Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On a beau n’être pas envieux, on rage toujours quand les autres chaussent vos souliers et vous écrasent.»  Emile Zola

Côte d’Ivoire : Le dialogue politique reporté au 27 décembre 2021, Charles Blé Goudé appelle à l’inclusivité

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mardi 21 décembre 2021 à 15h00min
Côte d’Ivoire : Le dialogue politique reporté au 27 décembre 2021, Charles Blé Goudé appelle à l’inclusivité

C’est ce mardi, 21 décembre 2021, que devait s’ouvrir la phase de discussions du dialogue politique en Côte d’Ivoire. Elle est finalement reportée au lundi, 27 décembre 2021 « pour permettre à l’ensemble des partis de pouvoir déposer leurs propositions ».

C’est un cadre qui est très attendu par les Ivoiriens, après les crises successives que le pays a connues, notamment celle de 2011 qui a fait, selon des sources publiques, plus de 3 000 morts et celle récente (2020) liée à la réélection d’Alassane Ouattara. Ce dialogue politique représente un espoir d’éviter les cycles de violences, nées surtout des élections.

Les discussions devront tourner autour de la libération des prisonniers politiques, des exilés, de la réforme de la Commission électorale indépendante et du code électoral… afin d’éviter le retour des vieux démons.

C’est pourquoi, le gouvernement a convié 21 formations politiques (pour prise de contact), jeudi 16 décembre 2021, pour relancer ces assises, initiées depuis 2019, qui étaient à l’arrêt depuis un an.

« Il nous faut être conscient de l’ampleur de l’attente populaire et de l’exigence de notre responsabilité publique qui nous impose d’agir en acteur public éclairé dans un esprit de raison de tolérance, de respect mutuel et d’ouverture », a rappelé le Premier ministre Patrick Achi.

Selon le ministre de l’Intérieur et de la sécurité, le report de la date vise à « permettre aux partis et regroupements politiques de pouvoir déposer leurs propositions » et à garantir le caractère inclusif du dialogue politique, tel que voulu par le président de la République.

Pour cette phase, ce sont 21 formations politiques et organisations de la société civile qui ont répondu à l’appel du gouvernement. Mais certains partis, dont le Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP) de Charles Blé Goudé, dénoncent leur mise à l’écart. « Nous ne sommes pas invités et nous pensons qu’il faut que ce soit un dialogue inclusif. Il faut ouvrir le dialogue pour que chacun puisse dire ce qu’il a à dire, faire ses propositions. La Côte d’Ivoire a besoin de tous ses fils et de toutes ses filles. Aucune raison ne nous a été donnée, on n’a même pas été approchés du tout. En tout état de cause, c’est un appel que je lance au gouvernement et aux organisateurs du dialogue politique. La crise est tellement profonde qu’il faut un dialogue inclusif », a prôné Charles Blé Goudé à travers les antennes de RFI.

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Crise politique au Mali : Le "Mouvement je suis Burkinabè" prône la recherche de la paix
Pyongyang annonce une possible reprise de ses essaies nucléaires et balistiques
Monrovia (Libéria) : Près de 30 personnes perdent la vie dans un rassemblement religieux
Le Testament politique d’Ibrahim Boubacar Keita : « Qu’aucun sang ne soit versé pour mon maintien aux affaires »
Embargo contre le Mali : L’Unité d’Action Syndicale du Burkina condamne les décisions suicidaires de la CEDEAO et de l’UEMOA
Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : L’initiative de soutien au peuple malien s’en offusque
Mali : Une délégation ministérielle en Mauritanie après une visite en Guinée
Relations internationales : Le président chinois propose « d’avancer avec confiance et courage pour bâtir un monde meilleur de l’après covid-19 »
Opération "KELETIGUI" au Mali : Plus de 30 terroristes neutralisés et plusieurs de leurs bases détruites entre le 10 et le 16 janvier 2022
CEDEAO-Mali : Je t’aime, moi non plus !
Mali : Neuf terroristes neutralisés et deux de leurs bases logistiques détruites
Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : « Le Burkina Faso risque de payer le plus gros tribut », prévient Idrissa Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés