Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 12 janvier 2021 à 23h39min
Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

Une page se referme et une autre s’ouvre pour Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition politique de 2012 à 2020, et son parti politique, l’Union pour le progrès et le changement (UPC). A l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux des militants du parti à son égard, ce mardi 12 janvier 2020 à Ouagadougou, le tout nouveau ministre d’Etat en charge de la Réconciliation nationale a fait une sorte d’introspection avant de clarifier la position du parti, qui a décidé désormais d’accompagner l’action du pouvoir.

Arrivé troisième à l’issue de la présidentielle du 22 novembre 2020 et en quatrième position pour ce qui est des législatives (en termes d’élus), le parti de Zéphirin Diabré a opté de rejoindre le pouvoir. Ainsi, le président de l’UPC est nommé ministre d’Etat auprès du président du Faso, chargé de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale. « 2020 a été pour nous une année de combat politique âpre, avec la tenue des élections couplées présidentielle et législatives. Malgré l’engagement résolu et la détermination dont nous avons collectivement fait montre, les résultats n’ont pas été à la hauteur de nos attentes », rappelle Zéphirin Diabré, félicitant et encourageant tous les militants pour leur sacrifice et leur combativité lors de ces élections.

« Par leur vote lors des élections législatives, les Burkinabè ont exprimé clairement leur volonté de ne plus voir notre parti, l’UPC, diriger le CFOP [Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso]. Ils ont opéré une alternance au niveau du CFOP », conclut-il.

L’ex-porte-parole de l’opposition a saisi le moment pour s’excuser auprès d’éventuelles personnes qu’il aurait heurtées par son attitude. Il a aussi pardonné à tous ceux qui l’ont offensé. « Pour le reste, il appartient désormais à l’histoire de juger mon action en tant que chef de file de l’opposition politique du Burkina Faso », soumet-il.

L’UPC et son président sont désormais orientés vers l’avenir, fait également de collaboration avec le pouvoir. « Au sortir des élections, le président du Faso, SEM Roch Marc Christian Kaboré, a proposé à l’UPC et à son président d’apporter leur contribution dans la gestion des affaires du pays, notamment sur la question ô combien délicate mais ô combien indispensable de la réconciliation nationale. Au regard de ce que cet enjeu représente pour le destin de notre pays, et prenant en compte la position constante de notre parti sur la question et ce qu’il peut apporter comme contribution vu sa position sur l’échiquier politique national avant et après l’insurrection populaire de 2014, l’UPC a décidé, de manière souveraine, de répondre favorablement à la demande du Président Kaboré », justifie le nouveau ministre d’Etat.

« Les termes de la nomination du président de l’UPC que je suis, et l’ancrage institutionnel qui a été décidé montrent clairement que nous sommes sur le registre non pas d’un ministère classique aux attributions et à l’organisation déjà établies, mais d’une mission bien précise à exécuter aux côtés du président du Faso, dans la suite des engagements qu’il a pris au lendemain de sa réélection », précise Zéphirin Diabré.

L’ancien CFOP-BF retrace : « Je me permets de noter que cette confiance fait écho au compagnonnage gouvernemental qui nous a réunis dès 1992 et à la confiance qu’il avait placée en moi en me confiant, en 1994, avec l’accord du Président Blaise Compaoré, le ministère stratégique de l’Economie et des Finances dans le gouvernement qu’il a été appelé à diriger, au lendemain d’une dévaluation monétaire historique à tout point de vue, et dont tout le monde redoutait les conséquences pour notre pays. Je voudrais ici, de manière solennelle, le rassurer de mon entière loyauté et de mon engagement ferme, pour traiter de la question qu’il m’a confiée ».

Zéphirin Diabré dit croire « fermement » avec son parti que sans une réconciliation sincère des filles et fils de ce pays, et sans une cohésion sociale raffermie, le pays aura toutes les difficultés à relever les défis qui l’assaillent.
Selon M. Diabré, l’UPC entend définir, dans les jours à venir, et de concert avec les autres partis qui soutiennent l’action du président du Faso, les modalités de leur travail en commun.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 janvier à 22:14, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    C’est la première mauvaise nouvelle pour le Burkina depuis les années 80. Cela veut dire que le MPP va diriger le pays pour les prochaines 20 ou 30 années jusqu’à ce que les nantis commencent à se foutre des pauvres comme dans toute situation sans suspense.
    La politique est quand même un métier de pervers. Pauvres électeurs ! Imaginez les gens qui sont échauffer et failli se battre, maintenant comment vous vous regardez ?
    Toute la classe politique actuelle ce sont des copains, ils sont très liés par les familles, car les enfants et les femmes trainent aux mêmes endroits. Le reste c’est un jeu de dupes face à un peuple mouton

    Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 01:12, par Volta Noire En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

      Internaute "A qui la faute" votre commentaire n’a pas sa raison d’être sur ce forum.
      Si la politique était la guerre, je refuserai de parler à mon beau-père, mon beau-frère, ma cousine, mon oncle ou soit mon frère. Pire, mon père ou ma mère.
      Nous vivons en société et ce n’est pas à cause de nos appartenances politiques que nous devons nous séparer de manière catégorique.

      Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 22:21, par HUG En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    C est normal car nos hommes politiques sont guidés par ce que nous savons. La démocratie est un luxe pour les pays africains.le même disait a dori lors des campagnes électorales de 2020 que s il n est pas élu il se retirera de la vie politique. On comprend pourquoi Blaise compaore a fait 27 ans de pouvoir

    Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 09:48, par LEYDIER Christophe En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

      La phrase prononcée : « La démocratie est un luxe pour les pays africains » me fait hurler et dresser les cheveux sur la tete ! Mon ami, explique moi donc la situation au Ghana ! Explique moi donc pourquoi Ce pays est stable et que leurs richesses ne sont pas volées ? Serait ce parce qu’ils poussent leur peuple à se battre en eux dans la rue ? Ou serait ce parce qu’ils ont compris que l’union d’un peuple fait sa force ? Ont ils des attaques djihâdistes ? Sont ils tous plus pauvres les uns que les autres ?
      Reflechis un peu avant d’écrire de telles âneries ! La démocratie n’est pas un luxe mais la SEULE façon de vivre en paix et de mettre toutes les forces vives de la nation dans sa modernisation et son économie !!

      Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 23:02, par TIENFO En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Il convient de reconnaître que les frondeurs de l’UPC sont des visionnaires. Zeph devrait solennellement leur adresser ses excuses de ne les avoir suivis en son temps. Son entrée au gouvernement DABIRÉ 2, lui épargne la disparition de son UPC en agonie. Surtout qu’il participe activement au retour de la paix dans le pays. Le tunnel pourra attendre

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 00:30, par OCy En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Ne soyons pas sectaires. Pour le bien du pays il y a certaines décisions à prendre même si on sera incompris ou même calomnié. Si l’UPC avait rejoins la mouvance en 2015 ou que tous les acteurs majeurs de l’insurrection s’étaient donnés la main, nous aurions eu plus acquis pour le bien être de tous

