LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Burkina/Gestion des paysages communaux pour la REDD+ : Les acteurs en conclave pour valider la stratégie de communication

Publié le vendredi 3 novembre 2023 à 15h16min

PARTAGER :                          
Burkina/Gestion des paysages communaux pour la REDD+ : Les acteurs en conclave pour valider la stratégie de communication

Les acteurs de mise en œuvre du projet de gestion durable des paysages communaux pour la REDD+ (PGPC -REDD+) sont en conclave dans la capitale burkinabè, Ouagadougou. Il s’agit d’une rencontre entre acteurs pour valider la stratégie de communication dudit projet. La cérémonie d’ouverture de cet atelier de validation de la stratégie de communication a été présidée par le représentant du secrétaire général du ministère en charge de l’environnement, le chargé d’études, Koudougou Kaboré, aux côtés du coordonnateur de gestion durable des paysages communaux pour la REDD+ (PGPC-REDD+), Jean-Bosco So.

Venus des zones de mise en œuvre que sont le Centre-est, le Centre-sud, le Centre-ouest, la Boucle du Mouhoun, le Sud-ouest et les Hauts-Bassins, les acteurs de mise en œuvre de ce projet REDD+ proposeront, au cours de cet atelier de validation, une nouvelle stratégie de communication pour son plus grand impact.

Au cours de cet atelier présidé par le représentant du secrétaire général du ministère en charge de l’environnement, le chargé d’études, Koudougou Kaboré, il sera donc question de mener des discussions pour renforcer, entre autres, l’analyse sur l’état des lieux en matière de communication au niveau du projet, examiner les axes de communication à proposer dans la nouvelle stratégie de communication afin de les enrichir.

Koudougou Kaboré, représentant du secrétaire général du ministère en charge de l’environnement

Ainsi, cette nouvelle stratégie de communication en cours de validation se base, selon le coordonnateur du projet REDD+, Jean-Bosco So, sur une expérience passée, notamment sur le programme d’investissement forestier qui a combiné deux phases de la REDD+, mais aujourd’hui ce nouveau projet PGPC-REDD+ vient pour une mise à l’échelle de ce dit programme qui rentre dans un autre qui est celui de la réduction des émissions du gaz à effet de serre.

Vue des participants venus des différentes zones d’intervention de ce projet REDD+ pour valider la nouvelle stratégie de communication

Pour y parvenir, selon lui, cette nouvelle stratégie de communication s’articulera autour de trois axes spécifiques d’intervention que sont l’amélioration de la communication institutionnelle du projet, le développement d’une communication pour le changement de comportements et la documentation, ainsi que la capitalisation de ses résultats et acquis. Ce, dans le but de mieux organiser ses interventions en matière de communication.

Jean-Bosco So, coordonnateur du projet REDD+

Par ailleurs, il faut rappeler que ce projet de gestion durable des paysages communaux est un projet financé par la Banque mondiale et il a pour objectif d’assurer cette gestion durable des paysages communaux, mais également d’améliorer les revenus tirés des espaces boisés dans ces communes bénéficiaires.

Les acteurs posent ensemble pour marquer la validation de la nouvelle stratégie de communication de ce projet REDD+

Ce projet PGPC-REDD+ couvrira au total 96 communes reparties progressivement en trois vagues, dans huit régions administratives, dont une trentaine de communes avec six régions citées-dessus pour cette première vague, a rappelé le représentant du secrétaire général. Pour ce faire, il sera mis en œuvre pour une durée de six ans (2022-2028), avec la contribution financière de la Banque mondiale.

Yvette Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique