LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina / Assainissement et drainage de Ouagadougou : Les travaux de construction et d’aménagement du drain de Tanghin ont démarré

Publié le jeudi 7 décembre 2023 à 21h55min

PARTAGER :                          
Burkina / Assainissement et drainage de Ouagadougou : Les travaux de construction et d’aménagement du drain de Tanghin ont démarré

La cérémonie de lancement officiel des travaux de construction et d’aménagement du drain de Tanghin dans la commune de Ouagadougou a eu lieu ce jeudi 07 décembre 2023. Cette infrastructure d’assainissement pluvial une fois terminée va permettre de soulager les riverains contre les inondations.

Le coût des travaux est estimé à plus de 8 milliards de FCFA. Les travaux vont être supervisés par l’Agence municipale des grands travaux (AMGT) à travers une convention de maîtrise d’ouvrage déléguée signée entre elle et la commune de Ouagadougou. La mission de suivi-contrôle des travaux est assurée par le cabinet AGEIM-Ingénieurs Conseils. C’est l’entreprise SOROUBAT-BF qui est chargée de la réalisation des travaux. Le délai d’exécution est de 18 mois.

Le projet présenté aux officiels

« J’exhorte les différentes parties prenantes de ce projet à faire preuve de professionnalisme, à réaliser les travaux selon les règles de l’art et dans les plus brefs délais pour le plus grand bien de la population. J’exhorte les populations à accorder un accueil chaleureux aux acteurs du chantier, à faciliter leur travail sur le terrain et surtout à plus d’indulgence et de fair-play pour les désagréments liés aux travaux. Ne dit-on pas que l’on ne peut pas faire des omelettes sans casser les œufs » a déclaré dans son allocution le ministre de l’énergie, des mines et des carrières, Simon Pierre Boussim. Il a représenté le ministre des finances, Aboubacar Nacanabo.

Simon Pierre Boussim a félicité les parties prenantes du projet

Il faut retenir que les travaux vont porter sur : l’aménagement de 4 578 mètres linéaires de canal trapézoïdal, en béton armé ; la réalisation de 20 ouvrages de franchissement, soit 19 dalots et une passerelle ; l’aménagement de 6 329 mètres linéaires d’un réseau de drainage, constitué de caniveaux, dalots longitudinaux et affluents ; l’aménagement d’un bassin d’écrêtement de 154 000 mètres cube ; l’installation de 212 candélabres solaires ; la mise à disposition d’un ensemble d’équipements de signalisation et de sécurité ; les aménagements paysagers aux abords du drain constitué de bancs publics, de plateau multisport ; l’aménagement de voiries et réseaux divers ; la construction de deux centres de collecte et de tri ; la réhabilitation des clôtures et des toilettes de l’école Sabin A et B ; la plantation de plus de 11 000 arbres ; la réalisation de quatre forages équipés de châteaux puis l’acquisition de quatre tricycles pour l’entretien des arbres et autres aménagements paysagers ; l’aménagement d’environ 8 hectares de périmètres maraîchers dans la bande verte au profit de couches vulnérables de la zone du projet.

La construction du drain va créer des emplois

Une implication des riverains dans l’entretien de l’ouvrage

D’un linéaire total de 4,794 km, le drain de Tanghin sera aménagé dans la centralité secondaire de Tanghin situé dans l’arrondissement n°4 de la ville de Ouagadougou. Il commence à partir du chemin de fer Ouaga-Kaya, et traverse la zone péricentrale de Tanghin notamment dans les secteurs 17 et 18 de l’arrondissement n°4 et se termine sur le dalot situé sur la RN3 non loin de l’hôtel Silmandé.

Les officiels ont donné les premiers coups de pelle des travaux

Des dires du président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou, Maurice Konaté, « Ce drain va soulager les populations des difficultés liées aux inondations. En 2009, cette zone avait les pieds dans l’eau jusqu’à l’hôtel Silmandé. Aujourd’hui il y’a l’étalement de Ouagadougou en plus des aléas climatiques. Nous ne voulons plus qu’il y ait des inondations avec la réalisation des travaux que nous allons mener. Maintenant, comme dame nature a aussi ses prouesses, nous allons souhaiter l’accompagnement des populations parce que nous allons réaliser des grands travaux qui vont nous coûter des milliards. Si la population ne nous accompagne pas, par exemple, si elle n’entretient pas ces canalisations et jette des ordures, cela va les boucher. Nous allons donc revenir à la case départ. C’est le lieu pour nous de demander l’accompagnement des populations dans l’entretien de ces ouvrages qui vont nous coûter beaucoup d’argent » a-t-il souligné.

Maurice Konaté a exhorté les riverains à plus de civisme

Les travaux de construction du canal de drainage des eaux pluviales s’inscrivent dans le cadre des activités du « Projet d’assainissement et de drainage de Ouagadougou (PADO) » .

Il est cofinancé par la Banque européenne d’investissement pour un montant d’environ 10 milliards de FCFA. Concrètement, ce projet vise à réduire les inondations dans la zone ciblée. Aussi, de diminuer des pertes en vies humaines liées aux inondations. En outre, de réduire la prévalence des maladies liées au manque d’assainissement. En plus, d’améliorer la qualité de vie des populations. Enfin, de créer de l’emploi.

Daniel Aristi Gaztelumendi a rappelé que l’étude du projet a été financée par l’UE

L’ambassadeur désigné de l’Union européenne au Burkina, Daniel Aristi Gaztelumendi a expliqué les raisons de cet accompagnement. « Les arguments qui nous ont convaincu sont entre autres de contribuer à éviter les pertes en vies humaines à cause des inondations. Ce projet me tient à cœur parce que je crois qu’il est très concret. Il va permettre d’éviter des pertes en vies humaines et des maladies comme la dengue. Cela va permettre de canaliser l’eau de la meilleure façon. Il y aura un essor économique puisqu’on va utiliser l’eau pour faire de l’horticulture. Il y aura une connexion d’eau entre cette zone et les autres quartiers de Ouagadougou » a-t-il détaillé.

SB
Salimatou Tianabou
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique