Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) : Un plan quinquennal pour mieux mobiliser les ressources financières

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • jeudi 30 juillet 2020 à 15h54min
Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) : Un plan quinquennal pour mieux mobiliser les ressources financières

Le secrétaire général du ministère en charge de l’Environnement, Sibidou Sina, a présidé, ce jeudi 30 juillet 2020 à Ouagadougou, l’atelier de validation du plan stratégique 2021-2025 du Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE). Ce premier plan quinquennal de la structure créée en 2015 vise à faciliter la mobilisation des ressources additionnelles pour financer les actions en faveur du secteur environnemental au Burkina Faso.

Face à l’insuffisance de ressources pérennes pour financer les projets environnementaux, le Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) a décidé de réagir.

La structure a organisé un atelier, ce jeudi 30 juillet, pour valider son plan stratégique 2021-2025. Un premier plan quinquennal qui, selon le secrétaire général du ministère en charge de l’Environnement, Sibidou Sina, vise à corriger cette situation pour se donner la possibilité de devenir un levier de mobilisation des financements nationaux supplémentaires ainsi que des fonds extérieurs complémentaires liés à l’environnement.

D’où la nécessité de mettre en place ce plan quinquennal, dit-il, qui sera un outil de pilotage à moyen et à long termes en vue de créer toutes les conditions pour la captation des ressources additionnelles et garantir la pérennité et la durabilité des activités du FIE.

Quant au directeur général du FIE, Jean M. Sourwema, il a expliqué que ce plan quinquennal est une première dans la vie de cette jeune institution créée en 2015. Le FIE fonctionnait en effet sur un système de pilotage basé sur des plans d’action annuels.

Les acteurs du FIE réunis en atelier pour valider le plan stratégique 2021-2025

Toujours selon le directeur général, ce plan quinquennal permettra de mobiliser les ressources additionnelles pour financer les actions en faveur de l’environnement, du changement climatique et également des projets dans le cadre du développement durable. En plus de ce premier objectif, il s’agit aussi de doter le FIE d’un mécanisme de développement d’une économie verte en prenant en compte le genre et les aspects environnementaux, notamment la sauvegarde de l’environnement.

Le troisième et le dernier objectif de ce plan quinquennal est d’arriver à changer le mécanisme de financement des micro-projets et le financement des projets à fort impact pour inverser la tendance de la dégradation de l’environnement et lutter aussi contre les effets néfastes des changements climatiques.

Le SG du ministère en charge de l’environnement, Sibidou Sina, attend des participants un outil financier de politique environnemental national pour projeter son développement pour les années à venir

Accéder à de nouveaux mécanismes de financements

Au-delà de ces objectifs visés, Sibidou Sina a également fait savoir que la réalisation de ce plan stratégique 2021-2025 s’inscrit aussi dans la dynamique de remplir les conditions nécessaires pour accéder à de nouveaux mécanismes de financements internationaux, notamment le Fonds vert pour le climat.
Pour conclure, le secrétaire général du ministère de l’Environnement a souhaité qu’à l’issue de cet atelier, le FIE dispose d’un document ambitieux et opérationnel. Il n’a pas manqué de saluer l’engagement et le dynamisme avec lesquels l’équipe de consultants du Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES) a travaillé pour exécuter son contrat.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Diversité biologique : Une monographie nationale pour faire l’état des lieux des espèces végétales et animales
Prix de la Grande muraille verte : Trois journalistes récompensés pour leurs productions sur la gestion durable des terres
Journée nationale de l’arbre : 450 000 plants seront mis en terre dans la région du Sud-Ouest
2e édition de la Journée nationale de l’arbre : Plus de 200 000 plants pour reverdir le Burkina
Journée nationale de l’arbre : 33 000 arbres plantés dans la région du Sahel
Journée nationale de l’arbre 2020 : Un panel pour se pencher sur le rôle des ressources forestières dans la médecine traditionnelle
Situation des forêts au Burkina Faso : la CCPE reste en veille et interpelle les autorités
Kits du fonds vert pour le Climat au Burkina Faso : Le secrétariat exécutif met en garde contre les arnaques
2e édition de la Journée nationale de l’arbre : Au moins 200 000 plants seront mis en terre
Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) : Un plan quinquennal pour mieux mobiliser les ressources financières
Inondations : « Les catastrophes seront de plus en plus courantes et nous devrons apprendre à vivre avec », dixit Nathanaël Tapsoba, gestionnaire des catastrophes naturelles
Lutte contre les changements climatiques : Le Burkina Faso veut mettre en place un système national de mesurage, de rapportage et de vérification de ses émissions de gaz à effet de serre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés