Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Ram Ouédraogo dans la région du Nord : “Je viens avec de nouvelles idées...”

Le candidat Ram Ouédraogo était dans la journée du mercredi 2 novembre, dans la région du Nord. Il est allé solliciter comme bien d’autres candidats l’ont déjà fait, le suffrage des électeurs de cette partie du Burkina pour la présidentielle de novembre 2005.

Kongoussi, dans le Bam, Djibo dans le Soum, Titao dans le Lorum ont accueilli le candidat Ram Ouédraogo le mardi 1er novembre 2005. Le candidat du Rassemblement des écologistes du Burkina (RDEB) est allé solliciter le suffrage des électeurs de Ouahigouya dans le Yatenga, Gourcy dans le Zondoma, Yako et Arbollé dans le Passoré et Boussé dans le Kourwéogo.

De toutes ces localités visitées, Arbollé, le village d’où il est originaire, le candidat aura remporté la palme d’or en matière de mobilisation. Tout a été mis en œuvre pour accueillir « l’enfant prodige ». Tout ému et dépassé par l’accueil à lui réservé, l’intéressé lorsqu’il a pris la parole, a dit à ses frères et sœurs : « Merci pour toute cette mobilisation. Il y a des journalistes qui m’ont suivi jusqu’ici... ». Comme pour dire, « j’aurai eu honte avec la présence des hommes des médias si vous n’étiez pas sortis nombreux... ».

Arbollé est la seule localité avec Boussé dans le Kourwéogo où le candidat a été reçu avec des troupes de danse et le « zom-koom » (l’eau) de l’étranger. Ram Ouédraogo a eu le soutien de ses parents. Ils le lui ont dit. Ignace Ouédraogo, le représentant des jeunes, le responsable de la section départementale du RDEB, Simon Kientéga, le porte-parole des anciens lui ont tous rassuré, que toute la population des 37 villages d’Arbollé portera son choix sur lui le 13 novembre 2005.

Pour Nabiga, responsable coutumier d’Arbollé, il n’y a pas de doute, Ram Ouédraogo sera élu président le 13 novembre 2005 au soir.

L’intéressé en est d’ailleurs convaincu et il le dit. « Blaise Compaoré doit céder le fauteuil présidentiel à quelqu’un d’autre le soir du 13 novembre 2005. Et ce quelqu’un d’autre, c’est moi Ram Ouédraogo. Il est fatigué et doit aller se reposer à Ziniaré maintenant. Si en 18 ans de pouvoir il n’a rien fait, ce n’est pas en cinq ans qu’il pourra faire quelque chose. S’il aime encore le peuple burkinabè, afin de lui éviter ce que d’autres peuples vivent suite à la longévité de leurs présidents au pouvoir. Nous allons le chasser, pas par la force mais par les urnes... », a martelé le candidat du RDEB.

Ram Ouédraogo soutient que s’il est élu, il va transformer le Burkina en un havre de paix. Un pays où il y aura la concorde, la tolérance... Son programme en main comme un bréviaire, il a dit à ses parents, comme partout ailleurs qu’il est le meilleur pour le peuple burkinabè. « Je viens avec des idées nouvelles. Si je suis élu, je vais construire des écoles, des dispensaires, des routes, créer des emplois pour les jeunes, des centres de formation professionnelle où les jeunes apprendront divers métiers.
A leur sortie, ils seront soutenus pour leur installation par des micro-crédits grâce à l’argent (1 milliard de francs CFA dans chaque province pendant le quinquennat) que nous mettrons à leur disposition... », affirme-t-il.

Mais pour pouvoir appliquer son programme, il faut bien qu’il soit élu. Présentant chaque fois le spécimen du bulletin unique, il explique aux populations comment voter le.

Il a demandé à ses militants d’être comme les missionnaires. « Vous allez expliquer aux gens notre programme et, surtout, montrer à tout le monde comment me voter le 13 novembre 2005... ».

Etienne NASSA (paratena@yahoo.fr)
Sidwaya

P.-S.

Lire aussi :
Présidentielle 2005

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ram Ouédraogo du RDEB : “...Je suis fier d’avoir rempli mon devoir de citoyen...”
Ram Ouédraogo à Fada et à Zorgho : “Il faut que cela change”
Ram Ouédraogo à Ouargaye, Tenkodogo et Koupéla : “Vous devez sanctionner Blaise Compaoré”
Ram Ouédraogo à Kombissiri, Nobéré, Manga et Pô : « ...considérez que vous êtes déjà élu... »
Ram Ouédraogo à Sapouy et à Léo : “...Blaise Compaoré verse dans la démagogie...”
Ram Ouédraogo à Dédougou : « Allez partout apporter le message écologiste »
Ram Ouédraogo aux électeurs de Koudougou et de Réo : “La démocratie que nous proposons est la vraie”
Ram Ouédraogo dans la région du Nord : “Je viens avec de nouvelles idées...”
Ram Ouédraogo : “nous ne faisons pas de promesses démagogiques...”
Ram Ouédraogo : "C’est le président du Faso ou le candidat Compaoré ?"
Ram Ouédraogo, candidat du RDEB : “Je place cette campagne sous le signe de l’espoir”
Ram Ouédraogo, candidat du RDEB : “Bâtir un Etat de droit”
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés