LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Journée mondiale de l’eau : « L’eau nous met en communion, l’eau nous diversifie et nous réconcilie », selon Alassane Samoura

Publié le mercredi 22 mars 2023 à 23h15min

PARTAGER :                          
Journée mondiale de l’eau : « L’eau nous met en communion, l’eau nous diversifie et nous réconcilie », selon Alassane Samoura

Célébrée chaque 22 mars, la journée mondiale de l’eau a été commémorée cette année au Burkina Faso au musée de l’eau de Moutili, un village situé dans la commune de Saaba.

La journée mondiale de l’eau est devenue comme un rituel au niveau du musée de l’eau. A l’occasion de cette journée, des débats sur la question de l’eau se font afin de faire prendre conscience sur les valeurs et les vertus de l’eau pour que les jeunes générations comprennent mieux la ressource.

« Nous avons tendance à banaliser l’eau alors qu’elle est d’une grande importance. Il n’est pas rare de voir des gens accorder plus de valeur à l’or qu’à l’eau. L’eau sert tout le monde, elle participe à la vie de l’homme. L’eau régule. L’eau nous met en communion, l’eau nous diversifie et nous réconcilie. L’eau c’est le sacré », a expliqué Alassane Samoura, fondateur du musée de l’eau. Ce musée consacré à "l’or bleu" est là pour combler un vide culturel, sociologique, anthropologique et cosmogonique, selon son fondateur, Alassane Samoura.

Alassane Samoura, fondateur du musée de l’eau.

« Quand on dit que l’eau, c’est la vie, on oublie un aspect très important à savoir le patrimoine matériel et immatériel. Les objets et ustensiles qui concourent à collecter l’eau. Sans ce patrimoine matériel l’eau n’est pas la vie », a-t-il laissé entendre.
La journée mondiale de l’eau cette année est placée sous le thème : « Le changement sur les crises de l’eau et de l’assainissement ».

« Nous pensons que le 1er changement est d’abord de découvrir la ressource, ensuite de changer le comportement des gens sur la vision perçue de l’eau et enfin, dans un contexte sécuritaire difficile, de voir comment rendre l’eau accessible aux populations plus facilement », estime le fondateur du musée de l’eau.

Moussa Dicko, chargé de mission au ministère de la Communication, de la culture, des arts et du tourisme

« Ce que nous faisons, c’est d’accompagner le promoteur du musée car ce musée permet aux générations d’avoir une idée sur ce qu’on appelle le patrimoine de l’eau », précise pour sa part Moussa Dicko, chargé de mission au ministère de la Communication, de la culture, des arts et du tourisme.

Faire du musée de l’eau, le musée mondial de l’eau, c’est le souhait exprimé par le fondateur du musée en question. Ce musée, en rappel, est le 1er du genre en Afrique.

Carine DARAMKOUM
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique