LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Gestion consensuelle des ressources naturelles au Burkina Faso : L’ONG Help lance "Dinadanë"

LEFASO.NET

Publié le vendredi 5 mai 2023 à 11h59min

PARTAGER :                          
Gestion consensuelle des ressources naturelles au Burkina Faso : L’ONG Help lance

L’ONG Help a procédé au lancement de son projet : « Gestion consensuelle des ressources naturelles partagées dans les zones frontalières des régions du Centre-ouest et du Centre-sud », dénommé "Dinadanë", "entendons-nous" en langue Kasséna, ce jeudi 4 mai 2023, à Léo, dans la province de la Sissili, région du Centre-ouest. "Dinadanë" a été pensé pour promouvoir la stabilisation et la prévention des conflits violents à travers le renforcement de la résilience, de la cohésion sociale et de la coopération transfrontalière.

"Dinadanë" a une durée de vie de 32 mois. Il est mis en œuvre dans les régions du Centre-ouest (province de la Sissili) et du Centre-sud (province du Nahouri) du Burkina Faso et celles de Upper East et Upper West du Ghana. Comme son nom l’indique, il a pour ambition d’œuvrer à promouvoir la cohabitation pacifique entre les éleveurs, les agriculteurs, les exploitants de bois d’énergie et de produits forestiers non ligneux autour de l’exploitation des ressources naturelles.

À travers des actions de renforcement de la résilience, de la cohésion sociale et de la coopération transfrontalière, ce projet entend installer les bases d’un dialogue fructueux pour une gestion pacifique des flux de cheptel vers le Ghana. Il est mis en œuvre par Help en consortium avec trois organisations que sont : le RECOPA, la Fédération NUNUNA au Burkina Faso et l’ONG CLIP au Ghana. Il est financé par la KFW et la coopération suisse par l’intermédiaire de la fondation PATRIP, à hauteur de plus de 1 milliard 300 millions de francs CFA. A terme, 44 018 agropasteurs et exploitants des produits forestiers ligneux et non ligneux au Burkina Faso et au Ghana seront directement bénéficiaires. 829 641 personnes représentant les populations de 8 communes et de 5 districts d’intervention respectifs du Burkina Faso et du Ghana seront des bénéficiaires indirects.

Le représentant de la fondation PATRIP, Dramane Bonsara, s’est réjoui du démarrage effectif de ce projet

De la posture d’observation des us

Si l’ONG Help a déjà intervenu dans les deux régions concernées, c’est tout de même la première fois qu’elle met en œuvre un projet dans les provinces de la Sissili et du Nahouri, foi du directeur pays de Help, Serge Alfred Sedogo. Par conséquent, il a demandé aux autorités des deux provinces d’ouvrir la porte large à son organisation.

Le directeur pays de Help, Serge Alfred Sedogo, a indiqué que le projet a une durée de vie de 32 mois

En contrepartie, M. Sedogo a promis que son équipe adoptera une posture d’observation des usages desdites provinces afin de vivre en bon esprit avec les communautés et mener à bien la mission à elle confiée. Le représentant de la fondation PATRIP, Dramane Bonsara, s’est réjoui du démarrage effectif de ce projet qu’il a jugé capital. Il a dans son intervention révélé que les actions de la fondation PATRIP visent la stabilisation des régions fragiles, l’intégration et le développement en apportant des financements pour la mise en œuvre des projets de coopération frontalière.

Le Haut-commissaire de la province de la Sissili, Tewendé Isaac Sia, a invité les parties prenantes à œuvrer à faciliter l’atteinte des objectifs du projet

Le haut-commissaire de la province de la Sissili, Tewendé Isaac Sia, avant de lancer officiellement "Dinadanë", a salué l’initiative de ce projet qui consiste à mettre en place des infrastructures économiques et sociales durables, efficientes et accessibles. « Les provinces du Nahouri, de la Sissili ainsi que les districts frontaliers du Ghana, nourrissent beaucoup d’espoir pour ce projet », a-t-il confié. Pour ce faire, il a invité les parties prenantes à œuvrer à faciliter l’atteinte des objectifs du projet.

Obissa Juste Mien
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique