LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Gouvernance du parc urbain Bangr-wéogo : Une rencontre tripartite pour réfléchir sur des reformes

Publié le jeudi 2 février 2023 à 20h22min

PARTAGER :                          
Gouvernance du parc urbain Bangr-wéogo : Une rencontre tripartite pour réfléchir sur des reformes

Le ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement, le Dr Augustin KABORE a présidé ce jeudi 2 février 2023 dans la matinée, une rencontre tripartite regroupant, le ministère en charge de l’Environnement, la commune de Ouagadougou et le conseil scientifique et technique du parc urbain Bangr-Wéogo. L’objectif est d’engager des concertations autour de la gouvernance du Parc urbain Bangr-Wéogo qui est confrontée à plusieurs difficultés.

Créé en 1917 sur une superficie initiale de 90 ha et élargie en 1941 sur une superficie de 265 ha, la forêt classée des barrages de Ouagadougou a connu des évolutions au niveau de son cadre juridique et intentionnel.

C’est ainsi qu’en 2001, le parc urbain Bangr-wéogo a été érigé en son sein sur une superficie de 240 ha et confié pour gestion à la commune de Ouagadougou à travers un protocole de gestion assorti d’un cahier de charge. En 20 ans d’existence, la gouvernance de ce parc couplée à celle de la forêt classée de 25 ha fait face aujourd’hui à des difficultés d’où la tenue de la rencontre pour permettre aux parties prenantes de faire de propositions de solutions et des recommandations à même de redonner à la gouvernance du parc son lustre d’antan.

Des présentations faites sur le cadre juridique et institutionnel du parc par le ministère ainsi que de sa gestion par la commune de Ouagadougou suivi d’échanges, il ressort des acquis mais aussi des insuffisances. En terme d’acquis, il ressort des travaux d’entretien du parc opérés par la commune de Ouagadougou dans le cadre de la coopération décentralisée, des perspectives telles que l’élaboration en 2019 d’un plan de réhabilitation et de gestion assorti d’un plan d’urgence.

Pour les insuffisances, il s’agit entre autres des inondations du 1er septembre 2009 qui ont affecté le parc, des problèmes d’effectifs du personnel de surveillance, la non-conformité du protocole de gestion avec le code forestier, l’insécurité grandissante, l’existence d’un cahier de charge de portée générale qui ne précise pas les droits et devoirs des acteurs.

Au regard des difficultés égrainées, le ministre KABORE a instruit la mise en place d’un comité conjoint qui sera chargé, dans de plus brefs délais, de réfléchir sur une vision claire pour le parc, son statut actuel, les textes réglementaires qui régissent sa gestion en tenant compte du contexte sécuritaire et de l’assainissement de la ville de Ouagadougou.

« Il faudrait qu’on soit très claire, il y’a des problèmes et nous devons nous asseoir pour trouver ensemble des solutions. Nous sommes aujourd’hui des acteurs de gouvernance de ce parc urbain et s’il y’a des problèmes nous devons en toute responsabilité faire le diagnostic et ensemble voire comment lever ses difficultés pour donner une orientation très claire en matière de gouvernance forestière, financière ou physique du parc », a-t-il souligné

#Environnement
#Eau
#Assainissement
#Parc_Bangreweogo

DCRP/MEEA

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 3 février 2023 à 06:23, par Booba cash En réponse à : Gouvernance du parc urbain Bangr-wéogo : Une rencontre tripartite pour réfléchir sur des reformes

    Le parc bangr weogo est a l’image de notre pays... abandonné et laisser pour compte...ya qua voir l’état et la propreté du parc pour comprendre comment nous burkinabé nous vivons ds pays ... capote bouteille alcol et sachet plastique on remplacé les arbres ...
    Le seul endroit propice a la paix et a la protection de l’environnement dans cette ville poubelle ... mais comme dhabitude quand on demande des réponses on nous dit : "ya pas l’argent"...tout ce qui est géré par l’état ds ce pays ne fonctionne pas ! Voila la conclusion

  • Le 3 février 2023 à 16:24, par Fretback En réponse à : Gouvernance du parc urbain Bangr-wéogo : Une rencontre tripartite pour réfléchir sur des reformes

    "Il faudrait qu’on soit très claire, il y’a des problèmes et nous devons nous asseoir pour trouver ensemble des solutions." Justement, il ne faut pas "s’asseoir", il faut se bouger le popotin !!!! Pas besoin de réfléchir à ce qu’on sait, ce qui est su de tous ! Quand on parcourt, comme moi, les medias et plateformes médiatiques ouest-africaines on est effaré du nombre invraisemblable de réunions, colloques, ateliers dits de réflexion, tables-rondes, conférences, discours, harangues... et le (si) peu de place accordé aux actes, au concret, aux manches retroussées, à la dynamique du terrain. Du faire, des actes, de l’action - voilà ce qu’il faut, en descendant de son ’importance’, ses beaux costumes, ses aires de l’Homme-qui-sait-et-commande-aux autres, aux subalternes ! Pas ce blabla permanent depuis 60 ans, onirique, puéril, avec toute la cohorte des ’importants importuns’ de l’instant photogénique, avec ou sans per diem (si possible avec sinon on ne vient pas !). Il faudra bien un jour, là pour le coup, refuser de continuer avec les "discours indiscourables", les inventions de slogans tous plus risibles les uns que les autres, les concepts à ne rien y comprendre, les idéologies importées, la recherche du bouc émissaire facile qui permet de ne... rien foutre. Bref, se réveiller. Et "émerger" de l’enfance perpétuelle !!!! Courage, virez tout le monde et murissez ! Enfin !!!!! Il est déjà bien tard, hélas...

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique