Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Blaise Compaoré à Solenzo, Nouna et Dédougou : Les cotonculteurs optent pour leur défenseur

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Présidentielle 2005 > Les candidats déclarés > Blaise Compaoré • • dimanche 6 novembre 2005 à 18h24min

Blaise Compaoré a entamé, samedi 5 novembre 2005, le prologue de la grande Boucle du Mouhoun par les provinces des Banwa, de la Kossi et du Mouhoun. Il y a reçu les soutiens des cotonculteurs qui voient en lui « le fervent défenseur de leurs intérêts ».

« Les négociations sur le coton à l’OMC en décembre prochain constituent en ces moments de campagne, le seul point de mon agenda ». A travers cette déclaration de Blaise Compaoré, samedi 5 novembre dernier, les cotonculteurs des provinces des Banwa, de la Kossi et du Mouhoun ont saisi toute l’attention qu’il accorde à leurs préoccupations.

Ils ont reçu « Blaise Compaoré » comme leur défenseur pour mettre fin aux subventions américano-européennes qui menacent la production nationale de l’or blanc et la survie des populations de cette région. Masques, griots et chasseurs traditionnels ont donné le ton. Les populations rurales ont voulu ainsi traduire leur sympathie au candidat Blaise Compaoré.

Elles ont opté pour la continuité de ses actions dans la région de la Boucle du Mouhoun, bassin cotonnier par excellence du pays, si l’on en croit les différentes allocutions. « Blaise Compaoré a fait ses preuves personne ne pourra fléchir notre choix le jour du vote », a soutenu Oubkiri Marc Yao, directeur régional de la campagne. Chacun des intervenants a mis le doigt dans ses propos sur les étapes qui ont été franchies dans divers domaines pour permettre à la région de décoller socialement et économiquement.

« Aucun candidat même originaire de notre province ne pourra nous divertir » a indiqué Mamadou Simboro, directeur provincial de la campagne dans la Kossi. Pour Blaise Compaoré, le combat pour le bien-être doit être collectif, déterminé et engagé : « C’est ensemble que nous nous battrons pour que le trésor des paysans burkinabè, le coton, ne disparaisse pas. Avec vous, nous serons également capable de transformer cette région en boucle du progrès », a-t-il expliqué.

Le carrefour et le grenier

Le « candidat du CDP, de l’ADF/RDA et de l’AMP » a rendu hommage aux fils de la région (Ouezzin Coulibaly, Nazi Boni, Sangoulé Lamizana...) qui se sont battus pour la libération du Burkina du joug colonial et la préservation des valeurs essentielles. Il a interpellé les militants à faire montre de patriotisme pour un sursaut collectif dans le progrès.

Ainsi, dans l’exécution de son programme quinquennal, Blaise Compaoré a signifié qu’il mettra l’accent sur le désenclavement et le renforcement des infrastructures de production dans la Boucle du Mouhoun. « Les greniers sont chaque fois pleins dans votre région. Mais ils ne remplissent pas toujours les ventres des burkinabè », a-t-il reconnu. Aussi de vastes chantiers seront initiés pour favoriser les échanges dans la région, avec les autres localités du Burkina Faso et les pays voisins comme le Mali. « Ce sont environ 30 milliards qui sont programmés pour la construction de routes transnationales dans cette partie du pays », a révélé Blaise Compaoré.

Ces investissements permettront de bitumer les axes Koudougou - Dédougou, Dédougou - Nouna - Djibasso, frontière du Mali, Dédougou - Tougan - Ouahigouya, frontière du Mali. Blaise Compaoré espère que ces réseaux routiers renforceront et valoriseront mieux le potentiel agro-pastoral de la région.

Par ailleurs, l’aménagement de la plaine de Kamandena dans la Kossi fournira à terme 8 000 hectares de terres arables. Le prochain mandat verra également la construction dans la région de la Boucle du Mouhoun du troisième barrage en terme de grandeur, celui de Bonwalé avec 110 millions de mètres cubes d’eau.

Toutes ces réalisations viendront s’ajouter aux projets sociaux déjà en exécution. « C’est à ce prix que la Boucle du Mouhoun va s’inscrire durablement dans le progrès », a rappelé Blaise Compaoré.

Jolivet Emmaüs
joliv_et@yahoo.fr


Carnet de campagne

* Le show du député Tasséré Ouédraogo

Peu avant l’arrivée du candidat Blaise Compaoré à Gourcy dans le Zondoma, le député CDP de la région du Nord et par ailleurs président d’honneur des ABC de sa province, Tasséré Ouédraogo s’est offert une revue de troupe. Sous des applaudissements fort nourris des jeunes qui ont envahi la place de la nation de la ville, l’époux d’Alizet Gando distribuait les billets de banque par-ci et serrait des mains par là.

Des voix se sont élevées dans la foule pour crier : « C’est notre député et notre président ». Le beau-père a donné un avant-goût du bain de foule qu’allait vivre quelques minutes plus tard son beau-fils.

* Solenzo bat le record des photographes

Au meeting provincial de Solenzo dans la province des Banwa, les observateurs ont été surpris par le nombre impressionnant de photographes qui attendaient d’avoir ne serait-ce qu’une image du candidat Blaise Compaoré sur leur pellicule. On a eu l’impression que chaque village de la province a dépêché son reporter photo pour l’événement. Du coup, la sécurité s’est inquiétée du désordre à l’arrivée du président candidat. Elle a simplement demandé aux chasseurs d’images d’un jour d’attendre sagement dans un coin le moment de l’intervention de Blaise Compaoré à la tribune pour immortaliser son passage dans leur ville. Seuls les preneurs de vue (photographe de presse et cameramen) habitués aux forces de l’ordre ont eu droit au bain de foule du candidat.

* Halte aux candidats « djinamoris »

« Djinamoris » ou devins, c’est par ce terme que le directeur régional de la campagne de la Boucle du Mouhoun, Oubkiri Marc Yao a désigné les autres candidats qui font des promesses à tout vent éducation, santé, etc gratuite, s’ils accédaient au pouvoir. Pour le premier vice-président de l’Assemblée, ce sont des leaders de « partillons » (petits partis) qui divertissent le peuple avec des propositions « utopiques ». Pour mettre en déroute ces « djinamoris » dans la boucle du Mouhoun, il a trouvé une recette : civet de chat arrosé de dolo au soir de la victoire du 13 novembre.

* Bassin cotonnier, terre de griots

La Boucle du Mouhoun a pour l’instant battu le record des éloges à l’endroit du candidat Blaise Compaoré. Reconnue comme bassin cotonnier, cette région est réputée être celle des maîtres de la parole. Les griots et griottes des Banwa, de la Kossi et du Mouhoun ont longuement loué les œuvres de Blaise Compaoré. Avec la manière, ils ont épaté la foule qui a mis la main à la poche. Cela a entraîné une surenchère de louanges.

Rassemblés par J. E.

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Drissa Traoré, président du Conseil constitutionnel : « Le serment politique est une promesse solennelle de fidélité et de dévouement »
Gérard Kango Ouédraogo : « Sous les IIe et IIIe République, le président prêtait serment devant l’Assemblée nationale... »
Investiture du président du Faso : La parole aux Burkinabè
Investiture : Les syndicats attendent des solutions adéquates aux problèmes des travailleurs
Investiture de Blaise Compaoré : Des chefs d’Etat et de gouvernement déjà arrivés
Quatre marcheurs venus de Bobo-Dioulasso pour Blaise Compaoré
Blaise Compaoré a voté au bureau n°1 de l’ABMAQ : “Tous les candidats sont confiants...”
Blaise Compaoré à Ouagadougou : Une marée humaine au stade du 4-Août pour conclure
Meeting chez Le Larlé : notables et chefs coutumiers voteront Blaise
Blaise Compaoré à Djibo, Gorom-Gorom, Sebba, Dori : Le Sahel refuse le saut dans l’inconnu
Blaise Compaoré à Boromo-Koudougou : « Une élection n’est pas un jeu du hasard »
Présidentielle : Le candidat du CDP à Ouahigouya
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés