Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une leçon pour les politiciens burkinabè !

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 23 juillet 2021 à 22h45min
Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une leçon pour les politiciens burkinabè !

Pour clôturer son séjour au Pays des hommes intègres, le président du mouvement « La France insoumise », Jean-Luc Mélenchon, a animé une conférence publique, le mercredi, 21 juillet 2021 à l’Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou. Certes, c’est une démarche politique pour le candidat à la présidentielle française de 2022, mais les politiques burkinabè doivent en tirer leçon.

« Y-a-t-il un avenir en commun dans la francophonie ? » C’est sous ce thème que le député français a échangé avec son public, venu nombreux pour le rendez-vous. C’est un nouveau terrain, mais le président de « La France insoumise » n’a pas changé de manière. Un discours sans support, des exemples crus et parfois ironiques ; il s’est ‘’baladé’’ pendant plus d’une heure.

Au moment où ‘’l’insoumis’’ prêchait dans la salle du PSUT (Programme socio-économique d’urgence de la transition, 500 places) pleine à craquer par des étudiants, politiciens et leaders de la société civile, un dossier en justice attend l’ancien membre du parti socialiste, Jean-Luc Mélenchon. En effet, le média français L’Obs a annoncé que l’association l’Ere du peuple et sa mandataire financière, au service de Jean-Luc Mélenchon lors de sa campagne en 2017, ont été mises en examen pour soupçons de « prêt illicite de main-d’œuvre » et « usage de faux ».

C’est pour dire qu’à l’instant même où Mélenchon scandait « A bas l’impérialisme ! A bas le néocolonialisme ! A bas la corruption ! », il y a son passé qui traîne encore dans les couloirs de la justice de son pays. Les faits ne datent pas de maintenant et cela ne semble pas lui troubler le sommeil, comme a laissé comprendre son conseiller spécial Bernard Pignerol, le président de l’Ere du peuple : « C’est une mise à examen à minima, qui ne tient pas et ne m’inquiète pas ».

Jean-Luc Mélenchon est préoccupé par la campagne de 2022 qui se prépare maintenant. Comme il l’avait bien dit à la conférence publique, le futur n’est pas une fatalité qu’on devrait attendre, pour le paraphraser. Le futur est le résultat d’une vision d’aujourd’hui. Opération de charme ou pas, l’ancien journaliste a tiré son épingle du jeu et a pris son vol dans la même soirée pour regagner dans l’Hexagone.

Ici au Burkina Faso, que retient-on de ce passage ‘’réussi’’ de Mélenchon ? Il n’y a pas de tapage médiatique, mais le thème choisi a drainé grand monde, même s’il faut ajouter la qualité oratoire du principal acteur. Une thématique d’actualité dans un temple du savoir, telle l’université Joseph Ki-Zerbo !

Nos politiques gagneraient également à échanger sur des sujets qui touchent les enjeux du Burkina avec des cibles adéquates, au lieu de troquer la participation aux activités politiques par le carburant et autres gadgets. Le changement et le développement prônés sur les lèvres ont aussi leur place dans le milieu intellectuel.

Il serait trop osé de dire que cette pratique n’a pas vu le jour au Pays des hommes intègres, lorsqu’on sait que Laurent Bado animait des conférences publiques dans des universités. Mais où en sommes-nous avec cette pratique aujourd’hui ? On préfère de grandes places publiques, pour les remplir recto-verso avec des participants qui, majoritairement, ignorent l’objectif principal de leur mobilisation. Ils sont nombreux, ceux qui viennent à des activités avant de demander leur objet réel.

Et si on changeait un peu les méthodes … ?

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 juillet à 15:51, par TANOS En réponse à : Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une leçon pour les politiciens burkinabè !

    Tampon !!!! Merci laba mon Cher Cryspin. Je me demande s’ils ont de la matière pour ça.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 17:09, par Alexio En réponse à : Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une leçon pour les politiciens burkinabè !

    Le dilemme la "FRANCOPHONIE" et Melanchon. Bien sur que pour projeter le futur, il faudrait mettre ses bases d orientations aujourdhui. C est pas nouveau dans le menagement de toute entite vivante qui se veut durable.

    Est-ce le probleme du Burkina Faso, la FRANCOPHONIE ? Non par l affirmative, mais la "FRANCAFRIQUE" des reseaux de toutes couleurs.

    De la Franc-maconnerie francaise dans ses anciennes colonies et les reseaux Jacques Foccart d antan, reactives par Emmanuel Macron avec la complicite de la ancien President Nicolas Sarkosy dans les coulissses.

    A la manoeuvre le cynique Breton Ives le Druant que beaucoup des panafricains ont surnomme "Ives le Truant". Le regard de ce passe sanglant n a jamais ete revendique dans aucune juridiction internationale par la communaute dite internationale des droits des peuples ase definir eux-meme, pour elucider les commanditaires derrieres ses crimes en Afrique par la DEEP STATE(Letat profond( Francais.

    Ou le nouveau Foccart dans les memes fourbouries geopolitiques malsaines pour les peuples d Afrique qui ont vu ses anciens presidents assassines par cette mafia erigee en geopolitique a l Elysee.

    La lutte aux terroristes sponses par la France qui le defit prioritaire des burkinabe. Malgre l eloquence du president des insoumis, et son franc parle n epeut plus convaincre l Afrique de la nouvelle generation.

    Meme un ange venant de la France aura du mal la convaincre. Car la justice doit etre rendue a ses ayants droits avant un nouveau depart.

    La France arrongante ne l a pas compris. Et est en perte de vitesse, car elle n a plus les moyens de sa politique.

    L Afrique veur s emanciper de cette tutelle francaise qui a trop durer, et qui n a que profiter a la France- Par le biais de l installation du Franc-Cfa qui empeche l industrialisation et offre une main-mise des entrepresies francaises sur tous les secteurs cles de nos pays respectifs.

    Les bases militaires et les anciens accords coloniaux sont occultes et nes sont pas connus du grand public.

    Tout est balaye sous tapis. A l unsu du peuple qui est proprietaire de nos richesses. Et on nous parle des etats de droits et democratie ?

    Comme Rome ne s est pas batit un jour, La credibilite de la politique francaise en Afrique doit se renouveller sur des bases saines d Etat a etat, et non la Francafrique comme methode politique.

    Elle est absolete.

    Répondre à ce message

    • Le 26 juillet à 05:46, par Pipaud En réponse à : Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une leçon pour les politiciens burkinabè !

      Cher Monsieur ,
      On peut échanger sur l’action de la France en Afrique et ne pas être d’accord , sans pour cela s’invectiver avec de plus des arguments pour la plupart faux et toujours empreint de panafricanisme radical non réfléchi et à sens unique ! Macron à réactivé les réseaux france Afrique ????? C’est vraiment ne rien connaitre de la réalité de votre continent cher monsieur...Quand à Jean-Yves LeDrian , fin politique Breton et grand connaisseur de la politique étrangère , homme de gauche qui à depuis longtemps fait ses preuves sur le terrain , vous feriez bien de changer vos sources, car votre raisonnement ressemble en gros à votre très mauvaise orthographe du français , pas terrible tout ça !!!!!! Bonne journée Monsieur....

      Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 17:20, par HUG En réponse à : Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une leçon pour les politiciens burkinabè !

    Quand la masse intellectorale se levera les chanteurs de 1K 0 comprendront que le peuple a aussi droit au bonheur.Cela ne saura tarder.Les pseudo intellectuels exploitent leurs proches en leur disant de voter tel ou tel parti politique en ne pensant qu a eux memes : etre nommé.... et jouir des privileges.Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 17:11, par Zagla YEELAME En réponse à : Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une leçon pour les politiciens burkinabè !

    Mélenchon, un homme talentueux mais un démagogue de premier ordre !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 22:59, par Cane En réponse à : Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une leçon pour les politiciens burkinabè !

    Melanchon a boter la balle en touche et n’a pas pris ses responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juillet à 19:14, par Kobra En réponse à : Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une leçon pour les politiciens burkinabè !

    Mr Pipaud Cest a vous plutot de revoir vos sources ! Mr Alexio a raison sur toute la ligne. La France n’a jamais été l’ami de L’Afrique et ne le sera jamais ! D’abord définissez moi le panAfricanisme radical et ensuite démontrez les conséquences négatives que ce dernier a eu a causer sur le continent, si meme le panAfricanisme “simple” existait sur le continent on en serait pas la de nos jours !
    _merci pour votre commentaire Mr Alexio ! Pipaud quel honte !!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Simon Compaoré au sujet du président Roch Kaboré : « Pas question de troisième mandat. A moins qu’il ne veuille se suicider »
Burkina : « Celui qui prend le pouvoir en ce moment-là par la force, le laissera par la force » (Simon Compaoré)
Burkina/sécurité : Le parti au pouvoir exhorte à éviter les invectives et prône la mobilisation générale
Burkina/vie politique : Le MPP a enregistré 1 964 adhésions individuelles, de 2018 à 2021 (direction politique)
Crise au Mouvement Agir ensemble pour le Burkina : Kadré Désiré Ouédraogo pourra-t-il sauver les meubles ?
Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du CDP dénoncent une « dictature extrême » du maire
Organisation des élections au Burkina : Les membres de la CENI outillés sur les mécanismes de gestion
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et fondations : L’équation de l’emploi des jeunes sur la table de réflexion
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir ensemble pour le Burkina" exigent la démission du président du parti
Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao rend sa démission
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle stratégie genre et son plan d’action pour la période 2021-2025
Politique au Burkina : Bluff de l’opposition ou hostilité de la majorité ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés