Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On a beau n’être pas envieux, on rage toujours quand les autres chaussent vos souliers et vous écrasent.»  Emile Zola

Violences de 2020 en Côte d’ivoire : Poursuivi, Henri Konan Bédié répond au procureur

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • jeudi 30 décembre 2021 à 12h00min
Violences de 2020 en Côte d’ivoire : Poursuivi, Henri Konan Bédié répond au procureur

Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA), Henri Konan Bédié, est poursuivi dans le cadre de l’enquête sur les violences survenues autour de la présidentielle ivoirienne de 2020.

Selon Radio France internationale (RFI), le PDCI a répondu au Procureur à travers un communiqué publié le 29 décembre 2021. Le parti de l’ancien président de la République, Henri Konan Bédié, à en croire nos confrères, réfute que ce dernier puisse être poursuivi dans le cadre de l’enquête sur les violences survenues autour de la présidentielle ivoirienne de 2020. Et il renvoie la balle dans le camp des ‘’supporters’’ d’Alassane Ouattara.

En rappel, le lundi 27 décembre, le Procureur d’Abidjan, Richard Adou, avait présenté le rapport d’activités de l’Unité spéciale d’enquête qu’il dirige sur les violences politico-ethniques de 2020. Ces violences, liées à la présidentielle et à la candidature d’Alassane Ouattara rejetée par l’opposition, ont fait 85 morts. Le Procureur a indiqué que 273 personnes étaient impliquées et a épinglé de nombreux responsables politiques d’opposition comme commanditaires et financiers des violences. En tête : Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) et chef de file de la désobéissance civile.

En revanche, informe RFI, Henri Konan Bédié a exprimé sa disponibilité à aller à la table du dialogue véritable, susceptible d’effacer tous les germes de conflits, rappelant que le salut de la Côte d’Ivoire ne peut être que politique.

Selon Richard Adou, Henri Konan Bédié peut être poursuivi, malgré son statut d’ancien chef d’État. Le Procureur d’Abidjan a invoqué l’article 54 de la loi de 2005 sur le statut des anciens présidents. Cet article permet de juger un ancien chef d’État comme n’importe quel justiciable en cas d’infractions commises en période électorale

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Crise politique au Mali : Le "Mouvement je suis Burkinabè" prône la recherche de la paix
Pyongyang annonce une possible reprise de ses essaies nucléaires et balistiques
Monrovia (Libéria) : Près de 30 personnes perdent la vie dans un rassemblement religieux
Le Testament politique d’Ibrahim Boubacar Keita : « Qu’aucun sang ne soit versé pour mon maintien aux affaires »
Embargo contre le Mali : L’Unité d’Action Syndicale du Burkina condamne les décisions suicidaires de la CEDEAO et de l’UEMOA
Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : L’initiative de soutien au peuple malien s’en offusque
Mali : Une délégation ministérielle en Mauritanie après une visite en Guinée
Relations internationales : Le président chinois propose « d’avancer avec confiance et courage pour bâtir un monde meilleur de l’après covid-19 »
Opération "KELETIGUI" au Mali : Plus de 30 terroristes neutralisés et plusieurs de leurs bases détruites entre le 10 et le 16 janvier 2022
CEDEAO-Mali : Je t’aime, moi non plus !
Mali : Neuf terroristes neutralisés et deux de leurs bases logistiques détruites
Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : « Le Burkina Faso risque de payer le plus gros tribut », prévient Idrissa Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés