LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina / Promotion de l’assurance climatique : Une première session du comité pour améliorer les orientations au profit des petits exploitants agricoles

LEFASO.NET

Publié le vendredi 17 novembre 2023 à 12h30min

PARTAGER :                          
Burkina / Promotion de l’assurance climatique : Une première session du comité pour améliorer les orientations au profit des petits exploitants agricoles

Le comité de pilotage du projet "Promotion d’une assurance climatique indicielle pour des petits exploitants agricoles au Burkina Faso" (PPACI-BF) a tenu, ce vendredi 17 novembre 2023 à Ouagadougou, sa première session ordinaire de l’année 2023. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire permanent du Conseil national pour le développement durable et président du comité de pilotage du projet PPACI-BF, Pamoussa Ouédraogo. C’était aussi en présence du coordonnateur national dudit projet, Ismaël Tarama.

Au cours de cette rencontre, il sera question pour les membres du comité de pilotage d’examiner le rapport d’activités 2023, d’adopter des plans de travail révisés, notamment les contraintes liées à la question sécuritaire afin de permettre au projet de relancer les activités de 2023 qui n’ont pas été exécutées.

Une photo de famille des membres du comité de pilotage du projet sur l’assurance climatique mis en œuvre au Burkina Faso

L’autre question qui sera aussi abordée au cours de la matinée, c’est de demander aux membres du comité de donner des orientations éclairées à l’équipe de pilotage du projet pour qu’elle puisse avoir le quitus de travail.

Pamoussa Ouédraogo, président de la cérémonie

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire permanent du Conseil national pour le développement durable et président du comité de pilotage du projet PPACI-BF, Pamoussa Ouédraogo. Tout en rappelant ce qui a été dit plus haut, il a précisé que ce projet sur l’assurance climatique a été développé pour permettre aux exploitants agricoles d’être plus résilients et, lorsque survient une catastrophe, qu’ils puissent bénéficier d’un dédommagement conséquent.

Ismaël Tamara, coordonnateur national pour le projet

A en croire le coordonnateur national dudit projet, Jacques Ismaël Tarama, il s’agira de présenter le rapport des activités menées au cours de l’année 2023 et revenir sur les acquis et les défis à relever. Comme acquis engrangés au cours de l’année, il a souligné qu’ils ont pu mener deux campagnes d’assurance climatique indicielle dans les trois communes et 500 producteurs se sont volontairement assurés pour un total de 582 hectares de terres agricoles. Les spéculations concernées sont, selon lui, le sorgho, le maïs, le mil, le niébé, ainsi que le sésame.

Une photo de famille des membres du comité de pilotage du projet sur l’assurance climatique mis en œuvre au Burkina Faso

Tout en rappelant que le projet est mis en place pour cinq années, allant de 2020 à 2025 pour un coût global de 2,9 milliards de FCFA et qu’il est financé par le fonds pour l’environnement mondial, le PNUD et le gouvernement burkinabè, dans trois communes du Burkina. Il s’agit notamment de Dori dans le Sahel, de Safané et de Tcheriba au niveau de la Boucle du Mouhoun.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique