Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

Accueil > Diasporas • Lefaso.net • dimanche 15 janvier 2023 à 23h20min
Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

Son nom ne dit certainement pas grand-chose au commun des Burkinabè. Pourtant dans le domaine de l’ingénierie, Sid Zerbo (Sidiki Zerbo) est un monstre sacré. Au Canada où il réside, Sid s’est imposé dans son domaine d’expertise. La preuve, il fait partie du top 100 professionnels canadiens en 2020 et 2022 du Top 100 Magazine des professionnels canadiens.

Ingénieur diplômé en génie électrique de l’école polytechnique de Montréal, avec une spécialisation en automatisme et en informatique appliquée, le Burkinabè Sid Zerbo a une riche expérience professionnelle de plus de 30 ans. Une expertise qui va de l’ingénierie à la gestion de projet et développement commercial au Canada et aux Etats-unis. Sid Zerbo est arrivé au Québec dans la vingtaine. Il s’est consacré à ses études d’ingénieur à l’école polytechnique de Montréal.

Il revient au Burkina comme jeune diplômé sans y trouver du travail. Il est alors obligé de repartir au Canada pour travailler en génie électrique, s’y installer et y investir. Tout indique qu’il a fait un choix judicieux.

Aujourd’hui, Sid Zerbo est un homme accompli que l’on définit comme un gestionnaire orienté vers les résultats. Il s’efforce également de maintenir un haut niveau de professionnalisme et de compétence dans chaque fonction qu’il occupe. Dans cette dynamique, il intervient en tant qu’ingénieur dans les secteurs de l’informatique, de l’automatisation et de l’énergie. Il a travaillé comme ingénieur de projets, directeur de projets ou directeur du développement des affaires à travers le Québec, le Canada et aux Etats-unis.

Le Burkinabè a successivement travaillé pour des compagnies canadiennes, européennes et américaines, à divers titres dans les domaines de l’informatique ; de l’électricité et d’automatisation comme Royal System, Hydromécanique Construction, le Groupe ABB (leader mondial en automatisation, où il a travaillé comme chef de projet) et American Superconductor (AMSC, il a occupé le poste de directeur national des ventes), une compagnie américaine en innovation technologique dans le domaine des énergies renouvelables.

Des résultats, Sid Zerbo en compte à son actif. On peut retenir la conception, la réalisation, la gestion et la supervision de chantiers de près de 10 projets dans les domaines de la production d’énergie (hydro-électricité au Québec et au Costa Rica), de l’environnement (usine de filtration, usine d’épuration, stations de pompage), mais aussi dans le domaine de la production de pétrole dans les sables bitumineux à Fort Mc Murray en Alberta.

Sid Zerbo est également le propriétaire de Royal System à Montréal. Il se consacre à l’intégration électrique hydroélectrique, l’automatisation des processus industriels et autres propositions et projets d’énergie propre. Royal System est une société d’informatique spécialisée dans les technologies de l’information, l’électronique, la sécurité et l’énergie. Royal system c’est aussi une société qui propose une gamme de produits innovants pour les entreprises et les particuliers, pour faciliter la gestion et le développement de leurs entreprises.

Le dévoué méritant

Sid Zerbo, ce n’est pas juste le professionnel de l’ingénierie en génie électrique. Il s’investit pour permettre à la profession de s’étendre au profit de ses pairs. Son engagement lui a ainsi valu une distinction en 2007, « pour s’être illustré par sa remarquable contribution bénévole au rayonnement et au développement de la profession d’ingénieur. » Il s’agit du prix du président de l’ordre des ingénieurs du Québec au bénévolat en 2007. « C’est largement grâce au travail d’ingénieurs bénévoles comme M. Zerbo que notre profession évolue et que l’ordre réalise son mandat », s’est exprimé le président de l’ordre des ingénieurs du Québec, Zaki Ghavitian, lors de la cérémonie de remise du prix, devant de plus de 150 confrères et invités.

Chef de l’ingénierie et actionnaire de Charbone hydrogène Corporation, la première PME québécoise et canadienne en production d’hydrogène vert propulsée à la bourse de Toronto, Sid Zerbo a aussi reçu la plus haute distinction en tant qu’ingénieur à savoir les Fellow Engineers of Canada (FEC).

Son sens de l’engagement social et son attachement à la profession d’ingénieur le poussent à s’impliquer intensivement au sein de sa régionale. M. Zerbo a été, par exemple, le président de la plus grande des quinze sections régionales de l’ordre, avec plus de 16 000 membres : la Régionale des ingénieurs de Montréal (RIM).
C’est en 1988 qu’il obtient son diplôme de l’Ecole Polytechnique de Montréal, en génie électrique, spécialisé en automatisme et en informatique appliquée. A noter qu’alors étudiant dans cette prestigieuse école, il a participé à la mise en orbite de l’Association des Burkinabè de Montréal (ABM).

Dès 1989, il devient membre de l’ordre. Un de ses domaines de prédilection est celui d’une bonne intégration des nouveaux arrivants, tant dans la profession d’ingénieur que dans la société en général. Il favorise ainsi le réseautage interprofessionnel par excellence. Sous son magistère, il a conclu de nombreux partenariats, avec l’Ecole polytechnique par exemple, en matière de formation continue, ou sur un cycle de conférences majeures. Il est également l’un des artisans du site internet de sa Régionale, modernisé et fonctionnel. M. Zerbo s’illustre souvent par son approche conciliatrice et ses arguments constructifs.

En 2020, Sid Zerbo est nominé pour la 29e commémoration du Mois d’histoire des Noirs, par le Centre opale pour la diversité, l’égalité et l’inclusion (CODEI) et Opale Magazine. Un évènement qui s’inscrit dans la volonté de mettre en relief l’apport des communautés noires, africaines et afro descendantes, de promouvoir la diversité culturelle et l’inclusion ainsi que de valoriser la richesse de l’immigration par la participation active de ses membres dans la société. La même année, il est fondateur du Conseil des Burkinabè du Canada (CDB-Canada) puis de l’Association des professionnels en génie du Canada (APBG).

Grâce ses compétences et sa solide expérience entrepreneuriale, il est nommé par décret du conseil des ministres du gouvernement du Québec, le 6 Juillet 2022, président de la commission des services électriques de Montréal et président du CA.

Homme d’éthique

L’éthique dans le travail fait partie de l’ADN de Sid Zerbo. Il attribue d’ailleurs son succès à l’éthique qui lui aurait permis d’exécuter avec brio ses fonctions d’ingénieur. « En plus de l’implication sociale, il est essentiel de maintenir la confiance, une bonne éthique et des valeurs fortes », déclare-t-il. Ainsi, tout au long de sa carrière, il a travaillé à adhérer aux normes éthiques les plus élevées pour ses clients, pour l’industrie de l’ingénierie et pour lui-même. Il estime de ce fait que chaque vrai professionnel devrait être en mesure d’interagir avec d’autres professionnels de manière positive.

Afin de compléter son expertise en génie et mettre à contribution ses valeurs d’éthique et d’intégrité, il a accepté, en 2017 pour la Ville de Saint-Jérôme, un mandat comme ingénieur-conseil pour la police, dans l’analyse de projets pour la lutte anti-corruption.
Il y a de quoi être fier de cet autre compatriote de Thomas Sankara.

Lefaso.net

Activités para professionnelles :

Vice-président de l’ordre des ingénieurs du Québec, 2014 - 2015 ;
Président du Comité de la gouvernance de l’ordre des ingénieurs, 2014-2015 ;
Membre du Conseil d’administration de l’ordre des ingénieurs ;
Membre du Conseil d’administration d’ingénieurs Canada ;
Membre du Comité des finances d’ingénieurs Canada ;
Président (10 ans), du Conseil d’administration section Montréal ordre des ingénieurs ;
Président du Conseil d’administration international Nuits d’Afrique ;
Membre du CA Promenade Masson-1999-2000 (SDC Ville de Montréal) ;
Membre du CA : Association des parents d’élèves CEGEP du Vieux Montréal ;
Président de la Commission des communautés culturelles du Parti Libéral du Québec ;
Vice-président Communauté culturelles du Parti Libéral du Québec.

Distinctions :

1. Prix du Président - Ordre des ingénieurs du Québec,
2. Fellow Ingénieurs Canada (FIC),
3. Chevalier de l’ordre du Mérite- Burkina Faso.

Vos commentaires

  • Le 13 janvier à 13:50, par S DIALLO En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

    Bravo pour le parcours individuel du Sieur Zerbo.
    Apres cette publicité sur l’individu qu’est ce que le Burkina a gagné, gagne et gagnera des actions de Zerbo ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 21:10, par Nabiiga En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

      @ DIALLO

      Tout Burkinabè, où qu’il soit, est appelé à hisser haut le drapeau du Burkina. On le fait par un devoir patriotique. Sinon, les Étalons entreront au terrain et n’y mettront la moindre effort pour gagner car le Burkina leur dit rien.

      Ça fait chaud au coeur d’entendre un nom Burkinabè qui excelle parmi les blancs surtout qu’il y a le racisme endermique qui gangrène la vie de tout immigrant de couleur autre que celle de blanche. Ce frère s’est rendu au Canada sans être prié de s’y rendre. Il a bossé pour atteindre ce niveau dont il est question ici. Ce n’est parce qu’ un Burkinabè excelle à l’extérieur que des milliards vont tomber dans la caisse nationale mais il y a ce qu’on appelle la fièté d’homme. Le Burkina est sa terre.. Un jour, s’il le élit, il reviendra au bercail pour apporter sa pierre de construction à son pays, sans compter que,, tout en étant au Canada, si le gouvernement a besoin de ses expertises, on pourra toujours lui appel.

      Je te vois animer par la jalousie, toi Diallo

      Répondre à ce message

      • Le 14 janvier à 05:42, par Dedegueba Sanon En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

        Il manque au palmarès, "champion de lutte de son village"...
        Il est sans doute bon pour le Canada et les Biden, mais nous, ça nous chauffe ici avec les HANI... Mais je note cependant avec beaucoup d’intérêt que beaucoup de burkinabè de la diaspora étrangère sont plus actifs que certains locaux pour nous sortir des griffes des terroristes, justement fabriqués et exportés chez nous par ces américains et occidentaux depuis leur forfaiture en Libye .
        Mon parent Diallo n’a pas si tort que cela... Donc il y a un deuxième jaloux.. Moi.

        Répondre à ce message

      • Le 15 janvier à 08:55, par Nongasida En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

        @Nabiiga
        Est-ce être jaloux que de vouloir qu’un compatriote apporte son savoir-faire à son pays natal ? Ou bien vous pensez qu’apporter sa contribution c’est virer son argent au profit de la population Burkinabè ? Toutes ces eminences grises peuvent apporter leur pierre à l’édification de la nation ne serait-ce qu’en donnant des cours dans les différentes universités du Burkina. On ne peut pas les en vouloir d’aller chercher leur pitance ailleurs.

        Répondre à ce message

    • Le 15 janvier à 03:18, par Hamadou En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

      Vraiment hein mon frère. Rien que de la pub inutile. Plein de jeunes informaticiens peinent nuit et jour à créer et faire fonctionner des systèmes au Burkina ici. Néanmoins bon vent à lui.

      Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 09:58, par Architecte Dialla En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

      Qu’est ce que le Burkina à donné à monsieur Zerbo ? Il faut être réaliste il a fini ses études et n’a pas eu d’emploi dans son propre pays maintenant qu’il a été retenu ailleurs et qu’on connaît sa valeur vous venez encore poser cette question. MDR sacré Afrique mon Afrique

      Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 10:33, par PIONG YANG En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

      D’abord, on préciser qu’il est revenu au Burkina après son diplôme mais il n’a pas eu du travail. Notre système est complètement zut !! Donc, soufrez que son succès soit personnel. Maintenant, ce qu’il a apporter au Burkina, c’est déjà la bonne image qu’il imprime sur le drapeau burkinabè. En français facile, si tu te présente là où Mr ZERBO est passé et que tu te présente comme Burkinabè, tu profite gratuitement d’un crédit de confiance grâce au capital ZERBO. Le reste, je te laisse le soin de réfléchir.

      Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 14:44, par Lom-Lom En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

    Félicitaions à Mr Zerbo ! Je suis resté sur ma faim car des hommes de cette compétence dans un domaine aussi important du développement sont rares et l’article ne dit pas ce qu’il a pu initié pour le BURKINA (comme un ou des projets ou même la facilitation de la formation de ses compatriotes dans son domaine ou dans d’autres domaines). S’il l’a fait, chercher à le montrer pour que cela serve d’exemple et s’il n’a rien fait, cela veut dire quelque chose sur sa personnalité que plus d’un n’envieraient pas du tout ! Alors, messieurs les journalistes, faites l’effort de valoriser ces exemples si les personnes le méritent. Si elles ne le méritent, épargnez-nous en étalant les listes de diplômes de certaines personnes qui ne font pas mieux que des petits citoyens qui se battent pour investir quelque chose dans leur pays, pour former leurs compatriotes au quotidien dans de "petits travaux" !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 17:22, par Nalengiyo En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

    Pas vantard comme l’autre Zerbo ! vous devinez sans doute

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 21:18, par Nabiiga En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

    NABIIGA TE FÉLICITE CHER FRÈRE : DU COURAGE SURTOUT

    Je te félicite mon frère. Que les dieux de ta terre natale continuent de te lever dans ce pays de blancs et te protège afin que tu puisses nous rendre fiers.

    Du courage mon frère

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 22:42, par Hamadé GANAME En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

    Mes félicitations à M.ZERBO ,un brillant parcours et encourageant à l’endroit des jeunes Burkinabé et africains en général.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 23:28, par Jeunedame seret En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

    Le FASO est un pays développé. Pas émergent. Car mon pays a trop de têtes bien faites mais kidnappées !!! « Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique » huuummm... la chaussée glissante du crâne en fait l’illustration ! Tout est luisant. Mêmes les joues et le nez. À quelles fins ? Peut-il venir nous faire briller ONEA avec son expérience d’hydro québec ? Si je savais où vivait ce génie je le rejoindrait pour mon intégration aussi dans la profession d’ingénieures quelque part. « « C’est largement grâce au travail d’ingénieurs bénévoles comme M. Zerbo que notre profession évolue et que l’ordre réalise son mandat », s’est exprimé le président de l’ordre des ingénieurs du Québec, Zaki Ghavitian, » Et qu’attendons pour tout récupérer et sucer ? Il va falloir rapatrier ce zerbo sans gêne à notre profit et à temps. Car avec ces nouvelles couleurs des yeux, ce zerbo regarde l’heure et l’heure le regarde. Autre urgence après la sécurité à proposer à IB.

    Répondre à ce message

    • Le 14 janvier à 22:10, par renault.eli2014@gmail.com En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

      @Jeunedame seret
      Citoyenne « Jeunedame seret », il me semble que le début de votre texte est présomptueux, car vous écrivîtes :
      « Le FASO est un pays développé. Pas émergent. »
      Ou alors vous avez oublié une préposition.

      Il me semble que la Côte-d’Ivoire est nettement plus riche et développée que le Burkina Faso, pourtant personne ne classe la CI parmi les pays développés, ni parmi les pays émergents.
      Remarquez que, au sud du Sahara et au nord de la RSA, la CI est le pays le plus riche d’Afrique Noire, et réussit mieux que le Ghana, le Gabon, le Kenya et le Cameroun.

      Finalement, la politique d’Alassane OUTTARA est une brillante réussite, alors que beaucoup d’internautes néo-soviétiques du BF se sentent obligés de rabaisser M. OUATTARA. Tiens, le Ghana voisin est en train de souffrir gravement ... à cause de sa monnaie souveraine, le Cedi, dont la valeur s’effondre par rapport au très solide Franc-CFA-ECO.

      La production d’électricité de Canada est gigantesque, en particulier de l’électricité hydroélectrique. C’est même une des principales exportations du Canada. Il est normal qu’il soit plus facile de faire une belle carrière d’ingénieur au Canada qu’au BF, dont les industries sont très petites.

      D’autre part, au BF, un ingénieur est vite prisonnier de jeux politiques pervers, on l’oblige à participer à un gouvernement, qui est vite renversé par un putsch, et on lui reproche alors son passé politique.

      Par contre, pour réussir au Canada, il faut vraiment être excellent. Alors qu’au Burkina, le diplôme suffit, avec un peu de magouille politique ou ethnique.

      Je félicite donc M. ZERBO de son authentique réussite qui ne doit rien à la magouille. Il a eu raison d’échapper au marigot de crocodiles politico-bureaucratiques qu’est l’ingéniorat au BF. Personne ne l’a « kidnappé », il a juste exercé sa liberté individuelle.

      Vous avez tort de l’inciter à revenir au BF, car, dans l’infernale bureaucratie inefficace et corrompue qui sévit chez vous, ses compétences seraient gaspillées. Qu’il attende sa retraite...

      « Car mon pays a trop de têtes bien faites mais kidnappées !!! « Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique » ... Il va falloir rapatrier ce zerbo sans gêne à notre profit et à temps. »

      Répondre à ce message

      • Le 17 janvier à 04:00, par La ouattarie ecerveleR En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

        Quel est le lien avec la CI ? Tu as fait du forcing. Totalement hoRs sujet ton atalakou insipide.
        Combien d’ ivoirierns mangent 2 bons repas par jour ? Alassane n’ est pas un exemple de developpeur. LE DEVELOPPEMENT EN COTE’ IVOIRE RELEVE MALHEUREUSEMENT D’ UN QUIOPROQUO. : CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT C’ EST PAS MEME CHOSE. eN ci ON A AUJOURD’ HUI UN DEVELOPPEMENT PAUVRE. dONC C’ EST UN PAUVRE DEVELOPPEMENT. pLUS DE 9000 MILLIARDS DE DETTE POUR SURFACTURER DES ROUTES 7 OU 10 FOIS PLUS CHER.
        cONTINUER A ETRE DES ILS VOIENT RIEN !!!!!!!!

        Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 06:49, par RAZOUGOU En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

    Dites nous avant tout, qu’est ce qu’il a apporté au Burkina Faso ? C’est ce qui nous interesse.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 09:59, par Le Goupil33 En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

    Un parcours personnel très impressionnant qui illustre le fait que l’intelligence et la capacité à se réaliser se trouvent partout quel que soit le continent, la conditio, ; la couleur de peau,.....

    Mais la question fondamentale pour les décennies à venir est pour les jeunes d’avoir de tels parcours dans leurs pays d’origines. Certains pays actuellement basent trop leur évolution sur l’immigration d’élites en provenance de pays dits émergents. Ces pays comme le Canada et les USA ont des systèmes organisés pour cela.

    Dans certains domaines comme la médecine, on ne compte plus le nombre de médecins issus du continent africains ou du moyen orient qui "tentent" leurs chances en Europe. Cela s’apparente à du pillage de compétences qui se fait au détriment des populations et des états.

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 22:18, par Renault HÉLIE En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

      @Le Goupil33
      Monseigneur « Le Goupil33 », vous commîtes :
      « Cela s’apparente à du pillage de compétences qui se fait au détriment des populations et des états »

      PAS D’ACCORD ! Ces gens ont le droit d’exercer leur liberté individuelle. Ce n’est pas la faute de la France si, par exemple, un médecin tunisien est harcelé et racketté par des islamistes en Tunisie et se voit obligé d’aller exercer ailleurs.

      Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 22:35, par Renault HÉLIE En réponse à : Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique

    Ce Monsieur ZERBO serait très utile en Côte-d’Ivoire, qui exporte de l’électricité hydraulique dans toute l’Afrique de l’ouest.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Cérémonie de décoration à l’Ambassade du Burkina Faso à Washington : Trois (03) récipiendaires célébrés en famille
Sid Zerbo : L’ingénieur qui fait briller le Burkina Faso en Amérique
Ramatou Brown Fofana, experte culinaire : « Mon expérience dans la restauration et la création d’entreprise m’ont permis d’être aujourd’hui à la tête de 7 compagnies »
Des acteurs burkinabè de la filière coton, venus exposer en Ethiopie, reçus à l’Ambassade du Burkina Faso
Burkinabè de Washington (ABURWA) : 100 000 verres correcteurs pour le ministère de la santé du Burkina Faso
Avènement du MPSR 2 : La Coordination Générale des Burkinabè de la Diaspora invite à la mise en place d’une transition inclusive
Diaspora - Canada : Les professionnels burkinabè en génie veulent apporter leur pierre à la construction de leur mère-patrie
Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer
Festival des cinémas d’Afrique de Lausanne : L’ambassadeur, représentant permanent du Burkina Faso à Genève est allé soutenir la délégation burkinabè
Ethiopie : La ministre Olivia Rouamba dit au revoir au personnel de l’ambassade du Burkina Faso à Addis-Abeba
Visite de Blaise Compaoré à Kosyam : Déclaration d’un groupe de citoyens burkinabè résidant au Canada
Addis-Abeba : La ministre Olivia Rouamba échange avec la diaspora burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés