LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Affaire "guérisseuse de Komsilga" : Le dossier renvoyé au 6 septembre 2023

LEFASO.NET

Publié le mercredi 23 août 2023 à 22h19min

PARTAGER :                          
Affaire

L’audience de l’Affaire "guérisseuse de Komsilga" a repris ce mercredi 23 août 2023 au Tribunal de grande instance (TGI) Ouaga II.

Dès l’ouverture du dossier, une question de procédure a été soulevée. Me Nikiéma a fait observer au tribunal qu’une autre femme a porté plainte contre Larissa Nikiéma dite "guérisseuse de Komsilga" ou Adja Amsétou Nikiéma.

Me Nikiéma s’est présenté comme l’avocat de cette dame, la nouvelle plaignante. Ainsi, il a été question de savoir le lien entre la nouvelle plainte et le dossier en cours.

Le débat s’est ouvert. Selon les autres avocats, l’action de Me Nikiema n’a pas respecté les procédures en la matière.

Dans la foulée, la défense a introduit une demande de mise en liberté provisoire des neuf prévenus. La défense a mis l’accent sur le fait que la famille de la victime a accepté le pardon des accusés. "Le rôle social de cette dame est incontestable", a brandi la défense, qui a également insisté sur la cohésion entre la famille de la victime et les personnes poursuivies.

Le parquet dit être perplexe parce qu’il s’agit d’un dossier de flagrant délit. Il a soulevé une incompréhension du fait que la même défense qui demande le renvoi du dossier souhaite également une liberté provisoire. Pour ce faire, le ministère public a demandé au tribunal de rejeter cette demande de mise en liberté provisoire.

Le tribunal a rejeté la demande de la liberté provisoire et renvoyé le dossier au 6 septembre 2023. Le juge a déclaré qu’il s’agit d’un renvoi ferme. « Ce dossier ne comporte aucune particularité pour qu’à chaque fois on le renvoie », a-t-il ajouté.

Dans la salle d’audience, on pouvait apercevoir l’accusée Adja, habillée en t-shirt orange, pagne tissé et munie d’un cache-nez blanc. Contrairement à ses huit co-accusés qui étaient installés au premier banc, dame Adja était assise derrière.

Il faut rappeler que Larissa Nikiéma dite "guérisseuse de Komsilga" ou Adja Amsétou Nikiéma est poursuivie avec huit autres personnes (essentiellement des hommes) pour des faits de séquestration, coups et blessures, et complicité. Le mercredi 9 août 2023, l’audience est ouverte mais le dossier a été renvoyé. A ce jour, la demande de liberté provisoire a été rejetée.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Il me semble qu’à ce stade l’acceptation de la demande de pardon est bien mais ne peut en aucun cas éteindre le dossier...

  • huum il faut que l’etat ouvre l’eoil au niveau de la justice. Voici un department qui es peux donnez un nouveau souffle a nôtres société ou qui peux sombre à jamais. Franchement les gens ont peur de critique la justice pour ne pas être enfermer parce qu’il on le pouvoir mais en réalité les gens ne sont pas contents de la justice. Il faut que beaucoup de chose changes à leurs niveaux...combien de dossiers cette justice détienne plusieurs années et jusqu’à present on attente sans suite.... Imaginer les dossiers de certaines employes de grandes sociétés minières.... Franchement c’est pas simple.

  • Voila qui est bien fait. Comment peut-on juger une prévenue en situation d’évasion

  • Dans ce pays on veut une chose et son contraire. On veut une justice impartiale mais on ne veut pas qu’elle s’applique à ses amis.

  • Ce dossier a fait perdre au Président du Faso IB, 90% de sa crédibilité. Vous pensez que Gilbert Dienderé ne peut il pas demander pardon au peuple Burkinabè et obtenir une liberté. Pourquoi au TGI, Aïcha n’est elle pas dans le box des accusés ?

  • Ne dramatisons pas l’affaire Amsetou.
    Il n’y a même pas eu mort d’homme.
    N’en faisons pas trop.Nous sommes des humains,avec nos forces et nos faiblesses.
    Finissons-en vite SVP !la guerre des procédures, finissons-en.Surpassons-nous !
    Y a plus à faire dans d’autres domaines,SVP !

    • « Il n’y a même pas eu mort d’homme. ». Oui comme vous dites, dans un pays où des assassins sont des héros les bastonnades sont un sport national ; c’est juste que là ça été filmé. Sinon rien de spécial.
      La vrai affaire selon moi c’est l’humiliation du pouvoir judiciaire par le pouvoir exécutif, indépendance de la justice ?
      Et personne ne démissionne car c’est correct ; c’est ça le problème

  • le pays a toujours du chemin.toutes les institutions demandent a etre independantes.comment voulez vous que ca aille.?la justice telle que structuree actuellement ne peut rien apporter au pays sinon que des frustrations et desolations.le mal de la corruption n’a tjrs pas quitte cette structure.Tout est bien organise pour que les pays africains demeurent Dan’s l’inconscience totale.Que chacun meure en paix et Dan’s l’esperence...

  • Notre justice accepté le pardon de Adja afin qu’elle aille s’occuper des malades.

  • Pourquoi Adja n’était - elle pas dans le box des accusés ? Est-elle vraiment dans une maison d’arrêt ? Ne parle t-on pas de paix et de réconciliation sociale ? Comment cela est -il possible si la justice n’est pas appliquée à tous, en toute impartialité ? Nul n’est au dessus de la loi

  • C’est dommage qu’on en arrive là mais la justice doit faire son travail. Permettre ce type de comportement est la porte ouverte à toutes fenêtres. Si elle est reconnue coupable, que la sentence s’applique. Après, vu son utilité aux populations de par ses soins, ceux-ci peuvent également trouver des possibilités juridiques qu’elle continue de prodiguer les prodiguer aux usagés.

    Le changement enclenché ne doit laisser aucun domaine et aucune personne en dehors. Sinon, tous peuvent, en fonction de l’utilité que nous avons, retomber dans les travers de la période Blaise Compaoré et Roch Kaboré avec leurs lots de bandits et hors la loi.

    C’est également l’occasion de justice et ses acteurs de repousser encore les limites de sa liberté sans non plus être la porte par laquelle ce tas d’indignes attendent pour pourrir les choses.

  • Adja de Komsilga, un nouveau messie pour certains ? Certes, on l’érige, mais justice c’est justice ; ne forçons pas les circonstances atténuantes. Ne cherchons pas à rendre les autres personnes responsables de nos ennuis et malheurs. Si nous voulons fuir nos responsabilités après le choix d’une justice libre, nous embrasserons de nouveaux problèmes. Le fardeau est lourd ; culpabilité d’une seule ; mais responsabilité de tous. Justice, avance !

  • Que le Président du Faso ouvre l’oeil et le bon sur cette justice moribonde et desavoué par la majorité des justifiables. Trop de sales dossiers, avec une corruption à visage decouvert.
    Si le Président de la transition souhaite terminer son mandat, il aura intérêt à hausser le ton et faire un remus menage dans ce réseau de malfrats où certains ce comporte comme des dieux, des pachas.
    1. Relire le decret qui designe le procureur General. Avant cela il faudra le changer. Le poisson pouri toujours par la tête. Ce Monsieur PL, est même un poison pour les futurs generations de magistrats. 8 ans Durant il a sérieusement miné la chaine judiciaire en placant ses soi disant bon petits comme Procureur du Faso dans certaines localités. Resultats que des dossiers ranconnés selon ses instructions.
    Pour commencer, Monsieur le Président comment Monsieur Emile ZERBO, MATDS a pu parachuté dans votre gouvernement ? Il est actuellement la tâche noire qui seme le doute de la loyauté et de l’intégrité sur votre gouvernement. Excuse moi du terme mais c’est un voleur sans scrupule connu du TGI2. Au moins un mimum d’enquête de moralité avant sa nomination. Vous gagnerai à éffacer cette tâche du gouvernement pour plus de considération et de crédibilté vis à vis de certains citoyens . Le Monsieur traine trop de caséroles. C’est pas sérieux de votre part, le peuple est fatigué et exténué.
    2. Le Procureur TGI ouaga1, un Monsieur sournois qui laisse croire même à ses collègues qu’il est doté d’une intégrité sans reproche mais est aussi l’un des plus grand corrompu, fidel adepte du Procureur géneral, il accompagne certaines personnes chez le Procureur géneral pour monnaigner les procès. Je pourrai vous donner des exemples. Rien que le charbon fin. Le dossier dort toujours dans les tiroirs. De grâce Monsieur le Président faites dépoussierer ce dossier et vous comprendrez beaucoup de choses. Le Juge Zono, autre fois président de la chambre ECOFI, sous pretexte falacieuses et dilatoires avec l’appui du PG, ont monnaigné le dossier. Resultats allez y voit le chateau du Juge ZONO à la sortie de Ouaga route Pô, cité de l’intégration, ne sachant pas comment justifier ses fonds il pretend que c’est les revenus de l’exploitation des champs de cacao de son Père en cote d’Ivoire qui lui a permis d’ériger ce duplex. Ne soyons pas dupe. Pire ils font parachuter ce Monsieur au RENLAC, suite à son scandale de 62 millions, une insulte à Tous ceux qui sont épris de justice.
    Je peux vous en citer encore et encore... Je me demadé si vraiment un changement pourrait resoudre la gangrène qui mine actuellement la justice Burkinabé.
    A la cours d’appel certains doivent passer en conseil de discipline, et mis à la retraite d’office ou radié trop de malversations, tout sauf le droit qu’ils disent. Certains Juges y sont pour quelque chose en ce qui concerne l’évolution du terrorisme ( trop de complicité) Et si on retablissait la pleine de mort. Beaucoup y passeront.
    Pas besoin de revenir sur le PG actuel, le chef de gang, malgre son wack se trouve Dans une situation deplorable pour sa santé. Et comme tout se paye sur terre, il ne devrait pas partir si tôt. Tu reviendra au Faso et tu payeras pour tout le mal que tu as fais. Revoyez vous comment il avait été designé comme PG ? Apres vous aller dire que les autres sont des ethnicistes. Soyons sérieux dans ce pays. Combien de dossiers etouffés par ce Monsieur ? Et sans gène. Puisque les responsables actuels de ce pays semblent incapables, Dieu je te demande d’agir maintenant et je sais que tu le feras. On souffre trop au sens propre comme au sens figuré.
    Ils sont pour beaucoup à l’origine de l’instabilité du pouvoir de Rock.
    Je me demande si vraiment se sont des humains ? Qui siègent dans nos tribunaux. Que des esprits. Monsieur le Président du Faso si vous ne voyez toujours pas le complot en gestation contre vous, je vous demande de prendre vos responsabilités, car vous risquez d’etre surppris.
    Ce procès est une farce pour avoir votre peau. Rien qu’a denombrer les decès depuis l’arrèt des pratiques mystiques de Adja, c’est deplorable.
    Bref...

  • Pourquoi cette défense ne demande que des renvois à chaque ouverture du procès ?

  • Bonjour,

    Ce n’est pas facile avec notre justice. En lisant ceci : (Le juge a déclaré qu’il s’agit d’un renvoi ferme. « Ce dossier ne comporte aucune particularité pour qu’à chaque fois on le renvoie », a-t-il ajouté.) nous constatons que le juge est prêt mais les avocats ne sont pas prêts. Comment pouvons-nous comprendre cela ? C’est l’injustice de la justice. La dame va faire presque 30 jours de prison ferme sans jugement. Imaginez-vous si après le jugement la justice la condamne avec sursis, qu’est ce qui va se passer ? La justice va lui payer des dommages et intérêts ou non ?

    Nous proposons les solutions suivantes :
    1-Le Ministère de la Justice et des droits humains doit donner des autorisations de conseil (défendre un dossier) aux étudiants détenteurs d’une maîtrise en droit afin de pouvoir défendre un dossier en justice. Comme par exemple "l’autorisation d’enseigner " que le Ministère de l’enseignement donne au détenteur de Licence dans une matière donnée. Car il semblerait que le titre d’avocat est donné par l’ordre des avocats à travers un concours organisé par l’ordre et non par le Ministère de la justice et des droits humains. Cela entraine le manque de bons avocats sur la place du marché et occasionne aussi la lenteur dans les jugement des dossiers (voici un exemple pour le cas de la Dame). Car un avocat peut avoir plusieurs dossiers en même temps et ne peut pas être prêt pour le jugement. Le dossier du client pauvre est déclassé au profit du dossier du client qui propose beaucoup d’argent. D’où une corruption possible au sein de la justice.
    2-Le Ministère doit fixer un prix raisonnable pour la défense d’un dossier aux avocats selon la gravité de l’infraction. Car il semble que les prix ne sont pas fixés et chaque avocat donne son prix. Si nous voulons plafonner les prix des loyers alors il faut aussi plafonner les prix pour les avocats.
    3- Le Ministère de la Justice doit recruter beaucoup de jeunes magistrats pour accélérer le jugement des dossiers.
    4- Le Ministère de la Justice doit informatiser tout le processus judiciaire afin d’éviter les lenteurs et du même coup éliminer les corruptions au sein de la justice.

    En conclusion l’Etat doit faire une grande reformation de la justice, c’est-à-dire, recruter beaucoup de magistrats, évaluer périodiquement ces magistrats, donner des autorisations aux détenteurs de la maîtrise en droit afin que ces derniers puissent défendre des dossiers sans être dans un cabinet d’avocat. Car ce n’est pas l’ordre qui est une association des avocats qui doit organiser un test pour recruter et former des avocats. C’est comme si c’est le diplôme donné par l’ordre qui prime sur le diplôme de maîtrise en droit donné par l’Etat burkinabè. L’ordre doit contrôler et non donner un quelconque diplôme ou attestation pour être avocat car l’ordre n’est qu’une association des avocats et non une association qui délivre des attestations ou diplômes d’avocat.
    Pour que la paix sociale et la réconciliation existent il faut reformer notre justice.

    La Patrie ou la Mort , Nous vaincrons !!!!!!!!!!

  • Mes respects... Internautes KA, PASSAKZIRI, chasseurs d’insurescros, Nabiiga, Kwilliga, SACKSIDA, Avicenne,même Renault HELLIE..... Vraiment..et tout ceux qui m’offrent le plaisir de les lire sur Fasonet, venez lire s’il vous plaît les internautes PAIX et FORGERONS. je ris jusqu’aux larmes. On sent qu’ils sont à bout. TRAORE, je te recommandé d’ecouter ce qu’ils Ont décrié et de donner suite sans tarder. Mais je ne dirai pas pourquoi puisque quand tu lis bien internaute PAIX , tu auras tellement tord de faire comme si de rien n’était. Allez bonne suite à toi TRAORE.

    • Bonjour Agglomération,
      Tout d’abord, merci de me lire, sachez que je prends également plaisir à la lecture de vos interventions empreintes d’analyse.
      J’ai lu avec attention les longues diatribes des internautes PAIX et FORGERON, hélas, elles ne me font pas rire. Elles m’apparaissent plutôt symptomatiques de longues années de frustration et de colère accumulées.

    • Absolument Internaute Kwilliga. Leurs ressentis apparaissent clairement dans leurs écrits. Parfois il vaut mieux en rire que d’en pleurer. Pour le premier, il dépeint une situation anormale qui a transcende des questions d’éthique et de morale pour ressembler à celle dont on demande à ceux qui ont toujours été informés d’avaler la couleuvre. Je Oui ça ne fait pas du tout rire si on se place du côté de ce qui est contraire au principe d’égalité, d’intégrité et de justice.
      Pour le second, c’est vraiment un problème sérieux qu’il a posé qui qui est effectivement soluble. D’ailleurs on se souvient que l’ex ministre de la justice de DAMIBA avait mis les bouchées doubles sous son ministère pour diligenter la prestation de serment des élèves avocats qui poireautaient dans les cabinets. Effectivement, la robe noire ne veut pas dire forcément que la personne a plus de Gnac pour défendre les dossiers. D’ailleurs je constate que forgeron a du faire l’expérience dans un cabinet pour avoir la lecture sur une réalité effectivement très frustrante. Vous savez que vous pouvez mieux plaider, mais c’est pas vous qui portez la robe noire. Et pourtant le marché réclame des avocats. Pourquoi effectivement ne pas se pencher sur les propositions de l’internaute Forgeron.? Pour ce qui est de l’intervention de l’internaute PAIX, il faut plutôt se demander comment les intéressés ont pu dribler à ce point tout un système judiciaire pour apparaître blanc comme neige aux yeux de ceux qui ne sont pas informés ? Comment ? Si Traoré lui même a pu s’asseoir devant le public pour insulter allègrement les magistrats, que fait effectivement quelqu’un qui traine des casseroles sales dans son gouvernement pendant que des anciens ministres sont entrain de se faire deplumer devant le même parquet et justement, pour des histoires de casseroles sales ?

    • Bonjour Agglomération
      Merci de la considération et du temps consenti pour me lire ; Sachez que c’est une considération partagée. Nous pouvons parfois ne pas être d’accord , mais nous le disons honnêtement et cela n’enlève en rien cette considération.
      Concernant les commentaires de " PAIX" et "Forgérons", je pense que c’est une généralisation qui est partiellement fondée. Oui nous reconnaissons que notre justice en tant qu’institution ne s’est pas montrée à la hauteur des attentes, parce que quelques uns d entre eux ont contribué à la décrédibiliser. Personellemnt ma deception est profonde quant à ses plus grosses bourdes qui sont la participation au viol de la constitution en intronisant des putschistes en complette violation de la loi fondamentale. Oui cela restera dans l’histoire la plus grosse corruption judiciaire qui ne saurait rester sans suite. Donc je m’attends à ce que tôt ou tard on puisse faire toute la lumière sur ce qui a pu se passer pour faire de certains acteurs de la justice des complices de tels crimes . Malgré tout, nous sommes dans l’obligation de participer à l’instauration d’une institution judiciaire totalement indépendante et intègre. Les brebis galeuses , on les aura toujours parce que nous avons affaire à des humains, mais elles devraient être extraites du troupeau comme dans les démocraties dignes de ce nom. Oui, si les accusations étalées par l’internaute "PAIX" sont fondées, alors il devrait être possible de mettre les auteurs devant leur responsabilté . Donc au lieu de venir accuser ici, ce qui semble une tentative de tirer leur champion usurpateur de pouvoir de la merde , il devrait se constituer partie civile par devoir citoyen. Mais bon, le problème au Faso c’est qu’on veut d’une chose et de son contraire et en même temps, sinon un "président" illégitime qu’on apelle à assainir la justice, de quelle indépendance de la justice pourrait-on parler encore ? Entre l’institution judiciaire bien qu’imparfaite et les usurpateurs de pouvoir , honnêtement je choisirai le camp de la justice parce qu’elle , nous pouvons la chaqnger positivement par nos comportements, les usurpateurs du pouvoir eux tenteront de nous changer négativement , par la repression, et il serait naif de croire qu’ils ne sont pas prêts à tout.

      Bon dimanche à vous chèr(e) Agglomération

      Passakziri

  • IB a perdu la face dans cette affaire, celà a entraîné une baisse de confiance de la population vis à vis de ce gouvernement et avec ça, ils veulent fêter leur "révolution", hum allons seulement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Royaume Gulma : D’où viennent les Moyenga ?