LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Situation nationale : Le mouvement "Sauvons le Burkina" invite la CEDEAO à accompagner les nouvelles autorités dans la lutte contre l’insécurité

Publié le dimanche 30 janvier 2022 à 11h00min

PARTAGER :                          
Situation nationale : Le mouvement

La CEDEAO est dans son rôle de veille vis à vis du respect des textes fondateurs des différents pays qui la composent. Cependant, elle gagnerait à rechercher beaucoup plus le bien-être des populations. C’est l’essence de ce message que lance le mouvement "Sauvons le Burkina" alors que l’organisation sous régionale a pris une première sanction et que ses chefs d’Etat s’apprêtent à se réunir pour examiner la situation du Burkina.

« Messieurs les chefs d’États de la CEDEAO,

Le Mouvement Sauvons le Burkina Faso est la principale organisation qui a fédéré les Burkinabè autour de la nécessité de manifester pour obtenir la démission du président Roch Marc Christian KABORÉ.
Cela dit, nous nous devons d’accompagner les autorités à réussir de grandes réformes pour sortir le Burkina Faso de l’hydre terroriste et de la mauvaise gouvernance.

La CEDEAO est dans son rôle de veille vis à vis du respect des textes fondateurs des différents pays qui la composent.
Mais le plus important pour nous devrait être uniquement le bien-être des populations.
C’est pourquoi nous disons qu’il faut adapter les textes en fonction des contextes du moment.

Le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) qui a évincé le régime de Roch Marc Christian KABORÉ a inscrit au centre de son discours programme, la RÉFONDATION. Cela indique clairement la ferme volonté de nos nouveaux dirigeants de procéder à des réformes de fond pour rompre avec les mauvaises pratiques du passé.

Militaires de formation, les nouveaux hommes forts du Burkina Faso nous donnent le gage d’avoir à cœur d’assurer la mission régalienne de reconquérir et sécuriser tout le territoire du Burkina Faso, ramener nos vaillantes populations dans leurs terroirs et leur assurer les services sociaux de base à travers le retour effectif de l’état dans les zones occupées par cet ennemi lâche et assassin.

La sécurité nationale de notre pays est une exigence de souveraineté que le seul peuple souverain et libre du Burkina Faso a le droit de porter et protéger. C’est donc fort de ces bonnes intentions énoncées à la face du monde par nos braves soldats, que tout en souhaitant la bienvenue à la délégation de haut niveau de la CEDEAO, nous exhortons nos excellences Messieurs les présidents membres de la délégation, d’accorder une attention particulière et une écoute attentive à l’appel des fils et des filles du Pays des hommes intègres, de donner aux nouveaux dirigeants, le temps de décliner les axes définis avec la nation pour relever les défis prioritaires de la sécurité nationale, condition sine qua non d’une paix durable .

Une bonne gouvernance est source de stabilité et de développement durable, mais une mauvaise gouvernance conduit inéluctablement à ces situations de fragilité institutionnelle de nos états. Pour notre part, le mouvement Sauvons le Burkina Faso invite à la raison et encourage la CEDEAO à accompagner les nouvelles autorités à bouter hors du Burkina l’insécurité et toutes formes de menaces afin de tracer enfin, les grandes lignes pour la restauration effective de notre cher pays.

Convaincus que notre plaidoyer rencontrera votre assentiment et en attendant de vous recevoir dans notre cher pays pour de fructueux échanges, veuillez recevoir Messieurs les Présidents, l’expression de notre patriotique salutation. »

Le Mouvement Sauvons le Burkina Faso

Valentin Yambkoudougou, le porte-parole

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique