de l’histoire. Quelle tristesse suprême !
    Patriotes du Burkina-Faso, où êtes-vous ?

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 10:48, par dôgôtigui En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

      "Rien n’est plus terrible pour un pays que de se voir mis sur les étagères de l’histoire". Vous avez raison !
      Lorsque l’on laisse le loisir à l’impérialisme d’écrire son destin à sa place, c’est évident de se voir mettre sur les étagères de l’histoire.
      Pour une fois qu’on a la chance de réclamer notre souveraineté et de prendre conscience qu’il vaut mieux s’assumer au lieu de regarder l’horizon avec des loupes fabriquées sur mesure pour nous, nous avons pris conscience que de la liberté totale de notre nation, de notre pays, découleront les libertés individuels véritables. Les intérêts ou les libertés d’un individu ne sauraient primer sur ceux de la communauté ou du peuple, partant de ce principe, "tirant les conséquence des 27 ans de pouvoir de BC" et de la politique de RMCK, nous voulons et osons croire au nouveau souffle, à ce changement tant espéré par nos populations qu’inspire ces régimes militaires qualifiés de régimes putschistes par l’occident .

      Répondre à ce message

      • Le 27 mai à 17:32, par Souk En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

        Que signifie l’impérialisme ? c’est une domination culturelle, économique ou politique, sans être territoriale comme le colonialisme.
        Réfléchissons.
        - Le Burkina n’est plus une colonie.
        - Il n’y avait pas de domination culturelle au Burkina Faso car le pays a gardé de nombreux éléments de sa culture.
        Certes des influences sur la façon de s’habiller en costume-cravate comme chez les Occidentaux mais nombreux sont ceux qui préfèrent un habit local, y compris l’ancien président et ses ministres.
        Au niveau alimentaire, les habitudes persistent et il faut souhaiter que cela continue car les frites ne sont pas une bonne nourriture par exemple.
        Les langues locales n’ont pas disparues avec des orientations pour les conserver, même s’il faut reconnaître qu’une langue commune est indispensable.
        - Il n’y avait pas de domination politique réelle car il y avait des orientations politiques différentes comme dans la majorité des pays. Il est à craindre que cette diversité soit en train de disparaître avec un seul parti autorisé, MSPR2. C’est un recul évident.
        - Qu’en est-il de la domination économique ? Elle est bien réelle et il ’y a de nombreux responsables : les pays qui viennent s’emparer des richesses à bas prix : France - Europe - USA - Chine - Russie... et les Burkinabè qui profitent de la situation pour s’enrichir en oubliant les autres.
        Il ne faut pas prendre l’exemple des pays dits riches pour les imiter car leur choix de développement mène la planète au chaos.
        C’est déjà en soi-même qu’il faut faire l’évolution pour aller vers l’équité.
        - Ce n’est pas un caporal qui s’est installé président qui va apporter la sérénité au pays. On se demande qui l’a installé et qui avait intérêt à le faire.

        Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 00:02, par Le patriote "Le vrai" En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Internaute "Jean l’Original", comme dira l’autre, vous pouvez ramasser vos balluchons et rejoindre les apatrides de votre espèce déjà en Côte d’Ivoire à Abidjan où ils sont cantonnés. Vous pouvez même préparer un coup contre notre révolution à partir de là. On aura l’occasion d’en finir une bonne fois pour toute avec vous, en écrasant sans management toute la vermine réactionnaire stationnée là bas. Qu’on se le dise !

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 06:48, par Passakziri En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Ce texte est digne d’un état voyou, d’une republique bananière , mais pas du Burkina Faso. Trop de mouta mouta . Que les organes sont entre autre le KORAG ? mais personne ne sait ce que c’est que le Korag, tout comme personne ne sait ce que c’est que le MPSR vraiment puisqu’il n’a ni statut , ni règlement intérieur et personne ne sait qui le compose. Ensuite , sur 71 parachutés de transition, 36 sont quasiment nommé par un individu imbu de sa personne. Plus tard on dit que pour être membre de l ’ALT il faut être intègre, patriote, impartial et de bonne moralité. Ca ne tient pas parce que 100% de ceux qui y seront parachutés auront un parti pris, ne sont pas plus patriote que qui que ca soit, auront une intégrité qui restera à être prouvée et seront de moralité douteuse.
    èpargnez-nous des appels vides à l’union , à la réconciliation. Non on ne pourra pas les avoir sans la vérité, la sincérité. Or l’organisation même de ce théâtre pour un seul but n’a rien de véridique ou de sincère. Pourquoi persistons-nous à tourner éternellement en rond ?

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 08:43, par Redpepper En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    C’est vraiment triste pour le Burkina Faso. C’est definitivement, une dictature qui est en train de s’installer. J’espère que les hommes forts du moment lisent au moins et on fait un peu de cours d’histoire. Ce pays là va toujours demeurer mais les hommes vont toujours passer. Nous souhaitons à IB et à son groupe tout le succès. Peut être que tout le peuple à tord et eux ont raison. Bonne chance chers burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 09:01, par Commando Léger En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    @HUG, je dois vous dire une chose : dans la vie il y 2 classe. La classe de ceux qui sont instruits, savent analyser les choses, ne se laissent pas enrouler ni manipuler pour les faux propos des dictateurs. Vous, Mr HUG en faites parti.
    Et l’autre classe, la basse de la société ; c’est la classe des bavadeuts, ceux qui ne connaissent rien des choses, savent pas discerner les propos menteurs, qui se laissent conduire par le ventre (GGB), cette classe est de SOMe &Co.
    Mais ne vous en faites pas Mr HUG. Il y aura une implosion et le BFA partira sur de bonnes bases.
    Tous les indicateurs au Fado sont en rouge. Mr HUG, gardez patience, car l’orgeuil (actuel des ces gens ) précède la chute

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 09:19, par Article 37 En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Le conseil constitutionnel a rendez-vous avec l’histoire. Validera-t-il ou aura-t-il le même courage que celui du Sénégal ?

    Un mandant sans élection, une constitution non abrogée. Bonjour la nouvelle gouvernance dont le but est de gagner la guerre et rétablir l’intégrité territoriale.

    Cette nouvelle donne est-elle le choix de tous les Burkinabès ? Nous le saurons à l’épreuve de la gouvernance qui va se dessiner avec :
    1. Un nouveau gouvernement
    2. Une nouvelle ALT
    3. De nouvelle décision sur l’UEMOA, le franc CFA et la CEDEAO ;
    4. Sur le plan économique de nouvelles réformes avec de nouvelles taxes
    5. Une constitution qui a cessé d’exister.

    La lutte contre l’iméprialisme prendra-t-il un autre tournant en matière diplomatique. Les Wayiyan finiront -ils par s’imoser comme un parti politique ou un mouvement politico religieux avec barbes et des pantalons courts ?

    Malin saura quels sont les objectifs d’un mandat de militaires pour le Burkina. La première modification de la constitution était donc pour continuer dans la dynamique actuelle ?

    Les constitutionalistes, analystes politiques, journalistes et citoyens viendront éclairer la lanterne du citoyen lambda. Que la paix revienne dans notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 10:39, par Belco En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    De octobre 2022 à maintenant je comprends maintenant que tout ce qui se passait était du faux. Le retrait de la CEDEAO, suspension des partis politiques, interdiction aux journalistes de communiquer les informations réelles du front c’était pour aboutir à ca. Modifier la constitution pour tester au pouvoir. Est ce que c’est sérieux ce qui se passe actuellement au Faso. C’est même pire qu’on a vu avec les politiciens. Tous ces comportements créent des mécontentements et c’est ce qui entretient le terrorisme à mon avis le manque de considération pour les autres et de sincérité. Est ce qu’avec cette façon de faire on peut venir à bout du terrorisme ? Je suis pessimiste. Si les autres acceptent respecter vos mots d’ordre de suspension, vous aussi c’est mieux de se prendre au sérieux. Trois mois sont suffisants, retrait de la CEDEAO, les élections ne sont pas une priorité ......, tout ca c’est pour ça. Que Dieu bénisse le Faso. Mon pays prend sincèrement une mauvaise trajectoire. Courage à tous.

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 14:21, par Passakziri En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

      "De octobre 2022 à maintenant je comprends maintenant que tout ce qui se passait était du faux."

      Belco, ne me dites pas cela ! Pourtant Passakziri ne cesse de le repeter que le MPSR 2 est venu dans le mensonge et qu’il y restera. La mafia MPSR n’a pas changé depuis le début. Ce sont seulement ses mensonges qui changent de couleurs.

      Passakziri

      Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 15:10, par Claver En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

      Ceux ou celles qui sont pessimistes comme vous, n’ont pas été conviés à cette grande messe dite assise. Une occasion ratée de réunir les soit disant patriotes et les autres dit apatrides pour faire le bilan des 2 ans sans complaisance, et réfléchir comment atteindre les missions assignées dans la charte dont aucun n’a même atteint le 1/4 de l’objectif. Il est à craindre que, même 5 ans de plus, si la gouvernance ne change pas, les résultats ne seront pas atteint. PIRE, le risque est très grand que le clivage de la société augmente avec un point de rupture, aggravation de l’insécurité, non respect des droits de l’homme, privation des libertés individuelles, etc. Le pays risque d’entrer en récession économique faute de résoudre la dette intérieure. Le budget national va se contracter par insuffisance d’entrée fiscale faute de création de richesse intérieure. Les délestages ont déjà porté un sérieux coup aux activités économiques des PME et des industries. Si les produits locaux coûtent plus cher, l’inflation va contracter les peu de revenus disponibles chez la plupart des burkinabè.

      Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 16:11, par Mode avion En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    Mais si ça vous plaît pas essayer de faire votre coup d’état aussi et venez régner on va voir. Pourquoi vous tenez tant à ce que le pouvoir actuel échoue ? Vous faites rien pour aider la patrie et vous êtes là à râler à tout bout de champs. Dictature et alors ? Si ça peut nous amener à la souveraineté advienne que pourra. Le BF n’a jamais connu de démocratie dont vous parlez tant. Faites votre part pour aider le président et arrêter vos critiques bidon.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 17:04, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    ’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’’’’’’ l’internaute de bonne foi ’’Article 37 :’’ Merci de poser cette question pertinente ! ’’’Le conseil constitutionnel a rendez-vous avec l’histoire. Validera-t-il ou aura-t-il le même courage que celui du Sénégal ?’’’ Un conseil constitutionnel est le poumon de nos lois et ses articles : Le nôtre en ayant prêtant le serment devant cette institution et de s’engager a bien, et fidèlement à remplir la fonction de défendre nos lois en toute indépendance et en toute impartialité, et dans le respect de la constitution, le peuple a vu avec les deux coups d’états que notre conseil constitutionnel ont bonnement été acheté j’espère et vite rééditer pas les erreurs du passé, comme ce fut le cas au moment des coups tordus du régime CDP au moment du soulèvement populaire.

    Oui internaute ’’Article 37’’ ce qui nous reste, espérons que ce troisième coup de force considéré comme un coup d’état, notre Conseil constitutionnel aura le courage comme celui du Sénégal et instaurer dans le strict cadre du respect de la loi de notre pays.
    Oui le conseil constitutionnel Sénégalais a donné le signal et l’avertissement aux conseils constitutionnels des pays de la sous région et leurs dictateurs.

    Et je dis Bravo a ce Conseil constitutionnel du Sénégal qui est au service du peuple et non pas d’un homme. Et quand les animateurs d’un pays arrivent a ce niveau de compréhension, c’est le signe qu’ils sont sur la voie de la démocratie.

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 22:00, par Passakziri En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

      Salut Vieuxx Ka,
      je vais vous recevoir énormément, mais je vous dis de ne rien attendre de ce conseil bourré de bourgeois qui abusent de leur position pour devenir des lèches bottes du plus fort. Je ne serais même pas étonné que cette institution vidée de son sens fasse prêter serment à une tige de mais ou à un sachet volant comme " président du Faso" si les forts du moment leur demande de le faire. Vous qui êtes plus âgé que moi, est-ce que vous avez en mémoire une décision qu’elle aurait prise et qui allait contre les intérêts claniques des forts du moment ? Sincèrement, j’ai fini de fouiller ma mémoire et je n’ai absolument, mais là absolument rien trouvé. Aidez-moi parce que je suis convaincu de ce rôle central de cette institution dans l’édification d’une nation viable et vitale. Mais pas sous cette forme vidée de tout sens.

      Passakziri

      Répondre à ce message

      • Le 28 mai à 10:00, par caca En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

        Je trouve que cette prolongation au forcep est une bonne mesure inconsciente pour permettre la personne de se rendre compte des ses limites. J’aime le dire au Burkina la génération politique ignore toujours l’histoire du pays avec ses présidents et ses partisans alimentaires.
        Cette génération se croit plus meilleures que les précédents et pensent développer ce pays de la bonne manière.
        Le capitaine a pu séduire la génération inconsciente avec un discours du franc parlé et a su engager un combat contre le terrorisme que le régime n’avait pas pu le faire. C’est tout à fait normal qu’il suscite l’espoir des uns, mais ils oublient les carences du régime.
        Je me pose la question que serait le Burkina dans cinq ans ? En effet, nous les ressortisant du centre nord sont toujours dans l’impasse car personne ne peut se rendre à sept kilométre de Boulsa. Les terroristes sont tellement nombreux que même l’avion sans bruit n’arrive plus. De pire ils interdisent la population inquiéte et angoissée de parler. On ne sait d’où viennent ces terroristes ?
        Beaucoup d’entre vous accusent le régime Compaoré d’avoir couper l’espoir du peuple en tuant Thomas Sankara dans son élan du développement. C’est pourquoi la prolongation est une bonne chose pour le permettre de voir que le développement d’un pays n’est pas la magie et ni l’apanage d’un individu.
        Le Burkina est en voie du développement et cela sous-entends que les bases du dévelopement endogène a été posé. Je crois à ce que je dis.

        Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 17:50, par IZNOGOUD En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    BONJOUR QUELQU’UN POURRAIT-IL ME DIRE CE C’EST QUE LES KORAG PREVUS A L’ARTICLE 7 DE LA CHARTRE ?

    EST-CE UN SHADOW CABINET OU UN GOUVERNEMENT BIS ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 12:11, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Voici la charte modifiée et adoptée ce 25 mai 2024

    ’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’ mon jeune Passakziri : A ma connaissance aucun conseil Constitutionnel du Burkina ne s’est tourné vers le peuple pour défendre les prédateurs du pouvoir. En mémoire, sauf notre premier conseil constitutionnel qui a coordonné avec les agissements des syndicats contre Maurice Yaméogo qui disait que la la Haute Volta est sa natte et il peut la plier et déplier quand il veut.

    Pourtant cette fois-ci, notre conseil constitutionnel a des raisons pour terrasser ce troisième coup d’état illégitime et rétablir le droit. Voila ce que disait l’ALT, avant les assises nationales.
    ’’’’’’L’ALT précise que cette proposition de loi ne porte pas sur la révision proprement dite de la charte mais plutôt l’accord de l’ALT pour la convocation des Assises nationales.
    "Les Assisses nationales délibéreront sur la suite à donner à la Transition.’’’’’’’’

    Et je disais dans une de mes contributions que voilà encore un simulacre, un gadget inutile pour tromper le peuple par ce que vous pensez que votre peuple a les dirigeants qu’ils méritent.
    Et j’espère que dans notre pays il y a un conseil constitutionnel un vrai comme celui du Sénégal pour vous rappeler les règles de nos lois, car c’est vrai que le mensonge est érigé en système de gouvernance en ce moment. Au Burkina avec le populisme de nos maitres de la transition, on joue à "Tout va très bien Madame la Marquise", et on ne supporte pas la moindre critique, même, et surtout, si elle est justifiée.

    La deuxième raison que notre conseil constitutionnel sait, c’est que dans une démocratie, le pouvoir ne se donne pas, il s’arrache dans la légalité des urnes et dans la non-violence, et personne au Burkina ne pourra nier surtout pas IB. En complicité avec une ALT, le MPSR 2 est entrain dangereusement de passer à côté des objectifs qui étaient les siens. Même si la vérité fait mal, titille les viscères, rend parfois insomniaque, elle mérite la peine d’être visitée. Souvent la vérité du vieux Ka perce les cœurs mais ne tue pas. Merci de me lire mon jeune Passakziri.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Discours de clôture des assises nationales (vidéo)