Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Burkina Faso : Les visages des sept commandants de la gendarmerie sont désormais connus

Accueil > Actualités > Politique • • dimanche 15 janvier 2023 à 18h34min
Burkina Faso : Les visages des sept commandants de la gendarmerie sont désormais connus

INTRODUCTION
Le 14 novembre dernier, le président de la transition, chef de l’Etat, chef suprême des Armées a signé le décret n°2022-0975/PRES-TRANS portant organisation du territoire national en régions militaires. Ainsi, la Gendarmerie Nationale, auparavant organisée en trois (03) régions de gendarmerie, est dorénavant réorganisée en six (06) légions de Gendarmerie.

I-DE LA LEGION DE GENDARMERIE

L’appellation « Légion de Gendarmerie » n’est pas nouvelle ; elle était propre à la Gendarmerie Nationale avant l’avènement de la révolution d’aout 1984. Il s’agit donc de renouer avec une tradition.
La Légion de Gendarmerie est un commandement de circonscription régionale subdivisée en Gendarmerie Départementale et en Gendarmerie mobile constituant les deux (02) grands piliers de l’institution.
Ce faisant, l’unicité du commandement de la gendarmerie départementale et la gendarmerie mobile se fait au niveau de la Légion de Gendarmerie qui a rang de Région Militaire.

Le Commandant de la Légion de Gendarmerie a de ce fait rang de Commandant de Région Militaire. A ce titre, il exerce son commandement dans les mêmes espaces territoriaux que le commandant de Région Militaire.
La Légion de Gendarmerie participe à la Défense Opérationnelle du Territoire (DOT).

II-DE L’OPERATIONNALISATION DE LA LEGION

Pour rendre fonctionnelle ces nouvelles légions, le chef de l’Etat a, par le décret n°2022-1142/PRES-TRANS du 30 décembre 2022, procédé à la nomination des officiers de la Gendarmerie Nationale suivants comme commandants de légions :

1- Lieutenant-Colonel TAGO Koudbi Florian Théophile, Commandant de la première Légion de Gendarmerie basée à Kaya avec compétence sur les régions administratives du Centre-Nord et du Nord.

2-Lieutenant-Colonel YAGUIBOU Issa, Commandant de la deuxième Légion de Gendarmerie basée à Bobo-Dioulasso avec compétence sur les régions administratives des Hauts-Bassins, des Cascades et du Sud-Ouest.

3-Lieutenant-Colonel DIABRI Léonid Rakiswendé, Commandant de la troisième Légion de Gendarmerie basée à Ouagadougou avec compétence sur les régions administratives du Centre, du Plateau Centrale, Centre-Sud et du Centre-Ouest.

4-Chef d’Escadron SIB Sié Arnaud, Commandant de la quatrième Légion de Gendarmerie basée à Dori avec compétence sur la région administrative du Sahel.

5-Chef d’Escadron NIANGAO Bapan, Commandant de la cinquième Légion de Gendarmerie basée à Dédougou avec compétence sur la région administrative de la Boucle du Mouhoun.

6-Lieutenant-Colonel TAOKO Kiswendsida Wilfried, Commandant de la sixième Légion de Gendarmerie basée à Fada N’Gourma avec compétence sur les régions administratives de l’Est et du Centre-Est.

III-DE LA LEGION SPECIALE

La Légion Spéciale est une entité spécifique regroupant les corps et les unités spécialisés de la Gendarmerie Nationale. Ce sont :
- l’Unité Spéciale d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (USIGN) ;
- les Groupes d’Action Rapide de Surveillance et d’Intervention (GARSI) ;
- le Groupement d’Escorte et d’Honneur de la Gendarmerie Nationale (GEHGN) ;
- le Groupement de Sécurité et d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GSIGN) ;
Elle a rang de Légion de Gendarmerie et a compétence sur toute l’étendue du territoire national.

La Légion Spéciale participe à la Défense Opérationnelle du Territoire (DOT) à travers les Groupements de Forces et les missions des Forces Spéciales.

Le Lieutenant-Colonel OUATTARA Cheick Hamza est le Commandant de la Légion Spéciale.

CONCLUSION

L’un des avantages de cette réorganisation est l’évolution du maillage territorial qui permettra ainsi d’optimiser l’efficacité du commandement à travers la réduction des circonscriptions sous leur commandement et la proximité des chefs avec les hommes. Tout ceci, dans l’objectif global de la reconquête de l’intégrité territoriale.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme actualisé remis au Premier ministre
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni dans une guerre religieuse, nous avons affaire à des bandits manipulés » (Eddie Komboïgo, CDP)
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes les intimidations » (ambassadeur Mousbila Sankara)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre Ibrahim Maïga et plusieurs autres personnes pour diffamation
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est possible de restreindre le nombre de partis, mais de manière subtile », estime le Pr Abdoulaye Soma
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire pour délibérer sur des projets de partenariats et des conventions
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Après six mois d’exercice, le président de la délégation spéciale dresse un bilan « assez satisfaisant »
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute "liaison avec des contacts extérieurs"
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré
Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 présente des points de convergence avec nos positions », affirme Germain Bitiou Nama du Front patriotique
Politique : « Nous ne sommes pas un parti électoraliste, nous sommes un parti d’engagement, de conviction, de combat pour une nouvelle société… », lègue Me Bénéwendé Stanislas Sankara
Relecture du Code du travail au Burkina : L’UAS indignée par un nouveau retrait du projet de loi
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés