Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble s’émousser », constate Me Bénéwendé Sankara

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 30 juillet 2020 à 22h25min
UNIR/PS : « L’espoir né de l’insurrection populaire semble s’émousser », constate Me Bénéwendé Sankara

Le « manifeste de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (l’UNIR/PS) pour la gouvernance vertueuse au Burkina Faso » a été présenté à l’opinion publique au cours d’une conférence de presse animée par Me Bénéwendé Sankara, président dudit parti, ce 30 juillet 2020 à Ouagadougou. A cette occasion, le 1er vice-président de l’Assemblée nationale a réitéré son soutien au président Roch Kaboré pour la prochaine présidentielle, tout en annonçant que « l’UNIR/PS ira aux législatives 2020 ».

Le président de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), Bénéwendé Sankara, était face à la presse pour expliquer le contenu du « Manifeste » dudit parti, et s’exprimer sur l’actualité nationale. Ledit manifeste est une invite à « une gouvernance vertueuse au Burkina Faso ». Pour Bénéwendé Sankara, c’est à la suite d’un diagnostic des problèmes du Burkina que son parti a jugé bon de « proposer des actions plus volontaristes à même de résoudre les questions de développement ».

Pour l’homme à la barbichette, « depuis l’insurrection populaire, le peuple était en droit d’attendre une rupture dans la gouvernance ». Mais des maux dénoncés pendant l’insurrection populaire de 2014 persistent, sans compter les défis de l’insécurité, le coronavirus, la fronde sociale, l’incivisme caractérisée, etc. Face à ces défis, Bénéwendé Sankara propose « un rassemblement des forces de la gauche démocratique, une convergence de visions et d’aspirations du peuple burkinabè et de la classe politique pour une synergie d’action, mais aussi une prise de conscience collective relative aux idéaux et aux actes de la Révolution ».

Sur le plan de la gouvernance politique et institutionnelle, l’UNIR/PS invite les gouvernants à engager le pays sur les chemins du panafricanisme et de la lutte contre la corruption. Sur le plan de la gouvernance économique, le parti de Bénéwendé Sankara envisage la réduction du train de vie de l’Etat.

Sur le plan de la gouvernance administrative et sociale, le parti de l’œuf veut « refonder l’administration publique pour en faire un outil de développement ». Aussi, Bénéwendé Sankara pense que la « justice actuelle est inadaptée à notre société ». Il propose une réorganisation judiciaire qui rapproche la justice du peuple, pour en faire « un instrument de paix et de développement ».

Par ailleurs, Bénéwendé Sankara rejette toute idée de décuplement ou de report des élections de 2020.

Tout en réaffirmant son soutien au parti au pouvoir pour la présidentielle à venir, Me Bénéwendé Sakanra a déclaré que « l’UNIR/PS ira aux élections législatives pour défendre les idéaux de Thomas Sankara ». Expliquant son alliance avec le MPP, il a laissé entendre que « c’était pour offrir à notre pays des institutions stables et respecter le jeu démocratique ».

E.K.S.
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Modification du code électoral au Burkina : L’ Opposition non affiliée appelle à de larges concertations
Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI
Siaka Coulibaly, analyste politique : « La situation de la sous-région prête au pessimisme »
Burkina Faso : Quand les partis politiques bradent la dignité humaine !
AG des établissements publics de l’Etat 2019 : 16,801 milliards de dettes soit une baisse de 73% par rapport à 2018
Message de Son Excellence le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré à l’occasion du 05 août
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance une plateforme électronique destinée aux déclarations de patrimoine
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « oser l’avenir avec une politique autrement »
MPP : La direction politique a échangé avec les prétendants aux élections législatives
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir l’Etat comme une vache à lait qu’il faut traire », prêche Pr Augustin Loada
Élections de 2020 au Burkina : Alpha Barry va à la rencontre des militants MPP de la commune de Sourgoubila
Province du Mouhoun : Le député Tini Bonzi à l’exercice de la redevabilité
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés