LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Projet "Promotion d’une assurance climatique indicielle pour les petits exploitants agricoles au Burkina Faso" : Le comité de pilotage tient sa deuxième session annuelle de l’année 2023

Publié le jeudi 28 décembre 2023 à 16h35min

PARTAGER :                          
Projet

Le comité de pilotage du projet "Promotion d’une assurance climatique indicielle pour les petits exploitants agricoles au Burkina Faso" (PPACI-BF) organise ce 28 décembre, sa deuxième session ordinaire de l’année 2023. Cette session va servir de cadre pour non seulement apprécier et valider le rapport des activités au 30 septembre 2023, mais aussi examiner et valider le plan de travail et de budget annuel 2024.

Mis en œuvre à Dori, Tchériba et Safané, le PPACI-BF a pour objectif de renforcer la résilience des petits agriculteurs, aux effets néfastes des changements climatiques, en leur donnant la possibilité de bénéficier d’une assurance climatique indicielle pour leurs cultures. Il couvre la période 2020-2025 et cible les petits exploitants agricoles dont 30% de femmes. A terme, le projet entend faciliter l’accès à l’assurance climatique indicielle à 20.000 ménages.

Jacques Ismaël Tarama, coordonnateur du PPACI-BF

Pour ce qui est des activités menées au cours de l’année 2023, le PPACI-BF enregistre à la date du 30 septembre, un bilan physique de 40% et un taux d’exécution financière de 26%. Le faible taux d’exécution physique, s’explique par un retard dans le démarrage des activités, a laissé entendre Jacques Ismaël Tarama, coordonnateur du PPACI-BF. Celui-ci rassure que le retard a pu être rattrapé et le taux d’exécution à la date du 28 décembre avoisine 80%.

Clarisse Coulibaly, chargée de programme au PNUD

Entre autres acquis majeurs engrangés au cours de cette période, on peut noter la contribution au développement de produits d’assurance agricole adaptés aux besoins des agriculteurs basés sur les indices de sécheresse de cinq spéculations (mil, maïs, sorgho, niébé, sésame), la sensibilisation et la mobilisation des populations cibles sur l’intérêt et les modalités de souscription à l’assurance climatique, le déroulement d’une campagne d’assurance climatique indicielle dans les communes d’intervention du projet qui a permis d’enregistrer 500 nouveaux souscripteurs, ainsi que la formation de plus de 2 000 producteurs en pratique agricole résiliente et en éducation financière.

Pamoussa Ouédraogo, président du comité de pilotage du projet PPACI-BF

Le PPACI-BF est financé par le Fonds pour l’environnement mondial et le Programme des nations unies pour le développement. Pour Clarisse Coulibaly, chargée de programme au PNUD, même si les résultats attendus pour les deux premières années de mise en œuvre du projet ne sont pas totalement atteints, il y a tout de même des motifs de satisfaction, car des efforts sont faits. " Pour l’année à venir, nous allons fortement accompagner l’équipe de mise en œuvre et le gouvernement pour l’atteinte des objectifs ", a-t-elle ajouté.

vue des participants

Pour l’année 2024 qui s’annonce, les ambitions du PPACI-BF sont bâties autour de la pérennisation et de l’extension des actions du projet. Pour se faire, une plus grande responsabilisation des parties prenantes que sont les faîtières des associations d’agriculteurs, les microfinances, les compagnies d’assurances ainsi que les municipalités est envisagée pour de meilleurs résultats, a affirmé le président du comité de pilotage, Pamoussa Ouédraogo.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Changement climatique : La planète envoie des signes
Déchets plastiques : Ces « voisins » qui nous envahissent