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 01:03, par YAAM SOBA En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Non je pense que même si il n’a pas été élu président du Faso il peut accompagner celui qui est élu et apporter ainsi sa contribution à la nation et c’est le Burkina Faso qui gagne
    Et par la même occasion démontré qui il est réellement !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 01:07, par Dânkan En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Cette nomination est la bienvenue.
    Nous pensons qu’il réussira dans sa mission car la fracture entre burkinabé est réelle.
    Bien qu’elle était entrain de se creuser n’a jamais été profonde.Vivement que tous les burkinabé conjuguent leurs forces ’leurs énergies leurs compétences et leurs imaginations pour pouvoir bâtir un Burkina sûr ,juste et prospère pour tous.
    Ceux qui parlent d’opportunisme, la carrière et le CV de l’homme en disent long sur lui. Donc évitons les préjugés vulgaires.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 05:21, par ARMAND En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    La politique est une grande école où on ne finit jamais d’apprendre. On y apprend l’humilité . La simplicité. La gentillesse. Des vertus qui vivront en vous. Il n’y a pas de suffisance en politique. Je suis fière de Zephirin pour son virage a 90% et sa marque déposée pour avoir demandé pardon dans son parti et en même temps à tout le peuple pour avoir failli politiquement. Rejoindre la mouvance devrait etre fait a mon avis depuis 2015. Il a traité les Ouali et autres frondeurs de l’assemblée de manges mil. N’en parlons pas des Poué Naba. Il a oublié que dans un parti il y a ceux qui créent le parti et ceux qui font le parti. C’est ensemble qu’il faut faire tout prospérer dans le parti. Bref. Je crois que Zephirin a bien compris et il est allé pour mieux apprendre. Accepter la modération et louer le tempérament de Rock qu"il a traité de zéro . On est en politique mais attention a ce qu’on dit. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 06:55, par le Nomade En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    L’entrée de Zeph au gouvernement est une bonne choses mais il aurait été beaucoup plus utile comme Premier MInistre. Ce poste purement politique qu’il occupe maintenant est une coquille vide et n’apportera aucune avancée pour le Faso. La réconcilliation dont on parles est une affaire entre polititiciens. Le Burkina n’a pas connu de guerre civile ni de guerre de région. Le seul problème c’est l’injustice dont sont victimes bon nombre de burkinabe politiciens ou pas. Si tous les dossiers pendanst devant la justice aboutissaient on ne parlerait plus de réconcilliation ! Ce ministère a pour seul objectif comment rapprocher les politiciens au détriment des plus pauvres ! Que le gouvernement ait le courage de rendre la vri justice à toutes les victimes, politiques ou pas, riches ou pauvres civiles et militaires et on ne parlera plus de réconcilliation ! Que tous ceux qui commettent des crimes que ce soient des civils ou militaires répondent de leurs actes. Tant que l’impunité est garantie pour une certaine classe, il n’y aura ni réconcilliation ni paix au Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 07:18, par Daril En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Je suis d’avis avec Zephirin , vous estimez en majorité que les candidats de l’opposition ne sont pas dignes de vous gouverner malgré leurs combats décénaux et vous vous frustrez de les voir soutenir ceux que vous avez choisi....y’a t’il une logique dans votre attitude

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 07:24, par caca En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    C’est un non événement ! Le mieux était de se retirer de la vie politique et d’aller faire autre chose. C’est honteux quand même que le chien retourne pour manger ce qu’il a vomi. Le MPP ceci, le MPP cela et voilà le résultat. Quand un parti politique manque d’un vrai projet de société, ça donne que ça. En plus, un projet de société ne suffit pas, il faut de la persévérance. Faire une alliance avec les membres de l’opposition et tourner le costume c’est bien le début de la mort du parti de l’opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 07:24, par Teeltaaba En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Je suis désolé que ce soit après avoir bloqué l’avancÉric du pays que Mr DIABRÉ tourne la page de l’opposition.
    Il aurait pu le faire en 2015 et former un groupe avec le MPP arrivé au pouvoir car ils ont lutté ensemble pour le départ de Blaise COMPAORE.
    Les 5 ans de pouvoir du MPP ont été émaillés de contestations et de blocage fomentés par le chef de file de l’opposition. Sortir tous les mardis rien que pour peindre la situation du pays en noir n’a pas contribué à améliorer le climat social et permettre au parti au pouvoir de déroulé son agenda de travail.
    On dit que mieux vaut tard que jamais. Un proverbe mossi dit ceci : « la vie est comme un chameau et quand il se couche c’est le moment propice de l’enfourcher ».

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 07:35, par quelle responsabilité ! En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    mr Jef votre explication ne convainc pas. c’est votre droit de rejoindre la majorité. JE SUIS DE CEUX QUI PENSENT QU’ON NE VIENT PAS EN POLITIQUE POUR S’APPAUVRIR.
    a mon avis vous n’aviez pas besoin d’aller jusqu’à dire que comme les burkinabè n’ont pas voulu den vous comme chef de file de l’opposition, il ne vous restait qu’à rejoindre la majorité. vous voyez ceux qu’on qualifiait de baobab ont regroupé des gens dans des stades sans masque. les conséquences, on les voit tous les jours à travers les bilans dressés.
    des gens ont été ministre sous Blaise et sous Rock et ne le sont pas sous son sécond mandat. est-ce à dire qu’ils doivent rejoindre l’opposition ?
    mr jeph c’est une tache noble que vous allez exécuter. je vous souhaite plein succès et je vous assure que dès que je puis faire quelque chose pour vous accompagner, je le ferai sans hésiter ; la fracture sociale étant à son paroxysme.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 07:58, par ollo En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    On comprend aisément Monsieur Diabré. Il est entrain de donner une réponse qui va beaucoup interpeller les populations. Car les gens reconnaissent sa carrure et son intégrité, une valeur qu’on souhaite voir à la tête du pays. Mais quand viennent les votes, on préfèrent donner les voix à ceux qu’on décrit ! Qui est fou ? Quand les gens seront honnêtes, ils auront de vrais opposants, ceux sur qui ils comptent et qui en retour peuvent compter sur eux pour progresser

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 08:01, par koh En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    mr ’a qui la faute’ et mr Hug
    ne voyez pas cette affaire dans cette angle. ce n’est par calcul politique que l’UPC a rejoint le MPP. Le MPP n’ avait besion de l’UPC pour diriger ce pays et cette AN.
    LA VOLONTE DU PRESIDENT EST DE REUSSIR CE QU’IL A PROMIS LORS DE SA PRISE DE FONCTION POUR CE DEUXIEME ET DERNIER MANDAT. il pouvait nommer n’importe qui à ce poste. Mais il a choisi Zeph car Roc estime Zeph peut bien conduire cette mission.
    Maintenant les conséquences Zeph va les assumer en toute responsabilité. En rappel Zeph devait prendre cette décision depuis 2015. Mais il n’est jamais tard pour bien faire ce n’est pas grave. DE FACON SOUVERAINE IL PEUT ENCORE QUITTER L’AMP.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 08:16, par vision En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Merci à Roch Marc Christian KABORE et au MPP pour ce grand coup politique réussi...MPP VICTOIRE !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 08:20, par COULIBALY En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    De ma part je trouve que cela est normal et nécessaire ,arrêtons de polémiquer sur la question de la nomination du président de l’UPC au gouvernement .Basez-vous sur le sens étymologie de la Politique ,ces avantages et ces inconvénients et tirez une conclusion de cela face à un pays comme le notre qui sombre de jour en jour avec le terrorisme ,l’incivisme surtout la question de la cohésion social et la pandémie que vous connaissez.si un citoyen sait qu’il peut donner un coup de main pour bâtir le pays pourquoi ne pas saisir l’opportunité ? je trouve qu’il est temps pour qu’on tourne la page et se mettre ensemble , surtout les acteurs politiques pour travailler main dans la main pour un BURKINA FASO émergeant ,ce qui du pays en vu du monde ,un pays démocratique et intègre .L’exemple du président de l’UPC est à valoir pour tout organisation politique en vu de pouvoir bien géré le pays .je trouve que l’action de S.E.M. le Président du Faso est la meilleure ,tendre la main à tous les partis et organisations politiques pour bâtir le pays n’est pas une chose facile pour nos dirigeants Africains .Donc soutenons notre Président qui donne un exemple de la démocratie en Afrique .Seul l’UNION FAIT LA FORCE .Aidons le ministre de la réconciliation national (M.Diabré) et le Président à mettre en place leur projet en commun en vu de faire de notre pays ,un pays de référence dans la sous région.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 08:36, par Vdp En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    L’opposition est souvent pire que le régime en place !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 08:39, par DF En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Félicitations à Mr Diabré. Vous avez fait le bon choix pour le bien etre du Burkina Faso. Ce choix n’a pas été aisé mais courage. Des gens vont cherche à saboter votre travail mais tenez ferme. Nous avons besoin de la paix dans cette nation. La Bible nous recommande qu’autant que cela dépende de nous, d’etre en paix avec tout le monde. Je prierai pour vous.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 08:44, par ali baba En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Je salue la posture de sagesse de Zéphirin et de son équipe DE REJOINDRE le gouvernement car c’est le Burkina qui gagne. On ( du reste on doit) peut s’unir pour diriger le pays pour le bien de tous.
    Si les partis politiques pouvaient fusionner et mettre les énergies ensemble et éviter l’émiettement actuel, c’allait être fantastique.

    Même les vendeurs de la démocratie, n’ont pas mille partis politiques comme nous !

    Bravo a la sagesse de Zeph !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 09:20, par Mkouka En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Je ne suis pas sur que Zeph soit la personne indiquee pour cette lourde tache. Il s’est construit une image plutot negative de quelqu’un de mauvaise foi, toujours a detruire et a medire a l’egard des efforts du pouvoir ces dernierre annees. Puis son parti UPC a perdu des figures et son score aux elections nous dit beaucoup sur son discredit aupres des electeurs. Au regard de ceci Zeph aura t il la confiance, le credit, necessaire pour mener avec succes cette tache de reconciliation et cohesion sociale ? Pourtant lhomme a des competences qui pourraient etre utiles au pays mais ou et comment ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 10:53, par LUI En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Par leur vote lors des élections législatives, les Burkinabè ont exprimé clairement leur volonté de ne plus voir notre parti, l’UPC, diriger le CFOP. Voyez vous le discours politique.Il y’ a toujours une tournure pour justifier une situation politique.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 11:02, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Ah ! Quels (pauvres) arguments...
    Il y a quand même des façons plus respectueuses pour les militants de l’UPC et plus dignes de sa stature pour expliquer ses choix ?

    Donc si on ne dirige plus l’opposition on n’y reste pas, c’est toute l’explication comme ça ? Moi qui défendait sa position en parlant de "mission de combat sur mesure" et de partenariat gagnant-gagnant...

    Voilà que le monsieur nous parle de "compagnonnage depuis 1992" et de confiance "depuis avant avant". Comme s’il fallait se justifier en donnant des arguments à la Trump : Tout le monde voit et sait que c’est faux mais c’est ça on maintient quand même.

    * Où était ce compagnonnage quand il a préféré essayer de faire un coup fourré au MPP en 2015 pour rassembler une majorité de cohabitation ?
    * Où avait-il mis cette confiance quand il donnait "zéro sur vingt" à Roch Kaboré dans tous les domaines et l’accusait de "fraudes massives" ?
    * Ne savait-il pas qu’ils avaient fait le CFOP ensemble pour chasser Blaise Compaoré quand il voulait appeler ses militants (lesquels ?) à sortir faire le désordre pour contester les résultats des élections ?

    Décevant comme prise de parole. Et en plus, cette langue de bois ne nous dit toujours pas si ça veut dire que les 12 députés de l’UPC vont voter "en rangs serrés" avec la majorité présidentielle à l’assemblée ou pas ? C’est (large) rassemblement ou bien c’est collaboration ponctuelle ?

    Il n’’a qu’à dire clairement on va quitter ici !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 11:13, par lepaysvamieux En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    A mon avis Zéphyrin n’a pas le choix. Il aurait dû opter pour ça depuis le premier mandat de Roch. Mais je suis sûr et certain que Zerbo le boumboum national va démissionner de l’UPC.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 12:05, par s En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Zèph est tombé poa comme un fruit mur dans les bras de Roch. Il reconnait maintenant que c’est lui qui était en erreur et non le peuple. Roch c’est du ROC, yaa piiga !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 12:10, par Mafoi En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Zéphirin Diabré est ce qu’on peut appeler un Objet Politique Non Identifié(OPNI) et malheureusement,il ne s’agit pas d’une exception car ces opnis sont légion en Afrique.En effet ce qui compte pour ces opnis arrivistes,c’est de se servir en pillant les caisses de l’Etat au lieu de servir la Nation,c’est à dire se mettre au service du vrai peuple

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 12:11, par Camarade Dipama En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Internaute numéro 1, souvenez-vous que Zéphirin Diabré a toujours dit qu’en politique il n’y a jamais d’adversaires, ni alliés éternels.
    Je vous rappelle que Zéphirin Diabré et Roch Kaboré ont collaborré ensemble au CFOP de 2014.
    En plus, il n’y a jamais eu de militants MPP et UPC qui se sont battus dans ce pays, donc on ne voit pas de quoi vous faites allusion lorsque vous dites que les gens ont failli se battre.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 12:53, par La Sagesse Africaine En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Il est important de reconnaître à M. Zéphirin DIABRE sa hauteur d’esprit après avoir échoué deux fois à se faire élire Président du Faso. En effet "être élu PF" signifie se mettre à la disposition de tous les Burkinabè pour trouver des solutions à leurs problèmes du présent et du futur (en se projetant sur l’avenir commun). Cela passe par la prise en compte de beaucoup de facteurs et M. DIABRE a bien compris le sens de ses deux échecs (en 2015 et récemment en novembre 2020). En se mettant du côté du vainqueur des élections présidentielle et législative du 22 novembre (c’est loin d’une faiblesse), M. DIABRE et à travers lui tous les militant de son partie l’UPC contribue déjà à une partie de la solution pour aller vers la Réconciliation Nationale. Il faut le dire - à l’évidence - le fauteuil de Kosyam et unique pas deux. De même l’opposition politique est unique pas deux et c’est pour cela qu’il y a le CFOP. Soit l’UPC accepte d’être avec l’occupant du Palais de Kosyam pour les 5 prochaines années et faire œuvre utile pour les Burkinabè dans leur ensemble ou il devient second de l’occupant du fauteuil CFOP, ce qui me paraît pas raisonnable pour avoir donné tout ce qu’il pouvait (sait) faire à ce niveau, avec tout ce que ça lui a coûté pour la cohésion au sein de son propre parti. Entre servir tous les burkinabè et servir une partie des burkinabè le meilleur choix a été celui que M. DIABRE a fait et nous devons lui être reconnaissants pour sa hauteur d’esprit et son courage politique. Les burkinabè ont fortement besoin d’une démocratie vivante qui se met à leur service pour aller de l’avant et cela dans la paix et le mieux être pour des générations et des générations.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 13:55, par Passi En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Comme le disait quelqu’un "la politique c’est une simple appréciation des événements du moment". Yako les pauvres électeurs

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 14:06, par Mr Diabré, palabre est fini En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Mr Diabré, j’étais en boule contre vous lorsque j’ai constaté que l’UPC n’était pas allée au gouvernement du premier mandat de RMCK pour aider le Big Boss à gérer notre cher Faso. Vous ne pouvez pas entretenir la lutte contre la modification de l’article 37 en 2013 jusqu’à ce que le MPP rejoigne cette lutte en 2014 pour qu’elle aboutisse enfin avec le départ du modificateur en chef et refuser d’épauler RMCK dans sa gestion du Faso. Franchement, j’étais très enragé. Mais comme on le dit souvent : "il n’est pas tard de bien faire". Alors, l’UPC et vous-même êtes pardonnés pour avoir accepté entrer dans le gouvernement du second mandat de RMCK. Maintenant, palabre est fini, allons y vite au boulot pour le meilleur de notre cher Faso que nous aimons tant.
    Signé : L’Etalon qui n’est plus Enragé.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 14:27, par Lionceau En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    C’est logique. On verrait mal Zeph s’atteler au CDP.

    Mais je crois surtout que Zeph pense que son parti ne pourra plus jamais se relever après un tel score au dernier scrutin électorale. L’avenir semble maintenant appartenir au MPP et au CDP et c’est le moment de choisir son camp.

    Je suis presque sûr que d’autres surprises nous attendent. Je vois mal d’autres perdant de l’opposition s’atteler au CDP. En tout cas pas FARAMA, ni Zida, ni Barry encore moins KDO ou Bassolé.

    Et puis rappelons nous de regroupements
    - ODP/MT -CDP ;
    - ADF-RDA,
    - RDR-RHDP

    Il n’est pas exclu que nous assistions à un MPP- MPPC (Mouvement du Peuple pour le Progrès et le Changement) si ZEPH réussi à nous réconcilier

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 16:54, par HUG En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Internaute LEYDier Christophe l éducation que j ai reçu ne me permet pas d insulter quelqu uns. C est le recours de ceux qui manquent d argument qui emmène a insulter.Oui vous ne verrez pas cela dans les grandes démocraties.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 17:19, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    @Mkouka, la crédibilité ou le manque de crédibilité de Zéphirin Diabré ne pose pas de problème car ce n’est pas lui qui conduit la réconciliation mais bel et bien le président Roch Kaboré dont il met en œuvre la politique.

    D’ailleurs, la réconciliation nationale étant le seul point commun des programmes de TOUS les candidats à la dernière présidentielle, on peut penser qu’ils vont tous mettre leur crédibilité et leur poids dans la balance pour son succès.

    Même les erreurs que l’ex-chef de file de l’opposition a commises et qui l’ont conduit à cette déroute électorale ne sont plus un problème.
    Alors qu’il était le tout puissant "prési" de l’UPC que personne ne pouvait contredire, maintenant il est sous les ordres de Roch, et doit prendre les avis du premier ministre, du chef de file de l’opposition, de la justice, du HCRUN, du HDS, des leaders politiques, traditionnels et religieux et des associations de victimes. Autant dire que l’autocratie est impossible.

    Reste peut être la "malcause" et les improvisations "tunnelesques" à mettre au placard, tout au moins le temps de sa mission. Espérons qu’il saura le faire...

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier à 18:07, par Ka En réponse à : Burkina : Zéphirin Diabré tourne la page de l’opposition

    Je crois que les politiciens plus avertis qui ont côtoyé les RSS après avoir ensembles pris le défi avec un parti appeler CDP qui a été détruit par des personnes sans foi ni loi, ces politiciens ont compris qu’il vaut mieux être ami aux restes du trio qui ont fait le CDP, et le quitter pour la continuité avec leur MPP que de les être des ennemis.

    Ce trio n’ont pas parlé beaucoup en abandonnant le CDP, ils étaient sereins, surtout Roch Kaboré quand il dit, il le fait : Il a une influence dans les grandes sphères décisionnelle du pays très longtemps. Son seul nom ouvrait quelques portes. C’est pourquoi je disais dans une de mes critiques qu’aucune manifestation syndicale ou des revanchards dissimulés dans le CFOP ne pouvaient l’effrayé. Et Pour enraciner l’alternance politique imaginé par le MPP après la leçon du 31 Octobre 2014, ’’ pour qu’une seule personne ne s’éternise pas au pouvoir,’’ mais que ça se passe à tour de rôle avec des personnes compétentes formées de tout bord est une réalité en voyant tous ceux qui frappent a la porte du MPP qui est légitime.

    N’oublions pas que le diviseur né pour régner Salif Diallo voulait avoir 80% des partis politiques de notre pays affilés a son parti comme ce fut a la création du CDP, pour mieux mener cette alternance politique dans la transparence. D’autres comme B. Sankara, ou Z. Diabré et leur suiveurs l’ont compris, car le pouvoir est aussi de la loterie, et tout le monde peut espérer l’avoir avec sa chance. Et comme je ne cesse de le répéter dans ce forum, construire la cohésion sociale et réussir la réconciliation nationale, imposent un préalable : déconstruire les mythes, les contre-vérités et les idées reçues, afin de restructurer les mentalités. Surtout panser les plaies par la justice pour restaurer la capacité d’écoute et de pardon.

    Me Bénéwendé Stanislas Sankara, le sankariste qui doit faire face aux défis de l’Urbanisme du Burkina est réels : Un poste justifié qu’il attendait : Il a su dés l’arrivé au pouvoir de Roch Kaboré, que dans un cadre concurrentiel et d’égalité de chance, la politique est l’art d’observer, d’analyser, de comprendre et d’interpréter les conditions, les tendances, les potentialités, les réactions et les réalités du terrain. Il l’a fait, et il l’a eu avec des honneurs.

    Conclusion : Pour ce qui concerne la réconciliation, je ne doute pas que son ministère nouvellement créé mérite des félicitations (spontanées) de la part de nos vaillantes populations afin que cette réconciliation tant attendu arrive.

    Mais pour Ka, personne au Burkina n’a la clé de la réconciliation : La réconciliation dans notre pays est semblable à l’alternance politique qui n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement, elle se fait simplement par des élections transparentes et honnêtes.

    Quand a la réconciliation proprement dite, elle est l’œuvre de tous, elle n’est pas l’apanage ni l’exclusivité du microcosme politique, qu’il soit ou non représentatif. S’il y a une volonté ferme et clairement revendiquée du peuple à se réconcilier, la réconciliation s’imposera d’emblée aux décideurs et il leur suffira d’en prendre acte : Car la paix est un état de conscience supérieur que nous ne pouvons atteindre qu’en travaillant à rendre nos pensées et nos sentiments plus désintéressés et plus généreux. C’est pourquoi je confirme que la démocratie et l’état de droit vont de pair. Donc l’impunité et la démocratie sont incompatibles : Pour une réconciliation durable dans notre pays, il est impératif que le ministre de la réconciliation pour arriver à nous réconcilié, sache que ceux qui se sont livrés à des exactions ou à des mises en coupe réglée de leurs pays et pensent s’en tirer à bon compte (par exemple par l’exil doré ou pas) soit rattrapés et payer pour leurs méfaits. Bon vent son excellence Z. Diabré.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Réconciliation nationale : « Peut-on juger le dossier de l’insurrection sans Roch Kaboré et les OSC ? », s’interroge Mousbila Sankara
Vie politique : Le mouvement « Agir Ensemble » planche sur les élections et les perspectives
Bobo-Dioulasso : Le CGD mobilise les forces politiques et sociales pour le suivi des engagements du président Roch Kaboré
Politique : Le parti du Réveil patriotique du Faso inaugure son siège national
Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN
Commune de Loumbila : « Nous avons 31 villages et une quarantaine d’écoles », se félicite le maire
Conseil des frontières : Les membres se concertent à Ouagadougou pour donner un nouveau souffle aux activités
Justice au Burkina : « Construire ensemble l’Etat de droit et avoir une justice équitable », s’engagent les acteurs
Rencontre statutaire avec le Conseil supérieur de la magistrature : Le président du Faso félicite les magistrats pour le travail abattu
Commission de l’Informatique et des Libertés : La présidente reçue par le Premier ministre
Cadre de concertation du CFOP : Eddie Komboïgo invite les partis de l’opposition à se manifester
Nécrologie : Le MPP pleure la mort de Martin Gustave Ouédraogo, directeur du siège national du parti
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés