LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Assainissement de la ville de Ouagadougou : Lancement du SPAQPO II

Publié le jeudi 13 avril 2023 à 21h57min

PARTAGER :                          
Assainissement de la ville de Ouagadougou : Lancement du SPAQPO II

Après une première phase réussie du Sous-projet d’assainissement des quartiers périphériques de Ouagadougou (SPAQPO), l’Agence Municipale des Grands Travaux (AMGT) reçoit du 11 au 21 avril 2023, une mission de la Banque africaine de développement (BAD), venue pour l’identification de la seconde phase du SPAQPO. L’objectif de ce projet est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations notamment, celle des quartiers périphériques.

De 45 000 personnes affectées par les inondations en 2009, la ville de Ouagadougou est passée à 5 333 personnes en 2020. Tel est entre autres, l’un des acquis engrangés après l’exécution de la première phase du SPAQPO en fin 2021. Ces chiffres montrent toute l’importance de ce sous-projet qui s’est attaqué aux difficultés d’évacuation des eaux de pluie et de la collecte des déchets solides dans le grand-Ouaga.

Une vue de la localisation des investissements du sous-projet sur papier

Toutefois, en dépit des acquis obtenus çà et là, force est de reconnaître qu’en matière d’aménagement dans la ville de Ouagadougou, il y a encore du chemin à faire. D’ailleurs, selon le diagnostic de l’AMGT, on note : « une insuffisance du réseau de drainage actuel à évacuer les crues entraînant des inondations dans la zone de projet en saison pluvieuse ; une mauvaise collecte des ordures ménagères due à l’insuffisance et à la dégradation des centres de collecte existants ; l’insuffisance des matériels de collecte des ordures ménagères ; une obstruction des sections des caniveaux existants due aux dépôts solides provoquant un disfonctionnement des caniveaux en saison pluvieuse, etc. »

Une vue des participants à cette séance technique de travail avec la BAD

Ainsi, pour pallier ces ronces et améliorer les conditions de vie des populations des quartiers périphériques, le SPAQPO II touchera tous les arrondissements de la ville de Ouagadougou. Selon Youmandia Djibril Toguyéni, directeur général de l’AMGT, il sera question d’améliorer l’évacuation des eaux de pluie, la collecte et la valorisation des déchets solides et l’assainissement autonome des ménages. Aussi, entrera en ligne de compte, le renforcement des capacités des services techniques du grand Ouaga.

Avec la mission de la BAD, il sera question d’effectuer des séances techniques de travail et des visites sur le terrain pour constater les réalisations déjà faites ainsi que les sites des investissements futurs. « Parmi les réalisations à venir il y a entre autres : l’aménagement du canal de Goudrin, la construction de canaux dans les douze arrondissements de la ville de Ouagadougou, la construction de latrines, la réalisation des centres de collectes et de tris, etc. » a relevé Djibril Toguyéni.

L’AMGT a pour mission d’assurer l’appui-conseil, la préparation et l’exécution des projets d’infrastructures et d’équipements durables

Il est à noter que le besoin en matière d’assainissement pluviale de la ville de Ouagadougou à court, moyen et long terme s’élève à environ 430 milliards FCFA et celui en matière de gestion de déchets, à environ 100 milliards de FCFA. Cependant la fiche-projet soumise par le ministère des Finances à la BAD est de 90 milliards FCFA. « A la fin du processus, on verra combien sera affecté. On espère que ce soit plus que cela » dira pour conclure Djibril Toguyéni.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Agroécologie : Démarrage du programme Soil Values