LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Ce n’est pas la montagne à gravir qui vous fera abandonner, c’est le caillou dans votre chaussure” Mohamed Ali

Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

Publié le dimanche 26 mai 2024 à 22h45min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

Le Chef de l’État, le capitaine Ibrahim Traoré, a procédé à la signature de la Charte modifiée et adoptée, peu après 18h, ce samedi 25 mai 2024 à Ouagadougou. C’est le fruit des assises nationales sur la suite de la Transition.

Des modifications majeures, on retient que le président de la Transition devient le président du Faso, chef suprême des forces armées nationales ; la durée de la Transition est prolongée de cinq ans, à compter du 2 juillet 2024.

Aussi, le président du Faso, le Premier ministre et le Président de l’Assemblée législative de Transition sont éligibles aux élections présidentielles, législatives et municipales de fin de Transition.

Les participants aux assises nationales sur la suite de Transition ont, outre la modification et l’adoption de la Charte, fait des recommandations au comité d’organisation.

Ainsi ont-ils recommandé d’augmenter le nombre de sièges à l’Assemblée législative de Transition, pour prendre en compte certaines composantes des forces-vives qui n’y sont pas ; augmenter le nombre de membres de gouvernement par l’ajustement de certains ministères pour plus d’efficacité au regard des enjeux du moment.

Les participants ont également recommandé l’implication des groupes spécifiques dans les sphères de prise de décisions.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 25 mai à 18:30, par Sam En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Parfait, Parfait, Parfait
    C’est tout ce que je voulais. Que le Président de la Transition soit éligible à l’élection présidentielle à la fin de la transition.
    Merci, Merci, Merci
    Tout est dit
    Dieu merci.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 18:39, par Marco En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    En Moorée on dit : » ZOOM PID NOORE TOONT BOONBO.!. Pour être clair les conclusions sont au-delà de nos espérances. Maintenant il faut modifier la constitution pour revenir à un mandat de 7ans renouvelable !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 19:40, par Papa En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Tout est parfait sauf que les forces vives demandent l’augmentation du nombre de ministres et de députés, je trouve cette doléance incohérente car budgetivore, Le pays a besoin de ressources pour financer la guerre et le développement. C’est ma vision des choses si non que l’ensemble des décisions prises sont bonnes ’

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 20:03, par Tranntoll En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Moi, je retiens que votre dictateur s’est donné un mandat de 6 ans au total, sans jamais la moindre élection. J’ai faux ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 20:11, par Point-Barre ! En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    @ internaute 2, Marco
    Pas seulement pour 7 ans renouveblable, mais pour une présidence à vie et à son age jusque vers les années 2 100. Heureusement que le ridicule ne tue pas sinon on allait être au cimetière tous les jours,
    Point-Barre !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 20:27, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Ce qu il faut retenir c est quelqu un avait dit en 2022 sur rfi que le.pouvoir ne l interessait pas et après 16mois après le.pouvoir l interesse maintenant. Retenez ceci : Celui qui trahit sa parole sera lui méme trahit.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mai à 20:51, par Bob En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    @ Tranntol un dictateur est par définition installé de manière indéfinie de son propre chef, sans l’aide de personne. Depuis 1991 le Burkina a organisé des élections pour élire Blaise COMPAORE et Roch KABORE qui ont ruiné le pays, compromis son avenir et endeuillé durablement le pays. Comme nous ne sommes pas IDIOTS , nous essayons autre chose parce que les ÉLECTIONS n’ont ni résolu les problèmes auxquels nous sommes confrontés, ni sauvegarder la cohésion de notre société. Les assises nationales donc une nouvelle méthode pour résoudre les problèmes des burkinabé et du Burkina. Comme nous ne sommes pas masochistes nous repenserons aux élections quand le moment sera venu.

    Répondre à ce message

    • Le 26 mai à 20:35, par Tranntoll En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

      @Bob
      Monsieur Bob, je ne suis plus tout jeune, même s’il me reste au moins 10 ans avant la retraite.
      Mais bon, on connaît trop bien le schéma africain des années 1960-2000.
      J’ai déjà vu au moins 60 millions de dictatures comiques en Afrique, et ça finit toujours pareil, kif-kif bourricot, à savoir :
      - dans l’échec le plus lamentable, avec banqueroute d’un pays ruiné,
      - dans le refus de la démocratie et des élections, camouflé en prétendu « rejet de l’impérialisme »,
      - avec un enrichissement phénoménal des putschistes, de leurs familles et de leurs amis,
      - dans une catastrophe sociale et économique,
      - avec appauvrissement général de tout un peuple déjà pauvre,
      - avec un départ panique sur les routes de centaines de milliers de gens ... vers les camps de réfugiés dans les démocraties voisines (Tunisie, RCI ... et même Israël) et surtout vers l’Europe (traduisez « vers la France ou l’Angleterre »),
      - suivi de l’accueil somptueux dans une luxueuse villa du dictateur qui a bien pillé son pays, dans une dictature arabe ou autre.


      Donc, je suis SÛR que, dans 10 ou 15 ans, retraité, en pêchant la truite au bord de ma rivière d’Aveyron, j’entendrai des nouvelles sur la fin catastrophique de votre dictature ... comme des dizaines de dictatures africaines ridiculement effondrées entre 1980 et 2000 souvent dans le sang et la pétarade.
      Dites vous bien que les bruyants activistes Burkinabè de 2022-2024, si menaçants, vont apprendre dans la douleur qu’ils n’ont rien inventé, et que ce sont vos pauvres qui payeront l’addition. Les petits de 10 ans que vous regardez aujourd’hui jouer au foot dans la rue ... vous jetteront à 20 ans des noyaux de mangue en rageant contre les partisans du dictateur déchu. Vous tirerez alors une mine loooongue et jaune de fuyard à la frontière ivoirienne, mais la « Croix Rouge » sera gentille avec vous, et ses infirmières rwandaises sont si jolies.
      Vous aurez meilleure mine quand vous ferez la queue à la préfecture de Poitiers à demander le statut de réfugié ! Mais je vous rassure, la Côte-d’Ivoire et la France de Macron sont très très généreuses envers les réfugiés africains ; enfin, la France de Macron, un peu moins celle de Le Pen. Bien entendu, vous n’irez pas vous réfugier en Russie ni en Chine, par peur de vous faire bastonner, dans le meilleur des cas, ou même vous faire jeter dans une rivière gelée.
      Rendez-vous à Poitiers pour ma retraite, mais Poitiers, c’est un peu froid pour vous, il y pleut froidement ..ou bien, plus chaud, à Abidjan.... Bonne arrivée ! Akwaba en Kott-d’Ivoâ !
      Sinon, je vous salue bien ...

      Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 05:34, par Traore En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Ce grave la confiscation du pouvoir par des militaries le Burkina 🇧🇫 Faso restera toujours un pays de coup d’etat..

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 07:44, par le juste En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Je trouve qu’il y a trop de griot autour du president IB et je crois qu’il commence a croire ce que ses proches et les gens de la rue disent. Les sacrifices de chameaux qui ont ete fait par lui ou par ses partisants ne lui rendent pas immortel. Comme le disait Barack Obama : L’afrique n’a pas besoin d’Homme fort mais d’institution forte. On fait comment si quelque chose l’arrivait ?. Est ce que cela voudrait dire que sans lui notre pays va a sa perte ?. La reponse est NON !NON ! et NON. Notre president est a la solde de Putine et de son pays. Le president Malien a compris et commence a se detacher du piege Russe.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 11:05, par Article 37 En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Salif DIALLO avait prédit une fuite catastrophique de dirigeant et je suis au regret de vous réitérer la prophétie.
    Un groupe d’individu dans une salle et sous la menace d’autres au dehors prenant pour représentatif du Burkina ont élu un président dans une salle à l’unanimité pour un mandat de cinq ans, modelable. C’est la première fois dans l’histoire de notre pays.

    Avec les armes, tout peut être imposé. Mais le moment viendra que le peuple se remettra debout comme un seul homme. Priez que ce jour n’arriva pas si vite. On se rappelle janvier 1966 et octobre 2014. La nation laissera-t-elle autant de temps pour les nouveaux maîtres des lieux.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 12:25, par Article 37 En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Que va faire le conseil constitutionnel ? Si elle autorise ce mandat, elle doit se dissoudre. Si non qu’elle ses responsabilités pour celui du Sénégal l’a fait.

    Soit la constitution existe et ces hauts commis exercent leurs prérogatives, soit c’est un état d’exception sans conseil.

    Voici le désordre institutionnel que nous craignons.
    Cinq ans, ce n’est pas une transition mais un mandat.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 17:16, par Korag En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Et, si cette charte était retoquée par la cour constitutionnelle ? Je ne parle pas du Pr. Soma ridicule, soit disant spécialiste du droit constitutionnel. Le Korag n’a pas à être créé. C’est la porte ouverte à tout et n’importe quoi. Et, ce Korad ne respecte pas la Constitution ! Bref, les juristes de tout bord sont invités à décortiquer cette Charte qui ouvre la porte à toutes les dérives dont sa durée ! C’était déjà le cas avec la Charte de 2022 où rien n’a été fait en 2 ans et les droits de l’homme sont bafoués tous les jours ! De quel droit, il y avait manifestation au dehors pour prendre en otage les participants de ces assises ou de ce conclave ? Les manifestations sont interdites pour certains et pas pour d’autres.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 05:37, par Zadi-bagnon En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Du blablabla. Le Burkina recule de 50ans en arrière.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 07:18, par Guira Cathy En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Bonjour
    Suis attérée par le comportement de I.Traoré. Le poste de Président ne l’intéressait pas, la paix devait revenir en quelques mois , et comme par enchantement, il devient Président du Faso !! Des massacres continuent dans le pays , des opposants sont enlevés et disparaissent, les médias censurés. Seule la propagande de l’état inondent le pays d’informations choisies.... C’est ce pays que veulent les Burkinabes !!?? Les hommes et femmes intègres du Faso vont réagir !! Trop de violences, de mensonges, de divisions !! Courage mes sœurs et frères de mon pays de cœur !!

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 07:22, par Guira Cathy En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Pour tous ceux qui douteraient je suis Burkinabé et n’accepterai jamais une dictature au Faso, pays de la bienveillance, de la sagesse, de l’hospitalité et de la tolérance !! Bonne semaine à tous

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai à 14:01, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Ce qu’il faut retenir de la charte modifiée et adoptée

    Les partisans de blaise compaoré etaient nombreux, les partisans de rock Kaboré etaient nombreux, ce que les putsxhistes n ont pas.compris c est que ceux qui les adulent aujourdh hui le font juste pour avoir des avantages.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Discours de clôture des assises nationales (vidéo)