LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Mission consulaire au Nebraska : Une démarche qui a permis de dissiper beaucoup de zones d’ombre chez la communauté burkinabè

Publié le jeudi 15 juin 2023 à 14h38min

PARTAGER :                          
Mission consulaire au Nebraska : Une démarche qui a permis de dissiper beaucoup de zones d’ombre chez la communauté burkinabè

Le chargé d’affaires de l’ambassade du Burkina Faso à Washington DC, M. Hermann Yirigouin Toé, a rencontré la communauté burkinabè dans son ensemble ainsi que les hommes d’affaires du Nebraska ce week-end. C’était en marge de la mission consulaire dépêchée à Omaha depuis le 8 juin dernier pour l’établissement d’actes civils et administratifs.

C’est tout d’abord par un exposé que M. Toé a livré les informations essentielles sur le rôle et l’organisation de l’ambassade du Burkina Faso à Washington DC, ainsi que bien d’autres éléments permettant de mieux connaître une représentation diplomatique et ses attributions.

C’est une présentation qui a suscité des questions diverses et donné à nos compatriotes du Mid-ouest des USA de briser certains mythes et certains stéréotypes ou préjugés sur la politique extérieure du Burkina Faso.
Selon John Ouédraogo, président de l’Association des Burkinabè du Nebraska (ABN), cette rencontre aura permis de dissiper beaucoup de zones d’ombre. Pour lui, l’organisation d’une mission consulaire dans le Nebraska a le mérite de créer un cadre de rapprochement entre la communauté et la représentation diplomatique.

Une démarche qui de rapprocher davantage les Burkinabè de la représentation diplomatique.

La question du consulat honoraire au Nebraska a été soulevée par celui qui est affectueusement appelé là-bas « doyen » ; M. Daouda Traoré, ancien journaliste et ancien diplomate vivant à Lincoln la capitale politique du Nebraska. M. Traoré a en effet plaidé pour l’ouverture d’un consulat honoraire dans cet Etat qui compte au moins un millier de ressortissants burkinabè.

Le chargé d’affaires, qui a eu une oreille attentive aux différentes préoccupations de nos compatriotes, a pris l’engagement de se faire leur porte-voix auprès des autorités compétentes.

Avant que la séance ne soit levée, les membres du bureau de l’ABN ont tenu à témoigner leur gratitude au chargé d’affaires et à son équipe, pour l’organisation de cette mission.

Plusieurs documents administratifs établis

Plaider pour l’ouverture d’un consulat honoraire au Nebraska

Quant aux hommes d’affaires, ils ont largement exprimé leur vœu de se rapprocher de la mission diplomatique en vue d’explorer des opportunités en direction du pays des hommes intègres.

Les échanges du chargé d’affaires avec le monde des affaires ont essentiellement tourné autour des secteurs de l’agro-business, de l’énergie solaire, de l’élevage, des mines, du textile, etc. Le chargé d’affaires les a encouragés à orienter leurs investissements vers notre pays.

Dans le but de présenter les défis auxquels fait face le Burkina actuellement et surtout les potentialités que regorge le pays, le chargé d’affaires a été reçu en audience d’abord par la présidente de la Chambre de commerce des africains du Mid-Ouest (Midlands African Chamber of Commerce), puis par le chef de cabinet du sénateur du Nebraska Don Bacon.

Instant de communion avec des peuples frères de l’Afrique autour du football.

Le chargé d’affaires de l’ambassade a également donné le top départ d’un match amical organisé en son honneur et qui a opposé les Etalons ABN à l’équipe tanzanienne. Le score final était de 08 vs 03 en faveur des Étalons.
Ce match a été agrémenté par la remise de médailles, de trophées, le tout couronné par le partage d’un BBQ (barbecue) dans une ambiance de sympathie.

La délégation a tenu à féliciter l’ensemble de la communauté burkinabè du Nebraska pour son dynamisme. A en croire le chef de la délégation, c’est une première et cela pourrait servir de bel exemple pour les autres Etats. Du reste, cette sortie venait à point nommé, eu égard à la forte mobilisation. Tous documents confondus, environ une soixantaine de personnes ont pu bénéficier de cette sortie consulaire dans le Nebraska.

Secrétariat à l’information de l’Association des Burkinabè du Nebraska

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 16 juin 2023 à 09:19, par kwiliga En réponse à : Mission consulaire au Nebraska : Une démarche qui a permis de dissiper beaucoup de zones d’ombre chez la communauté burkinabè

    "...briser certains mythes et certains stéréotypes ou préjugés sur la politique extérieure du Burkina Faso."
    Heu, plutôt que de nous parler du score du match ou du barbecue, on aurait préféré en savoir davantage sur ces mythes et préjugés, quant à notre politique extérieure.
    Parce qu’actuellement, il semble que les seuls que Kyelem qualifie d’amis sincères, de partenaires fiables sont : La Russie, l’Iran, la Corée du Nord et le Venezuela, ce qui doit forcément déplaire aux USA.
    Mais peut-être qu’au fond du Nebraska, on se permet de prétendre autre chose... J’aurais bien aimé savoir...

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique