Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer

Accueil > Diasporas • Communiqué de presse • lundi 12 septembre 2022 à 11h52min
Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer

(Ouagadougou, 12 septembre 2022). En séjour en terre nigérienne, le dimanche 11 septembre 2022, le Président du Faso, le Lieutenant-colonel Pau-Henri Sandaogo DAMIBA, a échangé avec la communauté burkinabè vivant au Niger. Il a expliqué les raisons de sa visite à Niamey et est revenu sur les grands axes de la Transition en cours au Burkina Faso.

« Je suis venu partager un certain nombre d’éléments avec la communauté burkinabè vivant au Niger », a-t-il indiqué à l’entame de ses propos. Il a expliqué à ses compatriotes être venu remercier l’ancien Président nigérien, Mahamadou ISSOUFOU, pour son rôle de facilitateur de la CEDEAO dans la situation difficile que traverse le Burkina Faso, et partager un certain nombre de préoccupations sécuritaires avec les « frères du Niger ».

Le Président du Faso a rassuré ses interlocuteurs que la Transition en cours au Burkina Faso vise uniquement à rechercher la paix et la sécurité pour la mère patrie, le Burkina Faso. « Pour le moment la Transition se déroule avec des difficultés mais nous avons espoir. Nous sommes venus pour faire un travail. Les populations les plus sincères savent qu’un travail est fait sur le terrain. Il y a des résultats que nous arrivons à avoir. Cela est satisfaisant pour nous. Nous avons engagé des actions militaires, mais il y a une nouvelle dynamique que nous avons engagée aussi et qui produit des résultats, à savoir le dialogue avec ceux qui ont pris les armes contre le pays », a-t-il clarifié.

Le Chef de l’Etat a souligné que la crise que connaît le Burkina Faso n’est pas le fait des étrangers mais plutôt de nos propres frères burkinabè et il faut que les Burkinabè se parlent pour rechercher des solutions, d’où l’option de dialogue. « On combat ceux qui ne veulent pas déposer les armes et on invite les autres à venir déposer les armes », a fait savoir le Président DAMIBA.

Il a invité les Burkinabè vivant au Niger à apporter leurs contributions dans la recherche de la paix au Burkina Faso. « C’est le moment de parler, de vous engager pour que la paix revienne », a dit le Président du Faso.

Répondant aux questions de ses frères et sœurs burkinabè dont celle relative à la coopération avec les puissances étrangères, il a réaffirmé que le Burkina Faso a opté de nouer des relations avec tout partenaire capable de l’aider à retrouver la paix et la sécurité.

Il a enfin demandé à ses compatriotes de respecter les lois et règlements du Niger, leur pays d’accueil. « On souhaite que votre intégration dans la société nigérienne soit la plus parfaite possible. Ce qui est interdit par le pays d’accueil, il faut faire en sorte de ne pas enfreindre cela », a-t-il recommandé à ses compatriotes avant de prendre congé d’eux.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 12 septembre à 12:23, par Citoyen sans voix En réponse à : Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer

    Très belle tenue civile pour le President du MPSR. On.attend de le voir en Faso Danfani. Mais je vois que Mr le Président, à regarder ses doigts, est aussi "bagué" qu’un ancien Ministre sous Roch Kabore. Les frères en Christ risquent de croire qu’il est passé voir un wackman deh !.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 12:52, par Baoyam En réponse à : Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer

    On reconnaît maintenant qu’on négocie avec les terroristes ? En tout cas on n’avait pas besoin de faire un coup d’état pour ça, encore moins pour les résultats dont vous êtes les seuls à voir. C’etait à peine mieux mais ce n’était pas pire sous Roch, même s’il est le principal responsable de votre arrivé au pouvoir. Quand l’incapacité succède à l’incompétence ! Le Burkina est pris en otage !

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 13:18, par Statut Ancien Chef de l’Etat En réponse à : Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer

    Il est temps qu’un projet de loi atterisse sur la table d’une Assemblée Nationale légitime et légale ; on ne parle pas de cette Assemblée Législative de la Transition où siègent des "gros bras", des incapables à se faire élire comme député, etc. Ce projet de loi doit revoir le statut d’ancien Chef de l’Etat en précisant que pour être reconnu comme tel, il faut avoir été élu démocratiquement, désigné par un collège de personalités, etc. mais pas arrivé au pouvoir par les armes. Sinon, il y aura toujours coup d’Etat au Faso même si c’est pour un mois. On veut garantir ses vieux jours par les avantages liés à la fonction d’ancien Chef de l’Etat. Vivement que la vraie AN qui verra le jour grâce aux élections en 2024 y songe.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 13:59, par Amadou En réponse à : Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer

    J’espère que le procureur ne va pas me faire prendre si je dis a Damiba qu’il sera plus cool dans un FASO DANFANI

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 17:07, par Alexio En réponse à : Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer

    Le president dit que ce sont des burkinabe qui ont pris des armes contres ses burkinabe.

    Mais au profit de qui ? Qui les financent ? Les logent ?

    Le commencement des attaques ont commencees sous le regime de RMCK. Jusqu a nos jours.

    L armee Francaise avec ses elites legionaires ne sont-ils pas en connivence pour faire chanter notre pays ? L exploitation de l or burkinabe est un vecteur pour destabiliser son bon deroulement.

    Le Mali a denoncer la France d etre les parrains du terrorisme au Sahel. Et sa plainte traine jusque -la au conseil de securite a l ONU.

    Répondre à ce message

  • Le 12 septembre à 18:36, par Banana Republic En réponse à : Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer

    Il s’agit de l’une des plus importantes communautés en nombre, mais malheureusement peu organisée, invisible et peu dynamique.
    Il en est de même du consulat général occupé des gens qui se tournent les pouces, à l’image de nos fonctionnaires bureaucrates...
    J’y suis allé en mission, il y a dix ans, et j’espère que les choses ont évolué en bien.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Avènement du MPSR 2 : La Coordination Générale des Burkinabè de la Diaspora invite à la mise en place d’une transition inclusive
Diaspora - Canada : Les professionnels burkinabè en génie veulent apporter leur pierre à la construction de leur mère-patrie
Lutte contre le terrorisme : La communauté burkinabè du Niger invitée à s’impliquer
Festival des cinémas d’Afrique de Lausanne : L’ambassadeur, représentant permanent du Burkina Faso à Genève est allé soutenir la délégation burkinabè
Ethiopie : La ministre Olivia Rouamba dit au revoir au personnel de l’ambassade du Burkina Faso à Addis-Abeba
Visite de Blaise Compaoré à Kosyam : Déclaration d’un groupe de citoyens burkinabè résidant au Canada
Addis-Abeba : La ministre Olivia Rouamba échange avec la diaspora burkinabè
Suisse : Le ministre Abdoulaye Tall rencontre les Burkinabè de Suisse et de la France voisine
Diaspora : Le ministre Bassolma Bazié échange avec les membres de la communauté burkinabè résidant en Suisse
Dr Boukary Sawadogo, meilleur enseignant 2022 Black Studies Program : « Rien ne me prédestinait à une carrière académique aux Etats Unis »
Transfert de fonds de la diaspora : Les conclusions de l’atelier national sur la question partagées aux Burkinabè de l’étranger
Burkina : L’Initiative lobbying diaspora BF veut mettre l’expertise des Burkinabè de la diaspora au service du pays
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés