Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès n’est pas final, l’échec n’est pas fatal : c’est le courage de continuer qui compte.» Winston Churchill

Numérisation et mise en ligne des dossiers individuels : Les magistrats face au suivi de leurs carrières

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • jeudi 27 août 2020 à 22h00min
Numérisation et mise en ligne des dossiers individuels : Les magistrats face au suivi de leurs carrières

Dans le but de numériser les données des agents publics et bien gérer leurs carrières, le ministère de la Fonction publique, en collaboration avec le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) et l’appui du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD Burkina), a organisé une formation des magistrats, du 24 au 28 août 2020 à Ziniaré.

« Nous sommes dans un monde où les effectifs ont évolué de façon croissante et la maitrise de ces effectifs devient un peu difficile si on ne rentre pas dans le numérique », a indiqué Mathieu Compaoré, le directeur des ressources humaines du ministère de la Justice. C’est dans ce cadre qu’un système informatique a été mis en œuvre. Il s’agit du SADINA (Système d’accès aux dossiers individuels numérisés des agents). C’est ce système qui a voulu être vulgarisé à l’endroit du ministère de la Justice.

Durant ces cinq jours de travaux, les participants vont joindre la pratique à la théorie

Selon le formateur, Souleymane Soaré, par ailleurs, agent au ministère de la Fonction publique, cette formation a été initiée pour les permettre de prendre efficacement en charge la gestion des carrières des magistrats. Pour lui, elle est nécessaire, parce que pour trouver le dossier d’un magistrat ou d’un agent public de façon générale, c’est assez compliqué. Mais avec ce système informatisé, en quelques clics, « on a accès aux dossiers du magistrat ou l’agent public ».

Du 24 au 28 août 2020, ils sont une vingtaine à voir leurs capacités renforcées à Ziniaré, dans la région du Plateau central. Ce sont les acteurs du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), des ministères de la Fonction publique et de la Justice.

Haoua Kafando, la chef du département des avancements de la discipline et de la déontologie au SP/CSM

A en croire Haoua Kafando, la chef du département des avancements de la discipline et de la déontologie au secrétaire permanent du CSM, elle a appris beaucoup de choses. « Même si avant je savais déjà numériser les dossiers, cette formation m’a permis d’apprendre plus. Parce que la numérisation n’est pas seulement un acte mécanique, mais il y a un travail d’analyse à faire avant la mise en ligne », a-t-elle affirmé. Et d’ajouter que cela lui permet de se rapprocher davantage de sa mission qui est de contribuer à la gestion de carrière des magistrats.

Ousmane Mamane, conseiller technique principal en état de droit, de justice et droits humains au PNUD Burkina

Plus de 260 dossiers à numériser

L’appui du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD Burkina) à cette formation s’inscrit dans un cadre plus large que celui que le PNUD apporte au Burkina Faso en matière de droit et de gouvernance. « Cette activité est destinée à concrétiser la gestion effective des carrières des magistrats par le CSM », a indiqué Ousmane Mamane, conseiller technique principal en état de droit, de justice et droits humains au PNUD Burkina.

L’appui du PNUD se situe dans le cadre de l’exécution de son programme de Cohésion sociale, Sécurité et Etat de Droit (CoSED).

Selon Ousmane Mamane, l’objectif de cette formation consiste à la numérisation et la mise en ligne des dossiers individuels des dossiers des magistrats. Ce sont environ 263 dossiers qui seront numérisés et mis dans la base de données, au cours de cette formation. Il a précisé qu’il s’agit d’une série d’activités dont celle-ci est la première.

Paulin Bambara, conseiller au SPCSM

« Des archives souvent dans des conditions déplorables »

Au Burkina Faso, le CSM est l’organe chargé de la gestion de carrière des magistrats, c’est-à-dire qu’il intervient pour l’ensemble des nominations, de la discipline, de la déontologie et de l’ensemble des questions de sorties temporaires des magistrats. « Le secrétariat technique qu’est le SP intervient pour organiser la numérisation et la mise en ligne des dossiers personnels des magistrats parce qu’il s’agit d’une importante activité qui permet de mieux gérer et de faciliter l’exploitation de ces dossiers individuels des magistrats », a noté Paulin Bambara, conseiller au SP/CSM.

« La question de la carrière des magistrats est une question essentielle parce que qui tient la carrière des magistrats, tient les magistrats. Donc il n’est pas question qui ces dossiers soient laissés dans des archives souvent dans des conditions déplorables ». Ce sont en ces termes que Paulin Bambara a jugé l’importance de la formation. C’est ainsi que le SP/CSM a travaillé en partenariat avec le PNUD Burkina pour numériser ces dossiers, faciliter leur exploitations et permettre un suivi opérationnel de la carrière de ces magistrats, a-t-il rappelé.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Inclusion numérique : L’ANPTIC offre du matériel informatique pour la formation des aveugles et malvoyants
BF1 Freestyle 2020 : Campbell Jules Yigo de la Patte d’Oie sacré vainqueur
Journalisme sensible aux conflits : La 4e édition du Prix PaxSahel est ouverte
Couverture médiatique de la précampagne électorale : "La confusion du CSC", selon Me Prosper Farama
Lefaso.net : Une nouvelle organisation pour de nouveaux challenges
Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) : Optez pour des formations dans les métiers du numérique
Semaine du numérique 2020 : Clap de fin avec le sacre de 18 lauréats
A la Une de L’Evénement du 10 septembre 2020
Audience des médias au Burkina : Bientôt une enquête nationale par le Fonds d’appui à la presse privée (FAPP)
Election présidentielle du 22 novembre 2020 : La session d’accréditation des journalistes est ouverte
Semaine du numérique au Burkina : L’intelligence artificielle au cœur de la 16e édition
Fonctionnement des juridictions au Burkina : Le PNUD et le Conseil supérieur de la magistrature outillent une vingtaine de journalistes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés