Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La bataille contre l’ignorance se gagne tous les jours, et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées. » Dalaï-lama

Médias publics : Le SYNATIC dénonce les agissements du ministre Remis Fulgance Dandjinou

Accueil > Actualités > Multimédia • Déclaration • mardi 29 septembre 2020 à 20h23min
Médias publics : Le SYNATIC dénonce les agissements du ministre Remis Fulgance Dandjinou

A travers cette déclaration, le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) fustige le comportement du ministre en charge de la communication du gouvernement face aux tracasseries, répressions et violations de libertés syndicales dont sont victimes ses membres. Outre cette pression, le syndicat déplore les tentatives visant à diviser les travailleurs à travers des sanctions et des passages en force par l’application de demi-avantages. Lisez !

La crise que traversent les médias publics depuis maintenant cinq (5) ans a plus que pris le tournant de la répression et toutes sortes de manœuvres pour diviser les travailleurs des médias publics. En effet, pour avoir revendiqué l’application des lois sur les médias de 2015, transformant notamment les médias publics en Sociétés d’Etat en vue d’améliorer conséquemment leurs performances au service des populations, les travailleurs de ces organes de presse ont subi toutes sortes de tracasseries, de répressions et de violations des libertés syndicales et de la liberté de presse.

L’une des dernières mesures répressives en date, est l’expulsion arbitraire, au mois de mars 2020, de centaines d’agents de la RTB et des Editions Sidwaya hors des médias publics pour les « mettre au garage » dans des directions régionales et centrales du Ministère en charge de la Communication, sous le fallacieux prétexte de « régulariser leur situation administrative ».

M. Remis Fulgance Dandjinou, premier responsable du département en charge de la communication et ses directeurs généraux espéraient ainsi sanctionner les travailleurs les plus déterminés dans la lutte tout en décapitant le Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture (SYNATIC).

Le ministre Dandjinou, avec l’appui du Gouvernement, pense tenir sa revanche d’en découdre définitivement avec le SYNATIC auquel il a toujours voué une haine à peine voilée. Un agissement curieux au moment où les discussions autour du Statut dérogatoire (octroyé aux médias publics comme solution transitoire) étaient en train d’aboutir à un accord entre le Gouvernement et les Travailleurs.

Malgré tous les gages de bonne foi dont les travailleurs ont fait preuve, notamment la suspension de tout mouvement de revendication dès le début de la crise sanitaire due au Coronavirus, les plaidoyers auprès des plus hautes autorités coutumières et administratives, l’intervention de la Coalition des syndicats en lutte contre la baisse du pouvoir d’achat…, rien n’y fit.

Pire, le ministre Dandjinou a opéré un passage en force, en rompant les discussions avec le SYNATIC et en faisant appliquer des implications du Statut dérogatoire sur les rémunérations du personnel de la RTB et des Editions Sidwaya pour compter de septembre 2020, en l’absence de tout accord issu du cadre de dialogue Gouvernement/SYNATIC.

Pour le SYNATIC, toutes manœuvres visant à diviser les travailleurs à travers des sanctions et des passages en force par l’application de demi-avantages, tels que M. Dandjinou et le Gouvernement le tentent en ce moment, seront vaines. Les seuls acquis durables, sont ceux qui sont obtenus au terme d’un dialogue inclusif sincère.
Les travailleurs des médias publics n’auront de cesse de se battre tant que Remis Fulgance Dandjinou s’entêtera dans son refus de rapporter ses affectations-sanctions et de clore le dialogue de manière appropriée, par l’adoption d’un accord accepté des travailleurs.

En tout état de cause, le SYNATIC dénonce ces agissements anti-travailleurs et foncièrement anti-démocratiques contraires à l’esprit de dialogue social vanté à souhait par les autorités.

Le Bureau national appelle l’ensemble des travailleurs des médias publics à ne pas se laisser divertir. Au contraire, ils doivent s’armer de courage en vue d’arracher des acquis plus consistants pour le peuple burkinabè et pour de meilleures conditions de vie et de travail. Le Bureau national les exhorte à se tenir prêts pour reprendre la lutte dans les jours à venir en vue de barrer la route à cette énième forfaiture du ministre Dandjinou et ses acolytes dont les intentions sont claires : liquider les médias publics et leur organisation de lutte qu’est le SYNATIC.

Mobilisation et lutte, camarades, pour dire NON aux fossoyeurs des intérêts du peuple et des travailleurs des médias publics !

N’an Laara An Saara !

Ouagadougou, le 28 septembre 2020

Pour le Bureau National,
Le Secrétaire Général

Siriki DRAME
Chevalier de l’Ordre National

Vos commentaires

  • Le 29 septembre à 20:28, par lily En réponse à : Médias publics : Le SYNATIC dénonce les agissements du ministre Remis Fulgance Dandjinou

    Soit cet article est mal ecrit soit il n’existe pas de probleme reel sur lequel s’attarde le SYNATIC.
    le seul paragraphe qui fait ressortir a un degre moindre un probleme est le suivant, " Pire, le ministre Dandjinou a opéré un passage en force, en rompant les discussions avec le SYNATIC et en faisant appliquer des implications du Statut dérogatoire sur les rémunérations du personnel de la RTB et des Editions Sidwaya pour compter de septembre 2020, en l’absence de tout accord issu du cadre de dialogue Gouvernement/SYNATIC".
    S’il vous plait messieurs et mesdames du SYNATIC, on fait appliquer le statut ou ce sont les implications qu’on applique ?
    le reste du texte n’est que verbiage et menace. En voyant "pire", je m’attendais a un probleme concernant le SYNATIC qui a ete clairement enonce. ce probleme n’existe pas, cependant. Le paragraphe precedant ne parle que de "gages de bonne foi", qui eux memes sont mal enonce car se terminant par "rien n’y fit".
    Comprenez que les media c’est avant tout une question de discours, alors prenez le temps d’ecrire un papier lisible qui parle vraiment de vos problemes. Si vous en avez.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre à 21:19, par Le Vigilent En réponse à : Médias publics : Le SYNATIC dénonce les agissements du ministre Remis Fulgance Dandjinou

    Revendiquez votre statut dérogatoire contraire aux dispositions légales concernant les sociétés d’état et ne tentez pas démêler leur peuple à votre bavard. Vous êtes prompts, comme vos autres compagnons de la CGTB, à dénoncer les mesures qui ne respectent pas à la lettre les textes réglementaires, et quand il s’agit de vos intérêts corporatistes, vous exigez que l’on mette de côté les textes qui ne vont pas dans le sens de vos revendications excessives. Par ailleurs vous prenez tout changement dans la répartition du personnel comme une répression à l’encontre de vos militant et une atteinte aux libertés syndicales et de presse et aux droits du public à l’information. Allez-y seulement !!

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre à 20:10, par Moro En réponse à : Médias publics : Le SYNATIC dénonce les agissements du ministre Remis Fulgance Dandjinou

    Avant de prendre de peuple à temoin, il faudra lui dire ce que le statut dérogatoire vous donne comme avantages. Car le peuple était surpris quand les agents des finances avaient publié certaines informations sur les avantages qu’ils percevainet.
    Mes frères la RTB est une société d’Etat, elle n’est pas une propriété des seuls agents du ministère de la communication. Le SYNATIC ne peut pas décider seul de transformer la RTB en société privée.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias publics burkinabè : Plus d’une vingtaine d’agents réaffectés dans des communes rurales selon le SYNATIC
Observation des élections du 22 novembre 2020 : Le Japon offre trois véhicules au CSC
Utilisation des réseaux sociaux en période électorale : Le CSC pose le débat avec les journalistes
Journée nationale de la liberté de la presse 2020 : Le journalisme à l’épreuve de l’éthique et de la déontologie en période électorale
Elections de 2020 au Burkina : Journalistes et communicateurs musulmans en formation sur le discours électoral
Journées de la Recherche en Informatique : L’innovation technologique et l’économie numérique au centre de la 3e édition
Procédures administratives : Les informaticiens planchent sur la dématérialisation
Médias : Lancement du prix ECOPRESS
A la Une de L’Evénement du 10 octobre 2020
Technologies émergentes : 80 jeunes voient leurs capacités renforcées
Ouaga SMS : Un projet pour apprendre aux politiques et autres acteurs du digital « la maitrise des nouveaux médias » en période électorale
Médias : Des journalistes du Centre-Est à l’école du traitement rigoureux de l’information en période électorale et de conflits
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés