LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Burkina / Surveillance des eaux usées : Le pharmacien Marc C. Tahita fait des recommandations

Publié le lundi 1er janvier 2024 à 22h10min

PARTAGER :                          
Burkina / Surveillance des eaux usées : Le pharmacien Marc C. Tahita fait des recommandations

Afin de faire face aux épidémies et aux pandémies qui surviennent de plus en plus, les pays développent des systèmes de résistance, notamment la surveillance des eaux usées. Et le Burkina Faso n’est pas en marge de cela. Il s’est en effet engagé à avoir un système de surveillance de ces eaux usées afin de répondre au besoin, à travers le projet « One Heath ». Pour comprendre comment la surveillance de ces eaux usées se fait au niveau du Burkina Faso, Lefaso.net a tendu son micro au docteur Marc Christian Tahita, le chargé de recherche à la direction régionale du Centre-ouest de l’IRSS à Nanoro, lors d’un atelier tenu à Ouagadougou les 13 et 14 décembre 2023.

Lefaso.net : Déjà qu’entend-on par eaux usées dans votre cas ?

Dr Marc Christian Tahita (MCT) : Les eaux usées, également appelées eaux résiduaires, sont des liquides contenant divers types de déchets provenant des activités humaines, industrielles, agricoles et commerciales. Ces eaux usées peuvent être contaminées par des substances telles que des matières organiques, des produits chimiques, des agents pathogènes, des nutriments et d’autres polluants. Il existe deux principales catégories d’eaux usées, dont les eaux usées domestiques provenant des ménages et qui englobent les eaux provenant des toilettes, des éviers, des douches, des machines à laver, etc. Ces eaux sont généralement traitées dans des stations d’épuration avant d’être rejetées dans l’environnement dans les pays développés. La seconde catégorie fait partie des eaux usées industrielles provenant des processus de fabrication et des activités industrielles. Ces eaux peuvent contenir des substances toxiques et des polluants spécifiques à l’industrie concernée. Leur traitement peut être plus complexe en raison de la diversité des composants.

On parle aujourd’hui de surveillance des eaux usées, quelle est son importance ?

La surveillance des eaux usées au Burkina Faso pourrait revêtir une importance considérable, car touchant à la santé publique, à la protection de l’environnement et au développement durable. Voici quelques aspects clés soulignant l’importance de la surveillance des eaux usées dans ce contexte spécifique. Il s’agit en effet de la détection précoce des épidémies. Ainsi, la surveillance des eaux usées peut permettre la détection précoce d’épidémies de maladies infectieuses, notamment en identifiant la présence de pathogènes dans les eaux usées avant leur apparition clinique au sein de la population. Cela est particulièrement crucial pour la gestion des maladies transmissibles. Dans les pays développés certains pathogènes (SARS-CoV-2) sont maintenant surveillés à travers les eaux usées avec de très bon résultats que l’on peut classer en plusieurs étapes. Il y a d’abord le suivi de la santé publique. Dans ce cas bien précis, les données de tendance en matière de santé publique, notamment en ce qui concerne la prévalence de maladies et la présence de contaminants dans l’environnement peuvent être récoltées par la surveillance des eaux usées.

Il y a aussi l’évaluation de la santé communautaire dans laquelle la surveillance des eaux usées offre une indication indirecte de la santé de la communauté en permettant aux autorités de comprendre la prévalence des maladies et l’efficacité des mesures de santé publique. En plus de la surveillance de la santé communautaire, l’on note également la surveillance de la résistance aux antibiotiques, en identifiant la présence de résidus d’antibiotiques, bactéries multi résistantes ou des certains gènes de résistance est faisable par la surveillance des eaux usées. Toujours dans ce processus, il y a la protection de l’environnement
Elle contribue à surveiller le rejet de polluants dans les cours d’eau, ce qui est essentiel pour la protection des écosystèmes, de la vie aquatique et du respect des normes de qualité de l’eau. Enfin, il y a l’approche ONE HEALTH ("Une Seule Santé"). C’est-à-dire, en tenant compte de l’interconnexion entre la santé humaine, animale et environnementale, fournissant une vision holistique des problèmes de santé dans une communauté. Cette approche passe par la recherche des données précieuses pour la recherche scientifique, le développement de politiques et la prise de décisions éclairées dans des domaines tels que la santé publique, la gestion de l’environnement et la planification urbaine.

Vous avez eu deux jours de travaux (13 et 14 décembre 2023) sur la surveillance des eaux usées et la santé publique. Quel lien y a-t-il entre les deux ?

La surveillance des eaux usées fournit une approche novatrice et complémentaire pour la surveillance de la santé publique, permettant d’identifier les menaces potentielles, de prévenir les épidémies et d’optimiser les interventions de santé publique pour protéger la population contre les maladies infectieuses.

Quel est l’état des lieux de la surveillance des eaux usées au Burkina et qu’est-ce qu’il faut faire pour l’améliorer ?

L’amélioration de la surveillance des eaux usées au Burkina Faso peut être abordée à travers divers leviers, impliquant des efforts au niveau des politiques, des ressources, de la technologie et de l’engagement communautaire. Voici quelques leviers qui pourraient contribuer à renforcer la surveillance des eaux usées dans le pays que sont les politiques et réglementations. Il s’agira de renforcer et de mettre en œuvre des politiques et des réglementations robustes en matière de surveillance des eaux usées. Cela peut inclure l’établissement de normes de qualité de l’eau, la définition de responsabilités claires pour les organismes de surveillance, et la mise en place de sanctions en cas de non-conformité.

L’autre levier auquel, il faut aussi faire attention, c’est le renforcement des compétences et des capacités techniques des laboratoires. Investir dans la formation du personnel intervenant dans la chaîne de la surveillance des eaux usées, tant au niveau technique que managérial. Cela peut inclure la formation sur l’utilisation d’équipements de surveillance avancés et sur les méthodes d’analyse des échantillons. Au renforcement des compétences et des capacités techniques des laboratoires, il faut ajouter les infrastructures de surveillance et la collaboration nationale et internationale.

En effet, il s’agit de développer et moderniser l’infrastructure de surveillance, en investissant dans des laboratoires équipés et des technologies de surveillance avancées. Cela peut permettre une collecte de données plus précise et une analyse plus rapide. Outre cela, il faut par ailleurs renforcer la collaboration entre les 5 ministères intervenant dans le cadre du ONE HEALTH en mutualisant les forces et compétences et aussi multiplier les cadres de rencontre. Collaborer avec des organisations internationales, des partenaires de développement et d’autres pays pour partager les meilleures pratiques, bénéficier d’un soutien technique et financier, et participer à des programmes de formation. Le dernier aspect, c’est de sensibiliser la population aux enjeux liés à la qualité de l’eau et aux bénéfices de la surveillance des eaux usées. C’est-à-dire favoriser une meilleure compréhension des pratiques d’assainissement et de la préservation de l’eau. En somme, l’amélioration de la surveillance des eaux usées nécessite une approche holistique, combinant des aspects techniques, réglementaires, sociaux et éducatifs pour assurer une gestion efficace des ressources en eau et la protection de la santé publique.

YZ
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Changement climatique : La planète envoie des signes
Déchets plastiques : Ces « voisins » qui nous envahissent